Ajouter une offre d'emploi (gratuit)

Référentiel de compétences en travail social formation en ligne emploi

Mettre en ligne un référentiel de compétence pour les éducateurs est un travail difficile qui a été réalisé par le site http://www.educh.ch/refer.htm  excellent site animé par mon ami Olivier Grand. Autrement à bientôt sur d'autres espaces du iste Educh.ch

Référentiel professionnel social santé

ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/bo/2002/hs5/social.pdf Référentiel de compétence social

Référentiel Assistant sociaux http://a_sylvie.club.fr/Decouvertes/referentielAS.html

Version en pdf  http://www.educh.ch/files/files/ref.pdf

http://www.hef-ts.ch/formbase/formation_pratique/documents/referentiel_de_competences_generiques_et_effectives.pdf

http://www.socialinfo.ch/textes/20011128_competences.pdf

validation des acquis

validation des acquis formation emploi offre annonces formations online job ecole

Le nouveau site de référence en Suisse

http://www.validacquis.ch/fr/home.html

En Suisse http://www.valida.ch/ et http://www.validacquis.ch/fr/home.html

Voir le site WWW.cebig.ch  

En France voir http://www.afpa.fr/particulier/certif_mode_emploi.html

L’éducation spécialisée, dans sa conception et sa pratique, est une profession qui tient difficilement dans une définition achevée. Sans doute parce qu’elle s’adresse à l’humain et qu’elle mobilise chez le professionnel des registres à la fois distincts et reliés : le rapport à l’autre, le poids du contexte social où se joue ce rapport, les savoirs mobilisés et le sens de l’action pour les acteurs engagés.

 

L’éducateur spécialisé contribue à prévenir, réduire ou à résoudre des problèmes sociaux divers : désinsertion sociale, dépendances, précarité des conditions de vie, handicaps, marginalité… Ces « problèmes sociaux » ont toujours un visage, une histoire, une singularité pour lesquels  il n’y a pas de réponse standard toute prête à appliquer. A chaque fois l’issue est à chercher, le projet à construire, avec et pour l’autre …

 

Les cadres de l’intervention professionnelle varient au gré du développement des politiques sociales concernant les personnes ou les groupes de personnes susceptibles de bénéficier d’une pratique éducative : internats, foyers, lieux de vie, domicile, atelier, rue…

Ces différents lieux géographiques mais aussi symboliques, juridiques constituent une des dimensions de l’exercice de la profession dans la mesure où ils déterminent en particulier des formes, des rythmes et des durées de relation entre les acteurs qui seront très différents selon qu’on se côtoie dans un internat quotidiennement et durant des années ou que les rencontres soient fortuites comme dans un centre d’accueil à bas seuil ou lors d’une activité de prévention ou d’information large par exemple.

 

Les professionnels ont besoin de disposer de savoirs pour faire face, pour comprendre, pour agir. Savoirs qui renvoient à des connaissances académiques, à des expériences réfléchies, à des techniques et procédures, à l’examen de ses propres réactions, de ses propres pensées… Savoirs interrogés également quant à leur fécondité pour le développement et la place de la profession dans le champ des pratiques du travail social.

 

Toute action du professionnel de l’éducation a (devrait) avoir du sens pour orienter ces actions (la visée, le but) et pour leur donner une signification (la rendre intelligible autant que faire se peut par les acteurs). La fonction éducative est là une activité de communication, d’engagement, de considération, de responsabilité, d’explicitation, de médiation, de collaboration, de mise en mots et en actes, d’analyse critique des missions et parfois de confrontation.

 

C’est un métier exigeant, complexe, « humanisant ». Souvent difficile à décrire dans ses différentes dimensions, l’éducation spécialisée doit cependant tendre à se dire, à se rendre visible.

 

La contribution du « groupe métier » formé d’éducatrices et éducateurs spécialisés exerçant dans divers contextes va dans ce sens. La formulation des compétences spécifiques et des principales fonctions qui caractérisent leurs activités et leur profil professionnel s’inscrit en prolongement des travaux de la Conférence des lieux de pratique qui a elle-même contribué à la mise en œuvre de la Haute Ecole Spécialisée Santé-Social de Suisse romande.

 

Ce travail s’adresse autant aux professionnels de l’action sociale et éducative qu’aux lieux de formation. Ceux qui l’ont élaboré souhaite qu’il constitue une référence féconde et évolutive pour penser le métier, son inscription sociale et ses pratiques.     

 

 

 

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

FINALITES DE LA DEMARCHE DE REPERAGE DES COMPETENCES MISES EN ŒUVRE DANS L'EDUCATION SPECIALISEE

 

1)      Renforcer la présence professionnelle éducateurs et éducatrices spécialisés, et faire valoir leur point de vue dans les discussions, débats, échanges avec les institutions de formation, en rendant lisibles pour tous les gestes du métier

 

2) Promouvoir, valoriser les métiers  de l'éducation spécialisée auprès des milieux et des collectivités publiques susceptibles de s'y intéresser

 

 

3) Avoir l'occasion de se positionner et d'envisager de manière prospective de nouvelles dynamiques socioprofessionnelles en jetant un regard sur l'évolution des métiers de l'éducation spécialisée, à partir de la déclinaison actuelle des compétences exercées

 

 

 

2/ Objectifs visés par cette démarche

 

Elaborer un référentiel des compétences des métiers de l'Education Spécialisée, à partir des réalités professionnelles des métiers du service social tels qu'il sont exercés, dans des situations professionnelles très différenciées, des cadres d'exercice de ces métiers hétérogènes

 

 

3/ Méthode choisie

 

A)     La méthodologie

 

La méthodologie retenue a été celle de l'élaboration participative d'un référentiel de compétences, avec l'aide d'un groupe de professionnels confirmés, représentatifs  de la diversité des pratiques de métiers de l'Education Spécialisée,  en Suisse romande, en intégrant l'étendue et la variabilité des situations professionnelles vécues sur le terrain.

 

Les compétences sont exprimées en termes de savoir agir professionnels, orientées vers un objectif, un niveau de réalisation des "gestes du métier", bien évidemment dans un contexte, un environnement donné (le contexte apparaît d'ailleurs comme un élément fondamental ici pour décrire les compétences mises en œuvre)

 

 

B) L'organisation de la démarche :

 

q       Un Groupe de Pilotage  du projet ayant  pour missions de suivre l'avancement du projet, et d'assurer le dialogue avec les lieux de formation autour de la construction du référentiel

q       Un "Groupe-Projet", encore appelé "Groupe-Métier" chargé de l'explicitation des activités et de la validation professionnelle de la mise en forme du référentiel

q       Un Coordinateur, assurant la liaison entre le groupe métier et le groupe de pilotage

q       Un Consultant "Méthodologue" chargé d'accompagner le groupe métier dans le processus d'explicitation des compétences et de mise en forme du référentiel

 

 

4/ Pourquoi construire des référentiels de compétences ?

 

Les principaux usages possibles de cet outil sont :

 

q       L'identification validée par les salariés et les employeurs des compétences réellement mises en œuvre, afin de bâtir des "programmes, produits, offres de formations en adéquation avec les pratiques de métier.

 

q       L'élaboration de  parcours de formation individualisés, à partir du portefeuille des compétences à développer par les personnes exerçant un métier donné

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

 

COMPOSITION DU GROUPE DE PILOTAGE DU PROJET

 

 

 

 

Monsieur Jean-Pierre RAGETH, chargé de mission HES-S2, Direction générale de l’Action Sociale    1206 GENEVE

 

Monsieur Alain MULARD, consultant chargé d’accompagner la méthode « groupe métier »                    74100 ANNEMASSE

 

Monsieur Yves JAN, président, délégué de la Conférence FRAJI-CRDIE,                                                   1212 GRAND-LANCY

 

Monsieur Marc-André BAUD, délégué Groupe Romand INSOS                                                                   1245 COLLONGE-BELLERIVE

 

Monsieur Claude MELLOT, délégué Groupe Romand INSOS                                                                       1163 ETOY

 

Madame Lucie CONOD, déléguée FERTES                                                                                                   2013 COLOMBIER

 

Monsieur Denis KRONNER, responsable de formation EESP                                                                     1000 LAUSANNE 24

 

Madame Dorothea KÖPPEL, responsable de formation CFPS                                                                    1950 SION Nord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

 

COMPOSITION DU GROUPE METIER

 

 

Monsieur Nicolas CLOUX, coordinateur, Centre Empreinte                                                                                 1700 FRIBOURG

Centre d’information, d’animation et de soutien pour les personnes concernées par le SIDA

 

Monsieur Bertrand MARTINELLI, Home Chez Nous                                                                                            1052 LE MONT S/ LAUSANNE

Accueil en internat scolaire d’adolescents sous mandat civil ou pénal

 

Monsieur Christophe VEUTHEY, Foyer de Thônex                                                                                   1226 THONEX

Accueil d’adolescents et d’adolescentes sous mandat civil ou pénal

 

Monsieur Radonic ORSAT, Maison d’Enfants de Penthaz                                                                        1303 PENTHAZ

Internat pour enfants d’âges scolaires, 6 – 15 ans

 

Monsieur Freddy CORITON, Eben Hezer                                                                                                  1012 LAUSANNE

Personnes déficientes mentales adultes en appartements protégés

 

Madame Cécile FUSTIONI, Centre de réadaptation psychique                                                                2074 MARIN

Clinique psychiatrique pour adultes

 

Monsieur Claude JAMMET, Fondation La Pimpinière                                                                                           2735 MALLERAY

Internat collectif pour personnes déficientes mentales adultes et polyhandicapées

 

Madame Sarah PAVILLON, Sombaille Jeunesse                                                                                      2300 LA CHAUX-DE-FONDS

Internat pour enfants et adolescents

 

Monsieur Jean-Jacques MARRO, Rel’Aids Le Relais 3                                                                             1010 MORGES

Travail éducatif en milieu ouvert orienté vers les personnes toxico dépendantes et concernées par le SIDA

 

Madame Ersilia CONSIGLI, Etablissements publics socio-éducatifs (EPSE)                                         1245 COLLONGE-BELLERIVE

Résidences et ateliers pour personnes mentalement handicapées adultes avec ou sans handicap associé

 

Monsieur Jean-Yves RIAND, Action éducative en milieu ouvert AEMO                                                     1950 SION

Travail auprès d’enfants et d’adolescents en milieu ouvert

 

 

 

 

 

 

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

PRESENTATION DU REFERENTIEL

 

 

A)   Comment lire et s'approprier le document

 

Préambule : Le mot Educateur Spécialisé est un terme générique qui prend en compte les Educatrices, particulièrement dans des métiers fortement féminisés.

 

Le groupe métier a élaboré, entre le  mars 2001 et septembre 2001, un référentiel de compétences de l'Education Spécialisée 

 

Chaque fonction fait apparaître :

 

q       Les conditions de réalisation du métier, le cadre dans lequel il s'exerce : (niveaux de contraintes, ressources mises à dispositions et nature des relations avec les autres personnes associées à la production des compétences) (Colonne 1 du référentiel)

q       Les savoir agir (Colonne 2 du référentiel), c'est à dire les gestes du métier

q       Les objectifs visés dans la réalisation des activités professionnelles ( Colonne 3 du référentiel), une compétences étant un savoir agir combinant les ressources de l'environnement et de la personne, en vue d'atteindre un objectif (savoir-faire reconnu)

q       Les savoirs sociaux et relationnels associés  aux savoir agir professionnels, à mobiliser pour produire la compétence attendue (Colonne 4 du référentiel): Il s'agit des manières de se comporter professionnellement pour réaliser les gestes professionnels avec efficacité, en recherchant à atteindre un objectif

q       Les pistes de savoirs  ou connaissances associées, à combiner pour produire la compétence attendue (Colonne 5 du référentiel) :Ces savoirs ou connaissances associés constituent des ressources à mobiliser et combiner pour réaliser les gestes du métier, s'adapter à la diversité des situations rencontrées, ces savoirs sont des savoirs à la fois théoriques et "d'environnement", c'est à dire constitués "en situation" par l'effet de l'expérience du cadre de travail et l'expérience personnelle du salarié

 

 

 

 

 

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

 

GUIDE DE LECTURE

 

 

Les premières pages du document comprennent :

 

q       Un tableau synthétique décrivant les grands domaines de compétences et les fonctions associées ► Page 11

 

q       Un synoptique des principales compétences, rubriquées dans chaque fonction ► Page 12 à 15

 

 

 

La lecture se fait ensuite par fonction, de manière horizontale

 

 

 

 

 


 

PRECAUTIONS METHODOLOGIQUES

 

 

MENTION PREALABLE A LA LECTURE DU REFERENTIEL DE COMPETENCES

 

 

 

1) Le découpage en fonction est une "construction", un mode de représentation. de savoir agir professionnels, qui s'expriment dans des contextes extrêmement différenciés

 

Ainsi, il est clair que dans l'exercice du métier, pour "résoudre une situation-problème", les éducateurs spécialisés vont faire appel  "mobiliser des domaines de compétences, donc des fonctions différentes et complémentaires pour résoudre les problèmes rencontrés

La mobilisation des compétences est une "combinatoire", il n'y a donc aucune hiérarchie dans le classement des fonctions et compétences

 

2) Il ne s'agit pas du "plus petit dénominateur commun, aux métiers de l'Education Spécialisée, mais au contraire du plus large éventail de compétences susceptibles d'être développées dans des situations de travail très diversifiées, car chaque lieu de pratique a sa spécificité, voire son identité.

 

3) Il ne s'agit pas d'un " profil de compétences idéal et mythique", puisque par définition personne ne retrouvera exactement son portefeuille de compétences intégral dans ce référentiel.

 

4) Cet outil de repérage des compétences des métiers de l'Education Spécialisée doit, pour servir être systématiquement actualisé et contextualisé.

Chaque "lieu d'exercice du métier", chaque lieu de pratique doit donc le transposer dans son contexte, voire l'adapter pour lui donner une validité, car il est totalement illusoire et risqué) d'imaginer prétendre"couvrir" toutes les situations professionnelles.

 

Il convient donc de "flexibiliser" et d'adapter la lecture du document,  à son propre contexte de travail, par exemple en donnant plus ou moins de poids et d'importance à telle ou telle compétence, à tel ou tel domaine de compétences.

 

5) Ce travail a des effets inattendus, car il offre la possibilité aux éducateurs (trices) spécialisé(e)s d'échanger sur leurs pratiques de métier, et de mieux partager des modes d'exercices des compétences à la fois diversifiés et soumis aux mêmes" tensions" aux mêmes questionnements

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE


TABLEAU SYNTHETIQUE DU REFERENTIEL METIER

 

 

ACCUEILLIR

ANALYSER LES BESOINS

EVALUER UNE SITUATION

DEFINIR UNE STRATEGIE D'ACTION EDUCATIVE

 

 

FONCTION 1 :  ANALYSER UNE DEMANDE, ET LES BESOINS EXPRIMES PAR LA PERSONNE

 

1 Accueillir la personne et étudier son besoin

1.1 Explorer la nature de la demande, dans le contexte de la personne

1.2 Approfondir l'analyse du besoin, de la situation

1.3 Faire une hypothèse de compréhension et d’action

1.4 Positionner, évaluer, les besoins réels à partir d'une mise en situation

1.5 Faire un bilan de la période d'observation et choisir un mode d'accompagnement adapté, une stratégie d'accompagnement

 

 

FONCTION 2  : RECREER DU LIEN SOCIAL, DE L'IDENTITE SOCIALE, ACCOMPAGNER LE PARCOURS DE SOCIALISATION, EVITER LA DESOCIALISATION

 

2.1 Analyser les facteurs de désocialisation, de rupture du lien social, de la perte de repères d'identification

2.2 Créer les conditions préalables à des démarches de socialisation

2.2.1 Dans le cadre de l'environnement interne

2.2.2 Jouer un rôle facilitant la "mise en relation" avec la société civile

2.3 Assurer des "médiations socialisantes" entre la personne et l'environnement externe

2.4 Faire apprendre une stratégie, faire en sorte que la personne adopte un comportement stratégique par rapport à son environnement

 

 

FONCTION 3  : TRAVAILLER EN RESEAU ET EN EQUIPES PLURI-DISCIPLINAIRES

 

3.1. Collaborer avec le réseau santé-social

3.1.1 Situer son rôle et ses interventions dans la relation de partenariat qui se construit

3.1.2 Mettre en place des collaborations de type "verticales" dans une logique partenariale

3.2 Travailler avec le réseau non professionnel

 

 

 

 

FONCTION 4 : CONCEVOIR ET METTRE EN ŒUVRE DES INTERVENTIONS SOCIO-EDUCATIVES DIFFERENCIEES :

 

4.1 Organiser, et accompagner la réalisation des activités de la vie quotidienne

4.2 Organiser et accompagner la réalisation des activités liées au travail, à l’insertion professionnelle

4.3 Organiser et accompagner la réalisations des activités liées à l’intégration scolaire de la personne

4.4 Organiser et accompagner les activités de loisirs sous leurs formes diverses

4.5 Animer des activités socio éducatives visant au maintien et au développement des capacités sensorielles, corporelles, et cognitives des personnes

4.5.1 Faire un diagnostic de la situation et du potentiel des personnes

4.5.2 Fixer les objectifs d'activité personnalisés, une progression

4.5.4 Appuyer, soutenir, faciliter la réalisation des activités

4.6 Développer des actions de terrain, dans le cadre d'une mission de travail social collectif "hors mur"

4.6. 1 "Aller vers" ou développer des actions individuelles de proximité

4.6.2 Construire une action collective

4.6.3 Réaliser des actions d'animation de quartier

 

 

FONCTION 5  : ANTICIPER ET FAIRE FACE AUX SITUATIONS DE CRISE, METTRE EN PLACE DES MEDIATIONS

 

5.1 Anticiper et prévenir les risques de tensions et de dérives

5.2 Faire face aux situations conflictuelles et violentes

5.3 Sortir et dépasser la crise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FONCTION 6  : INTERVENIR DANS LE RESPECT DE LA DEONTOLOGIE ET DE L’ETHIQUE DU METIER

 

6.1 Avoir la capacité d’interroger son institution sur les « valeurs porteuses »qui vont servir de cadre de référence à l’exercice du métier

6.2 Mettre en place des garde-fous, fixer des limites à son action professionnelle 

6.3 Respecter le secret de fonction et éventuellement le secret professionnel (milieux médicalisés

6.4 Manifester des attitudes préventives

6.5 Respecter le cadre légal

6.6 Entretenir un esprit militant au plan professionnel

6.7 Garantir en permanence le droit à l’autonomie à la sécurité, au respect de la vie privée, à la liberté de conscience et d’expression des personnes,  de réunion, en la considérant comme un citoyen à part entière, ayant des droits et des devoirs

Respecter les besoins affectifs des personnes et de leur entourage

6.8 Garantir les conditions de l'intégration sociale

 

 

FONCTION 7 : COMMUNICATION INTERNE

7.1 Développer, avec son institution, ses collègues et ses partenaires une communication active

7 1.1 Entretenir des communications régulières avec l'institution s

7.2  Communiquer au sein de l'équipe

7.3  Communiquer avec les bénévoles prenant en charge certaines activités

7.4    Communiquer avec les services supports de l'activité :les services administratifs et de gestion, les services techniques

 

FONCTION 8 : COMMUNICATION EXTERNE

 

8.1 Elaborer avec les membres de l'institution et avec son équipe une stratégie, et plan de communication

8.2. Communiquer en direction des personnes présentes dans l'institution

8.2.1 Accueillir les personnes

8.2..2 Diffuser l'information sur les activités et projet en direction des résidants au sein de l'institution

 

8.3 Promouvoir les échanges entre personnes accueillies et recueillir des informations utiles pour faire évoluer sa pratique professionnelle

8.4  Informer de manière régulière sur la sécurité, l'entretien et l'hygiène  des lieux

8.5 Ouvrir des espaces communs de dialogue , d'échanges

8.6 Communiquer en direction des usagers  potentiels,  et de son environnement

8.7 Communiquer sur ses actions, ses missions et ses valeurs en animant des séances d'échange avec les usagers

8.8 Organiser et participer à la valorisation des actions conduites et des missions de l'institution lors d'évènementiels

 

 

 

 

 

 

 

FONCTION 9 : TRAVAILLER EN EQUIPE

 

9.1  Organiser le travail au sein de l' équipe

9.2  Organiser son travail en relation avec celui de son équipe

9.3  Animer et dynamiser le travail  au sein de l'équipe

9.4 Travailler en équipe : coopérer, partager, s'impliquer

9.5 Prendre les décisions qui relèvent de son domaine de compétence

9.5.1 En autonomie, individuellement

9.5.2 En autonomie, en équipe, avec un rôle de coordinateur à jouer

9.6  Sortir de situations de tensions ou de conflits ouverts par la négociation

9.7 Participer à la  recherche collective de solutions pour dépasser un conflits au sein de l'équipe de travail

9.8 Participer à l'évaluation, et au développement des compétences de son équipe

9.9 Organiser son travail en relation avec celui de son équipe

9.10  Faire appel à une supervision

 

Fonction 10 : Evaluation des activités, développement personnel et professionnel

 

10.1  Mettre en œuvre des démarches d'évaluation des activités proposées par l'institution

10.1.1 Sur les lieux de pratique

10.1.2 Au sein de l'équipe d'animation

10.1.3 Orienter, suggérer des actions à entreprendre pour développer et/ou repositionner des modes de fonctionnement, des missions ou des activités

10.2 Evaluer et développer ses compétences professionnelles

10.3 Assurer une mission de praticien formateur, de formateur

10.3.1 Faciliter l’intégration au sein de l’équipe d’une personne nouvelle ou d’un stagiaire, en jouant un rôle de tuteur

10.3.2 . Evaluer les compétences de la personne accueillie

10.4 Entreprendre des démarches personnelles et collectives de formation continue

10.5 Mobiliser ses ressources personnelles pour faire face aux situations critiques

10.6  Organiser son propre cadre de travail

10.6.1 Acquérir des mécanismes de travail personnel efficaces

10.6.2        Déterminer ses priorités par rapport à des objectifs multiples

 

Fonction 11: Gestion administrative

 

11..1 Répartir et organiser son temps de travail Tenir un « agenda »

11.2 Assurer la gestion administrative du suivi des personnes :

11.3  Effectuer les tâches administratives nécessaires au bon fonctionnement de l’institution

11.4 Assurer la gestion comptable propre à ses activités

11.5 Assurer le suivi administratif propre aux activités de l'équipe

11.6 Assurer le suivi administratif de son  propre service

11.7 Assurer la logistique, la gestion des moyens propres à notre activité

 


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

VOS COMMENTAIRES.......

 eranne68@yahoo.fr

Le champ commentaire pour le référentiel a pour valeur : Bonjour, je vous remercie pour ce référentiel de compétence de l'éducation spécialisée. Je le trouve complet et très intéressant. Je suis éducatrice de jeunes enfants en crèche en France et il me semble que l'on à trop souvent tendance à perdre de vue les objectifs, les vraies valeurs de notre profession aux profits de choses moins importantes. Ce référentiel me permettra de recadrer mes fonction auprès de ma hierarchie et je vous en remercie. Cordialement

Anne KOHLER

referenciel@educationsociale.org

bonjour Monsieur,

C'est avec plaisir que nous avons apris la démarche que vous avez

entrepris en vers ce référenciel. Comme vous le savez surement il y a

une séance de présentation et d'échange sur le référenciel que sera

organisée le 14 mars 2002 de 14h00 à 17h00 à Lausanne à la salle de

canton du buffet de la Gare.

Inscription possible au secrétariat INTEGRAS, Av de la gare 20, 1003

Lausanne (021/329.07.69 ou par E-Mail à l'adresse ci-dessus.

Meilleurs salutations, Bertrand Martinelli, groupe de présentation du

référenciel de l'édcuation spécialisée.


RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE

Formation professionnelle

Ce dossier est consacré à la formation professionnelle, largement réformée par la loi du 4 mai 2004. Vous y trouverez des informations concrètes sur les différentes formules permettant de se former tout au long de la vie, mais aussi sur le financement et le contrôle de la formation et sur les organismes qui la dispensent, ainsi que des conseils pratiques et des contacts utiles destinés à faciliter vos démarches.


 

Illust : banniere-apprentis (...), 13.6 ko, 545x75

 

Dans ce site vous trouverez des réponses pour toute personne désirant faire valider ses acquis en vous aidant dans vos recherches et votre démarche.  

Initiée par les lois de 1984 et de 1992 :

      Toute personne engagée "depuis au moins trois  ans"  dans la vie active peut obtenir " tout ou partie d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle "en faisant valider les acquis de son expérience professionnelle, mais également bénévole.

La loi reconnaît donc que "l’activité de travail permet d’acquérir des connaissances" et qu’elle produit des "qualifications comme la formation professionnelle".

La validation des acquis de l’expérience est, au même titre que la formation initiale traditionnelle, l’apprentissage, et la formation continue, la quatrième voie d’accès aux diplômes.

Le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,  amplifie ses efforts pour que chacun puisse accéder par la validation des acquis de l’expérience aux quelque 650 diplômes (du CAP au BTS)qu’il propose. Les dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA) sont à votre service pour vous conseiller et vous accompagner tout au long de la procédure.

La validation des acquis est une démarche individuelle qui s’appuie sur un travail personnel exigeant. Ce guide  (110,50 ko) (110,50 ko) donne les éléments essentiels à une meilleure compréhension du dispositif : contenu de la loi, procédure, dossier...

En permettant à chaque individu de voir reconnaître la valeur de son expérience, la validation des acquis offre la possibilité d’une adaptation aux évolutions économiques et sociales, permet de poursuivre ou d’intégrer un parcours de formation. En ce sens, c’est bien un dispositif qui s’inscrit dans la formation tout au long de la vie.

Vous pouvez aussi télécharger l'ensemble de ce guide en cliquant ici : 2 formats au choix

Guide pratique de la validation (110,50 ko)

Guide pratique de la validation (47,29 ko)

 

Dossiers