Créer une offre d'emploi (gratuit)

Séjour de rupture pour ados

Partager : f
Séjour de rupture pour ados

Séjour de rupture pour ados

DOSSIER DE PRESSE 2004
Association AVEL NOMAD
CONTACTS :
Projet Nomades Mongols :
 Pierre Louis Larsonneur : 06.63.65.16.40 / perlouislars_br@yahoo.fr
 Michaël Guichard : 06 63 22 19 31 / michphoto@free.fr
Projet Nomad’o :
 Gérard Louis : 02.99.46.94.72 / avelnomad@yahoo.fr
 Miguel Fernandez : 02.99.40.41.08 / migoeland@wanadoo.fr
2
SOMMAIRE
L’association Avel Nomad
I. UNE POLITIQUE D’OUVERTURE INTERNATIONALE
1. Avel Nomad : le nomadisme au service de l’homme.
2. Les objectifs d’Avel Nomad.
II. PROJET NOMADES-MONGOLS : à la découverte des autres cultures.
1. Présentation du projet.
2. Action de promotion de la Mongolie et de son capital culturel.
- Présentation de l’exposition.
- Participer à la valorisation de la Mongolie.
3. Evolution du projet Nomades Mongols.
III. PROJET NOMAD’O : action de coopération éducative et culturelle.
1. Quelques chiffres sur la délinquance juvénile.
2. Présentation du projet Nomad’o.
3. Un encadrement professionnel complété par des actions partenariales.
- L’équipe
- les partenaires
4. Valorisation de la réinsertion par le voyage
- Processus de réinsertion
- Finalité du projet
3
Avel Nomad est née de la rencontre de deux jeunes, Mickaël Guichard
et Pierre Louis après la réalisation de leur projet
« A la rencontre des Nomades Mongols ».
Une petite annonce lue dans Ouest France par des amis rennais rencontrés il y a quelques
années au Maroc, Pierre avait alors 5 ans, leur a permis d’entrer en contact et de préparer
ensemble leur premier voyage en Mongolie.
Avec l’aide du propriétaire de la Ruée vers l’Air, Christian Tardif, Pierre s’est initié à la vie
des chevaux ce qui a permis aux deux voyageurs de chevaucher en Mongolie tout comme les
Mongols.
A leur retour, souhaitant faire partager leur expérience, promouvoir ces rencontres et ce
pays, l’Association est créée parrainée par, Michel Penhouët, Maire de Saint Lunaire et
Président de la Communauté des communes Côte d’Emeraude, Rance et Frémur.
Pourquoi partir ? Pourquoi le nomadisme ?
Pierre, dès sa naissance a été comme ses frère et soeurs initiés aux voyages ; les camping-cars
ont conduit la famille à travers l’Europe, l’Afrique du Nord et ont bercé leurs nuits et leur
sommeil…une vie de nomades où les valeurs familiales se construisent, où les échanges se
font dans un espace restreint ouvert au monde… Il n’en faut pas plus pour décider d’aller à
la découverte des autres, chez eux, au plus près…
Au lieu d’effectuer le service militaire, la décision est prise d’aller à la rencontre des
Nomades Mongols et partager leur vie. Déjà sont esquissés les principaux objectifs qui vont
fonder l’Association.
La famille s’investit, les amis aussi, tous se mobilisent… La famille possédant un voilier
« Avel Mad »,(bon vent), l’association prend le nom d’Avel Nomad…
Mickaël et Pierre au retour de leur expédition s’impliquent à faire partager les moments
vécus, à faire découvrir cette culture, ces Nomades Mongols et parlent déjà de repartir…
Pierre sillonne la France avec sa chaise pour masser les gens et leur apporter un certain bien
être…
Mickaël repart pour un an en Mongolie où Pierre doit le rejoindre en avril prochain…
Les parents de Pierre mettent en place le projet de Nomad’o, Nom :ado…
Nomad’eau…jeunes adolescents à la rencontre d’eux-mêmes, à la rencontre des autres… à
bord d’un voilier…
Education, Enseignement, Voyage, Ecole de la Vie, à la rencontre de soi et des autres grâce
à la mer ; Un couple, amis de Pierre, s’associe à eux pour le réaliser
« Le doute n’appartient pas au voyageur
le hasard est son ami »
A
4
I. UNE POLITIQUE D’OUVERTURE INTERNATIONALE
1- Avel Nomad : le nomadisme au service de l’homme
Avel Nomad – association familiale bretonne, loi 1901- veut
promouvoir le nomadisme comme autre façon de vivre dans des
actions humanitaires, sociales, culturelles et éducatives.
Le nomadisme est un choix de vie –qui a souvent été victime de préjugés- pour les personnes qui
veulent perpétrer un mode de vie ancestral, et avec lui les notions d’échange et d’équilibre avec
l’environnement et le reste de la population.
Cette vision première du nomadisme défendue par Avel Nomad a permis de concrétiser le
projet Nomades Mongols participant à la sensibilisation de la culture nomade de Mongolie.
Avel Nomad se veut générateur de cohésion sociale et veut renforcer les liens sociaux entre les
différentes culturelles nomades et sédentaires.
Le nomadisme permet par ailleurs à l’individu de se constituer un nouveau projet de vie, en prenant
une route différente pour quelques temps. Cette prise de recul sur sa propre existence sociale,
familiale ou/et institutionnelle induit une remise en question de soi-même pour améliorer ses
conditions de vie. Ainsi, comme le dit Marcel Proust, « le voyage de la découverte ne consiste pas à
parcourir de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».
Cette deuxième approche a abouti à la naissance du projet Nomad’ado dont l’objectif est
d’organiser des séjours de rupture, pour des jeunes adolescents en difficulté sociale, familiale et/ou
institutionnelle, en vue de leur réinsertion sociétale.
vel Nomad souhaite ainsi répondre avec pertinence à des besoins sociaux
insatisfaits, en préfigurant une réorganisation du système de réinsertion de
jeunes en difficultés par un nouveau mécanisme de solidarité.
A
A
5
2. Les objectifs d’ Avel Nomad
- Favoriser les flux transnationaux pour développer les relations humaines, culturelles,
sociales à l’international par la mobilité dans le cadre d’une structure ou non.
- Encourager les séjours à l’étranger pour développer l’ouverture d’esprit des individus et
pouvoir ainsi générer une plus grande tolérance et compréhension du monde par chacun.
- Favoriser la diversification des projets sur le nomadisme en accroissant le nombre
d’adhérents de l’association pour générer la création de nouveaux projets.
Cette diversification permettra de développer la lisibilité et la traçabilité des activités de
l’association liées à l’ouverture internationale.
- Promouvoir le nomadisme comme outil de solidarité internationale par le respect
interculturel et intergénérationnel pour un partage durable.
- Mettre en place des actions de coopération éducative, culturelle par des séjours éducatifs
qui s’inscrivent dans le programme européen Socrate
- Réapprendre les valeurs de la société, en axant leurs actions éducatives sur un retour aux
sources au-delà de la société de consommation.
-
vel Nomad, par la définition de ses objectifs qui s’articulent autour du
nomadisme, oriente son action autour de trois thèmes majeurs :
1. Education et formation
2. Aide aux jeunes en difficultés
3. Promotion de la culture
A
6
II. PROJET NOMADES MONGOLS :
à la découverte des autres cultures.
1. Présentation du projet
Le projet Nomades Mongols a été initié par Pierre Louis –pédicure-podologue- et
Michaël Guichard –photographe- (à l’origine de l’association) dont la volonté était de découvrir
humainement et culturellement la Mongolie, pays où le ratio de nomades est le plus important du
monde (40% de la population).
Leur voyage se déroula sur 3 mois en totale immersion dans la culture nomade mongole
(moyen de transport, habitat, nourriture).
L’adoption de ce mode de vie différent de la culture occidentale a permis à ces deux
nomades de partager la vie quotidienne et l’intimité des autochtones. Cette démarche a ainsi
favorisé l’échange interculturel en créant du lien avec une autre culture dans le respect de
l’environnement social et naturel. De plus, la qualification de Pierre Louis a permis une réelle
transmission du savoir médical occidental sur le soin de pied auprès de familles nomades. Cette
approche a de ce fait promu une action éducative sanitaire occidentale.
Ainsi, les deux voyageurs ont décidé de voyager « éthique » pour préserver au mieux les
familles nomades dans lesquelles ils ont vécu. C’est ainsi qu’ls ont gagné leur confiance en
proposant leur force de travail comme aide quotidienne pour pouvoir vivre avec elles et
immortaliser des moments de vie en faisant accepter la présence d’un appareil photographique.
2. Action de promotion de la Mongolie et de son capital culturel
- Présentation de l’exposition
Michaël Guichard et Pierre Louis font la promotion de la Mongolie, un pays peu connu en France,
depuis leur retour de voyage. Ils proposent une exposition intitulée « À la rencontre des nomades
Mongols ».
Elle est composée de quarante-cinq photographies en noir et blanc en grand format relatant la vie
intime des éleveurs nomades Mongols dans leurs gestes quotidiens.
Le choix du noir et blanc a pour but de proposer une information sous un angle délibérément
subjectif au sujet des réalités quotidiennes mongoles. Les photographies magnifient leur travail
journalier tout en mariant la richesse et la profondeur de la découverte.
7
Les deux voyageurs complètent leur exposition par des récits de leur voyage.
Par là même, ils souhaitent susciter la curiosité autour de débats, notamment en insistant sur la
différence culturelle majeure qui oppose le mode de vie mongol et occidental. En effet, le
nomadisme, minoritaire, est une survivance culturelle de nos sociétés inscrites dans la
sédentarisation.
Ainsi, pour retranscrire au mieux ce mode de vie qu’ils ont appris à connaître puis à comprendre,
ils proposent comme seul vecteur d’informations les photographies. Cette démarche favorise
l’immersion du public par des visions brutes, des regards et des attentions.
Leur exposition tourne ainsi sur l’ensemble de la France depuis leur retour afin de rassembler
autour de leur expérience les personnes passionnées de rencontres.
Un aperçu de l’exposition est disponible sur le site Internet de l’association sur
www.nomadesmongols.com. Il est également possible d’acheter des photographies en ligne sur le
site.
- Participer à la valorisation de la Mongolie
Avel Nomad offre la possibilité à chaque individu de valoriser la culture mongole en animant des
événements professionnels, privés ou toute action culturelle publique dédiée à un public varié.
Côté programme
Avel Nomad propose plusieurs formules de location :
- Location semaine / week-end de la yourte nue : 1 000 
- Location de la yourte avec l’exposition/conférence « A la rencontre des nomades
mongols » : 2 200 
- Location de la yourte avec l’exposition/conférence « A la rencontre des nomades
mongols » et un concert de musique traditionnelle mongole : 3 200 
- Location de la yourte avec l’exposition/conférence « A la rencontre des nomades
mongols », un concert de musique traditionnelle mongole et la mise à disposition d’un espace
relaxation-massage : 4 700 
8
Côté technique
Une Yourte, tente de base circulaire de 10 mètres de diamètre et de 3 mètres de haut,
support de l'exposition photographique (normes de sécurité).
6 panneaux présentés en extérieur de 1m20 * 0.8m, structure de suspension comprise.
Nécessite une alimentation électrique de puissance classique (éclairage interne de
1200W).
Pour obtenir des renseignements ou un contrat de location, consultez le site : www.avelnomad.org
ou prenez contact par mail : contact@avelnomad.org, ou par téléphone : 02.99.46.94.72.
3. Evolution du projet Nomades Mongols.
Le projet Nomades Mongols va connaître un développement important en 2005 puisqu’un des
membres initiateurs du projet, Michaël Guichard, est parti pour une nouvelle aventure d’un an en
Mongolie.
Ce nouveau voyage va permettre d’enrichir l’exposition d’une approche couleur et d’un échange
encore plus intense né de la maîtrise de la langue et de la focalisation sur une famille particulière.
Un projet de film est en cours ainsi que l’édition d’un ouvrage de photographies en noir et blanc
avec un texte en mongol traduit en français.
9
III. PROJET NOMAD’O : action de coopération éducative et culturelle.
1. Quelques chiffres sur la délinquance juvénile…
La délinquance touche de plus en plus de jeunes qui ont des difficultés à trouver leur place dans la
société, ce qui les entraîne dans un processus d’exclusion (succession de ruptures, perte de liens).
Les séjours de rupture sont un dispositif expérimental alternatif aux structures socio-éducatives
classiques qui sont elles aussi, souvent en échec.
L’organisation de ce séjour pour la réinsertion est un processus nouveau. Chaque année sur 80 000
mineurs en attente de réinsertion, 600 bénéficient de séjours de rupture dont ils tirent profit pour se
réinsérer dans une structure sociétale.
2. Présentation du projet Nomad’O
L’association sert de structure pour accueillir un projet né d’une envie commune de sortir du cadre
structural de réinsertion sociale des jeunes par un travail éducatif sur la mer.
Ce projet est destiné aux enfants connaissant des difficultés de comportement et d’environnement
qui compromettent leur chance de réussir.
En effet, l’évolution sociale montre que de plus en plus de jeunes adolescents connaissent des états
de crise aiguë, de rejets et d’échec qui ne leur permettent pas de s’inscrire dans des structures
classiques (scolaire, familiale ou institutionnelle).
Nomad’o revendique une démarche de réduction des risques d’exclusion des jeunes et de
délinquance en se concentrant autour de trois axes :
 l’enseignement, l’éducation et la formation.
 le développement d’initiatives pour les jeunes grâce à l’élaboration d’un projet personnel
individualisé.
 l’aide au système judiciaire/ administratif au travers de ce projet alternatif.
Le projet Nomad’O souhaite accueillir à bord d’un voilier de vingt-six mètres 4 à 6 jeunes mineurs
de 11 à 16 ans en difficultés sociales et familiales, en situation de rupture sociale ou/et scolaire et
en refus de solution institutionnelle ou familiale qui ont des difficultés à se (re)mobiliser et à
s’investir sur un projet personnel. L’accueil de ces jeunes en situation difficile sera effectué avec
une autorisation des parents ou de ses représentants.
Le séjour se déroule en Mer Méditerranée, en Mer Rouge jusqu’à Madagascar dans un cadre
humanitaire en lien avec l’association Orange et les chiffonniers du Caire de Soeur Emmanuelle en
Egypte. Il évolue également dans un cadre socio-éducatif, culturel et pédagogique en lien avec des
établissements scolaires, des villes de Bretagne, de France et d’Europe et différents partenaires,
pendant toute la durée prévue pour neuf mois (du 15 septembre 2005 au 15 juin 2006).
10
3.Un encadrement professionnel complété par des actions partenariales
- L’équipe
L’encadrement est assuré par deux couples éducatifs :
 Gérard Louis, éducateur spécialisé
 Catherine Louis, professeur de Lettres, directrice de collège
 Miguel Fernandez, skipper – commandant de bord – officier de la marine marchande
 Corinne Fernandez-Saer, professeur des écoles.
L’équipe a pour fonction de mener à bien le projet éducatif et pédagogique de l’association tout en
y associant le projet individuel de chaque jeune.
Pendant le séjour, il n’est pas assuré de scolarité classique ; le but n’est pas de se substituer à
l’enseignement scolaire mais d’apporter un enseignement différent, personnalisé et surtout adapté à
une population de jeunes en refus ou en échec. Au terme du séjour, elle valide les acquisitions
(savoirs, savoir-être, savoir-faire) de chacun et les objectifs des projets personnalisés .
Ses objectifs
-Encadrer 24/24h le groupe de mineurs sur toute la durée du séjour de
rupture pour assurer au maximum la sécurité en mer et permettre une prise en
charge de qualité.
-Repositionner le jeune face à une autorité adulte tout en renouant une
communication avec eux.
-Permettre aux jeunes de se (ré)adapter aux règles collectives définies durant
le séjour effectué sur le bateau.
L’équipe définit préalablement au séjour, un projet personnel pour chaque jeune evec lui et ses
responsables. Ainsi, elle le suit avant, pendant et après le séjour afin de s’assurer de la réelle
possibilité de réinsertion.
- Les partenaires
Les partenaires ont une place fondamentale dans l’ensemble de la réalisation du projet. Ils offrent la
possibilité aux jeunes de vivre de nouvelles expériences au travers d’activités diverses –tant
humanitaires que culturelles-. Les différents partenariats mis en place vont ainsi permettre aux
jeunes de créer des liens avec le monde environnant.
Leurs objectifs
- Donner du sens au séjour en permettant aux jeunes de vivre avec les
autres et de s’intégrer dans le monde qui les entoure.
- Développer le regard du jeune sur le monde pour une meilleure
compréhension
- Modifier le rythme de vie des jeunes par la découverte des différents
modes de vie, les déplacements, les rencontres, les échanges, la vie dans
un espace temps limité et cadré.
11
- Apprendre à communiquer tant au sein d’une équipe, dans un lieu
restreint qu’avec des hommes d’origine et de culture différentes,
- Apprendre à utiliser (et maîtriser) les technologies de l’information et de
la communication
omad’O coordonne ainsi l’organisation du séjour de rupture en partenariat
avec des associations à but non lucratif et des entreprises privées publiques
et organismes d’état.
 L’opération Orange et soeur Sara:
Cette association soutient les enfants du Soudan, du Liban et de l’Egypte en intervenant pour
améliorer la scolarisation, l’alimentation et l’accès aux soins.Cette association va permettre aux
jeunes de passer deux semaines au Caire avec les enfants des Chiffonniers de Mokattam.
 Etablissements scolaires de Saint Malo, d’Ille et Vilaine…et de Pologne :
Les élèves d’ établissements partenaires pourront suivre le voyage via Internet et échanger par mail.
Un reportage photo et un travail d’écriture seront faits en relation avec le patrimoine historique,
culturel, géographique ou environnemental des sites rencontrés et visités.
De plus, un partenariat est mis en place avec l’école Mikolaja Kopernika de Gniezno en Pologne
sous la direction de Monsieur Marek Szostak du Poviak en lien avec l’inspecteur du Kuratorium
Oswiaty de Poznan.
 La ville jumelée de Saint-Malo et de Port-Louis à l’Ile Maurice:
L’association Avel Nomad est basée dans le pays malouin et bénéficie du soutien de la ville sur le
projet Nomad’o.
Ce partenariat va permettre de créer du lien social entre les jeunes des différentes communautés au
travers d’échange de courrier via Internet, d’expositions et de reportages- photos.
 Météo France :
Tout au long du voyage l’équipe et les jeunes effectueront des observations et des relevés
météorologiques pour Météo France.
4- Valorisation de la réinsertion par le voyage
Ce voyage propose une véritable rupture avec les habitudes du quotidien et de l’environnement
scolaire, social, familial dans lesquelles le jeune se trouve en échec et qui ne lui permettent pas de
s’en sortir.
Pour cela, la durée du voyage est prévue sur neuf mois afin de permettre aux jeunes de pouvoir
mener leur projet personnel avec l’aide d’éducateur spécialisé et d’ enseignants et de réintégrer une
scolarité, une structure éducative ou familiale au terme de ce séjour.
N
12
Les Objectifs
- Proposer un lieu de vie favorisant une véritable rupture avec les habitudes
du quotidien et de l’environnement scolaire, social et familial de l’adolescent en
difficulté.
- Tisser du lien afin qu’au terme du séjour, les jeunes puissent à nouveau faire
confiance à l’adulte, se projeter et s’inscrire dans un cursus scolaire, institutionnel et
familial classique pour s’intégrer à la société.
- Permettre aux jeunes de s’épanouir et de faire un véritable travail sur
eux-mêmes en les remobilisant sur un projet individuel.
- Encourager et stimuler l’expression concrète qui pour un jeune en
difficulté constitue une opportunité de révélation et une valorisation de soi exemptes
de complexes et d’échec scolaire.
- Permettre à ces jeunes de se découvrir eux-mêmes au regard d’un autre
environnement en allant à la rencontre des hommes et des femmes de conditions
différentes et de témoigner de leur expérience personnelle.
- Processus de réinsertion
 La scolarité : l’école de la vie
Pendant le séjour, il n’est pas assuré de scolarité classique, il sera privilégié l’approche de la vie au
quotidien au travers de différentes épreuves et expériences. Cet enseignement différencié doit
cependant permettre à chaque jeune d’acquérir les bases du savoir (lire, écrire …). Pour ceux qui le
désirent, un enseignement à distance peut être suivi durant le séjour.
Durant le séjour de rupture, les jeunes travailleront les techniques de navigation, de communication
et d’expression. Ils aborderont également plusieurs parcours thématiques -géographique,
climatique, historique, L’apprentissage de la vie maritime (navigation, météo, courants, vents) va
permettre de vivre des temps forts tout en libérant les jeunes de leurs peurs et de leurs craintes.
Un emploi du temps cadré permettra de définir des temps pour des tâches spécifiques inhérentes à
la vie à bord et à la réalisation des projets personnalisés et individualisés.
Le travail doit être personnalisé pour que le jeune puisse se découvrir. Cette prise en charge doit le
conduire à évaluer ses besoins, ses possibilités et ses goûts. Cette démarche va l’amener à définir
ses objectifs prioritaires et les moyens qu’il se donne pour les atteindre.
Le travail éducatif assuré par l’équipe encourage le jeune à verbaliser ses pensées et le stimule à
échanger avec les autres.
Le projet pédagogique est basé sur la mise en confiance, la découverte et le respect de l’autre, sur le
désir de prendre conscience des disfonctionnements et des besoins de changements.
La priorité du projet est de pouvoir faire confiance aux jeunes pour qu’il acquière une image
positive de lui-même et qu’il prenne confiance en lui à son tour.
Le séjour doit être adapté pour valoriser le jeune déscolarisé. Pour cela l’équipe va s’appuyer sur la
motivation extrinsèque du jeune qui fait référence à une curiosité naturelle pour l’inconnu, l’envie
d’apprendre, et de redémarrer une nouvelle vie.
13
Une évaluation et un bilan seront établis avec le jeune pour témoigner de sa capacité de réinsertion.
Un rapport d’observation sera adressé à chaque référent à la fin de chaque séjour.
 L’habitat
Les jeunes sont accueillis sur un voilier de 26 mètres qui permet une habitabilité spacieuse et
confortable pour dix/douze personnes.
L’intérieur est organisé avec deux cabines doubles pour le personnel et quatre cabines à lit
superposés pour les jeunes, un coin cuisine spacieux et fonctionnel.
Un carré modulable qui sert de salle de regroupement, est équipé de matériel éducatif, pédagogique
(vidéo-projecteur, ordinateur, bibliothèque, télévision) et pourvu de matériel technologique de
communication : caméra et appareil photo numérique, Internet.
Ces outils permettront de rendre compte, via le site www.sejoursderupture.com, du déroulement du
séjour, de réaliser des reportages écrits ou vidéo, d’écrire des témoignages, d’échanger, de
communiquer.
L’organisation de l’espace de vie offre la possibilité de préserver l’intimité, parfois nécessaire
durant des longs séjours en collectivité et de rassembler l’équipage dans un lieu de vie commun.
La vie en groupe dans les conditions de ce séjour de rupture nécessite que le jeune accepte et
applique les règles de vie pour le respect de soi et des autres.
La vie sur le bateau sert de structure pour le sensibiliser au respect. Pour cela il faut qu’il apprenne
à donner sa confiance et à avoir confiance en lui. Cet apprentissage où la notion d’équipe et
d’équipage prend tout son sens et prépare l’intégration du jeune dans la société des adultes et le
monde qui l’entoure.
- Finalité du projet
« Cette école de vie » vise à développer le regard du jeune et sa compréhension du monde
afin de favoriser le respect de soi, des autres, la connaissance de soi, l’accès à l’autonomie,
l’éducation à la citoyenneté.
De plus, le projet d’un voyage « en huis clos » pendant quelques mois avec une équipe
d’adultes professionnels a pour but de proposer une solution d’intégration pour reproduire une
micro société permettant une resocialisation par une régulation sociale (respect des règles) et
éducative (esprit d’équipe).
Au retour, les jeunes seront suivis pendant un an afin de valider le nouveau processus
alternatif de réinsertion et quantifier son taux de réussite.

post? par : le :

Adolescence Ados coaching site web :

Partager l'article : Séjour de rupture pour ados

Partager : f