Ateliers Formation continue
 

Coaching Ados, Adolescent et famille coaching parentale Education

Découvrez l'atelier formation coaching
"A la découverte de son projet de vie" en cliquant ici.
 

Infos, Questions urgentes la ligne directe au 0900 000 143 uniquement en Suisse 2,50 chf/min


Découvrir l'impact de ses émotions sur son rythme interne

Apprendre à développer des techniques simples et individuelles pour gérer ses émotions.

Retour à la page d'entrée du site Educh.ch

 

 

EDUCATION FORMATION COACHING
OFFRES D'EMPLOI
REMPLACEMENT SOCIAL
FORMATION PROFESSIONNELLE
ADRESSES INSTITUTIONS SOCIAL
NEWS COACHING FORMATION
GESTION DU STRESS
EDUCATION ADOLESCENCE
COHERENCE CARDIAQUE STRESS
FORMATION ASSISTANT SOCIO EDUCATIF
ORIENTATION FORMATION PROFESSIONNELLE
PUB PUBLICITE ADSENSE
CONSULTANT SOCIO - EDUCATIF
FORMATION PRATICIEN FORMATEUR
FORMATION EUROPE INTERNATIONALE
ONG ORGANISATION HUMANITAIRE
RECONNAISSANCE FORMATION PROFESSIONNELLE
VALIDATION D'ACQUIS
FORMATION SUPERVISION
UNIVERSITE ONLINE
LISTE COACHING FORMATION EDUC
COACHING-FORMATION EDUCATEUR
CFC-SOCIAL-SANTE
ASSISTANT SOINS ET SANTE
FORMATION-CFC-SOCIAL
FORMATIONPSYCHOLOGUE
FORMATION ASSISTANT SOCIAL
FORMATION ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION A DISTANCE
EDUCATRICE PETITE ENFANCE
MONITEUR SOCIO-PROFESSIONNEL
FORMATION SOCIALE SUISSE
FORMATION EDUCATEUR SPECIALISE
FORMATION PROFESSIONNELLE EDUCATRICE
FORMATION EDUCATION SPECIALISEE
FORMATION EDUCATEUR SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ADRESSES IRTS SOCIAL-SANTE
ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION PROFESSIONNELLE CESF
FORMATION PROFESSIONNELLE MSP
FORMATION TRAVAIL SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ANIMATEUR SOCIAL
CONSEILLER CONJUGAL
CONSEILLER EN PLANNING FAMILIAL
FORMATION ERGOTHERAPEUTE
FORMATION ENSEIGNANT SPECIALISE
STAGE ET STAGIAIRE
FORMATION CONCOURS AMP
BACHELOR MASTER EDUCATIF
FORMATION OSTEOPATHE
FORMATION LOGOPEDISTE
FORMATION SOINS INFIRMIER
FORMATION PROFESSIONNELLE-VETERINAIRE
AIDE ET BOURSE POUR FORMATION
APPRENTISSAGE ORIENTATION SOCIAL
DOSSIERS COACHING-FORMATION
SELECTION ARCHIVES SITES EDUCATION
HUILES ESSENTIELLES AROMATHERAPIE
FORMATION THERAPIE BREVE
COACHING-FORMATION-EMPLOI-QUESTIONS
FORMATION PSYCHOTHERAPIE THERAPIE
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION SYSTEMIQUE
MEDIATION FAMILIALE
ESPACE ERIC STERN
FORMATION MASSAGE S THERAPIE
FORMATION MASSAGES SHIATSU
FORMATION PROFESSIONNELLE OSTEOPATHIE
FORMATION KINESITHERAPIE
ESPACE GROUPE
ANCIEN SITE
INFOS COACHING-FORMATIONS
FORMATION MONITEUR
SITES INTERNET EDUCATION
ESPACE EDUCATION
ESPACE DEONTOLOGIE
UNIVERSITE SUISSE
COACHING-FORMATION STAGE
BACHELOR-MASTER-EDUCATION
COACHING-FORMATION GUIDE PATRIMOINE
COACHING-FORMATION AUXILIAIRE DE SANTE
COACHING-FORMATION PROFESSIONNELLE
COACHING-FORMATIONS SOCIALES
PREPARATION CONCOURS
CONCOURS SOCIAL
OUTILS EDUCATIFS
FORUM PRATIQUES EDUCATIVES
APPROCHES THERAPEUTIQUES
COACHING-FORMATION CONTINUE
APPROCHES EDUCATIVES
COACHING-ADOS-FAMILLE
COACHING-FORMATION ART-THERAPIE
COACHING-FORMATION PNL
COACHING-FORMATION MASSAGE
COACHING-FORMATION JUNG
DESSIN ET ENFANCE
ATELIER INFORMATIQUE
COACHING-FORMATION HYPNOSE CLINIQUE
GALERIE DE PHOTOS
COACHING-FORMATION PETANQUE
COACHING-FORMATION JARDIN
EDUCATION DELAFONTAINE
ASTRONOMIE ONLINE
COACHING-FORMATION ECHEC
EDUCATION DAUPHINS
ENFANCE EN MARCHE
ETHIQUE DEONTOLOGIE VALEURS
COACHING-FORMATION METHODOLOGIE
COACHING-FORMATION TRANSE
MOTS D'ENFANTS
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
COURS ET ECOLE
FAMILLE D'ACCUEIL
COACHING-FORMATION-PNL
BIBLIOGRAPHIE EDUCATION
ADRESSES INSTITUTION
COACHING-FORMATION MUSICOTHERAPIE
METHODE TOMATIS
LOGOTHERAPIE FRANKL COACHING-FORMATION
COACHING-FORMATION PARENT
RAPPORT STAGE
RAPPORT STAGE JUNG
COACHING-FORMATION PARENT
COACHING SUPERVISION
FORUM COACHING
INFOS COACHING
COACHING HYPNOSE
COACHING-FORMATION COACHING
COACHING ET CNV
COACHING-FORMATION COACHING PNL
COACHING ET HYPNOSE
COACH ANALYSE TRANSACTIONNELLE
COACHING BENEVOLAT
COACHING-FORMATION LIFE COACHING
COACHING MOBBING
FORMATION CONTEURS CONTES
COACHING BURNOUT
SUPER NANNY COACHING
COACHING HYPNOSE
FORMATION COACHING EDUCATIF
COACHING BURNOUT
COACHING SOCIO-EDUCATIF
COACHING ONLINE EDUCATION
COACHING-PREVENTION-ADOS
CONSEIL EDUCATIF
ENFANCE ET ANOREXIE
ENFANCE ET AUTISME
ENFANCE ET HYPERACTIVITE
ENFANCE ET DYSLEXIE
ENFANCE ET BOULIMIE
ADOLESCENCE ET SUICIDE
PREVENTION SUICIDE
ENFANCE ET SURDOUANCE
ENFANCE ET TROUBLES SOMATIQUES
ANPE COACHING-FORMATION
EMPLOI COACHING-FORMATION
ANPE EMPLOI
ANPE-COACHING-FORMATION
CV ANPE
ANNONCES INTERIM
EDUCATION COACHING-FORMATION ENG
HYPNOSIS ENGLISH
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
EDUCATION COACHING-FORMATION
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
BERALLAZ PRESENTATION
TOURISME SUISSE BALLENBERG
EXPOSITION NATIONALE 02
COACHING-FORMATIONS PROFESSIONNELLE
EDUCATION SPECIALISEE HTM
COACHING EMPLOI HTML
COACHING INCOACHING-FORMATIONS
EDUCATION DESIR ET RESPONSABILITE
LIENS GENERAUX
LIENS SOCIAL
OFFRES EMPLOI
OFFRES EMPLOI SUISSE
FORUM SOCIAL
REFERENTIEL DE COMPETENCES
SONDAGES EDUCATION
épuisette-à-poissons
COACHING COACHING-FORMATION EMPLOI
DEMENAGEMENT-YVERDON-VAUD
HARRY POTTER
ISRAEL-VOYAGE-HOTEL
ANIMAUX THERAPIE ZOOTHERAPIE
GRIPPE-AVIAIRE-TAMIFLU
FORUM COACHING-FORMATION EMPLOI
ARCHIVE
COACHING-FORMATION-EMPLOI-ARCHIVE
COACHING-FORMATION-EMPLOI-ARCHIVE2
COACHING-FORMATION-EMPLOI-ARCHIVE3
GUIDE INTERNET COACHING-FORMATION
GESTION VIRTUEL
COACHING-FORMATION BOURSE TRADING
COACHING-FORMATION DAY-TRADING
COACHING-FORMATION NEW-TRADING
BROKER TRADING ONLINE
COACHING-FORMATION INTERNET
COACHING-FORMATION-SWISS
COACHING-FORMATION E-LEARNING
FORMATION-ANALYSE TECHNIQUE
INFORMATIQUE EDUCATION
ATELIER COACHING BURNOUT
ATELIER COACHING STRESS
ATELIER COACHING PROJET DE VIE

 

  Consultant socio-éducatif  en ligne, ma spécialité est la gestion émotionnelle et les situations de stress. Dans les suivi des adolescents que j'accompagne depuis plus de 20 ans de pratique socio-éducative. j'ai pris conscience de l'importance prioritaire de la gestion du stress dans le suivi des adolescents et des enfants en difficultés. J'utilise aujourd'hui les outils de l'approche Heartmath, une approche construire sur la validation par la cohérence cardiaque. Si vous êtes intéressé par ce travail n'hésitez pas à me contacter ou à découvrir les nombreux articles ou liens ami sur le site Educh.ch sur le sujet.
  1. Consultations éducatives enfance, adolescence et famille
  2. Gestion du stress chez les enfants, ados et leurs parents
  3. Un suivi coaching individuel pour dépasser un burnout, apprendre à gérer son stress, optimiser ses compétences avec la cohérence cardiaque et les outils Heartmath. Les outils Heartmath vous permettront d'évaluer de manière scientifique votre évolution personnelle.
  4. Découvrez les ateliers formation coaching "le Projet de Vie" en cliquant ici.
  5. Infos, Questions urgentes la ligne directe au 0900 000 143 uniquement en Suisse 2,50 chf/min

Ce formulaire vous permet de me contacter
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre-Alain Luthi est consultant socio-éducatif

Praticien Formateur Hes

10 ans collaborateur du service psycho-pédagogique de l'armée, dans le domaine des bilans de situations, de la gestion du stress et de la médiation.

Animateur du site Educh.ch depuis 1997.

Expert en analyse sensorielle formé par le centre de recherche de Nestlé.

Breveté en hypnose clinique, en coaching.

Il pratique avec aisance les techniques de la programmation linguistique, de l'analyse transactionnelle, des outils de communication, d'analyse de valeurs et de gestion du stress.

 

C'est une personne ouverte et dynamique, qui ne craint pas de reconnaître ses limites.

Il nous faut trouver de nouvelle méthode qui permette d'inclure nos connaissances sur le stress et son importance dans le développement des jeunes, des enfants et des ados. Cela bien sur est un nouveau défi que nous pose la découverte de la signification de la cohérence cardiaque et son implication dans l'intervention éducative.

Adolescence Ados coaching
Anorexie, Boulimie, Thérapie
Autisme Parents Enfants
Bourse Aide financière
Burnout Stress et dépression
Cfc et Cap Social-Santé
Coaching Atelier et Formation
Coaching communication médiatrice
Coaching famille et violence
Coaching Soutien Scolaire
Cohérence cardiaque et coaching
Concours Social Prépa Formation
Conflits Parents-Enfants
Contes, Conteurs et Conteuses
Débats
Dyslexie dyslexique
Education Coaching et Formation
Education petite enfance
Education spécialisée Formation
Emploi Travail domaine social
Ethique Charte déontologie et intervention
Formation à distance en ligne
Formation aide vétérinaire
Formation Anthroposophe Steiner
Formation Art Thérapie
Formation assistant social
Formation Continue Adulte
Formation Education
Formation Formateur Adulte
Formation Médicale Santé
Formation professionnelle Enseignant
Formation psychologue psychologie
Formation Sociale au Québec
Formation Sociale en Belgique
 
Formation Sociale en Belgique
Formation Sociale en France
Formation Sociale en Suisse
Handicap éducation spécialisée
Humour, blague, gag
Hyperactivité Hyperactif Ritaline
Hypnose, hypnotique, transe
Information Site Educh.ch
Information Travail social
Informations Institutions Sociales
Infos Educh.ch divers
Internet, Informatique et Education
Israel judaisme kibbutz
Lectures ouvrages
Massage Shiatsu Osthéopathie
Méthodes Educatives Pédagogie
Offres d'emploi CV Coaching
Organisations Non Gouvernementales
Orientation professionnelle et professionnel
Planning et éducation familiale
Prévention Dépendance, toxicomanie, alcoolisme, etc...
Professions sociales
Protection de l'enfance
Psychiatrie Schizophrénie dépression
Psychothérapie Thérapie comportementale
Relations parents enfants
Spiritualité, sens de la vie
Stages Stagiaire Emploi
Techniques Formation Education
Thérapie, Thérapeute, Psychothérapie
Université Masters Bachelor
Validation d'acquis professionnel
Violence et famille
Zoothérapie Formation et Thérapie
 

Les outils de l'approche heartmath et de l'équipe de pi-conseil sont vraiment très surprenants. Les résultats obtenus ou observés exigent bien sur une validation par l'expérimentation et la recherche. Ces résultats seront utiles aux interventions futures auxquelles la profession d'éducateur sera appelée.

Ici à droite vous découvrez deux évaluations du rythme cardiaque.

On y voit clairement la différence entre un rythme cohérent et un rythme incohérent.

 

 

 

 

L'outil de validation de la cohérence cardiaque est le freeze-framer que vous découvrirez sur le site www.pi-conseil.fr  . Cet outil permet d'évaluer la régularité du rythme cardiaque de manière très fine. Vous pouvez découvrir un petit reportage aux Etats Unis, ou l'outil est utilisé avec des adolescents dans le cadre scolaire ....

http://www.cbsnews.com/stories/2006/05/11/earlyshow/living/resources/main1609239.shtml

Je vous invite a découvrir donc quelques infos glanées ici ou là sur cette nouvelle approche.  Je crois que nous avons là une technique vraiment très intéressante qui lie progrès de la recherche scientifique médicale et le développement de la personne.

La méthode "Quick cohérence" est vraiment  surprenante. J'ai collaboré une dizaine d'année au service psychopédagogique de l'armée. Dans cette activité de gestion du stress, l'écoute de son coeur et l'attention au rythme de celui-ci m'est toujours apparu comme essentiel. Aujourd'hui nous disposons de nouveaux outils dans ce domaine que vous découvrirez sur les sites ou les ouvrages indiqué sur cette page. Si vous avez une question n'hésitez pas à la poser avec le formulaire ci-dessous.

Heartmath France offre une certification pour les professionnels de santéCelle-ci est animée par Charly Cungi docteur en psychiatrie et spécialiste des approches cognitivo comportementale. Voir donc son site http://www.champsy.org lui écrire directement utiliser cette adresse: ccungi@pi-conseil.fr

 

 

Cycle  Atelier Coaching
 "A la découverte de son Projet de vie" 

 

1 Hier connaître son identité, faire le bilan de son parcours, prévenir le burnout

 

La première étape   

Objectifs

 

- Faire un bilan de sa propre vie.

- Réfléchir sur ses valeurs. Développer son identité.

- Clarifier ses ressources sociales.

 

Contenu

 

- Définition de l’épuisement professionnel.

- Repérer les signes avant coureur du burnout, caractérisé par une rupture de la cohérence personnelle.

- Travailler sur son parcours de vie et son identité. Trouver son fil rouge.

- Analyse de son chemin de vie et de son réseau social dans le but de prévenir le burnout.

 

 

Méthodologie

 

- Inspirée des outils de l’analyse transactionnelle et du coaching.

- Brefs exposés. Réalisation d’un parcours de vie.

- Processus de coaching de groupe

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Responsable du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

Durée                        Date                                    Lieu

1 jours            de 9 h00 à 17 h00 Samedi 3 juin 2006      Yverdon

 

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours.

 

 

 

 


2 aujourd'hui la gestion de son stress et du changement

 

Objectifs

 

- Apprendre à gérer son stress par la reconnaissance de ses propres limites.

- Développer ses propres ressources par un processus d’auto-coaching.

 

 

Contenu

 

- Définition des notions liées au stress.

- Distinction entre bon et mauvais stress.

- Repérer ses propres ressources et limites.

- Apprentissage de quelques techniques de relaxation.

- Développement de sa sensorialité par des exercices pratiques.

 

Méthodologie

 

- Inspirée des techniques de la PNL et des techniques eriksoniennes.

- Brefs exposés, exercice individuels et en groupe, échange d’expériences.,

- processus de coaching en groupe

 

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Animateur du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

 

Durée                        Dates                                    Lieu

1 jours         Samedi  110 juin 2006 9h00-17h00      Yverdon 

 

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours.

 

 

 


 

 

 

 

3 Demain Imaginer et créer son projet de vie

 

Objectifs

 

- Développer sa créativité et son imagination.

- Concevoir et bâtir son projet de vie.

 

 

Contenu

 

- Apprentissage de techniques d’émergence permettant de libérer les émotions,
 

- les blocages et l’énergie créatrice.

- Laisser émerger et développer son rêve personnel.

- Dynamiser son action par l’imagination en conciliant rêve et réalité.

 

 

Méthodologie

 

- Inspirée des techniques eriksoniennes et du coaching.

- Courts exposés, développement de sa sensorialité par des expériences simples.

- Processus d’auto-coaching dans le respect de soi-même.

- Exercices individuels et en groupe.

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Responsable du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

 

Durée                        Dates                                    Lieu

1 jours         Samedi   117 juin 2006 9h00-17h00      Yverdon 

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours. 

 

 

Possibilité de suivre 2 cours pour 250.-  ou les trois cours pour 300.- 

Pierre-Alain Luthi est praticien formateur Hes.

Educateur spécialisé depuis 20 ans.

Pratiquant le coaching depuis plus de 10 ans dans le cadre du service psychopédagogique de l'armée.

Animateur du site Educh.ch depuis 1997.

Il pratique avec aisance les techniques de la programmation linguistique, de l'analyse transactionnelle, des outils de communication et d'analyse de valeurs.

Breveté en hypnose clinique.

C'est une personne ouverte et dynamique, qui ne craint pas de reconnaître ses limites.

 

 

Plan du site des cours à la gare d'Yverdon 

 


http://www.educh.ch/plancours.htm 

 

Coaching en ligne au 0900 000 143  2,50 frs/min


 

 

 

 

Cycle  Projet de vie      "du labyrinthe au Mandala"

 

1 Développer son identité pour prévenir le burnout.

 

  

Objectifs

 

- Détecter les signes du burnout. Faire un bilan de sa propre vie.

- Réfléchir sur ses valeurs. Développer son identité.

- Clarifier ses ressources sociales.

 

Contenu

 

- Définition de l’épuisement professionnel.

- Repérer les signes avant coureur du burnout, caractérisé par une rupture de la cohérence personnelle.

- Travailler sur son parcours de vie et son identité. Trouver son fil rouge.

- Analyse de son chemin de vie et de son réseau social dans le but de prévenir le burnout.

 

 

Méthodologie

 

- Inspirée des outils de l’analyse transactionnelle et du coaching.

- Brefs exposés. Réalisation d’un parcours de vie.

- Processus de coaching de groupe

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Responsable du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

Durée                        Date                                    Lieu

1 jours            Samedi 3 juin 2006      Yverdon

 

150.- fr

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours.

 

 

 

 


2 Gestion de son stress et du changement

 

Objectifs

 

- Apprendre à gérer son stress par la reconnaissance de ses propres limites.

- Développer ses propres ressources par un processus d’auto-coaching.

 

 

Contenu

 

- Définition des notions liées au stress.

- Distinction entre bon et mauvais stress.

- Repérer ses propres ressources et limites.

- Apprentissage de quelques techniques de relaxation.

- Développement de sa sensorialité par des exercices pratiques.

 

Méthodologie

 

- Inspirée des techniques de la PNL et des techniques eriksoniennes.

- Brefs exposés, exercice individuels et en groupe, échange d’expériences.,

- processus de coaching en groupe

 

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Animateur du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

 

Durée                        Dates                                    Lieu

1 jours         Samedi  17h00      Yverdon 

 

150 fr. 

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours.

 

 

 


 

 

 

 

3 Imaginer et créer son projet de vie

 

Objectifs

 

- Développer sa créativité et son imagination.

- Concevoir et bâtir son projet de vie.

 

 

Contenu

 

- Apprentissage de techniques d’émergence permettant de libérer les émotions,
 

- les blocages et l’énergie créatrice.

- Laisser émerger et développer son rêve personnel.

- Dynamiser son action par l’imagination en conciliant rêve et réalité.

 

 

Méthodologie

 

- Inspirée des techniques eriksoniennes et du coaching.

- Courts exposés, développement de sa sensorialité par des expériences simples.

- Processus d’auto-coaching dans le respect de soi-même.

- Exercices individuels et en groupe.

 

Animation

 

Pierre-Alain Luthi consultant socio-éducatif.

Responsable du site de coaching en ligne  http://www.educh.ch

 

 

Durée                        Dates                                    Lieu

1 jours         Samedi  9h00-17h00      Yverdon 

150 fr.

Possibilité de suivre un coaching individuel en complément du cours. 

 

 

Possibilité de suivre 2 cours pour 250.-  ou les trois cours pour 300.- 

 

 

Plan du site des cours à la gare d'Yverdon 

 


http://www.educh.ch/plancours.htm 

 

 


 

 

 

 

Sept adresses de lieux de séjour de rupture, suivi de quelques articles sur ceux-ci. En effet ces séjour pose question depuis un certain temps. Est ce une solution, et comment la mettre en place.

 

 

http://perso.wanadoo.fr/avelnomad/sejours.html  séjour de rupture à la voile

http://www.operation-orange.org/Séjour de rupture en  Egypte

http://www.irfas.org/gecko/Séjour de rupture au  burkina-faso

http://www.vivre-a-nguekokh-senegal.com/   séjour de rupture au sénégal

http://www.viabrachy.com/ Séjour de rupture long terme

http://perso.wanadoo.fr/voyages.en.peniche/ Séjour en péniche

 

 

 

 

 

Séjour de rupture

Un adolescent meurt
au cours d'un séjour éducatif en Zambie
Le Monde -| 15.04.03

Accusé de mauvais traitements, l'encadrant du voyage a été mis en examen à Brest.

Parti en Zambie le 24 février pour effectuer ce que les services sociaux appellent un "séjour de rupture", C., un garçon de 15 ans de la région brestoise, y est décédé le 17 mars.

Devenu le souffre-douleur de son groupe qui comptait huit autres mineurs en difficulté, il a subi des violences qualifiées d'"inadmissibles" par le procureur de Brest, François Nicot. L'encadrant du séjour, âgé de 39 ans, a été mis en examen pour "séquestration et violences aggravées sur personne vulnérable" et écroué le 9 avril à Brest. Selon les dires de garçons du groupe, il aurait encouragé et même participé à certains faits.

L'adolescent ne se serait pas intégré au groupe et aurait fugué. Retrouvé à 14 kilomètres de la ferme qui servait de base au séjour à Livingstone, il y a été ramené. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'encadrant est arrivé en état d'ébriété. Il aurait demandé aux adolescents de frapper le garçon une fois déshabillé. L'adolescent aurait reçu des coups de bâton, notamment de l'encadrant. Il aurait été traîné sur le dos jusqu'à une mare destinée à des cochons, où sa tête aurait été plongée. A un autre moment, l'encadrant aurait donné l'ordre d'attacher le garçon à un poteau par les poignets et les chevilles. Il y serait resté, nu, de 17 heures à 5 heures du matin.
C. fera ensuite partie d'un voyage jusqu'à Lusaka, la capitale, avec trois autres adolescents du groupe et l'encadrant. Le souffre-douleur est pris d'incontinence et est de nouveau frappé. Epileptique, il est pris d'une crise de tremblements et amené par l'encadrant jusqu'à une clinique chinoise, puis transporté dans une clinique réservée aux Européens où il décède une heure plus tard pour "insuffisance respiratoire" selon les responsables de cet établissement.

Le premier motif avancé par l'encadrant pour expliquer le décès sera une chute de vélo, mais la thèse s'effondre rapidement. Le parquet de Brest fait rapatrier le corps. L'autopsie conclut qu'il n'y aurait pas de relation de cause à effet entre les coups et la mort, laquelle serait due à une crise d'épilepsie. La justice constate des marques sur le dos ainsi qu'aux poignets et aux chevilles.

DEVANT LES ASSISES
Le parquet a donc saisi, pour coups mortels, le juge d'instruction. Pour l'heure, ce dernier a retenu contre l'encadrant le chef de "séquestration et violences aggravées sur personne vulnérable".

Cette qualification de nature correctionnelle ne satisfait pas Ronan Appéré, l'avocat de la famille du jeune homme, pour qui les actes commis par l'encadrant relèvent de la barbarie et justifient un passage devant les assises et non le tribunal correctionnel. Il évoque une éventuelle demande de délocalisation du dossier "si les parties civiles ont l'impression qu'il n'est pas traité en rapport avec la gravité des faits". La mère de la victime, qui a porté plainte, explique de son côté : "Mon fils avait des difficultés mais croquait la vie à pleines dents et ceux qui le connaissaient l'aimaient pour ce qu'il était."

Le jeune homme, qui rencontrait des difficultés scolaires et agissait avec violence, n'avait toutefois pas été placé pour des faits de délinquance. Dans le cadre de l'assistance éducative, un juge des enfants l'avait confié au conseil général du Finistère qui avait déjà sollicité, depuis 1994, avec satisfaction, l'association parisienne Vagabondage, l'employeur de l'encadrant. "L'association était pour nous jusqu'à présent un tiers digne de confiance", explique Pierre Maille, le président (PS) du conseil général qui a porté plainte contre X...

L'association, créée en 1986, dispose d'une habilitation du conseil général de l'Aude pour un centre situé dans ce département. Elle n'en a toutefois pas pour ses autres activités, notamment dans le Finistère. Mais son directeur, Robert Antraygues, parle d'un état de fait connu de tous, citant une lettre qui indique que le service d'aide sociale à l'enfance du département de Paris utilise l'association.

Les adolescents participant au séjour Zambie étaient d'ailleurs envoyés par différents juges pour enfants et conseils généraux. L'encadrant n'avait pas de diplôme d'éducateur spécialisé et aurait été aidé par sa compagne zambienne et trois autres personnes sur place. Pour ce type de travail, Robert Antraygues juge que le profil de l'homme, un professeur de culturisme qui avait tenu un camping, convenait. Robert Antraygues explique n'avoir pas été mis au courant des graves problèmes intervenant dans ce séjour : "J'ai été informé que le gamin avait des difficultés d'adaptation, sans plus". Un autre jeune Finistérien, qui a participé aux coups, a été placé dans un hôpital psychiatrique du département.
Vincent Durupt

--------------------------
« Je ne suis pas sûr que Cyril devait être envoyé si loin »
 Faut-il encourager les « séjours de rupture » ?
Jean-Pierre Rosenzveig. On ne peut pas répondre de manière générale car chaque situation est très particulière. Un séjour de ce type, c'est une technique destinée à répondre à un besoin. Dans certains cas, il peut être tout à fait utile d'éloigner un adolescent de son quartier et de son milieu familial. Je ne suis pas sûr, en l'occurrence, que Cyril devait être envoyé si loin. Et je voudrais faire une mise en garde, ce n'est pas parce qu'on envoie des gamins de plus en plus loin, au fin fond de l'Afrique, qu'on doit leur donner un encadrement et un suivi éducatif et sanitaire au rabais. Au contraire, plus les enfants sont loin plus la vigilance et le suivi doivent être impeccables. N'oublions pas qu'ils sont en danger et qu'on est là pour les protéger.
Ce qui vous choque le plus, dans ce drame ?
Une mesure de placement ne déchoit pas les parents de leur autorité parentale. Il est aberrant que la famille ne sache pas exactement où se trouve l'enfant, quel projet éducatif lui est proposé et qu'elle n'ait aucun moyen de le joindre, même indirectement. Il n'est pas normal que le directeur de l'association Vagabondage ait été si peu au fait de ce qui se passait dans cette structure. Il est inquiétant que le conseil général, lui-même, n'ait pas davantage contrôlé une telle structure. Mais, le plus choquant dans ce drame, c'est que ce gamin n'ait pas eu d'autre moyen que la fugue pour exprimer son mal-être. S'il avait des problèmes, il aurait dû pouvoir se plaindre et le faire savoir.
Le fait que « l'éducateur » sur place ne soit pas diplômé ne vous étonne pas ?
Non. Dans le secteur de l'enfance en danger, on fonctionne beaucoup à la confiance. Il arrive souvent que l'on fasse appel à des non-professionnels, souvent très compétents, dès lors qu'on a toutes les garanties sur la qualité du séjour. Cela dit, il faut reconnaître qu'on peut se faire avoir.
Qu'est-ce qui peut inciter des associations à pareils dérapages ?
Il ne faut pas se leurrer, il existe un véritable marché de l'enfance en danger. Financièrement, c'est un secteur qui pèse très lourd : au moins 35 milliards de francs (5,34 milliards d'euros). Il peut se révéler très lucratif pour les structures qui y interviennent, même s'il est rare que les intervenants en profitent individuellement.
Propos recueills par E.F.
Le Parisien , samedi 19 avril 2003
---------------------------------------------------------------------------------------
Mineurs délinquants.
Enquête sur les camps éducatifs
après le décès d'un ado
Le ministre de la Justice a saisi l'Inspection générale des services judiciaires après la mort d'un adolescent en difficulté qui participait à un camp éducatif en Zambie. Cyril, 15 ans, aurait été maltraité par ses camarades.

PLOUGASTEL-DAOULAS (FINISTERE), HIER. Les parents de Cyril ne savaient pas pour combien de temps partaient leur fils, ils n'avaient en outre aucun moyen de le joindre. (LP.)
DERRIÈRE ses épaisses lunettes, le regard est un peu flou, mais le visage radieux. « Cyril croquait la vie, dit sa mère, Doriane, 36 ans. Mais si on le cherchait trop, il pouvait être très violent. » « C'était un dur au coeur tendre », complète son père, un ouvrier intérimaire de 39 ans. Le 17 mars dernier, à des milliers de kilomètres de Plougastel-Daoulas, la petite ville du Finistère où vivent ses parents, le sourire de cet adolescent de 15 ans s'est définitivement éteint. Cyril est mort dans un hôpital de Lusaka, en Zambie. Depuis trois semaines, il effectuait dans ce pays un « séjour de rupture » dans un « camp éducatif », dans le cadre de l'association parisienne Vagabondage. Une mesure qui s'applique aux mineurs en difficulté, décidée par un juge pour enfants de Brest et mise en musique par le service d'aide sociale à l'enfance du conseil général du Finistère.

« Très choqué » par le décès de l'adolescent, le garde des Sceaux, Dominique Perben, a saisi jeudi l'Inspection générale des services judiciaires (IGSJ) et l'inspection de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) « afin d'évaluer la pertinence et la valeur éducative de ces placements de rupture, notamment quand ils ont lieu à l'étranger ». Il invite également les conseils généraux à « ouvrir rapidement une réflexion commune, afin (...) de mieux encadrer l'action des associations qui travaillent avec les services sociaux des conseils généraux ». Officiellement, le décès de Cyril est dû à une crise d'épilepsie. Mais les traces de coups retrouvées sur son cadavre attestent de violences. « Il a été massacré », souffle sa mère.

Sur place, en Zambie, le camp était géré par un seul homme, Fred, 39 ans. Engagé volontaire pendant deux ans, « tout en muscles » selon des témoins, l'homme n'a pour tout diplôme qu'un brevet de culturisme. Mis en examen pour « séquestration et violences aggravées sur personne vulnérable », il a été écroué le 9 avril à la maison d'arrêt de Brest. Un drôle d'oiseau... Partisan des méthodes autoritaires, il admet recourir, dans certains cas limites, à la « fessée » : des coups de bâton assénés, en public, sur les fesses des récalcitrants. Il assure que Cyril était son « chouchou » et que ce sont les autres adolescents, par jalousie, qui lui ont fait la vie dure. Ces derniers admettent avoir frappé Cyril, mais précisent que c'était « sur ordre » de leur « éducateur ». Fred, lui, s'en défend. Il reconnaît cependant avoir ligoté son « chouchou » à un poteau, toute la nuit du 9 au 10 avril, « pour l'empêcher de fuguer ». Plusieurs adolescents l'accusent d'avoir privé Cyril de ses médicaments, indispensables pour lui éviter les crises d'épilepsie. Le culturiste, lui, assure que c'est l'ado qui refusait de les prendre. Loin de tout, sans téléphone, sans appui, Cyril est mort en souffre-douleur.

« Cyril ne supportait pas la contrainte »
Seule certitude : « Il n'aurait jamais dû faire ce séjour », se lamentent ses parents. L'adolescent, « hyperactif » et sujet à de brusques accès de violence, n'était pas connu des services de police mais les services sociaux, eux, le connaissaient bien. Fugueur, rebelle à l'autorité, « il ne supportait pas la contrainte », se souvient sa mère. En novembre dernier, exclu de son internat, Cyril était retourné vivre auprès des siens. L'idée d'un séjour en Afrique lui plaisait bien. « Il voulait faire quelque chose de sa vie », explique son père. « Mais nous, on n'a pas eu notre mot à dire. On ne nous a rien fait signer. On ne savait même pas où le joindre », dit sa mère. « Six mois, douze mois, dix-huit mois... on ne savait même pas pour combien de temps il partait », ajoute-t-elle.

Directeur de Vagabondage, Robert Antraygues se dit « assommé » et a pris contact avec un avocat : « Nous travaillons depuis cinq ans avec Fred. Il ne nous a jamais posé de problèmes. » Au consulat de Zambie, pourtant, une fonctionnaire s'étonne : « Je me suis toujours inquiétée de la présence de ce camp ici, notamment sur le plan médical. Mais comme il était autorisé par la Protection de l'enfance, j'avais quand même confiance. »
Elisabeth Fleury
Le Parisien , samedi 19 avril 2003
----------------------------------------------------------------
Des séjours pour des enfants en grande difficulté
LES SÉJOURS dits « de rupture » se déroulant à l'étranger concernent un très petit nombre de mineurs. « Quelques dizaines par an », estime le magistrat Jean-Pierre Rosenszveig. Soit une poignée au regard des 450 000 enfants pris en charge chaque année par les services d'aide sociale à l'enfance (ASE). Parmi ces derniers, 140 000 sont hébergés effectivement dans des foyers ou des familles d'accueil. Et entre 1 000 à 1 500 pris en charge, sur le mode de l'éloignement du milieu familial et/ou du quartier, dans des « lieux de vie » situés en France et, pour certains, à l'étranger. « Ces séjours s'adressent à des enfants en très grande difficulté », souligne le magistrat. La Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) accueille de son côté près de 10 000 mineurs dans ses propres structures (hors secteur associatif habilité).
Le Parisien , samedi 19 avril 2003