Bachelor hes-so Travail social Suisse Vaud Genève Valais Fribourg Jura Neuchatel Berne

Bachelor Hes-So Suisse Vaud Geneve Valais Fribourg Neuchatel Jura Berne

 

 

 

Conditions générales HES-SO


 
 
Les conditions d’admission aux formations bachelor HES varient selon la formation et la provenance des diplômes ou des titres (suisses ou étrangers).

Les conditions générales ci-dessous sont données par domaine. Il convient toutefois de vérifier pour chaque filière de formation si des conditions spécifiques existent.

L'évaluation des certificats étrangers de maturité et études secondaires est soumise aux directives pour l’appréciation des certificats suisses et étrangers d’études donnant accès aux universités et aux hautes écoles suisses.
 
>> Admission pour les titulaires de titres acquis en Suisse
Domaines : Sciences de l’ingénieur - Economie et services

 
  • Les titulaires d’une maturité professionnelle avec un CFC correspondant à la filière choisie.
  • Les titulaires d’une maturité professionnelle avec un CFC ne correspondant pas à la filière choisie complétée par un an de pratique professionnelle dans le domaine choisi.
  • Les titulaires d’une maturité fédérale ou d’une maturité reconnue par la Confédération, pour autant qu’ils justifient d’une expérience du monde du travail d’une année au moins.
  • Les titulaires d’un diplôme du secondaire II (niveau certificat ECG en 3 ans) complété par un CFC correspondant à la filière choisie.
  • En fonction des places disponibles, les titulaires d’un CFC complété par un an minimum d’expérience professionnelle après l’obtention de celui-ci et après réussite d’un examen d’admission.

Domaines : Design

 

  • Les titulaires d’une maturité professionnelle avec un CFC correspondant à la filière choisie.
  • Les titulaires d’une maturité professionnelle avec un CFC ne correspondant pas à la filière choisie complétée par un an de pratique professionnelle dans le domaine choisi.
  • Les titulaires d’une maturité fédérale ou d’une maturité reconnue par la Confédération, pour autant qu’ils justifient d’une expérience du monde du travail d’une année au moins.
  • Les titulaires d’un diplôme du secondaire II (niveau certificat ECG en 3 ans) complété par un CFC correspondant à la filière choisie.
  • En fonction des places disponibles, les titulaires d’un CFC complété par un an minimum d’expérience professionnelle après l’obtention de celui-ci et après réussite d’un examen d’admission. Les écoles de design organisent également un test d’aptitude.
     

Domaines : Santé - Travail social

 

  • Les titulaires de CFC dans une profession apparentée au domaine d’études visé + maturité professionnelle santé-social.
  • Les titulaires d'un certificat ECG dans l’option correspondant au domaine d’études visé + maturité spécialisée dans la même option.
  • Les candidat-e-s porteurs de titres ne correspondant pas à ces exigences (par ex. les titulaires d'une maturité gymnasiale reconnue par la Conférdération) peuvent être admis-e-s moyennant l’accomplissement et la validation d’une année préparatoire (domaine Santé) ou d’une expérience professionnelle de qualité validée (domaine Travail social). Il convient de vérifier le détail de ces exigences pour chaque filière de formation.
  • Pour la filière des thérapeutes en psychomotricité, les conditions d’admission sont spécifiques; veuillez prendre contact directement avec l’école concernée.

Domaines : Musique

 

  • Les conditions d’admission sont spécifiques; veuillez prendre contact directement avec l’école concernée.

 

>> Admission des diplômés des écoles supérieures

L’admission des diplômé-e-s des écoles supérieures dans les filières d’études de bachelor a fait l’objet de recommandations de la Conférence suisse des hautes écoles spécialisées.

 
>> Admission pour les titulaires de titres étrangers
Pour les diplômes étrangers, la condition de base régissant toute admission à des études HES de niveau bachelor est de pouvoir justifier d’une expérience professionnelle d’une année au minimum dans le domaine relevant de la filière choisie ou d'avoir validé une année préparatoire

Sont reconnus les diplômes de fin d’études secondaires :

 

  • ayant un caractère de formation générale (première et deuxième langues, mathématiques, sciences humaines, sciences naturelles
  • équivalant pour l’essentiel (nombre d’heures et branches) à une maturité gymnasiale reconnue par la Confédération
  • représentant, dans le pays qui le délivre, le degré le plus élevé de fin d'études secondaires donnant accès à toutes les facultés et voies d'études universitaires


La Haute école spécialisée est l’autorité compétente pour déterminer si une maturité gymnasiale étrangère est équivalente à une maturité suisse.

L’admission aux études des Hautes écoles spécialisées et la reconnaissance des diplômes étrangers a fait l’objet de recommandations de la Conférence suisse des hautes écoles spécialisées.

Les détenteurs et détentrices de titres étrangers doivent prendre contact directement auprès du site de formation concerné afin de demander la reconnaissance officielle de leur titre.

 

 

Travail social


 
Les 35 filières de formation sont regroupées en 6 domaines d'études. Le domaine Travail Social comporte 1 filière.

Cette filière offre trois orientations : service social, animation socio-culturelle et éducation sociale.

Les étudiant-e-s acquièrent des connaissances en psychologie, en sociologie, en politique sociale, en droit, en économie et en éthique. L’enseignement s’enrichit de moments de confrontation à des situations professionnelles et à la pratique de la recherche.

Les trois premiers semestres constituent le tronc commun. L’orientation commence au quatrième semestre. Les étudiant-e-s peuvent alors choisir des modules d’approfondissement centrés sur des champs d’intervention spécifiques. Deux périodes de formation pratique d’une durée minimale de 17 semaines leur permettent parallèlement d’affronter les réalités du terrain et de s’initier aux pratiques professionnelles.

La formation pratique

La formation est construite autour du concept de formation pratique qui repose sur l’alternance. Ce mode organisationnel est celui qui prépare le plus efficacement aux professions de l’humain. Il consiste à alterner des périodes de formation théoriques à l’école avec des périodes de formation pratique sur le terrain professionnel selon des modalités « intégratives ». Accompagnés par les praticiennes et praticiens formateurs, les étudiant-e-s sont rapidement au contact des bénéficiaires/usagers. Ils confrontent leurs savoirs théoriques et pratiques et peuvent ainsi développer une posture réflexive face à la complexité des situations professionnelles. Cette alternance est organisée, encadrée et évolutive en fonction de la progression de l’étudiant-e dans sa formation.

Les institutions partenaires

La plupart des institutions socio-sanitaires qui accueillent les étudiant-e-s sont devenues des institutions partenaires qui ont adhéré aux nouvelles conditions de partenariat.

Toute institution qui souhaite devenir une institution partenaire peut s'adresser au siège HES-SO afin de recevoir un dossier de partenariat.
 

Formation initale
Bachelor
  • Bachelor of Science HES-SO en travail social

Master

  • Aucun master pour le moment



 

Formation continue
MAS (Master of Advanced Studies - 60 crédits ECTS)

Etudes postgrade (60 crédits ECTS)

Cours postgrade (15 crédits ECTS)

Bachelor et master
 
Conformément à leur mandat, les Hautes écoles spécialisées dispensent un enseignement axé sur la pratique, sanctionné par un diplôme et préparant à l’exercice d’activités professionnelles qui requièrent l’application de connaissances et de méthodes scientifiques et, selon le domaine, d'aptitudes créatrices et artistiques.
 
>> Le diplôme HES
Le diplôme HES est un titre de niveau universitaire délivré après des études d'une durée minimale de trois ans. Il est reconnu par la Confédération, légalement protégé et eurocompatible.

Les titres bachelor HES et master HES délivrés par la HES-SO respectent les principes de la déclaration de Bologne et les bases légales de sa mise en œuvre dans les HES en Suisse.
 
>> Titre de bachelor
Selon les principes de l’accord de Bologne, le bachelor correspond au diplôme finalisant le premier cycle des études de l’enseignement supérieur.

Pour obtenir ce diplôme en HES-SO, l’étudiant-e doit s’inscrire à l’une des formations offertes par les filières de formation de la HES-SO et acquérir au moins 180 crédits ECTS. Ceci correspond, en moyenne, à 3 années d’études à temps plein.

Dans la haute école spécialisée, toutes les filières offrent une formation permettant d’obtenir au minimum un titre de bachelor attestant d’une qualification professionnelle.

 
>> Titre de master
Selon les principes de l’accord de Bologne, le master correspond au diplôme finalisant le deuxième cycle des études de l’enseignement supérieur.
Pour obtenir ce diplôme, l’étudiant-e doit s’inscrire dans une formation master et justifier d’au moins 90 crédits ECTS ce qui correspond, en moyenne, à 1 année et demi d’études à temps plein.

 

Les formations postgrade

La formation continue est destinée aux personnes qui souhaitent poursuivre leur développement professionnel en approfondissant leurs connaissances dans un domaine d’études particulier ou qui désirent acquérir de nouvelles connaissances dans d’autres domaines.

Ces personnes doivent avoir accompli une formation initiale dans une haute école, et disposer en règle générale, d’une expérience professionnelle.

Elle s’adresse également aux entreprises, organisations, associations et autres groupes sociaux qui cherchent des partenaires compétents pour assurer la formation continue interne de leur personnel.

Les titres délivrés en formation continue sont spécifiques à chaque pays. Ils ne sont pas définis par l’accord de Bologne. En Suisse, les formations débouchent sur 3 types de titres :
 

Il existe également des cours de perfectionnement :
 

Ces formations n'ayant pas un statut équivalent, les critères d'admission, la durée des études et les exigences diffèrent.

 
>> MAS et EMBA
Les MAS (Master of Advanced Studies) et EMBA (Executive Master of Business Administration) sont des masters postgrades qui permettent d’obtenir un titre reconnu par la Confédération.
L’objectif de ces formations, dans la HES-SO, est de développer la qualification professionnelle.
Pour être admise ou admis dans un MAS ou EMBA, il faut posséder un diplôme d’une haute école ou équivalent (voir encadré Article 2 des directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO).
Pour obtenir un MAS ou un EMBA, il faut avoir suivi une formation d’environ 1 année à temps plein et obtenu au minimum 60 crédits ECTS.

Dans le cadre des Hautes écoles spécialisées de nombreuses formations existent. Les listes des MAS/EMBA sont disponibles auprès des filières de la HES-SO.
 
>> DAS
Le DAS ou Diploma of Advanced Studies permet d’acquérir un titre reconnu par la Confédération.
L’objectif de ces formations, dans la HES-SO, est de développer la qualification professionnelle.
Pour être admise ou admis dans un DAS, il faut posséder un diplôme d’une haute école ou équivalent (voir encadré Article 2 des directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO).
Pour obtenir un DAS il faut avoir acquis au minimum 30 crédits ECTS ce qui représente environ 1/2 année de formation à temps plein.

Dans le cadre des Hautes écoles spécialisées de nombreuses formations existent. Les listes des DAS sont disponibles auprès des filières de la HES-SO.
 
>> CAS
Le CAS ou Certificate of Advanced Studies ne permet pas d’acquérir un titre reconnu par la Confédération.
L’objectif de ces formations, dans la HES-SO, est de développer la qualification professionnelle.
Pour être admise ou admis dans un CAS, il faut posséder un diplôme d’une haute école ou équivalent (voir encadré Article 2 des directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO).
Pour obtenir un CAS il faut avoir acquis au minimum 10 crédits ECTS ce qui représente environ 300 heures de formation.

Dans le cadre des Hautes écoles spécialisées de nombreuses formations existent. Les listes des CAS sont disponibles auprès des filières de la HES-SO.
 
>> Cours de perfectionnement et de formation continue
Il existe également, en formation continue, des journées de cours de perfectionnement et de formation continue. Ces cours ne sont pas sanctionnés par un titre et ne sont pas règlementés par la HES-SO

Les listes de ces cours sont disponibles auprès des écoles.
 
Conversion des titres
 
>> Conversion des titres antérieurs en diplôme HES
Les personnes titulaires d’un diplôme délivré par une école qui a été convertie en haute école spécialisée (HES) peuvent présenter auprès de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) une demande de conversion de leur diplôme en diplôme HES.

Les diplômes concernés sont ceux délivrés par les écoles suivantes :
  • Ecole d'ingénieurs ETS
  • Ecole supérieure de cadres pour l'économie et l'administration ESCEA
  • Ecole supérieure d'arts appliqués ESAA
  • École hôtelière de Lausanne EHL (diplôme obtenu en 1998, 1999 ou 2000)
  • Ecole supérieure d’économie familiale ESEF (diplôme reçu avant l’an 2000)
  • Ecole  d’éducateurs spécialisés de Fribourg (EESF)
  • Ecole d’études sociales et pédagogiques /EESP – Lausanne)
  • Institut d’études sociales (IES – Genève)
  • Centre de formation pédagogique et sociale de Sion (Valais)

Condition requise : disposer d'une pratique professionnelle reconnue de cinq ans au minimum ou avoir fréquenté un cours postgrade de niveau universitaire (université, EPF ou HES).

 
>> Conversion des titres HES en diplôme bachelor
Il n’existe pas de procédure de conversion des titres HES. A partir du 1er janvier 2009, date à laquelle les premiers titres bachelors seront octroyés. Les personnes portant les titres selon l’ancien droit pourront en plus se prévaloir du titre bachelor of Arts ou bachelor of Science.
Les personnes qui ont fait convertir leur ancien titre en diplôme HES, pourront porter également le titre de bachelor correspondant.

Vous trouverez toutes les informations sur le site Internet de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT.

 

Reconnaissance et équivalences


 
 
Dans le cadre de la déclaration de Bologne, la mobilité des étudiant-e-s entre pays signataires de l’accord est un des aspects importants. Pour cela, il est indispensable que la Suisse et les pays membres de l’Union Européenne et de l’AELE (Association Européenne de Libre Échange) aient une reconnaissance réciproque des diplômes de formation.

La reconnaissance s’effectue sur 2 axes bien distincts, celui du marché du travail (reconnaissance pour accéder à une profession réglementée) et celui de la reconnaissance académique (reconnaissance pour poursuivre ses études à l’étranger).

Par ailleurs, le rayonnement international des HES et l’encouragement à la mobilité sont des objectifs prioritaires de la Confédération. Dans cette optique, il est de la plus haute importance que les diplômes HES soient dûment reconnus sur le plan international.
 
>> Principe de reconnaissance réciproque des formations
Les États membres de l'UE ont décidé de s'accorder une confiance réciproque concernant les diplômes qui sanctionnent une formation professionnelle. Globalement, les formations dans les Etats membres de l'UE sont équivalentes. Le système s'appuie sur le principe de la reconnaissance réciproque des formations. Trois directives générales règlementent la reconnaissance de la plupart des diplômes (à l’exception des diplômes de médecin, dentiste, vétérinaire, pharmacien-ne, infirmier-ère en soins généraux, sage-femme/homme sage-femme et architecte qui font l’objet de directives spécifiques).
En règle générale, pour être reconnus et obtenir une équivalence, les diplômes sont évalués non seulement sur les titres mais également sur le contenu et la durée de la formation. La compétence de cette évaluation est du ressort du pays d’accueil.
Lorsqu’un diplôme n'est pas reconnu comme équivalent, un dispositif de compensation peut être demandé.
 
>> Reconnaissance internationale des diplômes HES
En principe, les diplômes HES pour accéder à des professions réglementées (reconnaissance relative au marché du travail) sont reconnus comme des diplômes universitaires c’est-à-dire correspondant à une formation de trois ans au moins dans une haute école. Il existe une exception pour les diplômes d’architecte.
Sur le plan académique, dans le cadre des échanges d’étudiant-e-s entre pays de l’Union européenne, la reconnaissance réciproque des diplômes est en cours avec plusieurs pays et peut être considérée comme acquise.
Les détails des accords passés avec l'Union Européenne, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la France ainsi que les Etats-Unis sont disponibles sur le site de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT.
 
>> Reconnaissance des diplômes étrangers
Pour les diplômes et certificats étrangers, il est possible d’obtenir une équivalence avec les certificats fédéraux de capacité, les maturités professionnelles, les brevets fédéraux, les diplômes de l’examen professionnel supérieur et les diplômes HES. L’autorité compétente pour l’évaluation des équivalences avec les titres suisses HES est l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT).
 
>> Reconnaissance des diplômes étrangers pour être admis à la HES-SO, niveau bachelor
Pour les diplômes étrangers, la condition de base régissant toute admission à des études HES est de pouvoir justifier d’une expérience professionnelle d’une année au minimum dans le domaine relevant de la filière choisie, exception faite de la filière arts visuels.
Les admissions se font, en principe, sur examen si les étudiant-e-s peuvent attester d’une formation antérieure suivie à l’étranger et justifient d’une formation du degré secondaire II d’une durée minimum de 3 ans.
Les admissions se font, en principe sans examen si les étudiant-e-s peuvent attester d’une formation antérieure suivie à l’étranger ayant abouti à un diplôme comparable à une maturité suisse ou à une maturité cantonale reconnue par la Confédération. La Haute école spécialisée est l’autorité compétente pour déterminer si une maturité gymnasiale étrangère est équivalente à une maturité suisse.

L’admission aux études des Hautes écoles spécialisées et la reconnaissance des diplômes étrangers a fait l’objet de recommandations de la Conférence suisse des hautes écoles spécialisées.
 
>> Procédure d’examen d’équivalence
La reconnaissance des diplômes n'est applicable que pour les professions réglementées. Une profession est considérée comme réglementée lorsque la loi exige que l'on possède un titre professionnel déterminé pour l'exercer. Lorsqu'une profession n'est pas réglementée, il n'est pas nécessaire de faire procéder à un examen d'équivalence de diplôme.

La procédure d’examen d’équivalence est disponible sur le site de l’
Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie ainsi que tous les formulaires, adresses et contact utiles relatifs à la reconnaissance des diplômes.

 

 

Formation Pratique

La formation dans les domaines de la santé et du travail social est construite autour du concept de formation pratique qui repose sur l’alternance. Ce mode organisationnel est celui qui prépare le plus efficacement aux professions de l’humain. Il consiste à alterner des périodes de formation théoriques à l’école avec des périodes de formation pratique sur le terrain professionnel selon des modalités « intégratives ».

Accompagnés par les praticiennes et praticiens formateurs, les personnes étudiantes sont rapidement au contact des malades. Elles confrontent leurs savoirs théoriques et pratiques et peuvent ainsi développer une posture réflexive face à la complexité des situations professionnelles. Cette alternance est organisée, encadrée et évolutive en fonction de la progression de l’étudiant-e dans sa formation.

Les institutions partenaires

La plupart des institutions socio-sanitaires qui accueillent les étudiant-e-s sont devenues des institutions partenaires qui ont adhéré aux nouvelles conditions de partenariat.

Toute institution qui souhaite devenir une institution partenaire peut s'adresser au siège HES-SO afin de recevoir un dossier de partenariat.

Trois niveaux d’accord ont été définis entre la HES-SO, les institutions socio-sanitaires et les sites de formation (écoles) :
  • niveau institutionnel : la Convention sur la formation pratique HES-S2 signée entre la HES-S2 et la direction de l’institution fixe les conditions-cadre de l’accueil des étudiant-e-s et indique les engagements respectifs de la HES-S2 et des institutions
  • niveau opérationnel : l’Accord sur l’organisation de la formation pratique HES-S2 signé entre le site de formation et la direction de l’institution, qui précise les conditions locales de l’organisation de la période de formation pratique
  • niveau pédagogique : le Contrat pédagogique tripartite indique les objectifs que devra atteindre l’étudiant-e au terme de sa période de formation ainsi que les ressources qui seront mises à sa disposition. Il résulte d’une négociation entre l’étudiant-e, la praticienne et le praticien formateur et l’enseignant-e du site de l’étudiant-e.
 
>> Convention sur la formation pratique HES-S2
Signée entre la HES-S2 et l’institution, La Convention sur la formation pratique HES-S2 précise les responsabilités respectives de la HES-S2 et des institutions.

Elle inclut les conditions attendues de l’institution pour la réalisation de la mission de formation pratique. Elle précise les modalités d’indemnisation.

Les documents qui en font partie intégrante sont :

 

Courrier du 14 juillet 2004.

 
La praticienne et le praticien formateur HES


 
 
>> Profil de la praticienne et du praticien formateur HES
La praticienne ou le praticien formateur HES est titulaire d’un diplôme professionnel reconnu correspondant à la filière de l’étudiant-e encadré-e ou au moins aux domaines de formation de la HES-SO.

Une expérience professionnelle d’au moins deux ans à 80% est requise. Les compétences attendues des praticiennes et praticiens formateurs sont décrites dans le "profil" .

Il est au bénéfice du certificat du cours postgrade de praticienne et praticien formateur HES ou d’une attestation de reconnaissance d’équivalence ou de reconnaissance d’acquis (les chemins possibles pour devenir praticienne ou praticien formateur HES).

Au 31 décembre 2005, 1'127 praticiennes et praticiens formateurs ont été reconnus.

 

 
>> Descriptif de fonction
Ce descriptif de fonction a été défini en fonction des compétences attendues de la praticienne ou du praticien formateur HES et des exigences de la formation pratique. Une annexe explicative apporte toutes les informations complémentaires.

Les activités de la praticienne et du praticien formateur santé-social sont déterminées par l’institution conformément au descriptif de fonction de la praticienne et du praticien formateur et aux responsabilités y relatives. Elles sont définies par le contrat pédagogique tripartite signé entre la praticienne ou le praticien formateur, l’étudiant-e et l’enseignant-e du site. Les membres des équipes professionnelles peuvent collaborer à l’encadrement des étudiant-e-s.
 
>> Taux d'encadrement
Le taux d'encadrement de référence de la praticienne ou du praticien formateur santé-social est fixé à :
  • 20% pour le domaine de la santé
  • 15% pour le domaine du travail social.

Ce taux d'encadrement correspond à un emploi du temps standard de 40 heures par semaine. Il signifie concrètement que les étudiant-e-s reçoivent un accompagnement de 6 heures par semaine dans le travail social et de 8 heures dans la santé.

Il est nécessaire qu'une praticienne ou un praticien formateur conserve une activité de praticienne ou de praticien dans l'institution (ou groupe d'institutions) afin de rester une personne professionnelle crédible.

A la demande du Comité stratégique, une enquête a été initiée afin de vérifier les taux d'encadrement fixés. Ses résultats seront connus au début 2007.

 
>> Désignation de la praticienne et du praticien formateur
La praticienne ou le praticien formateur est désigné par l’institution conformément à la convention sur la formation pratique HES-S2.

Les situations d’institutions qui souhaitent signer la convention pour accueillir des étudiant-e-s santé-social en formation pratique mais qui ne disposent pas de personnes professionnelles remplissant la condition du diplôme professionnel sont examinées de cas en cas.

Les institutions de petite taille et/ou qui ne reçoivent qu’occasionnellement des étudiant-e-s peuvent s’organiser seule ou en association avec d’autres institutions.

Par exemple, une praticienne ou un praticien formateur peut encadrer des étudiant-e-s dans plusieurs institutions ou être issu d’un pool de praticiennes et de praticiens formateurs recommandés par l’association faîtière de l’institution. D’autres solutions peuvent être envisagées.
 
>> Calcul de l'indemnisation
En référence au taux d'encadrement de la praticienne et du praticien formateur (20% pour le domaine de la santé et 15% pour le domaine du travail social) et à un emploi du temps standard de 40 heures par semaine, les prestations de formation des praticiennes et praticiens formateurs font l’objet d’une indemnisation partielle en faveur des institutions.

Dans le domaine de la santé, le décompte des jours de formation pratique est effectué au jour près car les périodes de formation pratique sont relativement courtes.

Dans le domaine du travail social, un forfait de 85 jours est admis pour chaque période de formation pratique qui dure environ un semestre.
Le taux d’indemnisation a été fixé à 50% durant la période transitoire 2004-2006. Le taux horaire forfaitaire de référence du praticien-ne formateur a été fixé à CHF 75.-.

Pour les étudiant-e-s en emploi dans le domaine du travail social, l’indemnisation annuelle, calculée par analogie aux étudiant-e-s à temps plein, est de 51 heures.
 
>> Modalités d'indemnisation des institutions
Les institutions qui ont signé la convention sur la formation pratique sont indemnisées par le Siège HES-SO sur la base d’un décompte des jours de formation pratique des étudiant-e-s. Les sites sont responsables de ce décompte.

L'unique condition de rétroactivité de l'indemnisation des institutions qui signent la Convention après le 1er janvier 2005 est l'indemnisation des praticiennes et praticiens formateurs qui vaut pour les périodes de formation pratique en cours à la date de réception (timbre de la poste faisant foi) de la convention signée. Il n'y a pas d'autres types de rétroactivité.
La praticienne et le praticien formateur HES


 
 
>> Profil de la praticienne et du praticien formateur HES
La praticienne ou le praticien formateur HES est titulaire d’un diplôme professionnel reconnu correspondant à la filière de l’étudiant-e encadré-e ou au moins aux domaines de formation de la HES-SO.

Une expérience professionnelle d’au moins deux ans à 80% est requise. Les compétences attendues des praticiennes et praticiens formateurs sont décrites dans le "profil" .

Il est au bénéfice du certificat du cours postgrade de praticienne et praticien formateur HES ou d’une attestation de reconnaissance d’équivalence ou de reconnaissance d’acquis (les chemins possibles pour devenir praticienne ou praticien formateur HES).

Au 31 décembre 2005, 1'127 praticiennes et praticiens formateurs ont été reconnus.

 

 
>> Descriptif de fonction
Ce descriptif de fonction a été défini en fonction des compétences attendues de la praticienne ou du praticien formateur HES et des exigences de la formation pratique. Une annexe explicative apporte toutes les informations complémentaires.

Les activités de la praticienne et du praticien formateur santé-social sont déterminées par l’institution conformément au descriptif de fonction de la praticienne et du praticien formateur et aux responsabilités y relatives. Elles sont définies par le contrat pédagogique tripartite signé entre la praticienne ou le praticien formateur, l’étudiant-e et l’enseignant-e du site. Les membres des équipes professionnelles peuvent collaborer à l’encadrement des étudiant-e-s.
 
>> Taux d'encadrement
Le taux d'encadrement de référence de la praticienne ou du praticien formateur santé-social est fixé à :
  • 20% pour le domaine de la santé
  • 15% pour le domaine du travail social.

Ce taux d'encadrement correspond à un emploi du temps standard de 40 heures par semaine. Il signifie concrètement que les étudiant-e-s reçoivent un accompagnement de 6 heures par semaine dans le travail social et de 8 heures dans la santé.

Il est nécessaire qu'une praticienne ou un praticien formateur conserve une activité de praticienne ou de praticien dans l'institution (ou groupe d'institutions) afin de rester une personne professionnelle crédible.

A la demande du Comité stratégique, une enquête a été initiée afin de vérifier les taux d'encadrement fixés. Ses résultats seront connus au début 2007.

 
>> Désignation de la praticienne et du praticien formateur
La praticienne ou le praticien formateur est désigné par l’institution conformément à la convention sur la formation pratique HES-S2.

Les situations d’institutions qui souhaitent signer la convention pour accueillir des étudiant-e-s santé-social en formation pratique mais qui ne disposent pas de personnes professionnelles remplissant la condition du diplôme professionnel sont examinées de cas en cas.

Les institutions de petite taille et/ou qui ne reçoivent qu’occasionnellement des étudiant-e-s peuvent s’organiser seule ou en association avec d’autres institutions.

Par exemple, une praticienne ou un praticien formateur peut encadrer des étudiant-e-s dans plusieurs institutions ou être issu d’un pool de praticiennes et de praticiens formateurs recommandés par l’association faîtière de l’institution. D’autres solutions peuvent être envisagées.
 
>> Calcul de l'indemnisation
En référence au taux d'encadrement de la praticienne et du praticien formateur (20% pour le domaine de la santé et 15% pour le domaine du travail social) et à un emploi du temps standard de 40 heures par semaine, les prestations de formation des praticiennes et praticiens formateurs font l’objet d’une indemnisation partielle en faveur des institutions.

Dans le domaine de la santé, le décompte des jours de formation pratique est effectué au jour près car les périodes de formation pratique sont relativement courtes.

Dans le domaine du travail social, un forfait de 85 jours est admis pour chaque période de formation pratique qui dure environ un semestre.
Le taux d’indemnisation a été fixé à 50% durant la période transitoire 2004-2006. Le taux horaire forfaitaire de référence du praticien-ne formateur a été fixé à CHF 75.-.

Pour les étudiant-e-s en emploi dans le domaine du travail social, l’indemnisation annuelle, calculée par analogie aux étudiant-e-s à temps plein, est de 51 heures.
 
>> Modalités d'indemnisation des institutions
Les institutions qui ont signé la convention sur la formation pratique sont indemnisées par le Siège HES-SO sur la base d’un décompte des jours de formation pratique des étudiant-e-s. Les sites sont responsables de ce décompte.

L'unique condition de rétroactivité de l'indemnisation des institutions qui signent la Convention après le 1er janvier 2005 est l'indemnisation des praticiennes et praticiens formateurs qui vaut pour les périodes de formation pratique en cours à la date de réception (timbre de la poste faisant foi) de la convention signée. Il n'y a pas d'autres types de rétroactivité.

Cours postgrade de praticienne et praticien formateur


 
 
>> Description
Le cours postgrade de praticienne et praticien formateur HES permet aux personnes participantes de développer leurs compétences de formateurs et formatrices au travers d’une formation en alternance, favorisant la confrontation entre des apports théoriques et des expériences d’accompagnement pédagogique d’étudiant-e-s. La formation mobilise l’expérience des personnes participantes par des approches dynamiques suscitant la réflexion et l’implication.

La brochure 2005 contient toutes les informations utiles à l’offre de formation 2006 et 2007.

Vous pouvez aussi consulter le Plan d’études cadre du CPG de praticienne et praticien formateur HES, ainsi que les Directives de formation du cours postgrade de praticienne et praticien formateur HES-S2.

En 2004 et 2005, la HES-SO a investi annuellement la somme de CHF 700’000.- dans le cours postgrade de praticienne et praticien formateur HES.

Au 31 décembre 2005, 259 praticiennes et praticiens formateurs ont été certifiés par la HES-SO.
 
>> Organisation des cours
Ce cours postgrade représente 15 crédits ECTS (European Credit Transfer System). Un crédit ECTS correspond à 30 heures de travail de la part de l’étudiant-e. Dans ce cours postgrade, cela se traduit par environ 1/3 d’enseignement académique qui requiert la présence de l’étudiant-e et 2/3 de travail personnel.

Dans cette formation en cours d’emploi, les enseignements présentiels (150 heures) sont organisés en 25 jours de cours répartis sur 12 mois, en principe.

Le cours postgrade de praticienne et praticien formateur est organisé en cinq offres « régionales » réunissant les institutions et les sites concernés :
 
>> Inscription
Les conditions d’admission au cours postgrade de praticienne et praticien formateur sont les suivantes :
  • Posséder un diplôme professionnel reconnu correspondant à la filière de l’étudiant-e HES encadré-e ou au secteur de formation auquel la filière appartient
  • Bénéficier de 2 ans au moins d’expérience professionnelle postdiplôme
  • Exercer la fonction de praticienne ou praticien formateur pour les étudiant-e-s santé-social
  • Obtenir l’accord et le soutien de la personne employeuse pour suivre la formation

L’inscription de la praticienne ou du praticien formateur se fait dans la « région » dans laquelle est située son institution. Les places de formation sont réservées en priorité aux praticiennes et praticiens formateurs des institutions ayant signé la convention sur la formation pratique HES-SO.

L’inscription sans autre dans le cours postgrade implique le suivi de l’ensemble de la formation. Si le ou la candidat-e souhaite obtenir un allègement /raccourcissement du cours du fait d’une reconnaissance d’acquis, il est indispensable de réaliser cette procédure avant l’inscription.

 
>> Conditions financières
Frais de dossier : CHF 150.-.
Matériel pédagogique et de polycopiés : CHF 250.-.

Le cours lui-même (rémunération des intervenant-e-s, organisation, coordination, développement, etc.) est gratuit pour les participant-e-s car financé par la HES-SO.

Les frais de déplacement et/ou de repas durant les sessions de formation sont à la charge des personnes participantes.
 
>> Personnes participantes au premier cours

Répartition des personnes participantes par région


Répartition des personnes participantes par profession

 
>> Procédure de reconnaissance d'acquis
Cette procédure de reconnaissance d’acquis développée spécifiquement dans le cadre HES-SO a pour finalité d’examiner la situation personnelle de la praticienne ou du praticien formateur en référence à des standards, afin de permettre une reconnaissance portant sur une ou des parties du cours postgrade de praticienne et praticien formateur santé-social.

Les acquis pris en compte peuvent provenir :
  • d’une ou de plusieurs formations en lien avec la pédagogie, l’encadrement, une spécialisation professionnelle, etc.
  • des expériences d’encadrement d’étudiant-e-s et des personnes professionnelles ou dans le domaine de la pédagogie
  • des charges et responsabilités assumées

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la Présentation et argumentation des principes, règles générales et procédure en œuvre dans le reconnaissance des acquis des praticiennes et praticiens formateurs.

La correspondance plus précise entre ces acquis et les modules du cours postgrade est présentée dans le Tableau des correspondances entre les acquis présentés par les praticiennes et praticiens formateurs.

Les reconnaissances sont prononcées par des commissions correspondant au découpage régional du cours postgrade de praticienne et de praticien formateur HES.

 
>> Demande de reconnaissance d'acquis
Le dossier de demande est téléchargeable sous
Demande de Reconnaissance des acquis des praticiennes et praticiens formateurs HES-S2

La recommandation de la personne employeuse est nécessaire pour que le dossier soit traité en priorité
Aquis – Recommandation de l’employeur
 
>> Dossiers traités au 31 décembre 2005
La reconnaissance peut porter sur les modules de formation et/ou le travail de certification. Elle peut être complète ou partielle et permettre ainsi à la praticienne ou au praticien formateur d’être dispensé de tout ou partie du cours postgrade de praticienne et praticien formateur.

Sur les 128 dossiers traités, plus de la moitié ont obtenu une reconnaissance complète.

Répartition par région

Répartition par profession

 

>> Formations reconnues
Une reconnaissance d’équivalence complète a été conférée aux formations dispensées par les institutions suivantes :

Domaine Santé

  • IRSP, Lausanne
  • Service de formation continue des Hospices/CHUV, Lausanne

Domaine Travail social

  • Ecole d’études sociales et pédagogiques, Lausanne
  • Institut d’études sociales, Genève
  • Ecole d’éducateurs spécialisés de Fribourg
  • Centre de formation pédagogique et sociale, Sion

Lettre du 14 juin 2004 (équivalences et reconnaissance des acquis)
 

 
>> Obtention de l'équivalence
Vous pouvez télécharger les documents suivants :

Modalités d’octroi des reconnaissances d’équivalence des formations de praticienne et praticien formateur
Formulaire de demande d’équivalence
Ecoles par cantons


 


 

>> ARC (Berne, Jura, Neuchâtel)

 

 

>> Fribourg

 

 

>> Genève

 

 

>> Hautes écoles privées

 

 

>> Valais

 

 

>> Vaud

 

Bourses, allocations et prêts d'études


 
 
>> Aides financières publiques
Il existe des aides financières publiques qui peuvent être accordées à tous les étudiant-e-s (quelque soit le canton de leur lieu de résidence) ou qui sont spécifiques au canton ou encore liées au domaine de formation.

Il existe différents types d’aides :
  • Les bourses sont des prestations financières allouées à fonds perdu (non remboursables).
  • Les prêts sont des aides financières accordées pendant la formation et remboursées par acomptes réguliers dès la fin de la formation.
  • Les allocations d’études sont une aide financière dont le montant dépend du revenu familial.
  • Il existe aussi des possibilités d’exonération ou de remboursement des frais d'études qui correspondent à une aide financière accordée aux étudiant-e-s bénéficiant d’une allocation d’études ou poursuivant leur formation hors du canton.

Les conditions d’obtention varient et il convient de s’informer directement auprès des organismes.


Pour l'ensemble des étudiant-e-s quel que soit le canton d’études

  • La CRUS (Conférence des Recteurs des Universités Suisses) octroie des Bourses d'Etat (prestation allouée à fonds perdu par une quarantaine de pays à l’intention des étudiant-e-s universitaires et post-grades) et une Bourse spéciale d’institutions étrangères : prestation sporadique allouée à fonds perdu par différentes universités et autres institutions étrangères.
  • Il existe aussi des bourses de mobilité Erasmus (prestation allouée à fonds perdu dans le cadre d’un programme officiel d’échange) et des bourses de mobilité complémentaire Leonardo (prestation allouée à fonds perdu dans le cadre d’un programme officiel d’échange, pour compléter l'indemnité de l'entreprise).
  • La Commission fédérale des bourses octroie également des Bourses d’études universitaires.
  • L’Agence Universitaire de la Francophonie offre des aides financières pour la mobilité des étudiants, enseignants et chercheurs dans le cadre de programmes d’actions aux établissements d’enseignement supérieur membres de l’AUF. L’objectif est de promouvoir la coopération et le développement de la francophonie. La HES-SO est membre de l’AUF.
  • La HES-SO peut également apporter un soutien financier et logistique aux étudiant-e-s en cours de formation qui désirent effectuer une partie de leurs études à l'étranger (échanges internationaux).

Bourses spécifiques

La Confédération suisse offre, par l'intermédiaire de la Commission fédérale des bourses d'études aux étudiant-e-s pour poursuivre leurs études en Suisse au niveau postgrade dans les Hautes Ecoles Spécialisées (HES). Les candidats doivent être au bénéfice d'un diplôme d'enseignement supérieur (degré bachelor, au moins). Ces bourses ne sont allouées qu'à certains pays et l'offre n'est pas valable pour des études en cours d'emploi, à temps partiel ou à distance.

Secrétariat d’état à l’éducation et à la recherche
 


Spécificités par cantons

Berne
Section des subsides de formation. Il existe également un fonds pour les cas de rigueur (subside accordé aux situations sociales difficiles).
Fribourg
Le Service des subsides de formation (Contact : bourses@fr.ch) offre des bourses d’études et des prêts de formation pour financer les études.
Genève
Le Service des allocations d'études et apprentissage permet d’obtenir des allocations d’études, des prêt d’études, des allocations d’encouragement à la formation ou encore une exonération et remboursement des taxes scolaires.
Jura
Service financier de l'enseignement : bourses d’études et prêts d’études.
Neuchâtel
Office des bourses : bourses d’études et prêts d’études.
Valais
Service administratif et juridique : bourse d’études et prêts d’honneur.
Vaud
Office cantonal des bourses d'études et d'apprentissage : bourses et prêts d’études.
 
>> Aides financières privées
Généralement les aides financières privées sont des bourses indépendantes du lieu géographique ou liées au canton de l’école où vous étudiez.


Pour tous les étudiant-e-s quel que soit le canton d’étude

Fondation Pro Juventute
Cette fondation permet d’obtenir des bourses complémentaires, c’est-à-dire une prestation allouée à fonds perdu et complétant la contribution propre de l’étudiant-e pour le financement de ses études.

Fondation Pestalozzi
Cette fondation permet d’obtenir des bourses d’études ou des prêts:

  • La bourse d’études est une prestation allouée à fonds perdu pour financer les études.
  • Le Prêt correspond à une aide financière accordée pendant la formation et remboursée par acomptes réguliers, dès la fin des études.

Les écoles de la HES-SO sont réparties sur des lieux géographiques variés.
Chaque école propose des activités sportives et/ou culturelles. Certaines d'entre elles fournissent également des informations sur des activités existant à proximité mais non organisées par elles. D'autres proposent également des activités originales liées le plus souvent aux caractéristiques de leur situation géographique (réserves ou parcs naturels, villes médiévales, etc.).
 


>
>
Activités culturelles et sportives

Les activités culturelles regroupent les visites de musées, les festivals, les centres culturels et de loisirs, les cinémas, les galeries, les bibliothèques ou encore les théâtres.

Les activités sportives sont également très variées.
Certains partenariats existent entre des universités et des écoles de la HES-SO. Par exemple, à Lausanne et Genève, les activités culturelles et sportives pour les étudiant-e-s offertes par l’Université sont également accessibles aux étudiant-e-s des écoles de la HES-SO.

Pour obtenir des précisions sur les activités culturelles et sportives, consulter les sites Internet des écoles.

Les associations d’étudiant-e-s peuvent aussi fournir des informations. N’hésitez pas à les contacter.
 


>
>
Quelques adresses par cantons

  


 
Arc jurassien
Berne - Jura - Neuchâtel

HE-ARC : sport@he-arc.ch
Fribourg
Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg
Société des étudiant-e-s
Activités sportives proposées par l’Université de Fribourg
Genève
Activités culturelles et sportives proposées par l’Université de Genève
Valais
Grande variété d’activités sportives pour l’été et l’hiver
Vaud
Tous les étudiant-e-s ont la possibilité d’utiliser les installations de l’Université de Lausanne aux mêmes conditions que les étudiant-e-s de celle-ci (carte membre à acheter au secrétariat de l’UNIL).
Service des sports UNIL-EPFL
Le centre e-learning Cyberlearn
Le centre e-learning HES-SO Cyberlearn est un projet soutenu par l'Office Fédéral pour la Formation et la Technologie et la HES-SO jusqu’en 2008 et fait partie des projets soutenus par le Campus Virtuel Suisse.

Le centre e-learning Cyberlearn est à disposition des sites de la HES-SO afin de les aider à définir et réaliser leur projet e-learning. Il accompagne les projets individuels des professeurs de la HES-SO, réalise des cours e-learning et conduit des travaux de recherche dans le domaine afin d'appliquer les normes et standards du e-learning dans les réalisations HES-SO.

Le Centre offre administration, accès et formation à la plate-forme e-learning Moodle, qui offre un complément aux cours des professeurs en mettant à disposition des étudiants un espace virtuel enrichissant les matières enseignées en classe.

Cyberlearn participe à l'application des principes de Bologne en proposant des alternatives e-learning efficaces à la diminution de l'enseignement frontal et à l’accompagnement du travail personnel de l’étudiant.
Travail social


Domaine : Travail social
>> Titres délivrés

Les titres de bachelor et de master sont reconnus dans le cadre de l'accord de Bologne
 
>> Description
La formation en travail social prépare les étudiant-e-s à contribuer à la promotion et au maintien d’une politique sociale fondée sur la prospérité et la solidarité. La préservation du lien social est un moyen de la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. La formation offre 3 orientations (tronc commun et orientation dès le 4ème semestre) : service social, animation socioculturelle et service social.

La formation met l’accent sur l’acquisition de connaissances en psychologie, en sociologie, en politique sociale, en droit, en économie et en éthique. Les étudiant-e-s apprennent également à évaluer les situations dans lesquelles se trouvent les personnes en difficultés, à comprendre les problèmes sociaux et individuels, à écouter les usagers et les usagères, à adapter leur action à leurs besoins et à mobiliser les ressources favorisant leur autonomie.

La formation est construite autour du concept de formation pratique qui consiste à alterner des périodes de théorie à l’école avec des périodes de pratique sur le terrain professionnel. Les étudiant-e-s sont accompagné-es par les praticiennes et praticiens formateurs et sont encadré-es et soutenu-es grâce à un partenariat entre l’institution de formation pratique et leur école.
 
>> Modalités de formation

 
Type en français et en allemand (Valais), à plein temps et en formation mixte (en emploi, à temps partiel)
Durée 3 ans à plein temps, 4 ans en emploi et 5 ans maximum à temps partiel
Lieu La formation est enseignée dans quatre écoles situées dans les cantons de Fribourg, Genève, Valais et Vaud


 

 
Haute Ecole fribourgeoise de travail social
Rue Jean-Prouvé 10
CH-1762 Givisiez
T : +41 26 429 62 00
secretariat@hef-ts.ch
www.hef-ts.ch
Haute école valaisanne - Santé & Social
Ch. de l'Agasse 5
Case postale 2133
CH-1950 Sion
T : +41 27 606 84 00
info.sante-social@hevs.ch
www.hevs.ch
   
Haute école de travail social Genève
Rue Prévost-Martin 28
Case postale 80
CH-1211 Genève 4
T : +41 22 388 95 00
info.hets@hesge.ch
www.ies-geneve.ch
Haute école de travail social et de la santé
Chemin des Abeilles 14
CH-1000 Lausanne 24
T: +41 21 651 62 00
info@eesp.ch
http://www.eesp.ch
   
Haute école de travail social Genève Haute école valaisanne - Santé & Social Haute école de travail social et de la santé Haute Ecole fribourgeoise de travail social
 
Perspectives professionnelles

La formation en travail social permet de travailler :


 
  • en service social : centres et services sociaux, institutions médico-sociales, (services sociaux), entreprises, services des tutelles, services de l’enfance, services d’aide et de protection de la jeunesse, hôpitaux, fondations à buts sociaux
  • en animation socioculturelle : centres de loisirs, maisons de quartiers, établissements médico-sociaux, syndicats, lieux culturels, universités populaires, associations, ONG, milieu ouvert
  • en éducation sociale : foyers, homes-ateliers, lieux d’accueil, services ambulatoires, à domicile, centres de détention, travail de rue

 

 
 
Contact
Responsable de domaine : Joseph Coquoz
joseph.coquoz@hes-so.ch
Responsable de filière : Véronique Granges
veronique.granges@hef-ts.ch
Calendrier
La formation bachelor commence à la semaine 38
Association d'étudiants de la filière


 

Conditions d'admission spécifiques au bachelor de la filière
Titres suisses Expérience professionnelle de
qualité (EPQ)
Maturité professionnelle S2 avec CFC correspondant à la filière choisie ou Certificat ECG social suivi d’une maturité spécialisée sans
Autres maturités professionnelles, certificat ECG et maturité gymnasiale avec*
Titres étrangers et candidat-e-s de plus de 30 ans Admission sur dossier**

*Suivi et validation de l’EPQ (40 semaines dont au moins 20 spécifiques au domaine) ; selon le titre, des compléments de formation sont requis
**Contacter le site de formation pour une reconnaissance officielle du titre et le cas échéant une demande d’équivalence

Conditions d'admission générales


 

Inscription
Pour tous renseignements complémentaires sur les conditions d'admission et les inscriptions, veuillez vous adresser à l'école où vous souhaitez étudier.

 

 

 

posté par : le :

Formation Sociale en Suisse site web : www.hes-so.ch

www.hes-so.ch Bachelor hes-so Travail social Suisse Vaud Genève Valais Fribourg Jura Neuchatel Berne
Forum
Emploi assistant socio-éducatif
je cherche une place d'apprentissage dans la petite enfance.
Bonjour, Je vous écris pour ma petite soeur qui a acutellement 19 ans et qui fait un stage dans u
Bonjour, je voudrais que vous m'aider a trouver une formation qui dure pas plus d'un an au près des
Bonjour, Je vous écris pour une amie. Pour des raisons personnelles, elle doit trouver un travail
Quels sont les noms des écoles formant des assistants socio-éducatifs en région Lausannoise?
Je suis à la recherche d'un apprentissage d'assistante socio-éducative. J'aimerais savoir s'il est p
concerne: formation d educatrice de la petite enfance Madame,Monsieur, j ai entendu qui'il etait
Bonjour, je voudrais devenir éducatrice spécialisée, existe-t-il une formation en APPRENTISSAGE, je
bonsoir j'ai 31 ans je travail dans un cms , et j'aimerait faire la formation assistants en soins et
Bonjour Monsieur, j aimerai savoir si c était obligatoire d avoir 3 ans de pratique ? Je vous exp
Je suis actuellement en formation dans la filière assistante socio-éducatif dans le but d'obtenir un
bonjour, acctuellement je suis en 2eme à l'école d'assistante en soin communautaire, je souhaite cha
bonjour je souhaite savoir par quels moyens je pourrais travailler comme aide de creche par exempl
peut-on avoir un apprentissage dans le dommaine de la petite enfance????et qui est-qu'il faut contac
concerne: formation d educatrice de la petite enfance Madame,Monsieur, j ai entendu qui'il etait
bonjour, quel est la procédure pour faire une maturié professionnelle en sortant de l ECG? merci.
apprentissage assistante socio éducative
cfc formation éducateur à 16 ans
débouchés assistant socio-éducatif
Ems et autres adresses pour le cfc assistants socio-éducatifs
bonjour,actuellement je travail en usine de cosmetique, Je v
Bonjour, La formation d éducatrice de la petite enfance m'i
Cfc et Cap Social Santé quel en est la signification?
pourquoi les hug refusent-ils la nouvelle formation des assc
comment faire valoir mon experience?
quelle aide puis je avoir pour une nouvelle formation ?
validé diplome petite enfance
assistant socio-éducatif Infos
ASE examen candidat libre
Les questions que pose le cfc ???
Cfc Social formation
Formation CFC en santé - social
recherche bts management des unités commercials
CFC d'éducagteur
Début de cfc cette année
Bonjour, Je suis Virginie, je n'ai pas de diplôme universi
formation en cour du soir
chercher une place d'apprentissage
esede
Je suis à la recherche pour place d'apprentissage pour le métier d'éducateur sur Lausanne.

Education suisse Formation Coaching

Articles
Formation en cours d'emploi
Formation d'éducateur spécialisé HES en suisse romande
Formation d'assistante croix rouge
Recherche Aemo
Formation animateur socio-culturel
Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT
Ecoles privées en Suisse le must ?
Formation d'assistant social
Formation d'art thérapeute
Lexique Abréviation Type social en Suisse
Profession Ergothérapeute
Etudiants.ch
Reconnaissances des diplômes et formations en Suisse
Métiers du social genève
Equivalence diplômes
Procédure d'admission à la formation en psychomotricité
Ecole sociale romande à Yverdon Arpih
Conversion des diplômes Ests en Hes Educateur
Validation des acquis témoignage
Equivalence de diplôme
Formule de stage en Suisse
Formation Moniteur d'atelier socio-professionnel, MSP
Formation de Moniteur socio-éducatif
Formation enseignement spécialisé
Maturité à distance
Formation d'aide familiale
Ecoles Vaud Valais
Validation des acquis en Suisse
Apprentissage dans le social dès 2005
Vae Validation d'acquis
Formateur d'enseignant
Formation pédagogie curative université de Fribourg
Formation Education au Vietnam stage
Maître spécialisé pour enfants sourds
Pédagogue curatif
Hes diplôme master Bachelor etc...
Profession conseiller familial
Educateur Hes
Educateur Hes
Ces assistés que l'on misait aux enchères
Formation de Moniteur socio-professionnel
Master Bachelor Bologne ???
validation des compétences
Arphih à Lausanne lance une volée d'éducateur ests pour septembre 2006
Formations, Stages en Europe Travail social et université
Principales adresses de formation
Le site de Jean-Pierre Fragnière
10 % des adultes l'illettrisme en Suisse
sans titre
Formations sociales
Réponses
Formation conseiller conjugal
Formation en Suisse et France educateur

Pour recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre email.

Sondage
job etudiant geneve job etudiant fribourg formation de auxiliaire de la petite enfance geneve place d apprentissage dans assistante socio educatif job etudiant valais offre d emploi educatrice de la petite enfance veilleur de nuit dans un home pour personnes agees ou handicapees recherche de poste de psychologue clinicien en suisse couple pour intendance d une ecole garderie lausanne cherche stagiaire pour une annee salaire assistante socio educatif veilleuse de nuit en maison de retraite hospital auxiliaire de puericulture geneve recherche un poste d auxiliaire petite enfance geneve quel est le salaire d un educateur specialise en suisse foyer st louis fribourg veilleur ou veilleuse remplacante en ems offre d emploi ase cherche poste d assistante en soins et sante communautaire recherche poste d intendant ge suis le promoteur d une ecole passa rdc qui cherche un financement pour la construction d un batiment pour la bonne encadrement des enfants salaire ambulancier assistant socio educatif geneve technicienne d intervention sociale et familiale salaire auxiliaire rapport de stage en plomb erie stage d observation en psychologie clinique non remunere min100h recherche poste d educateur de jeunes enfants ville de quebec un poste d aide jardinier offre d emploi dans creche en suisse place d apprentissage comme assc professionnelle de l enfance poste d assc veilleuse place d apprentissage assc emploi creche geneve recherche place d apprentissage d ase responsable de formation technicien en salle d operation educateur social geneve cr che vaud recherche poste d infirmier dans service de p professeur d activite physique adaptee cherche maitre d apprentissage en fleuriste poste d auxiliaire educatrice en garderie recherche d emploi dans une creche halte garderie ecole maternelle cherche emploi d assistante en medecine veterinaire urgent cherche aide soignant domicile pour sympathique personne gee un educateur de groupe therapeutique d internat offre d emploi veilleur de nuit cours par correspondance suisse petit boulot sur lausanne