Intervention pour personne autiste

f
Intervention pour personne autiste

Intervention pour personne autiste

Sur la photo, on aperçoit un groupe d’intervention en autisme au Québec. En avant : Diane Provencher, Dr. Sylvie Donais, psychologue au Québec, Tina Richard; 2e rangée : Linda Theriault, Micheline Gallant, Nancy Leger, Eva Richard, Shelley Cormier, Jeannot Ouellette; 3e rangée : Jeannine Bourque, Lise Daigle, Jacynthe Comeau Gallant, Melanie Theriault, Roberte Goguen, Melissa Doucette, Audrey Beaudoin

MONCTON - Le ministère des Services familiaux et communautaires annonçait en mars 2004, l’octroi d’un contrat au College of Extended Learning de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNBCEL) pour l’élaboration d’un programme de formation et de surveillance clinique pour les services de thérapie fondés sur les résultats. «Cette initiative reconnaît qu’à long terme, la capacité d’offrir des services de haute qualité aux enfants atteints de troubles autistiques dépend de la présence d’une expertise dans la province», indique le ministre des services familiaux et communautaires, Tony Huntjens.

Ce programme de formation spécialisé s’adresse aux personnes souhaitant être accréditées comme travailleurs de soutien en autisme. Le College of Extended Learning formera 30 superviseurs cliniques et 80 travailleurs de soutien en autisme. Les séances d’intervention intensives ont commencé en mai 2004 et sont offertes en anglais à Fredericton et en français à Moncton. D’autres régions dans la province pourront être desservies par la vidéoconférence.

Ce cours, offert gratuitement, s’étend sur une période de cinq mois. Les sessions se tiennent en soirée (de 19 h à 21 h) et les séances de stages se dérouleront en octobre et en novembre, du lundi au vendredi, de 9 h à 15 h.

Les personnes admissibles au programme doivent avoir une expérience éducative dans l’étude de l’enfance et doivent disposer d’une formation et d’une expérience dans le domaine des troubles du spectre autistique. Les candidats doivent aussi posséder un diplôme universitaire en éducation des jeunes enfants ou deux ans d’études universitaires dans un domaine connexe; ou, avoir travaillé au moins un an auprès d’enfants d’âge préscolaire, d’enfants ayant des troubles de développement, et de parents de jeunes enfants.

Le College of Extended Learning lance aussi une invitation aux parents d’enfants d’âge préscolaire atteints de troubles du spectre autistique de participer bénévolement au programme de formation. Cette initiative a pour but d’intégrer un volet de formation pratique aux cours. Ainsi, 20 enfants chez qui le trouble du spectre autistique à été diagnostiqué bénéficieront d’une évaluation multidisciplinaire et un programme d’intervention sera élaboré pour eux. Les renseignements obtenus lors de ces stages seront utilisés à des fins de recherche.

En outre, la formation pratique donnera la chance aux parents et à leur équipe d’intervention d’obtenir des commentaires professionnels approfondis grâce à l’observation des séances où interviendront des éducateurs et des étudiants compétents.

C’est dans cette optique que le College of Extended Learning réclame l’intervention de superviseurs cliniques pour donner les cours. Les candidats doivent être dûment accrédités comme professionnels de la santé possédant une formation et une expérience dans le domaine de l’autisme (y compris, mais non exclusivement les psychologues, les infirmières, les thérapeutes en réadaptation - par exemple, les orthopédistes, les ergothérapeutes). Les personnes possédant une formation dans l’étude des enfants et comptant une formation et une expérience dans le domaine de l’autisme (y compris, mais non exclusivement les enseignants, les éducateurs de la petite enfance, les travailleurs so-ciaux) seront également considérées sous réserve de l’approbation du College of Ex-tended Learning de l’Univer-sité du Nouveau-Brunswick.

post? par : le :

Handicap et Autisme Autiste Suisse site web :

Partager l'article : Intervention pour personne autiste

f