Formation Educateur social Educatrice sociale HES IRTS diverses formation coaching en ligne

Bienvenue sur l'espace Educateur social éducatrice sociale formationsdu site Educh.ch,  j'ai mis en ligne un maximum d'informations sur les formations en Suisse, les écoles, les institutions fournissant un emploi dans ce domaine et toutes autres informations utiles, n'hésitez à me demander une infos je la mettrais en ligne sur le forum du site Educh.ch nouvelle version, formations en ligne, centre de formation, formation en informatique pour éducateur, formation à distance vous trouverez les adresses sur le nouveau site http://www.educh.ch  , les informations aussi sur la formation professionnelle des intervenants sociaux et bien sur la formation continue, vous trouverez sur educh bien des outils pour une formation gratuite dans de multiple domaine.

 

Chaque information est à prendre avec recul en effet les conditions d'entrée et les suivi de formation évolue de mois en mois, donc prudence prudence et avant tout choisir la filière de formation la plus judicieuse puis s'engager et s'informer sur les manière d'aboutir a cette formation.

 

Educateur social HES / Educatrice sociale HES
  L'éducateur social ou l'éducatrice sociale HES sont des travailleurs sociaux qui exercent une activité éducative de soutien et d'accompagnement visant à favoriser le développement de personnes en situation d'exclusion sociale ou en voie de l'être.
Qu'ils accompagnent des personnes affectées d'un handicap physique, psychique ou souffrant de carences socio-affectives et familiales (enfants, adolescents, délinquants), qu'ils soient engagés auprès de consommateurs de drogue, de malades du sida, de personnes sans domicile fixe, leur démarche se fonde sur la rencontre avec l'autre dans des activités au quotidien. Ils contribuent à l'autonomisation de ces personnes en tenant compte de leurs capacités actuelles et potentielles, du contexte institutionnel et légal, et de leur propre mandat.

Les modes de formation en hes sont (avant cela se nommait "voies de formation") sont :

formation à plein temps (PT)

= 3 ans à 100% d'études (4 jours par semaines de présence dans le site de

formation + 1 jour de travail personnel)

formation en emploi (EE)

= 4 ans avec un contrat de travail de 50% (2 jours par semaine de présence dans le

site de formation + +/- 1/2 journée de travail personnel, sachant que cette 1/2 journée

est parfois difficile à... prendre, organiser ou encore à négocier avec son employeur,

c.à.d. tout dépend du taux d'activité fixé)

formation à temps partiel (TP)

= maximum 5 ans avec un rythme de formation plus individuel (en règle générale, les

étudiant-e-s TP suivent min. le rythme des EE, puis entre le 4e et le 6e semestre

ils/elles doivent réaliser leur 1er période de formation pratique, entre le 8e et le 10e

leur seconde --> ces données liées à la formation pratique sont fixées par et pour les

4 sites de formation en Romandie.

Ce mode de formation est déjà pratiqué depuis plusieurs années à l'IES, depuis 2002

à FR, VD et VS.

Chaque étudiant-e a un laps de temps ++ pour terminer ses études (cf. en cas de difficultés) :

PT = 3 ans + 1année 1/2 = max. 4 ans 1/2

EE = 4 ans + 1 année 1/2 = 6 ans

TP = max. 5 ans + 1 année = max. 6 ans

Leurs principales activités consistent à:
En institution
- partager la vie quotidienne des pensionnaires du lever au coucher et les accompagner durant les loisirs et les vacances;
Hors institution
- suivre régulièrement, ou à leur demande, des personnes handicapées ou en difficulté, vivant seules ou en appartements protégés;
Dans tous les cas, ils ont à:
- participer aux réunions d'équipe au cours desquelles s'organisent les tâches, s'élaborent les plannings des journées, se définissent les stratégies de prise en charge;
- favoriser le lien entre la personne en difficulté et les différents intervenants: familles, enseignants spécialisés ou non, psychologues, juges, tuteurs, maîtres socioprofessionnels, assistants sociaux, etc.;
- gérer par exemple le budget d'un atelier de loisirs, de vacances avec un groupe;
- assumer les tâches administratives (dossiers, rapports, budgets, comptes).

Les différents lieux géographiques de l'intervention professionnelle (internats, foyers, lieux de vie, domicile, ateliers, rue, etc.) déterminent des formes, des rythmes et des durées de relations entre les acteurs, qui seront très différents selon qu'ils se retrouvent dans un internat quotidiennement et durant des années ou dans un centre d'accueil où les rencontres sont plus brèves. En institution, les éducateurs sociaux HES sont soumis à un horaire irrégulier et assument des permanences la nuit, les week-ends et durant les vacances. Hors institution, leur cadre de travail se trouve en outre dématérialisé (pas de bureau, interventions sans dossiers, etc.). Ils doivent savoir s'adapter aux milieux qu'ils côtoient et être capables d'intervenir très rapidement.
 
 
 FILIERES
La formation d'éducateur social ou d'éducatrice sociale HES s'acquiert dans une Haute Ecole spécialisée santé-social (HES-S2).
Lieux: Fribourg, Genève, Lausanne, Sion.
Durée: 4 ans à plein temps; 4 ans en emploi; 5 ans à temps partiel.
Conditions d'admission:
Tous les candidats, quels que soient leurs titres, sont soumis à un examen comprenant une autobiographie et des entretiens et épreuves spécifiques permettant d'évaluer leur aptitude personnelle à l'exercice de la profession envisagée. De plus ils doivent attester de stages pratiques d'une durée totale de 40 semaines, dont au moins 20 semaines sont "spécifiques" au domaine santé-social au sens large; ces 20 semaines doivent être accomplies après la phase d'appréciation des aptitudes personnelles.
- admission directe: maturité académique, diplôme EDD (option sociopédagogique), maturité professionnelle "santé-social" (VD et NE);
- admission avec complément de formation en sciences humaines (module A: philosophie, psychologie, sociologie); diplôme de commerce;
- admission avec complément de formation en sciences humaines (module A) et en culture générale (module B: histoire, géographie, économie et droit;
- diplôme EDD (autres options); maturité professionnelle non spécifique;
- certificat fédéral de capacité (3 ans) + pratique professionnelle d'au moins 3 ans; procédure d'admission sur dossier pour les personnes sans titre âgées de plus de 30 ans.
Titre obtenu: Diplôme d'éducateur social ou d'éducatrice sociale HES.

CONTENU
Les cours abordent 5 domaines de formation:
interventions professionnelles; professions, institutions et organisations; individus, cultures et sociétés; problèmes sociaux et sanitaires, réponses institutionnelles; processus de formation et projet professionnel.
Autres formations non HES:
- formation anthroposophe à Epalinges et St-Prex;
- formation à l'ARPIH au Mont-sur-Lausanne.
 
 
Divers instituts de formation offrent des perfectionnements dans des domaines très divers:
- cours de perfectionnement portant sur l'approfondissement des pratiques professionnelles, sur les approches cliniques, les ateliers et les activités d'expression, etc.au Centre d'études et de formation continue pour travailleurs sociaux (CEFOC) à Genève, à la Haute Ecole santé-social Valais, Secteur travail social (HEVs2) et à la Haute Ecole fribourgeoise de travail social (HEF-TS);
- formations continues de praticien-ne formateur-trice, responsable de stage et superviseur-euse, ainsi que d'autres formations longues (systémique, approche collective...) sont offertes par ces mêmes instituts;
- diplôme de formation continue en travail social, sur trois ans à raison d'un jour par semaine, organisé par l'Université de Neuchâtel, en collaboration avec les écoles supérieures de travail social de Genève, Lausanne et Fribourg;
- certificat de perfectionnement en politique sociale, à la Faculté des sciences économiques et sociales de l'Université de Genève (sous certaines conditions).

PERSPECTIVES
L'éducateur social ou l'éducatrice sociale HES travaillent dans des institutions (foyers ou internats) pour enfants et adolescents ou pour personnes handicapées, dans des institutions médico-sociales, des services de protection de la jeunesse, des centres de formation professionnelle spécialisés, des ateliers protégés, des services en milieu ouvert (appartements protégés), des centres spécialisés en toxicomanie. En Suisse romande, le marché du travail pour les éducateurs sociaux HES, éducatrices sociales est équilibré.
Les possibilités de promotion (chef-fe de groupe ou de service, directeur-trice) sont peu nombreuses.
Centre de formation en pédagogie curative et sociothérapie
Association La Branche - Ecole supérieure de travail social (ESTS)
Ch. Prés-les-Bois 4 - Clairval
1066 Epalinges
Tel: 021 784 35 13
E-mail: clair-val@bluewin.ch
Internet: http://www.labranche.ch
 
Centre de pédagogie curative anthroposophe
Fondation Perceval
Rte de Lussy 45
1162 St-Prex
Tel: 021 806 24 61
 
Centre romand de formation et de perfectionnement (ARPIH)
Rte de la Clochatte 88bis
1052 Le Mont-sur-Lausanne
Tel: 021 653 86 22
Internet: http://www.arpih-edu.ch
 
Haute école de travail social (HETS) - Genève
Institut d'études sociales (IES)
Rue Prévost-Martin 28
Case postale 265
1211 Genève 4
Tel: 022 322 14 14
Internet: http://www.ies-geneve.ch
 
Haute école fribourgeoise de travail social (HEF-TS)
HES-S2 Santé-social
Rue Jean-Prouvé 10
1762 Givisiez
Tel: 026 460 85 70
Internet: http://www.hef-ts.ch
 
HES-S2 santé-social, Haute Ecole santé-social Valais (HEVs2)
Filières de formation du travail social
Rue de Gravelone 5
Case postale 2133
1950 Sion 2
Tel: 027 606 42 30
Internet: http://www.hevs2.ch
 
HES-S2, Haute Ecole du travail social et de la santé, EESP
(Ecole d'études sociales et pédagogiques) - Service d'admission
Ch. des Abeilles 14
Case postale 70
1000 Lausanne 24
Tel: 021 651 62 00
Internet: http://www.eesp.ch
 

 

 


 
 

 

visitez le nouveau document d'art thérapie cliquez ici

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé concourt à l'éducation d'enfants et d'adolescents ou au soutien d'adultes présentant des déficiences physiques, psychiques ou des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d'insertion. Par le soutien qu'il apporte et par les projets qu'il élabore, il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, à développer leur capacités de socialisation, d'intégration et d'insertion. Il favorise également les actions de prévention. Son intervention se situe aussi bien dans le champ de l’éducation spécialisée, dans le champ social que dans le champ scolaire, celui de la santé ou encore de la protection judiciaire de la jeunesse. Il est également de plus en plus appelé à intervenir dans le cadre de projets de développement local.

DES APTITUDES

Ce métier requiert une grande attention aux problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, de la créativité, le sens des responsabilités et un engagement personnel pour exercer dans toutes les structures ou services (milieu institutionnel ou milieu ouvert).

LA FORMATION

  • Conditions d'admission
  • Soit être titulaire:

    - du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l'entrée en formation.
    - de l'un des examens spéciaux d'entrée dans les universités.
    - d'un des diplômes d'Etat de travail social ou paramédical sanctionnant une formation professionnelle de 2 ans.
    - du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique et avoir exercé 5 ans dans l'emploi correspondant.

  • Soit avoir passé avec succès un examen de niveau organisé par les DRASS.

Et dans tous les cas, satisfaire aux épreuves de sélection organisées par chaque centre de formation.

  • Durée de contenu des études
    Elle comprend, en alternance :
  • 1450 h de formation théorique :
    - pédagogie générale, relations humaines (180 h),
    - pédagogie de l'expression et techniques éducatives (160 h),
    - approche des handicaps, des inadaptations et pédagogie de l'éducation spécialisée (240 h),
    - vie collective (160 h),
    - économie et société (160 h),
    - unité juridique (180 h),
    - culture générale professionnelle (160 h),
    - unité de spécialisation (160 h),
    - 50 h non affectées au choix des centres de formation.
  • 15 mois de stage pratique.
  • Modalités particulières
    Cette formation est accessible aux personnes en situation d'emploi sur des postes éducatifs. Dans ce cas la durée de la formation peut être aménagée dans la limite de 4 ans.

Allègements de formation

Sur proposition de l’établissement de formation et en fonction des diplômes possédés et de l’expérience professionnelle acquise, le préfet de région peut accorder des allègements de formation qui peuvent être égaux :

  • Aux 2/3 de la durée de la formation théorique  :

à aux personnes titulaires :
- d’une licence ou équivalent,
- du certificat d’aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d’adaptation et d’intégration scolaire,
- du certificat d’aptitude à l’éducation des enfants et adolescents déficients ou inadaptés,
- du diplôme d’Etat relatif aux fonctions d’animation,
- du diplôme d’instituteur ou du diplôme d’études supérieures d’instituteur,
- du certificat de cadre infirmier de secteur psychiatrique,
- du diplôme d’Etat d’assistant de service social,
- du diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale et familiale,
- du diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants,
- du certificat d’aptitude aux fonctions d’éducateur technique spécialisé.

à aux personnes ayant reçu une formation complète d’éducateur de l’éducation surveillée,

  • A 1/3 de la durée de la formation théorique aux personnes titulaires
    - d’un diplôme Bac+2
    - du diplôme d’infirmiers du secteur psychiatrique,
    - du certificat d’aptitude aux fonctions d’aides médico-psychologiques ayant 5 ans de pratique.
  • Un allègement égal à 950 heures de formation théorique ainsi qu’une dispense du stage de découverte peuvent être accordés aux personnes titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions de moniteur éducateur.

Toutefois, la durée de la formation des personnes qui bénéficient d’un allègement ne peut pas être inférieure à un tiers de la durée globale.

  • Un diplôme
    La formation est sanctionnée par le DEES (Diplôme d'Etat d'Educateur Spécialisé) délivré par le ministère de l'éducation nationale. L'examen final comprend 4 épreuves :

- une épreuve écrite de pédagogie,
- un questionnaire écrit,
- la présentation et la soutenance d'un mémoire,
- un entretien avec le jury à partir du dossier de scolarité.

VAE : Ce diplôme est accessible par la voie de la validation des acquis de l'expérience (dossier à retirer auprès des rectorats).

L'EXERCICE PROFESSIONNEL

  • Les employeurs
    Aujourd'hui 55 000 éducateurs spécialisés exercent leur activité dans les domaines de l'action sociale ou de la protection judiciaire de la jeunesse. Ils sont essentiellement employés par les associations extrêmement actives dans le champ de l'éducation spécialisée, mais aussi par les collectivités locales (départements et communes) et divers organismes d'accueil spécialisé.
  • Les débouchés

Leurs compétences sont sollicitées :

  • en milieu ouvert : club de prévention, action éducative en milieu ouvert (AEMO), aide sociale à l'enfance, centres sociaux...
  • en établissement, que ce soit en internat ou en externat : foyers de jeunes travailleurs, centres d'aide par le travail, instituts médico-éducatifs, centres d'hébergement et de réinsertion sociale...

Majoritairement les éducateurs spécialisés diplômés travaillent dans le secteur privé associatif (80 % en 1998). Toutefois, un certain nombre exerce dans le cadre d’une des trois fonctions publiques.

Les fonctions publiques

  • Dans la fonction publique hospitalière les éducateurs spécialisés peuvent être :

- Assistant socio-éducatif (concours sur titres),
- Cadre socio-éducatif (concours interne sur épreuves pour les assistant socio-éducatifs justifiant de 6 ans de service dans le corps ou grade d’emploi).

  • Dans la fonction publique territoriale les éducateurs spécialisés peuvent être :

- Assistant socio-éducatif territorial (concours sur titres),
- Conseiller socio-éducatif (concours interne sur épreuves pour les assistants socio-éducatifs territoriaux justifiant de 6 ans de service dans le corps ou grade d’emploi et de 2 ans dans la fonction publique territoriale).

  • Dans la fonction publique d’Etat les éducateurs spécialisés peuvent être :

- Educateur spécialisé dans les établissements nationaux de bienfaisance (instituts nationaux de jeunes sourds et de jeunes aveugles) : concours externe sur épreuves. Les candidats admis reçoivent sur place, pendant l’année qui précède leur titularisation, une formation adaptée aux fonctions qu’ils auront à exercer.
- Educateur dans les établissements de la protection judiciaire de la jeunesse (ministère de la Justice) : concours externe sur épreuves. Les candidats admis suivent une formation d’un an durant laquelle ils sont en situation de fonctionnaire stagiaire.
- Conseiller d’insertion et de probation dans les établissements de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice) : concours externe sur épreuves pour l’admission à l’école nationale de l’administration pénitentiaire. Les candidats admis suivent un an de formation durant lequel ils sont en situation de fonctionnaire stagiaire.

Pour plus d’informations consulter la page " travailler dans l’administration " du site : http://www.service-public.fr, les fiches métiers et les offres d’emploi de la fonction publique territoriale sur   les sites : http://www.centresdegestion.org et http://www.uncdg.com et http://www.cnfpt.fr

  • La carrière
    Les salaires et les carrières sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salariés qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.

Par exemple : salaires bruts au 01/09/04

  • dans la fonction publique (primes non comprises)
    début de carrière : 1 349 Euros
    fin de carrière : 2 343 Euros
  • dans la convention collective de l'enfance inadaptée (primes non comprises)
    En externat :
    début de carrière : 1 514 Euros
    fin de carrière : 2 659 Euros

    à Chef de service éducatif (avec diplôme de niveau II) :
    début de carrière : 2 687 Euros
    fin de carrière : 3 439 Euros

Avec de l'expérience professionnelle et une formation complémentaire, l'éducateur spécialisé peut exercer des fonctions de direction de centres sociaux ou d'établissements.

  • Directeur d'établissement avec diplôme de niveau I (convention collective de l'enfance inadaptée)
    début de carrière : 3 036 Euros
    fin de carrière : 3 886 Euros

Il peut aussi se voir confier la responsabilité d'une circonscription d'action sociale, ou occuper un poste de conseiller technique (voir salaires Assistant de service social).

  • Après le diplôme
    Les éducateurs spécialisés peuvent poursuivre une formation supérieure.
     

Les formations supérieures :

  • DSTS (Diplôme supérieur en travail social)
  • CAFDES (Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement social)
  • CAFERIUS (Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale)
  • Autres voies
    Les éducateurs spécialisés peuvent également suivre une formation particulière leur permettant d’exercer comme :

Pour plus d’informations : les DRASS (voir liste) et les centres de formation (voir liste).

 

Pour des infos générale sur l'éducation spécialisée allez sur la page d'entrée du site en cliquant ici.

THÈME ET PLAN DE CETTE PAGE

Quelques adresse d'information en suisse 

Hautes Ecoles spécialisées

cefoc - centre d'études et de formation continue

<>IDHEAP - Institut de hautes études en administration publique

Educateur spécialisé en France 

http://www.formatel.com/

 

 

 

Un petit sondage sur  l'Apprentissage pour éducateur .....

Peut t'on devenir éducateur a 16 ans

oui celà me semble jouable

non c'est impossible faut pas rêver


[ Voir les résultats ! ]
[ Swisstools.net : Sondages gratuits pour votre site ! ]

Quelques adresses 

http://www.ests-fribourg.ch/  Ce site vous apportera régulièrement des informations mises à jour par rapport à la mise en place de la HES-S2 et des conditions d'admission pour les formation en travail social.

http://www.aforts.com/ site des centre de formation travail social en france.

Socialinfo - Page d'accueil: Site d'information très complet des Institutions de formations dans le domaine social en Suisse Romande. Ce site est la porte d'entrée de l'école d'études sociales de Lausanne. C'est un site très bien organisé et contenant un nombre d'informations conséquent.http://www.socialinfo.ch/cadres_dictionnaire.htm Il nous a paru possible et utile de proposer au public un instrument d'information permettant d'explorer ce vaste domaine de ses préoccupations quotidiennes. Grâce à la collaboration bénévole de nombreux collègues et ami-e-s, cette première édition du Dictionnaire suisse de politique sociale peut être présentée. Elle est susceptible d'intéresser les milieux les plus larges mais, en particulier, les élus, les professionnels de l'action sociale et sanitaire, les journalistes, les étudiants du secteur social et les responsables d'institutions. Il nous est permis de penser que cette initiative peut leur apporter une contribution utile.

Diplôme de formation continue en travail social - Université de Neuchâtel des informations sur cette filières de formation.

Les écoles supérieures du travail social en Suisse

Les écoles en Suisse romande

 

Centre de formation pédagogique et sociale - Sion

IES - Institut d'études sociales - Genève

http://www.unige.ch/fapse/  

Les autres écoles de Suisse

Hochschule für Soziale Arbeit Zürich

Höhere Fachschule für Soziale Arbeit - Soleure

SUPSI

En france quelques sites aussi intéressants

http://www.cnam.fr/home/formations/index.htm

http://www.cned.fr

http://www.formasup.education.fr/index.php

http://www.formaguide.com

http://www.educnet.education.fr

iEDU - iEDU : Site Internet pour l'EDUcation), specialiste des financements iEDU repere, trie et repertorie toutes les sources de financements pour mener a bien ses etudes superieures dans toutes les disciplines . Animé par Pelicano, Luis, Docteur en microbiologie. Consutable à  http://iedu.free.fr

-  La profession

sur le site de la Direction Départementale de la Jeunesse du Doubs   Profession phare du secteur avec les assistants de service social, les éducateurs spécialisés ont pour mission d aider les jeunes et les adultes handicapés ou inadaptés et de faciliter leur insertion sociale Avec 47 000 professionnels en exercice, les éducateurs spécialisés arrivent numériquement en tête des métiers sociaux (à l exception des assistantes maternelles).

http://pro.wanadoo.fr/ddpjj25/13182/metiers/educateur.htm

-  ++ Techniques d’éducation spécialisée : La psychomotricité comme moyen d’intervention

 

 

 Canada Michel Landry e-mail

  Objectifs : Connaître les facteurs du développement psychomoteur (rappel). Etre capable de reconnaître un trouble psychomoteur en comparaison avec le développement normal. Etre capable d’appliquer, comme éducateur, un plan d’intervention en psychomotricité. Contenu : Théorie : Les facteurs du développement psychomoteur : coordination motrice globale, coordination oculo-manuelle, schéma corporel, latéralité, organisation spatiale, organisation temporelle, orientation gauche-droite, perception et discrimination visuelle. Étude et exercices pratiques. Observation du comportement psychomoteur et identification des troubles psychomoteurs. Rapport des observations. Laboratoire : Participation comme éducateur, à la réalisation du plan d’intervention en psychomotricité : apport des faits d’observation, planification, accompagnement, intervention, rapport. 

 

  • Liste et description des cours du programme et liste des cours hors programme : L’enfance De l’adolescence à la maturité Activités ludiques et sportives L’observation et ses méthodes Activités d’expression Animation des activités en éducation spécialisée Études des ressources communautaires L’adaptation et sa problématique Approches et techniques d’intervention Techniques de communication Stage I : Sensibilisation Clientèles et problèmes d’adaptation I L’éducateur spécialisé et la relation aidante Clientèles et problèmes d’adaptation II Processus de l’intervention Animation de groupe et travail en équipe Stage II : Application Éthique professionnelle de l’éducateur spécialisé Développement de l’expression et de la créativité Stage III : Intervention Sociologie de la société québécoise

  • 4 cours parmi les suivants au choix du collège : Approfondissement sur les clientèles Approfondissement sur les milieux d’intervention Approfondissement sur les approches d’intervention Dimension préventive et communautaire de l’intervention Approfondissement sur l’observation et ses techniques La psychomotricité : moyen d’intervention La technologie appliquée à l’éducation spécialisée Sexualité et clientèles en difficulté

 

http://pages.infinit.net/eduspe/

-  École des éducateurs spécialisés de Versaille

http://perso.wanadoo.fr/.bucress/bucress.html

-  Formations

France e-mail

L’éducation est dite spécialisée lorsqu’elle s’exerce auprès de personnes pour lesquelles l’éducation habituelle s’avère défaillante ou insuffisante. A l’origine, elle visait essentiellement l’éducation des enfants et adolescents, puis le soutien des adultes nécessitant un accompagnement spécifique s’est progressivement développé. L’éducation spécialisée concerne l’action de professionnels qualifiés dont les formations sont définies par décrets ministériels. Ces professionnels exercent soit en institution, soit dans le milieu ordinaire.

http://perso.wanadoo.fr/.bucress/choiform.html

-  ++ Préparer le Capsais

Le Capsais est l’examen national nécessaire pour être enseignant spécialisé titulaire. Il comporte plusieurs options correspondant à différentes spécialisations 

 

 

http://daniel.calin.free.fr/capsais.html

http://daniel.calin.free.fr/capsais.html#6.3.1

http://daniel.calin.free.fr/annales/memoires.html

-  Protection Judiciaire de la Jeunesse Bourgogne Franche-Comté

métiers profession éducateur courrier 

 http://pro.wanadoo.fr/ddpjj25/13182/index2.html

 


Hautes écoles spécialisées

Santé-social: les «métiers de l’humain» en HES

Grand branle-bas dans les institutions romandes de formation aux métiers de la santé et du travail social. Une Convention intercantonale signée à Neuchâtel en janvier dernier a posé les fondations de la Haute école spécialisée (HES) destinée à ces professions. Cette nouvelle «HES S2» sera opérationnelle à la rentrée 2002 dans sept cantons romands et la Berne francophone. Les programmes cadres d’enseignement seront sous toit en août, l’arsenal juridique se met en place dans les différents cantons et la préparation pédagogique des enseignants est en marche. Etat des lieux d’un chantier très avancé.

par Diane Etter


Le champ professionnel concerné par la future HES S2 couvre trois grands domaines professionnels centrés sur l’humain: les soins et l’éducation à la santé, la mobilité et la réhabilitation, le travail social. La HES romande dispensera un enseignement de niveau supérieur, complémentaire de celui des universités et des écoles polytechniques. Quelque 3’500 étudiant-e-s sont attendus dans les dix filières de formation, réparties sur dix-huit sites locaux. Vaud - canton romand le plus peuplé - accueillera les plus forts contingents. Genève s’apprête pour sa part à recevoir 800 à 900 candidat-e-s, dans neuf des dix filières proposées. Celles-ci trouveront logiquement leur place dans des lieux déjà dévolus à la formation des professionnels de la santé et du travail social: infirmier-ère-s et sages-femmes/sages-hommes iront à l’Ecole Le Bon Secours, assistants sociaux, éducateur-trice-s spécialisé-e-s, animateur-trice-s socioculturel-le-s, psychomotricien-ne-s de l’Ecole romande de psychomotricité (ERP) à l’Institut d’études sociales (IES), diététicien-ne-s, physiothérapeutes et technicien-ne-s en radiologie médicale au Centre de formation de professions de la santé et de la petite enfance (CEPSPE). La seule filière non représentée au bout du lac se trouvera à l’Ecole romande d’ergothérapie de Lausanne.

Des formations modulaires axées sur la pratiqueLes formations, suivies à temps plein, dureront quatre ans. Toutes feront systématiquement alterner stages pratiques en institutions et périodes de formation théorique. Dans le domaine social, le cursus commencera même par une année d’expérience professionnelle de qualité (lire encadré ci-dessous). Durant ces périodes, les élèves recevront une - modeste - rémunération. Toutes les formations proposées seront modulaires, c’est-à-dire construites selon un système de crédits capitalisables conforme aux normes ECTS (European Credit Transfer System) Ce système offre un maximum de souplesse dans le déroulement des études. Un plan d’études unifié par filière favorisera également la mobilité des étudiant-e-s durant leur cursus. Ils pourront se qualifier, puis se spécialiser en participant à des recherches dans différents sites ou «centres de compétence».

Plus-value de taille

Depuis sa création, le système HES prône le décloisonnement de l’enseignement. Pour les métiers de la santé et du social, cette ambition se concrétisera dans des programmes de recherche appliquée stimulant la coopération entre institutions de pratique professionnelle et universités. Les étudiant-e-s seront ainsi initiés dès le début de leurs études à la recherche appliquée. L’enseignement professionnel aura un fondement scientifique et misera sur l’interdisciplinarité, qui se veut une source de réflexion critique et de plus-value pour l’exercice des professions concernées. Elle est également indispensable dans l’optique d’une formation continue permanente en cours de carrière. Pour ce qui est du corps enseignant de la HES S2, une partie devra être engagée spécialement. Les autres professeurs suivront, si nécessaire, des cours de mise à niveau donnés dans le cadre de leur institution de formation respective.
Au chapitre des nouveautés, une plus-value de taille: les titres délivrés par la HES S2 seront reconnus à la fois sur le plan fédéral suisse et sur le plan européen. Ils ouvriront ainsi aux «métiers de l’humain» des perspectives de carrières particulièrement intéressantes. «Aussi intéressantes que dans les professions cotées de la technologie de pointe, de la finance ou du commerce», précise même Martin Kasser, directeur général adjoint des HES de Genève «Et ceci non seulement sur le plan épanouissement personnel, mais aussi en prenant le terme de «carrière» au sens d‘avancement et de rémunération. Et pour une fois, il y aura autant de possibilités de réussite pour les femmes que pour les hommes.»



Hors HES, d’autres métiers de la santé et du social

Tant dans le domaine du travail social que dans celui des soins, toutes les formations n’accéderont pas au statut HES. Ces filières n’en sont pas pour autant dévalorisées, puisqu’elles demeurent les seules à former des étudiant-e-s dans plusieurs professions-clefs de ces deux secteurs. De plus, elles vont bénéficier de la loi sur la formation professionnelle qui se discute actuellement au niveau fédéral. Validés actuellement par un diplôme cantonal reconnu par la Croix-Rouge suisse et valable exclusivement sur le territoire national, les cursus de technicien-ne en salle d’opération, ambulancier-ière, assistant-e de médecin, laborantin-e médical-e, hygiéniste dentaire, pédicure-podologue, orthoptiste, puériculteur-trice et éducateur-trice du jeune enfant déboucheront, avec cette future législation, sur un «diplôme supérieur spécialisé» reconnu par la Confédération et par l’Union européenne. «Ce changement n’interviendra pas avant 2004, voire 2005», indique toutefois Daniel Pilly, directeur du Centre d’enseignement de professions de la santé et de la petite enfance (CEPSPE), où sont enseignées certains de ces métiers.

Les autres formations professionnelles actuellement dispensées dans le domaine santé-social mènent soit à un CFC (assistant-e dentaire, assistant-e en pharmacie, assistant-e en médecine vétérinaire, cuisinier-ère diététicien-ne, aide familial-e et gestionnaire en économie familiale), soit à un diplôme cantonal (aide soignant-e). Cette dernière formation va disparaître sous sa forme actuelle à l’horizon 2004-2005. Elle devrait être intégrée à un nouveau plan d’études qui regrouperait également les professions d’aide familial-e et de gestionnaire en économie familiale pour aboutir à un CFC du domaine des soins, obtenu en trois ans.

Nicolas Merckling


Offre et demande

Tous les professionnels de la santé et du social ont la satisfaction de voir que leur travail contribue au bien-être physique et moral de nombreuses personnes. Mais toutes les filières ne bénéficient pas de la même cote auprès des étudiants. Très prisé, le cours d’éducateur-trice du jeune enfant n’offre ainsi qu’une place pour quatre candidats. L’engouement est tel que, dès la rentrée 2002, le CEPSPE va créer une section de formation continue destinée aux aides éducateur-trice-s de la petite enfance. A l’inverse, la formation de laborantin-e a moins de succès auprès des jeunes. Toutes les places ne sont pas occupées, alors que les débouchés sur le marché du travail sont assurés.

NM


Conditions d’admission

Les titres d’études secondaire donnant droit à une admissibilité directe en HES S2 sont la maturité gymnasiale et le diplôme de l’Ecole de culture générale ECG-EDD avec option paramédicale (pour le domaine santé) ou socio-éducative (pour le domaine social). Celles et ceux qui disposent d’une maturité professionnelle, d’un diplôme ECG-EDD avec une autre option ou du diplôme d’une école de commerce sont admissibles moyennant un complément de formation. Celui-ci portera sur les sciences expérimentales - physique, chimie, biologie (pour le domaine santé) - ou les sciences humaines - philosophie, psychologie, sociologie/histoire, géographie, économie, droit (pour le domaine social).

Les titulaires d’un CFC qui peuvent justifier d’une pratique professionnelle d’au moins trois ans sont également admissibles sur dossier, moyennant des compléments de formation en culture générale, sciences expérimentales (pour le domaine santé) ou sciences humaines (pour le domaine social). Ces cours peuvent être suivi de jour ou en cours du soir, durant une année environ. Des conditions semblables sont prévues pour les personnes ayant un niveau de culture générale équivalent, mais acquis différemment.


Expériences pratiques:
Pour le domaine santé, des stages pratiques d’une durée de douze semaines, fractionnables (dont au moins huit semaines dans le domaine santé-social au sens large) doivent être accomplis avant l’inscription définitive. Les candidat-e-s peuvent être dispensés de tout ou partie de ces stages préalables s’ils se sont engagés dans des activités ou des expériences de vie particulières (animation d’un groupe de jeunesse, d’une association, monitorat dans une colonie de vacances, travail dans une entreprise, etc.). Les stages pratiques se concluront par un travail personnel rendant compte de l’expérience vécue. L’octroi d’une attestation de validation du stage et du travail personnel sera confiée à une commission de validation dépendant du secondaire postobligatoire.
Dans le domaine social, une expérience professionnelle de qualité de quarante semaines devra être accomplie après la première phase de la procédure d’admission où les aptitudes personnelles sont vérifiées. La validation de cette expérience est du ressort du site de formation HES où l’inscription est enregistrée.

Aptitudes personnelles:
Les candidat-e-s à la HES S2 devront démontrer, au cours de tests et d’entretiens, qu’ils possèdent les aptitudes personnelles leur permettant, à terme, d’exercer la profession choisie. Pour les formations du domaine santé, ces tests font partie de la procédure d’admission. En revanche, pour le domaine social, l’appréciation de ces aptitudes constitue la première phase de la procédure d’admission et précède l’accomplissement de l’année d’expérience professionnelle. Selon les formations antérieures suivies, des équivalences partielles pourront être accordées pour les deux domaines.



EDUCATEUR SPECIALISE

L’éducateur spécialisé concourt à l'éducation d'enfants et d'adolescents ou au soutien d'adultes présentant des déficiences physiques, psychiques ou des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d'insertion. Par le soutien qu'il apporte et par les projets qu'il élabore il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie.Il favorise également les actions de prévention. Son intervention se situe aussi bien dans le champ social que dans le champ scolaire, celui de la santé ou encore de la protection judiciaire de jeunesse.Il est également de plus en plus appelé à intervenir sur le développement local d'un quartier ou d'une communauté.

 

DES APTITUDES


Ce métier requiert une grande attention aux problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, de la créativité, le sens des responsabilités et un engagement personnel pour exercer dans toutes les structures ou services (milieu institutionnel ou milieu ouvert).

 

CONDITIONS D'ADMISSION


  • Soit être titulaire:

– Du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l'entrée en formation.
– De l'un des examens spéciaux d'entrée dans les universités.
– D'un des diplômes d'Etat de travail social ou paramédical sanctionnant une formation professionnelle de 2 ans.
– Du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique et avoir exercé 5 ans dans l'emploi correspondant.

  • Soit avoir passé avec succès un examen de niveau organisé par les DRASS.

Et dans tous les cas, subir les épreuves de sélection organisées par chaque centre de formation.

 

DUREE ET CONTENU DES ETUDES


La formation se déroule sur 3 ans.
Elle comprend, en alternance:

  • 1450 h de formation théorique:

– pédagogie générale, relations humaines (180 h),
– pédagogie de l'expression et techniques éducatives (160 h),
– approche des handicaps, des inadaptations et pédagogie de l'éducation spécialisée (240 h),
– vie collective (160 h),
– économie et société (160 h),
– unité juridique (180 h),
– culture générale professionnelle (160 h),
– unité de spécialisation (160 h),
– 50 h non affectées au choix des centres de formation.

  • 15 mois de stage pratique.

 

MODALITES PARTICULIERES


Cette formation est accessible aux personnes en situation d'emploi sur des postes éducatifs, dans ce cas la durée de la formation peut être aménagée dans la limite de 4 ans.

 

UN DIPLOME


La formation est sanctionnée par le DEES (Diplôme d'Etat d'Educateur Spécialisé) délivré par le ministère de l'éducation nationale.
L'examen final comprend 4 épreuves:

  • une épreuve écrite de pédagogie,
  • un questionnaire écrit,
  • la présentation et la soutenance d'un mémoire,
  • un entretien avec le jury à partir du dossier de scolarité.

 

L'EXERCICE PROFESSIONNEL


Les employeurs
Aujourd'hui 46000 éducateurs spécialisés exercent leur activité dans les domaines de l'action sociale ou de la protection judiciaire de la jeunesse. Ils sont essentiellement employés par les associations extrêmement actives dans le champ de l'éducation spécialisée, mais aussi par les collectivités locales (départements et communes) et divers organismes d'accueil spécialisé.
Leurs compétences sont sollicitées:

  • en milieu ouvert: club de prévention, action éducative en milieu ouvert (AEMO), aide sociale à l'enfance, centres sociaux...
  • en établissement, que ce soit en internat ou en externat: foyers de jeunes travailleurs, centres d'aide par le travail, instituts médico-éducatifs, centres d'hébergement et de réadaptation sociale...

 

LA CARRIERE


Les salaires et les carrières sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salariés qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.
Par exemple: salaires bruts au 01/12/99

  • dans la fonction publique (primes non comprises)
    début de carrière : 8 500 F (1 295,82
    )
    fin de carrière : 14 800 F (2 256,25
    )
  • dans la convention collective de l'enfance inadaptée (primes non comprises)
    En externat :
    début de carrière : 9 670 F (1 474,18
    )
    fin de carrière : 16 980 F (2 588,49
    )
    Chef de service éducatif :
    début de carrière : 12 860 F (1 960,49
    )
    fin de carrière : 17 580 F (2 680,05
    )

Avec de l'expérience professionnelle l'éducateur spécialisé peut exercer des fonctions de direction de centres sociaux ou d'établissements.

  • Directeur d'établissement niveau 3 (convention collective de l'enfance inadaptée)
    début de carrière : 15 400 F (2 347,71
    )
    fin de carrière : 21 400 F (3 262,41
    ).

Il peut aussi se voir confier la responsabilité d'une circonscription d'action sociale, ou occuper un poste de conseiller technique (voir salaires Assistant de service social).

 

Découvrez les adresses des institutions en Suisse romande en ligne

Toutes les adresses    http://www.consulteduc.ch/ac.asp

Par type d'institution http://www.consulteduc.ch/type.asp

par critères  http://www.consulteduc.ch/a3.asp

http://www.consulteduc.ch/a4.asp

http://www.consulteduc.ch/tot.asp

Formation d'éducatrice de la petite enfance

Formation de moniteur socio professionnel

Formation à distance

Formation d'éducateur spécialisé

Formation d'éducateur spécialisé

Formation d'éducatrice de la petite enfance

Formation de moniteur socio professionnel

Formation à distance

formation-coaching.html

formation-online.html

formation-professionnelle.html

formation-travail-social.html

éducation spécialisée formation

Formation Cfc Social

Dossiers