Ajouter un sujet

etudier en france

je suis en etudiant a une école de commerce et de gestion, je poursuit mes études en option gestion financiére et comptable, j'aimerais bien poursuivre mes études en france, mais je connais pas jusqu'au maintenat les meilleur école fancaise public francaise ainsi les grandes unniversité en francaise acessible au étranger(finance, gestion) pour continuer mes études aprés la 4éme année de mon école, (j'en sais pas le meilleur choix un master ou une DESA) . je vous demande amis de l'aide merci :?: :?: :?:

Répondre

posté le 30.11.-0001
Les instituts d’administration des entreprises (IAE), composantes des universités, jouissent en leur sein d’un statut dérogatoire leur conférant une certaine autonomie. Leur mission consiste à développer la recherche et la formation supérieure en gestion au sein des universités. Regroupés en réseau national, les 29 IAE sont répartis sur toute la France. Ils forment au management et mènent des recherches dans tous les domaines de la gestion des entreprises et proposent 400 diplômes d’Etat de sciences de gestion, dont 250 en 3e cycle. C’est d’ailleurs dans les IAE que l’on trouve les UMR-CNRS les plus renommées en management. Hervé Penan, directeur de l’IAE Toulouse et président de l’Association nationale des IAE détaille les avantages de ces structures par rapport aux universités : " Il existe une importante tradition de professionnalisation des diplômes car les IAE sont dédiés aux 3es cycles pour l’entreprise. Entre un 3e cycle à l’université et dans un IAE, la différence se fait sur les conventions cadres très fortes avec des grandes entreprises nous permettant de proposer des stages privilégiés pour nos cycles ". Selon lui, le savoir faire des IAE avec les entreprises est souvent supérieur à ce que l’on trouve à l’université. " La formation continue étant très importante chez nous, les ressources qu’elle dégage sont réinvesties dans les infrastructures, ce qui nous permet d’avoir des conditions d’accueil supérieures à la moyenne de celles des universités. Par ailleurs, notre suivi des anciens est réel et nous entretenons un lien avec nos diplômés ", explique Hervé Penan. Quid de la différence avec les écoles de commerce ? " Les IAE sont les grandes écoles des universités, estime Hervé Penan. Je ne suis pas dans une guerre de tranchée entre les écoles et les IAE et à terme, les systèmes convergeront en gestion. Avec l’harmonisation européenne des diplômes, les écoles de commerce et les IAE délivrent des masters. Techniquement, les écoles dispensent le grade de master, et les IAE des diplômes nationaux. Mais pour un employeur, un master est un master ! Il va bien falloir qu’un jour ces deux réseaux se parlent un peu plus ". Pour obtenir l’accréditation, le master doit être habilité par le ministère. Hervé Penan insiste sur le fait qu’à la différence des écoles, l’équipe pédagogique qui porte le diplôme doit être reconnue dans son excellence, le ministère exigeant qu’un responsable de master ait fait la preuve de sa compétence académique et scientifique sur le sujet. " Alors que dans les écoles, les profs lisent les livres des autres profs. Il est très rare qu’un professeur ait produit des connaissances. Les experts sont généralement de très bons pédagogues, tout comme les chercheurs. Dans les IAE, tous nos intervenants en 3e cycle sont des docteurs à la différence des encadrants des écoles. Par ailleurs, nos programmes de 3e cycles sont conçus sur les derniers développements des connaissances sur le sujet. Si les problématiques sont fondées sur la recherche, cela ne veut pas dire que les enseignements sont théoriques, au contraire, ils sont très pratiques et tournés vers la professionnalisation ". Enfin, Hervé Penan insiste sur le fait que Le prix d’un 3e cycle dans un IAE est trois fois moins cher qu’un 3e cycle ailleurs, le prix varie entre 1 000 et 3 000 _. Les salaires moyens de sortie sont tout à fait comprarables à ceux de ceux issus d’écoles de commerce de province. En route vers la certification Pour Hervé Penan, la certification est nécessaire : " A travers une certification, nous essayons de promouvoir un label qualité IAE. Une fois que les IAE auront obtenu le label, on pourra factuellement faire la démonstration de la qualité de service rendue dans le cadre des 3e cycles ". Les 29 directeurs du réseau des IAE sont engagés dans un processus de certifications de services. Leur but est de créer un label de qualité pour renforcer le positionnement des IAE sur le marché concurrentiel de la gestion en France et à l’international. Pour Hervé Penan, il est nécessaire d’apporter " la preuve factuelle de la qualité des produits de formation " qui doit se traduire par l’émergence d’accréditations, de certifications. Le réseau IAE s’est tourné vers la certification de services (loi du 3 juin 1994 et décret d’application du 30 mars 1995) qui garantit aux usagers - étudiants et entreprises - le respect des engagements consignés dans un référentiel de certification. Actuellement, les directeurs des IAE travaillent à la définition d’un référentiel qui sera validé par un comité de certification au sein duquel sont notamment représentés le ministère de la Jeunesse, de l’Education et de la Recherche, la Conférence des présidents d’université, la Fnege. Les critères retenus permettent de différencier les IAE d’autres institutions de formation supérieure. Ils mettent en avant le double enracinement scientifique et professionnel articulant recherche, formation initiale et formation continue. Les principaux critères retenus visent l’évaluation de la qualité pédagogique et scientifique des équipes, l’efficacité de l’organisation administrative, la performance en matière de partenariat avec les entreprises et l’ouverture internationale. pour en savoir plus sur les iae Le CAAE, ancêtre des DESS Cécile David, 28 ans est diplômée du DESS CAAE (certification d’aptitude à l’administration des entreprises), - appelé " master d’administration des entreprises depuis l’instauration de la réforme LMD - de l’IAE Rennes. Après l’obtention d’une maîtrise de commerce international obtenue à l’université d’Angers, Cécile David occupe dans le cadre d’un CDD de six mois le poste de responsable communication sur le Salon international de la production animalière à Rennes. " C’est au cours de cette expérience que j’ai décidé de compléter mes études par un DESS. " Elle décide de s’orienter vers un CAAE. " Je savais que cette formation tenait la route et existait depuis longtemps. " Le CAAE est en effet le tout premier DESS mis en place dans le monde universitaire... Cécile David postule aux IAE d’Aix-en-Provence, de Pau et de Rennes. Admise dans ces trois établissements, elle hésitera un temps en l’IAE d’Aix et celui de Rennes pour choisir finalement ce dernier. " Les frais de scolarité exigés par à Aix-en-Provence sont élevés, précise-t-elle. Aux alentours de 3 000 E... " " Le DESS CAAE de l’IAE de Rennes est formation très complète, puisqu’elle aborde toutes les matières de la gestion ", estime-t-elle. Diplômée en 2002, elle est embauchée en CDD d’un an sur un poste de chargée de mission à l’occasion du Championnat du monde d’athlétisme. " Je m’occupais principalement de gérer le budget des animations proposées autour du Stade de France ", explique-t-elle. S’ensuit une petite période de chômage... " J’ai consulté beaucoup d’annonces dans le secteur des achats, de la logistique et de l’événementiel sportif ", raconte-t-elle. Cécile David est finalement embauchée en mars 2004 par entreprise spécialisée dans le négoce de produits laitiers, sur un poste de chargée de logistique. " Je m’occupe d’acheminer le beurre et l’emmental dans toute l’Europe. Je mets ainsi en pratique mes connaissances en gestion et en langues ", conclut-elle. Quelques pistes sur le site studyrama ou letudiant.fr
Répondre


kader

posté le 14.03.2007
Bonjour, je suis formée à l'accompagnement VAE pour le DEES. En réalité je ne suis pas éducatrice mais travaille dans un service d'accompagnement social depuis 8 ans et suis titulaire d'un DU Formation des Adultes. Si cela vous intéresse, je peux vous accompagner dans la rédaction du livret 2 (après avoir convenu d'un cadre de travail, bien entendu !)
Répondre

diotime

posté le 29.09.2008
bonjour, attention à l'origine de l'information. La réponse faite apr anonyme sur les IAE me semble pas très objective. Je suis diplômée de l'ecole de commerce de toulouse en mastère, et les enseignants que j'ai eu sont des chercheurs, qui publient régulièrement. L'avantage de l'école de commerce est justement d'allier recherche et pragmatisme, proessionnalisme. Le but n'est pas de nous transmettre un savoir purement académique, mais de nous faire expérimenter ces différentes théories et être en mesure de construire des outils et méthodes adaptées aux situations que l'on rencontrera. Pour information, à l'issue du mastère, deux publications ont été faites conjontement étudiants et professeur-chercheur de l'ESC au cours de colloques scientifiques. Je connais peu de formations de ce niveau qui encouragent les étudiants à publier et à toujours garder un oeil sur les dernières recherches académiques, pour être en mesure de les transposer dns le monde professionnel. C'est peut-être pour cela que la devise de l'ESC Toulouse est "former les pilotes du changement".
Répondre

Messages similaires

Messages suivant de la categorie

Messages par odre chronologique

Derniers sujets

Dernières réponses

Forums