Ajouter un sujet

Thèse de doctorat recherche d'un professeur

Invité

Je suis enseignante titulaire du CAPIEMP (certificat aptitude pédagogique des instituteurs des écoles maternelles et primaires) .je fais également des recherches sur des troubles d’apprentissage de la lecture. Pendant l’année scolaire 2007-2008, j’ai présenté et soutenu un mémoire de master sous le thème : TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT ET DIFFICULTES SCOLAIRES. Ce thème a été choisi en raison des difficultés que nous rencontrons à l’école. Dans l’exercice de mes fonctions j’ai constaté que beaucoup d’élèves ne savent pas lire .Nous les trouvons même au Cm2 qui font la confusion des lettres dont les graphies sont voisines .Quand il faut lire, ils hésitent et font des fautes sur les mots courants .Leur lecture est lente et approximative. Malgré les différentes méthodes d’apprentissage mises sur pied ceux-ci ne parviennent pas à lire .Ils ont également des difficultés pour noter l’énoncé d’un problème ou copier un résumé. Ce sont des difficultés auxquelles nous maitres chargés de classe sommes confrontés tous les jours. Malheureusement, les enseignants ne savent pas que certaines peuvent être dues aux troubles de langage d’ où leur incapacité à faire un repérage et à apporter des solutions adéquates. Les instituteurs et le Ministère de l Education de Base quant à eux, expliquent ces problèmes par un manque de maturité, des difficultés psychologiques ou par une pédagogie mal inadaptée. Il est vrai que les élèves ont des difficultés scolaires d’origines diverses : _ Difficultés provenant des enseignants (mauvaise évaluation, mauvaises application des programmes) _ Difficultés provenant des élèves eux-mêmes (maladie, paresse, mauvais état psychologique) _ Difficultés venant des parents (conditions socio-économiques). Notre préoccupation porte sur les difficultés d’apprentissage aux troubles de développement par exemple la dyslexie, autisme… Une enquête menée auprès des enseignants de certaines écoles de la ville de Douala ou Cameroun (Afrique Centrale) montre que beaucoup d’élèves ne savent pas lire. Certains accèdent en classe supérieure voir quittent l’école primaire sans avoir acquis la maîtrise de la lecture. Pourtant la lecture est la porte d’entrée de l’enseignement. Elle occupe une place de choix dans la scolarisation de l’élève. L’enfant ne peut rien apprendre quand il ne sait pas lire. Il est un fait qu’on ne doit jamais oublier en matière d’éducation et d’enseignement : la différence individuelle. Dans notre pays, l’école ne tient pas compte de ces différences. Elle se comporte comme si elle était un groupe homogène ayant les élèves qui possèdent les mêmes capacités d’apprentissage. C’est d’ailleurs pour cela que le ministère de l’éducation de base de notre pays le Cameroun n’a entrepris aucune reforme concernant les problèmes ou troubles d’apprentissage. Pourtant il est assez courant de voir tel ou tel élèves dans une salle qui ne s’intéresse pas à un type d’apprentissage donné ou qui a des problèmes d’adaptation à cet apprentissage. C’est ainsi que certains ont des difficultés à s’adapter à l’école et à acquérir des connaissances scolaires. L’éducation des enfants ayant des troubles d’apprentissage est encore à la traîne. Il ya un manque criard d’instituteurs ou d’enseignants pour une éducation spécialisée. Les élèves qui présentent des difficultés d’apprentissage sont laissés à eux-mêmes et ne bénéficient pas le plus souvent de l’attention des pouvoir publics. C’est pourquoi dans nos ministères en charge de l’éducation il n’ya pas une direction qui s’occupe des problèmes liés aux déficiences ou aux handicaps de toutes sortes. D’ailleurs la commission N°2 chargée des affaires pédagogiques des états généraux de l’éducation dans son rapport général (22-27mai 1995) parlant de l’orientation scolaire et l’assistance aux élèves en difficultés d’apprentissage ou d’adaptation. Cette recommandation n’a pas été retenue pour l’assemblée plénière des états généraux. La création des structures spécialisées a été rejetée, l’Etat ayant beaucoup trop à faire pour le plus grand nombre d’enfants. De plus dans nos écoles de formation ENIEG ( Ecole normale d’instituteurs de l’enseignement générale où j’ai suivi ma formation en 1997 et ait obtenu le CAPIEMP (Certificat d’aptitude pédagogique des instituteurs de l’enseignement maternel et primaire), il n’y’ pas de formation appropriée à l’encadrement des enfants présentant des handicaps divers. Par conséquent dans nos écoles primaires, il n’existe pas de structures adaptées pour accueillir les enfants présentant des difficultés d’apprentissage. Pourtant il est assez courant de voir tel ou tel élèves dans une salle de classe qui ne s’intéresse pas à un types d’apprentissage donné ou qui des problèmes d’adaptation à set apprentissage. C’est ainsi qu’ils ont des difficultés à s’adapter à l’école et à acquérir des connaissances scolaires. Ce qui en entraine des échecs aux évaluations ou aux examens des retards scolaires, des abandons scolaires ou l’orientation vers des filières non désirées ou moins valorisantes. Cela étant je désire une formation en éducation spécialisée qui me permettra d’aider les élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. -En plus je sollicite un encadreur pour que je puisse continuer mes recherches sur la dyslexie et préparer ainsi une thèse de doctorat -De poursuivre les recherches sur les troubles d’apprentissage précisément sur la dyslexie. - Etre en contact avec des chercheurs, les enseignants spécialisés, des équipes et des centres de recherche.

Répondre

Pierre-Alain

posté le 06.06.2010
Merci beaucou pour ces informations très intéressante et votre projet de doctorat je diffuse l'infos merci encore coaching-formation-emploi.php?Reponse=1'>Thèse de doctorat recherche d'un professeur
Répondre

Messages similaires

Messages suivant de la categorie

Derniers sujets

Dernières réponses

Forums