La protection de l'enfance gestion de l'incertitude et du risque

La protection de l

La protection de l'enfance gestion de l'incertitude et du risque

Que se passe-t-il lorsque des parents ne sont pas en mesure d’assurer des conditions adéquates au développement ou au bien-être de leur enfant ? Comment les autorités et services concernés agissent-ils ?

Quels sont les difficultés, les obstacles ou les résistances - institutionnels ou privés ?

Comment les différentes instances collaborent-elles dans ce domaine ? La protection de l’enfance doit faire face à diverses situations de mise en danger; dans de telles circonstances, le code civil suisse oblige l’Etat à créer des conditions garantissant le bien-être de l’enfant. Or, cela ne se passe pas sans dilemme, sans hésitation ni doute. Une équipe de chercheurs issue du domaine travail social de la HES Lucerne et de la faculté de droit de l’Université de Genève s’est penchée sur ces questions dans le cadre du Programme National de Recherche (PNR-52), « L’enfance, la jeunesse et les relations entre générations dans une société en mutation ».

Au moyen d’une étude sociologique, les auteurs comparent quatre dispositifs de mise en œuvre de la protection de l’enfance en Suisse alémanique et en Suisse romande. Ils mettent ainsi en lumière les effets des structures institutionnelles sur les procédures et sur la mise en place des mesures de protection. Chaque analyse est enrichie de regards critiques de praticiens de la protection de l’enfance.

Combinant approches théorique et empirique, La protection de l’enfance: gestion de l’incertitude et du risque s’attache à analyser comment services sociaux et autorités de tutelles abordent les risques constitués par l’obligation d’agir dans une double incertitude : celle liée au développement de l’enfant et celle liée aux conséquences de l’intervention étatique dans la sphère familiale.

Partager l'article : La protection de l'enfance gestion de l'incertitude et du risque

facebook

Poster un commentaire

Commentaires

kamano dit je suis convenu de votre intervention sur la protection de l'enfance alors si l'enfant reste le noyau de la famille, il faut signaler que sa prise en charge socio-educative doit être impératif pour sa famille. merci

1
Répondre

oumoul khairy mint youssouf dit l'enfant est le diamant d'une famille. il a le droit à l'éducation, aux soins, à l'alimentation, à l'habillement et surtout bien la surveillé la protégé contre tout danger que ce soit.

0
Répondre