je suis éducatrice spécialisée dans un établissement d'enfants polyhandicapés. je pratique la stimu



je suis éducatrice spécialisée dans un établissement d'enfants polyhandicapés. je pratique la stimulation basale depuis 6 ans avec ces enfants. je serais trés intéréssée par connaitre la démarche pour être formatrice en stimulation basale. merci de vos renseignements.

Lorraine-France

-LA STIMULATION BASALE Thérèse Musitelli, CH-1373 Chavornay Origine et évolution L'approche dite de la «stimulation basale» remonte aux années 70. Il s'agit d'une approche psychopédagogique qui s'adresse à l'origine à des personnes ayant un polyhandicap. Dans son esprit, la stimulation basale souhaite respecter les droits et les besoins fondamentaux de l'être humain; elle se base sur des valeurs étiques et sur les connaissances psychologiques et neurologiques du développement de l'être humain. La période intra-utérine et l'expérience sensori-motrice de la prime enfance sont des références déterminantes dans cette approche. L'auteur, Andreas Fröhlich, professeur en pédagogie et pédagogie spécialisée en Allemagne, travaille en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire. Pendant quelques années, il a intégré cette approche dans l'enseignement spécialisé dispensé à des enfants ayant un polyhandicap. Les premiers ouvrages parus en allemand sont le fruit de l'expérience acquise au sein du Centre de réhabilitation de Landstuhl (Allemagne). Dès le départ, Andreas Fröhlich a été motivé par la croyance profonde que tout être humain a droit à une éducation, même s'il a une lésion cérébrale grave à la naissance. Il a rencontré de nombreux parents et professionnels démunis face à la gravité de ce handicap. Les moyens conventionnels de l'éducation et de l'enseignement spécialisé de cette époque ne correspondaient pas vraiment aux besoins de ces enfants. Les recherches de Karl et Bertha Bobath, les travaux de Piaget et les connaissances acquises dans le domaine de la neurologie, lui ont fourni les références qui l'ont conduit à sa première hypothèse: en proposant des expériences sensorielles simples, claires et structurées, on évite que la situation de départ de ces enfants ne s'aggrave de plus en plus, et il devient possible de créer les connexions de base nécessaires aux développements plus complexes. Par la suite, il fallait adapter la stimulation basale à l'adolescent et à l'adulte polyhandicapés en tenant compte des besoins et des droits qui correspondent à l'âge réel et qui tiennent compte de l'histoire personnelle. Au fil des années, la stimulation basale a suscité de plus en plus d'intérêt dans les pays voisins, et une collaboration internationale se développe progressivement. En expérimentant personnellement cette approche, Andreas Fröhlich a pris conscience que le contexte socio-affectif a un effet déterminant dans toute expérience sensorielle. Le développement de l'être humain est un processus interactif très complexe, et la stimulation basale a évolué vers une approche de plus en plus individualisée. C'est à partir de son corps, en tant que point de départ, que la personne peut se sentir exister et entrer en contact avec l'extérieur. La relation interpersonnelle est décisive pour l'évolution de chacun. C'est en tenant compte des possibilités, des envies et des besoins individuels que nous allons trouver les propositions adéquates qui réveillent intérêt et motivation. Il ne s'agit pas de proposer des activités stéréotypées et de procurer des sensations, il s'agit d'évaluer la situation individuelle, de respecter la disponibilité et le rythme de la personne, pour trouver des conditions et des «arrangements» qui permettent à la personne polyhandicapée d'avoir envie de vivre des expériences significatives à travers son propre corps et au contact du monde extérieur. Andreas Fröhlich part de l'idée de proposer, d'offrir des expériences élémentaires («basales») sans attendre de réactions immédiates. Il s'agit avant tout de créer des liens, de construire l'individualité sur la base d'une relation de confiance. Sur la base de cette confiance, nous pouvons espérer que la personne trouve le sens des expériences qui lui sont proposées, et les intègrent ainsi dans son évolution. Si nous mettons l'individu au centre, et non pas les outils et les méthodes, nous avons la certitude de n'exclure personne. Cette approche demande de la créativité et de l'imagination pour proposer des réponses et des modes d'interaction à des personnes se trouvant dans une logique différente et qui ont des modes de perception différents. La stimulation basale n'a pas cessé d'évoluer. Andreas Fröhlich nous interpelle par une remise en question constante. Il recherche la collaboration avec d'autres disciplines et l'ouverture vers d'autres approches. Nous avons le plaisir de joindre à ce résumé un article d'Andreas Fröhlich, dans lequel il décrit lui-même son approche. Cet article a été écrit en Allemagne en 1998. Il a été traduit en français en octobre 2001. Ouvrages en français Fröhlich, A. : La stimulation basale, traduit de l'allemand par le SPC, Lucerne, 2e édition, 2000, 256 p. Fröhlich, A. : « Qualité de vie », l'accompagnement des personnes ayant un handicap grave (recueil de textes), traduction: Nora Tüscher, Institution de Lavigny, 1995, 80 p. Fröhlich, A.; Besse, A.M.; Wolf, D; (Eds.) :Des espaces pour vivre, Education et accompagnement des personnes polyhandicapées en Europe, SPC, Lucerne, 1994, 176 p. Fröhlich, A; Haupt U.; Marty-Bouvard, C. :Echelle d'évaluation pour enfants polyhandicapés profond, Aspects 23, Lucerne, 1986, 48 p. Tous les ouvrages peuvent être commandés auprès du: Secrétariat suisse de pédagogie curative (SPC), Obergrundstrasse 61, CH-6003 Lucerne, Tél. 0041.41.226.30.40, Fax 0041.41.226.30.41

Répondre

Kinesitherapie et massage

Les dossiers répondant à la question sont accessible en cliquant sur les liens ci-dessous.

Kinesitherapie et massage

Massage Osthéopathie Kinésiologie

Questions similaires

Questions lié à la réponse

Questions suivantes

Questions populaires