En Ontario canada Famille d'accueil contre Foyer ???


En Ontario canada Famille d
  Aide à l'enfance
La famille d'accueil plutôt que les foyers de groupes
   

En Ontario la situation

des institutions pour enfants semblent à la lecture de cet article plus complexe qu'en Suisse.

Il va toujours rester l'idée que l'on peut opposer famille d'accueil à Foyer de jeunes.

Les foyers sont économiques sur un point c'est la professionnalisation du personnel et la capacité à encaisser les transferts et les retournements de violence des jeunes placé.

Par contre la question du droit de votre demeure un élément incontestable qui permet de réfléchir un peu différemment.

Pierre-Alain Luthi
 

Photo: GI/John Foxx

Le système d'aide à l'enfance de l'Ontario doit privilégier les familles d'accueil plutôt que les foyers de groupe, selon l'intervenante en chef du bureau d'assistance à l'enfance et à la famille de l'Ontario.

Une enquête menée à Thunder Bay, à Peel et à Toronto a révélé que les jeunes hébergés dans les centres d'accueil comparent leur traitement à un emprisonnement.

L'intervenante en chef du bureau, Judy Finlay, rapporte des exemples saisissants du milieu dans lequel grandissent 18 500 jeunes ontariens: insalubrité, mauvais traitements et personnel non qualifié et sous-payé.

Les problèmes soulevés dans l'étude sont surtout liés aux foyers de groupes qui adoptent une approche correctionnelle. Les actes de violence et d'intimidation y sont plus nombreux, et le personnel recourt de façon abusive à la police pour gérer les problèmes de comportement.

 

Judy Finlay
Judy Finlay
 

Mme Finlay exige que les responsables utilisent une approche plus humaine avec les jeunes. Selon elle, l'attitude des gouvernements serait différente si les jeunes possédaient le droit de vote.

Le rapport recommande notamment la création d'un organisme provincial de réglementation, une meilleure formation pour les intervenants, l'établissement de normes provinciales, la tenue d'une enquête publique nationale et la création d'un poste de commissaire à la jeunesse.

Réactions

L'association ontarienne de l'aide à l'enfance croit qu'il est grand temps d'examiner ces réalités, soulevées depuis de nombreuses années par les jeunes eux-mêmes.

L'opposition officielle s'interroge sur le coût social qu'entraîne la réalité décrite dans le rapport.

La ministre des Services à l'enfance de l'Ontario, Mary Anne Chambers, précise que les recommandations seront étudiées.

posté par : le :

Protection de l'enfance site web : www.radio-canada.ca

Partager l'article : En Ontario canada Famille d'accueil contre Foyer ???