Cohérence cardiaque et gestion du stress Suisse

Cohérence cardiaque et gestion du stress Suisse

Cohérence cardiaque et gestion du stress Suisse

Du bon au mauvais stress,
il n’y a qu’un pas que l’on peut vite franchir

Qu’est-ce que le bon stress ?

Il s’agit d’une réaction rapide et puissante face à un évènement qui peut mettre en danger notre intégrité, notre vie, ou celle de nos proches. En effet, il y a 200.000 ans, quand nos ancêtres voyaient apparaître un tigre sabre, ceux qui ne ressentaient pas de stress n’avaient pas de fonction « de survie ». Ils prenaient le temps de se poser la question de savoir ce que ce charmant animal venait faire ici, et ce fut là la dernière question qu’ils se posèrent....

Notre intuition puis l’instinct de survie (situés dans les cerveaux reptilien et émotionnel) vont donner des ordres au cortex pour préserver notre biologie sans que nous en ayons « conscience ».

3 types d’émotions génèrent cette réaction : la peur – « Sauve qui peut » est apparue avec les proto-mammifères – La colère : cette fonction décuple notre force (on a vu des femmes soulevant une voiture pour sauver leur bébé) – l’inhibition : attitude utile pour se fondre dans le paysage (les prédateurs ne détectent pas ce qui est immobile).

Le bon stress, c’est donc celui qui nous permet de survivre lorsqu’on est en danger. L’émotion active des réactions biologiques adaptées au mode « combat » ou « fuite ».

Cette démarche est utilisée en entreprise pour booster l’énergie des personnes et les rendre hyperactives (mettre des produits dans un rayon avant telle heure), pour des actions simples, répétitives et ennuyeuses si l’on prend le temps d’y réfléchir. Le stress n’est naturellement pas induit par le manager, mais par des contraintes de l’environnement extérieur comme le temps, le respect de cadences pour obtenir la prime, la mise en concurrence interne entre magasin d’une même société avec les comparatifs de chiffres d’affaires d’heure en heure. L’avantage de la démarche : le stress généré est évacué dans l’activité physique – on se sent actif, vivant, on maîtrise ses activités, c’est rentable.
L’inconvénient de cette pression : la perte de créativité, les facultés de réflexion altérées et moins de capacités d’assimilation.
Les côtés positifs du stress dans ce type de situations : une bonne motivation, une bonne autonomie, une bonne confiance en soi, une affirmation de soi adaptée puisque des réussites simples, nombreuses, avec un feedback rapide par rapport au travail effectué.

Le mauvais stress.

C’est en restant sous pression pour des démarches nécessitant de la réflexion que cette situation va se transformer en cercle vicieux. En effet, le cortisol généré par le stress va avoir un effet anesthésiant sur la mémoire, la capacité d’apprentissage, l’adaptabilité (on a toujours fait comme cela, pourquoi changer ?).
Il va être difficile de trouver des solutions astucieuses, ou tout simplement prendre le temps de la réflexion pour solutionner une situation plus complexe. En général, une personne stressée a tendance à réagir en solutionnant les conséquences du problème plutôt que le problème lui-même.
 

L’apport de la cohérence cardiaque ?

La cohérence cardiaque va nous aider, de manière rapide et efficace à diminuer l’intensité émotionnelle d’une situation (un trop fort enthousiasme aveugle tout autant qu’une émotion négative).

A partir de notre perception fine de l’émotion et du problème, nous allons pouvoir profiter de la situation pour la transformer en une opportunité et ainsi adapter notre comportement.
Nous appelons cela « trouver l’attitude cohérente ».

Chaque jour, de nombreuses personnes en formation, font cette expérience et sont surprises par la reproductivité et la rapidité de la méthode en cohérence cardiaque, puis de l’évidence de la solution qui s’impose à eux.

Alors il vous reste à choisir – comme diraient nos enfants : « passer du temps à se prendre la tête avec le problème » ou intuiter une solution bonne pour nous.

Il s’agit alors d’ancrer des comportements d’adaptabilité optimums pour chaque situation que l’on vit. On peut accepter le stress quand on peut évacuer les effets physiologiques qu’il génère : cela est vrai dans les activités qui imposent un rythme physique important. Par contre il faut savoir évacuer le stress pour mieux percevoir certaines situations et agir de manière raisonnable et performante avec une bonne perception. Du bon au mauvais stress, il n’y a qu’un pas… que vous pouvez ne pas franchir.

__________________________________________________________________________

Formations MQI module 1 :
Calendrier du premier trimestre 2007

> Mercredi 17 janvier 2007
> Mercredi 21 février 2007
> Mercredi 14 mars 2007
> Mercredi 18 avril 2007

Toutes ces formations, réservées aux professionnels, se déroulent sur Paris.
Les inscriptions se font par téléphone (+33 320 89 05 78). Des formations individuelles sont programmables sur une demi-journée dans nos locaux de Marcq en Baroeul (59). Pour les particuliers, des initiations personnalisées sont proposées et prochainement des stages en groupe.

Inscription en ligne cliquez ici >>>>>>

_____________________________________________________________________________

Remises exeptionnelles du 25 novembre au 25 décembre :

Pour les fêtes de fin d'année, nous vous offrons des remises exceptionnelles sur tout le matériel de cohérence cardiaque.
Profitez-en, cela ne dure qu'un mois, une occasion unique pour vous faire plaisir ou offrir à vos proches un cadeau original et surtout bénéfique pour la santé, le bien-être et l'énergie.

 

Partager l'article : Cohérence cardiaque et gestion du stress Suisse

facebook