Formation animateur socio-culturel

f
Formation animateur socio-culturel

Formation animateur socio-culturel

Formation d'animatrices socioculturelles et d'animateurs socioculturels

Type de formation

Formation à plein temps et en emploi

Organisation et contenu de la formation

La formation initiale est programmée sous forme de modules d'enseignement dont une partie importante est destinée conjointement aux trois filières du secteur travail social (éducation spécialisée, service social et animation socioculturelle) et une autre partie destinée spécifiquement à chacune des filières. Les modules traitent de thèmes concernant les interventions professionnelles, les professions, institutions et organisations du secteur social, les individus, cultures et sociétés, les problèmes sociaux et sanitaires et les réponses institutionnelles, ainsi que les projets de formation et les projets professionnels.

La formation est organisée en alternance entre l'école et les lieux de pratique professionnelle.

Chaque module de formation (y compris le mémoire de fin d'études) et chaque phase de formation pratique fait l'objet d'évaluation et de validation qui débouche, si réussite, sur l'obtention de crédits (ECTS). L'ensemble des crédits requis sur l'ensemble de la formation (180 ECTS) permet l'obtention du diplôme professionnel.

Quelques modules spécifiques à l'animation socioculturelle :

  • Techniques de communication
  • Habitats et comportements sociaux
  • Mouvements sociaux et syndicaux, mouvements d'usagers
  • Techniques professionnelles : méthodologie du projet, gestion d'associations
  • Animation et culture urbaine &endash; Animation régionale
  • Gestion culturelle

Conditions d’admission pour les filières HES du domaine de travail social

Animatrice socioculturelle et animateur socioculturel

Assistante sociale et assistant social

Éducatrice sociale et éducateur social

Pour la période transitoire précédant la révision de la Loi fédérale sur les HES (période qui peut s’étendre

éventuellement jusqu’à l’automne 2006) les conditions d’admission dans les filières de travail social de la future

HES santé-social ont été fixées par le Comité directeur de la HES-S2. Les candidates et candidats sont soumis

aux conditions générales des Directives transitoires d'admission HES-S2 du 29 août 2002.

Pour être admis-e à la formation en HES-S2, il convient de répondre aux conditions suivantes :

1. être au bénéfice du titre d’études secondaires supérieures requis ou, à défaut, avoir accompli les

compléments de formation demandés ;

2. démontrer les aptitudes personnelles nécessitées par l’exercice ultérieur de la profession à laquelle la

formation prépare ;

3. avoir réalisé une expérience professionnelle de qualité .

1. Titres requis et compléments demandés

a) Pour accéder à la filière de formation du domaine de travail social, les candidates et candidats doivent être

titulaires d’un des titres suivants (selon Art. 4 des Directives d’admission du 29.8.2002) :

• maturité professionnelle santé social (MP-S2),

• maturité gymnasiale,

• diplôme d'une école de degré diplôme (EDD) reconnue par la CDIP, avec option socio-pédagogique.

b) Un complément de formation en sciences humaines est exigé des titulaires d’un des titres suivants (Art. 6):

• maturité professionnelle autre que santé social,

• diplôme d'une EDD reconnue par la CDIP, avec option autre que socio-pédagogique,

• diplôme d'une école supérieure de commerce reconnue par l’OFFT.

Les porteurs de ces titres doivent suivre un complément de formation en sciences humaines organisé

et validé par les gymnases et EDD désignés par leur instance cantonale (voir les adresses ci-après).

c) Pour être admissibles, les titulaires d’un certificat fédéral de capacité (CFC) sanctionnant un apprentissage

d’une durée de trois ans peuvent obtenir la maturité professionnelle santé-social (voir les adresses ci-après)

moyennant une année de formation à plein temps. S’ils justifient d’une pratique professionnelle d’au moins

trois ans après l’acquisition de leur CFC, ils sont admissibles après la réussite des compléments de

formation en culture générale et en sciences humaines (Art. 7).

2

d) Les sites de formation peuvent admettre sur dossier, selon une procédure de reconnaissance des acquis

validée, des personnes âgées de 30 ans et plus qui ne remplissent pas les conditions énumérées dans les

présentes directives, mais qui sont au bénéfice d’un parcours professionnel leur ayant conféré un niveau de

culture générale équivalant aux titres requis (Art. 9).

Adresses pour les compléments de formation dans votre canton de domicile

Berne Ecole de degré diplôme, Pré Jean-Meunier 1, 2740 Moutier, tél. : 032 494.52.80

fax : 032 494.52.89, courriel: pascal. luce@ bluemail. ch

Jura Ecole cantonale de culture générale, Faubourg des Capucins 2, 2800 Delémont

tél. : 032 423.79.10 - fax : 032 423.79.11, courriel: secr. ecg@jura. ch

Neuchâtel Ecole supérieure Numa-Droz, Place Numa-Droz 3, 2000 Neuchâtel

tél. : 032 717.87.00 - fax : 032 717.87.09, courriel : esnd@ne. ch

Fribourg Ecole cantonale de culture générale, Avenue du Moléson 17, 1700 Fribourg

tél. : 026 305.65.65 fax : 026 305.65.70 courriel: commentjf@ edufr. ch

Genève Ecole de culture générale Jean-Piaget , Grange-Falquet 17, 1224 Chêne-Bougeries

tél. : 022 349.47.23, fax : 022 349.43.00, courriel: catherine. henry@ etat. ge. ch

Vaud Gymnase de Chamblandes, Avenue des Désertes 29, 1009 Pully,

tél. : 021 721.55.61 - fax : 021 728.55.77, courriel: pierre-marc.burnand@dfj.vd.ch

gymnase . chamblandes@ dfj. vd. ch

Valais se renseigner auprès de M. Joël GRAU, inspecteur de l’enseignement secondaire

supérieur, Rue du Scex 16, 1950 Sion, tél/fax : 027 323.64.91

courriel: joel-grau@ bluewin. ch

Adresses pour la maturité professionnelle santé social

Vaud Ecole de maturité professionnelle de l’ERACOM, Rte de Genève 55, 1004 Lausanne,

tél. : 021 316.01.00 - fax : 021 316.01.01, courriel: secretariat. eracom@ eracom. vd. ch

Neuchâtel Ecole de secteur tertiaire (ESTER) du centre intercommunal de formation des Montagnes

Neuchâteloises (CIFOM), rue du Progrès 38-40, 2300 La Cahux-de-Fonds,

tél. : 032 919.21.21 - fax : 032 919.21.31, courriel : ester@ cifom. ch

Berne CEFOPS – Centre de formation des professions de la santé de langue française du canton

de Berne, Route de Sonvilier 3, 2610 St-Imier, tél. : 032 942.62.62 - fax : 032 942.62.63,

courriel: paebischer@cefops.ch , site internet : www. cefops. ch

Lycée technique, Rue B.-Savoye 3, 2610 St-Imier, tél. : 032 942.42.42 - fax : 032

942.42.43, courriel: info@ ltsi. ch

Jura Centre professionnel de Porrentruy, Maltière 32, 2900 Porrentruy

tél. : 032 465.35.53 - fax : 032 465.35.51, courriel: jean. theurillat@jura. ch

Valais Ecole professionnelle de Sion, Avenue de France 25, 1950 Sion,

tél. : 027 606.43.90 - fax : 027 606.43.94, courriel: joel-grau@ bluewin. ch

Fribourg École professionnelle artisanale et industrielle (EPAI), Derrière-les-Remparts 5, 1700

Fribourg tél: 026 305 25 12, Responsable de formation: Freddy Ritz courriel: ritzf@edufr.ch

3

2. Appréciation des aptitudes personnelles

2.1. Objectifs poursuivis

L’appréciation des aptitudes personnelles a pour objectifs de :

• s’assurer que la candidate ou le candidat possède les qualités requises à l’exercice ultérieur de la profession

à laquelle la formation prépare.

• disposer d’éléments pouvant servir de paramètres de discrimination dans le cadre d’une éventuelle

régulation des admissions en fonction des places de formation disponibles.

2.2. Contenu de l’épreuve d’appréciation des aptitudes personnelles

L’appréciation des aptitudes personnelles se fonde sur les éléments suivants :

⇒ une autobiographie de la candidate ou du candidat ;

• présentation du parcours de vie,

• mise en évidence des expériences marquantes et des intérêts développés,

• motivation du choix professionnel,

• présentation de l’image de la profession et de la formation qui y conduit,

• autoévaluation par rapport aux qualités et capacités requises pour l’exercice de la profession choisie ;

⇒ un entretien semi-structuré (basé sur le contenu de l’autobiographie) permettant la mise en évidence de la

personnalité, de la motivation et des aptitudes contextuelles ;

• un seul entretien à deux personnes (représentant de l’école + professionnel du domaine),

• durée d’une heure environ,

• l’autobiographie constitue une des bases de l’entretien,

• grille d’entretien unique permettant de se former une appréciation sur les éléments suivants :

a) dispositions personnelles et comportement

• capacité d’écoute et de compréhension,

• capacité de raisonnement, d’expression et d’argumentation,

• capacité d’estime réaliste de soi (confiance) et de relation ;

b) motivation et projet personnel

• représentation réaliste de la formation et de la profession,

• capacité de réflexion et d’analyse,

• ouverture d’esprit et capacité d’adaptation (se décentrer, s’organiser, prévoir) ;

c) aptitudes contextuelles

• gestion du stress et de l’imprévu.

Si l’appréciation des aptitudes de la candidate ou du candidat est positive, elle ou il sera invité-e à poursuivre

le processus d’admission et satisfaire aux conditions d’expérience professionnelle de qualité.

Dans le cas contraire, la candidate ou le candidat pourra se présenter à nouveau, et ce au maximum deux fois

après la première présentation. La décision négative est notifiée avec indication des voies de recours.

4

3. Expérience professionnelle de qualité

3.1 Principes

Les candidat-e-s à l’admission dans une filière du Travail Social sont soumis-e-s à l’obligation d’accomplir et de

valider une expérience professionnelle de qualité d’une durée de 40 semaines, dont au moins 2 0

semaines spécifiques au domaine santé-social au sens large.

La durée de l'expérience professionnelle de qualité est de 40 semaines.

L'expérience peut être scindée en deux fois 20 semaines :

• 20 semaines consécutives dans le domaine santé-social au sens large (milieu social, sociosanitaire,

socio-éducatif, pédagogique),

• 20 semaines de pratique professionnelle non spécifique dans n'importe quel domaine.

En principe, les 20 semaines spécifiques doivent être accomplies après la réussite de l’évaluation des

aptitudes personnelles. En tous les cas, la totalité de l’expérience professionnelle de qualité doit être réalisée

avant l’entrée en formation.

Les démarches nécessaires à trouver un emploi ou une expérience professionnelle de qualité relèvent de la

responsabilité des candidat-e-s.

3.2. Expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens large

3.2.1. Objectif : L'expérience professionnelle de qualité dans le domaine santé-social au sens large

doit permettre au candidat

• de tester ses aptitudes à exercer une activité professionnelle,

• de découvrir un terrain et une /des populations dans le domaine des métiers

de l'humain,

• d'affirmer sa motivation dans la poursuite d'études au niveau HES.

Par domaine santé-social au sens large, il faut entendre toute activité professionnelle

des domaines social, socio-éducatif, socio-sanitaire, paramédical ou de la santé où

le candidat exerce une activité de responsabilité et d'accompagnement de

personnes (usagers, clients, patients, …).

3.2.2. Conditions : La durée minimale de l'expérience professionnelle dans le domaine santé-social au

sens large est de 20 semaines en équivalent plein temps (mais au minimum un taux

de 25 heures hebdomadaires). Les 20 semaines doivent comporter au moins 10

semaines en continu; le solde doit se composer d'au moins 4 semaines

consécutives.

3.2.3. Procédure : Le/la candidat-e annonce, au site HES-S2 où il/elle a déposé son dossier, son choix

de lieu d'expérience professionnelle, accompagné du cahier des charges qui lui a été

attribué et du nom de la personne référente de l'institution (formulaire à disposition

dans le site HES-S2).

Il/elle joint à ces documents un bref exposé, dactylographié, des raisons de son

choix.

Si l'institution se trouve à l'étranger, il/elle joindra une copie de son contrat

d'engagement et un bref descriptif de l'institution concernée.

Si nécessaire, notamment à la demande du/de la candidat-e, une rencontre tripartite

intermédiaire peut avoir lieu.

5

A la fin de l'expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens large,

le/la candidat-e remet au site HES-S2 un travail personnel d'évaluation, de 8 à 10

pages dactylographiées, portant sur les points suivants :

• brève description de la mission et des buts de l'institution / service,

• description des principales tâches effectuées,

• description et analyse des éléments marquants de l'évolution de la

candidate ou du candidat :

o les découvertes effectuées,

o les questions qui ont émergé et éventuels problèmes rencontrés,

o les moments forts et les satisfactions rencontrés.

• Conclusion.

Il/elle joindra à son document le rapport d'appréciation de l'employeur (formulaire

remis au début de l'expérience).

3.2.4. Validation : La validation de l'expérience professionnelle se fait sur la base du travail personnel de

la candidate ou du candidat et du rapport d'appréciation de l'employeur; le cas

échéant, une rencontre tripartite peut avoir lieu.

La validation de l'expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens

large est du ressort du site HES-S2

En cas de non-validation, une rencontre tripartite doit avoir lieu et si le préavis reste

négatif, une nouvelle expérience de même durée doit être accomplie,

éventuellement orientée par l'école. Une seule nouvelle expérience peut avoir lieu.

3.2.5. Remarques : Chaque expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens large donne

lieu à une validation selon la procédure énoncée ci-dessus. En cas d'infraction ou de

faute grave, l'expérience professionnelle peut être interrompue par l'employeur, qui

la notifiera par écrit. En ce cas, la totalité de l'expérience en cause doit être refaite,

sous réserve de l'examen de la situation par l'école.

Des expériences professionnelles dans le domaine santé-social au sens large

antérieures peuvent être reconnues, pour autant qu'elles ne remontent pas à plus de

2 ans; dans ce cas, les conditions de validation doivent être remplies (travail

personnel de la candidate ou du candidat et rapport de l'employeur).

3.3. Expérience professionnelle non spécifique

3.3.1. Objectif : L'expérience professionnelle non spécifique dans n'importe quel domaine doit

permettre à la candidate ou au candidat :

• de tester son aptitude à assumer une vie professionnelle au quotidien,

• de prendre connaissance des conditions du travail en dehors d'une situation

de formation.

3.3.2. Conditions : L'expérience professionnelle non spécifique peut revêtir toute forme et toute nature.

La durée minimale est de 20 semaines, totalisant entre 750 h et 800 h d'activité

attestée.

3.3.3. Validation : Les attestations et certificats de travail, explicitement rédigés, de/des employeur/s

font foi pour la validation. Cette dernière est du ressort du site HES-S2.

3.3.4. Remarque : Des expériences professionnelles non spécifiques antérieures peuvent être

reconnues.

3.4. Attestation de validation

L'expérience professionnelle de qualité est validée par le site de formation ayant enregistré le dossier de

candidature et, le cas échéant, ayant procédé à l'évaluation des aptitudes personnelles. La validation finale de

l’expérience professionnelle de qualité est communiquée par lettre à la candidate ou au candidat par le site de

formation HES-S2. La durée de validité de cette dernière est illimitée.

4. Marche à suivre

4.1. Information préalable

Les séances d’information permettent aux candidates et candidats d’obtenir des informations détaillées et

personnalisées sur la profession à laquelle la formation prépare et sur les conditions d’admission. Ces séances

d’information sont obligatoires . Les personnes qui participent à une séance d’information à l’EESP remplissent

une fiche de présence (signée par le ou les responsable-s de formation) qui sert pour la demande de

l’ouverture du dossier de candidature dans la filière choisie. La personne envoie cette fiche au Service

d’amission et obtient le formulaire à remplir et les instructions nécessaires.

4.2. Ouverture du dossier de candidature

La candidature ne sera prise en considération qu’à partir du moment où la candidate ou le candidat aura :

a) retourné le formulaire d’inscription dûment rempli ainsi que les annexes requises

b) accompagné par une autobiographie manuscrite. Vous y joignez deux copies bien lisibles ou

dactylographiées, destinées aux experts qui mèneront l’entretien.

c) accompli au moins 12 semaines d’expérience professionnelle de qualité non spécifique (prises en

compte dans les 20 semaines non spécifiques requises) et fourni les attestations y relatives (fiche de

comptabilisation), et

d) joint une copie de la finance d’inscription.

Il est précisé qu’une candidate ou un candidat ne peut pas poser sa candidature en même temps dans

plusieurs sites offrant une formation dans la même filière. En revanche, elle ou il peut être candidat-e en même

temps dans plusieurs filières.

4.3. Entretien d’appréciation des aptitudes personnelles

Les candidats qui ont déposé un dossier de candidature complet, seront convoqués au fur et à mesure à un

entretien pour apprécier leurs aptitudes personnelles .

4.4. Validation de l’expérience professionnelle de qualité

Après l’appréciation positive des aptitudes personnelles, les candidat-e-s peuvent terminer l’expérience

spécifique au domaine "santé-social au sens large " avec une évaluation par une personne de référence de

l’institution et avec un rapport personnel qui est validé par un représentant de l’école.

4.5. Certificat d’admission HES-S2 et procédure d’immatriculation

Après avoir accompli les conditions d’admission ( titre requis ou complément de formation accompli , aptitudes

personnelles appréciées et expérience professionnelle validée ), la Commission d’admission du site statue sur

l’admissibilité pour la filière de la profession choisie et délivre un certificat qui permet l’immatriculation dans un

des sites de la HES-S2 qui offre la formation dans cette filière.

Afin de gérer de manière optimale le flux des immatriculations en fonction de la disponibilité des places au

sein des quatre sites HES-S2 du secteur "Travail Social", les directions de ces derniers ont convenu, en accord

avec les procédures d'admission de la HES-S2 que les candidat-e-s dont la demande d’immatriculation n'aurait

pas pu être honorée par le site de leur choix, auront la possibilité, soit de demander à être immatriculés dans

un autre site ayant encore des places disponibles, soit de reporter leur immatriculation à l'automne suivant. Les

cours de formation débutent chaque année dans la 43ème semaine.

Mise à jour du document le 01.06.2004 par EESP/SA/MBn/gr

Ecole d'études sociales et pédagogiques (EESP)
Unité de formation continue
Ch. des Abeilles 14
Case postale 70
1000 Lausanne 24
Tel: 021 651 03 12
Internet: http://www.eesp.ch
Haute école de travail social - Genève
Institut d'études sociales (IES)
Rue Prévost-Martin 28
Case postale 265
1211 Genève 4
Tel: 022 322 14 14
Internet: http://www.ies-geneve.ch
HES-S2 santé-social, Haute école santé-social Valais (HEVs2)
Filières de formation du travail social
Rue de Gravelone 5
Case postale 2133
1950 Sion 2
Tel: 027 606 42 30
Internet: http://www.hevs2.ch

post? par : le :

Formation Sociale en Suisse site web :

Partager l'article : Formation animateur socio-culturel

f