Je suis atteinte d'une algodystrophie depuis bientôt 6 mois suite à une entorse de la cheville gauch



Je suis atteinte d'une algodystrophie depuis bientôt 6 mois suite à une entorse de la cheville gauche. Il semblerait que ma maladie ai une bonne partie d'origines psychosomatiques. J'ai démarré une psychothérapie, mais le travail est très long, et je suis consciente du fait que l'histoire de ma vie a laissé de profondes traces qu'il sera difficile de gommer. J'ai lu un livre sur l'approche somato-émotionnelle, et je suis à la recherche d'un thérapeute sur la région de Strasbourg maitrisant cette pratique pour savoir si cette approche pourrait m'aider à sortir plus rapidement de mon état actuel.

France - Bas-Rhin - Strasbourg

-Le travail cognitivo-comportemental avec la cohérence cardiaque est un excellent outil bien sur un suivi médicalisé s'impose

Répondre

Pierre WYBRECHT dit Bonjour, je me permets de vous contacter, car ma fille Claire agée de 16 ans à ce jour, traine une algodystrophie depuis 4 ans, suite à une entorse; elle a eu cette entorse en jouant - courrant dans le jardin avec des amies, alors qu'elle etait agéee de 12 ans; A ce jour, 4 ans apres le debut de l'algodystrohie, nous ne savons plus que faire ou vers qui nous tourner; Hormis les douleurs dont elle se plaint, (et assume tout à fait), sa cheville est comme bloquée , et elle n'arrive que très peu à la mobiliser, tant par les douleurs que par les difficulté à la mouvoir; il y a 3 ans, un medecin lui a forcé le mouvement ce qui a engendré une enorme douleur, (8/10 selon les infirmieres presentes), et certainement également engendré des appréhensions pour Claire; Le medecin ré éducateur que nous avons rencontré évoque maintenant des risques d'immobilisation totale de la cheville particulièrement à l'issue de la croissance, mais n'engage aucune action particuliere. Hormis la kiné 1x/ semaine, Claire ne recoit pas d'autre soins; Neanmoins Claire reste très volontaire, et effectue 1h de vélo d'appartement /j, marche, et cherche toujours à bouger; Pour notre part, en tant que parents, nous ne pouvons nous resoudre à ce constat, sans aucune autre action, et imaginer que notre fille doive subir une telle souffrance, qui même si elle ne s'en plait pas trop, la destabilise au quotidien. sans compter, avec la menace d'un handicap à vie. Auriez vous des conseils à nous donner ? je me permets de vous contacter dans l'espoir que vous pourrez peut être, de part votre experience , nous orienter vers une piste de solutions; Je vous en remercie vivement par avance Cordialement pierre et Patricia WYBRECHT 6 rue de sbeaux prés 68 440 DIETWILLER 03 89 63 78 70 pwybrecht@wanadoo.fr

Répondre

AAAinformation Ateliers Educh.ch

Les dossiers répondant à la question sont accessible en cliquant sur les liens ci-dessous.

AAAinformation Ateliers Educh.ch

Archives et Informations Educh.ch

Questions similaires

Discussions

Questions lié à la réponse

Questions suivantes

Questions populaires