20 juin 2005 Je réalise une enquête afin d’effectuer mon mémoire de DEA autour des notions d’



20 juin 2005 Je réalise une enquête afin d’effectuer mon mémoire de DEA autour des notions d’identité et de légitimité chez les cadres du social. Si vous êtes cadre ou si autour de vous, vous en connaissez : je vous remercie de leur donner à compléter cette enquête. Je vous remercie d’avance et je ne manquerai pas de vous donner si vous le souhaitez une synthèse de mes travaux ultérieurement. Questionnaire enquête DEA : « Travail social, action sociale et société » La construction de la légitimité et de l’identité des cadres n’est pas uniquement une question organisationnelle et fonctionnelle. Le rôle de cadre implique un ancrage dans l’espace symbolique de l’institution. De mon point de vue, la symbolique du chef nous amène à réfléchir au moins à deux aspects essentiels : le rapport à l’autorité, et les formes de régulation. Le cadre est un acteur important du processus de régulation, dans un rapport qu’il doit sans cesse trouver entre la reconnaissance de l’altérité et l’unité de l’organisation. La légitimité du cadre passe par un certain positionnement, une compréhension du système et sur la reconnaissance au travail au milieu des enjeux de pouvoir. Elle ne peut se construire sans une coopération des équipes. De plus, si le cadre garantit un état de droit, il ne peut agir sans se détacher de son expérience et de son histoire personnelle. 1 – Etes vous de sexe masculin ou féminin ? 2 – Votre âge ? 3 – Secteur professionnel ? Dans quel type d’établissement travaillez vous ? 4 – Votre statut ? Quelle fonction avez-vous (directeur, cadre intermédiaire….) Vous encadrez combien de personnes ? Combien de salariés au total dans l’établissement ? Leurs différentes fonctions ? En quelle année avez-vous commencé à travailler dans cet établissement ? Quels sont vos diplômes ? Quelle année d’obtention ? Depuis quelle année avez-vous un statut de cadre ou d’encadrant ? Quel genre de poste avez-vous occupé ? 5 – Quelles sont vos tâches au quotidien ? 6 – Quelles expériences souhaiteriez vous valoriser ? 7 – Etes vous sensible à la question de la formation continue ? Qu’est ce que vous avez fait ou projeter de faire dans ce domaine ? 8 – Vous appuyez vous sur des supports théoriques et si oui, lesquels ? 9 – Qu’est qui vous a amené à devenir cadre ou encadrant ? 10 – Quelles sont vos aspirations ou projets ? 11 – Etes vous inscrit dans un réseau ou sphère d’identité ? 12 – Que diriez vous du pouvoir ? 13 – Vous avez eu à sanctionner ou à récompenser. C’est une forme de pouvoir. Qu’en pensez vous ? 14 – Quelles différences faites vous entre autorité et pouvoir ? 15 – Il est souvent affirmé qu’un fonctionnement institutionnel dépend aussi souvent de la personnalité du directeur ou chef de service… Est-ce une réalité ? 16 – L’usure professionnelle pour les cadres ou encadrants est-elle plus rapide que pour les autres postes tels que éducateur, assistante sociale …. ? 17 – Avez-vous vu au fil du temps une nouvelle manière de travailler ? Si oui avez-vous eu à faire à de nouvelles tâches et à de nouvelles exigences ? 18 – Avez-vous l’impression de dépenser une énergie physique, intellectuelle dans votre position de cadre ou d’encadrant ? 19 – Comme tout être humain : le cadre ou encadrant possède une force de travail (« ensemble de capacités physiques et intellectuelles mises en œuvre pour produire des choses socialement utiles. K. Marx). Cette force de travail selon vous est faite de la propre histoire sociale de l’encadrant, de sa formation, de son expérience, de sa position institutionnelle ?.... 20 – Les encadrants ou cadres sont des négociateurs de compromis sociaux au quotidien. Que pensez vous de cette phrase ? 20 juin 2005 Jouvet Gyslaine 156, rue de Sargé 72 OOO Le Mans Tél : 0621825596 Mail : gyslaine.jouvet@noos.fr Je réalise une enquête afin d’effectuer mon mémoire de DEA autour des notions d’identité et de légitimité chez les cadres du social. Si vous êtes cadre ou si autour de vous, vous en connaissez : je vous remercie de leur donner à compléter cette enquête. Je vous remercie d’avance et je ne manquerai pas de vous donner si vous le souhaitez une synthèse de mes travaux ultérieurement. Questionnaire enquête DEA : « Travail social, action sociale et société » La construction de la légitimité et de l’identité des cadres n’est pas uniquement une question organisationnelle et fonctionnelle. Le rôle de cadre implique un ancrage dans l’espace symbolique de l’institution. De mon point de vue, la symbolique du chef nous amène à réfléchir au moins à deux aspects essentiels : le rapport à l’autorité, et les formes de régulation. Le cadre est un acteur important du processus de régulation, dans un rapport qu’il doit sans cesse trouver entre la reconnaissance de l’altérité et l’unité de l’organisation. La légitimité du cadre passe par un certain positionnement, une compréhension du système et sur la reconnaissance au travail au milieu des enjeux de pouvoir. Elle ne peut se construire sans une coopération des équipes. De plus, si le cadre garantit un état de droit, il ne peut agir sans se détacher de son expérience et de son histoire personnelle. 1 – Etes vous de sexe masculin ou féminin ? 2 – Votre âge ? 3 – Secteur professionnel ? Dans quel type d’établissement travaillez vous ? 4 – Votre statut ? Quelle fonction avez-vous (directeur, cadre intermédiaire….) Vous encadrez combien de personnes ? Combien de salariés au total dans l’établissement ? Leurs différentes fonctions ? En quelle année avez-vous commencé à travailler dans cet établissement ? Quels sont vos diplômes ? Quelle année d’obtention ? Depuis quelle année avez-vous un statut de cadre ou d’encadrant ? Quel genre de poste avez-vous occupé ? 5 – Quelles sont vos tâches au quotidien ? 6 – Quelles expériences souhaiteriez vous valoriser ? 7 – Etes vous sensible à la question de la formation continue ? Qu’est ce que vous avez fait ou projeter de faire dans ce domaine ? 8 – Vous appuyez vous sur des supports théoriques et si oui, lesquels ? 9 – Qu’est qui vous a amené à devenir cadre ou encadrant ? 10 – Quelles sont vos aspirations ou projets ? 11 – Etes vous inscrit dans un réseau ou sphère d’identité ? 12 – Que diriez vous du pouvoir ? 13 – Vous avez eu à sanctionner ou à récompenser. C’est une forme de pouvoir. Qu’en pensez vous ? 14 – Quelles différences faites vous entre autorité et pouvoir ? 15 – Il est souvent affirmé qu’un fonctionnement institutionnel dépend aussi souvent de la personnalité du directeur ou chef de service… Est-ce une réalité ? 16 – L’usure professionnelle pour les cadres ou encadrants est-elle plus rapide que pour les autres postes tels que éducateur, assistante sociale …. ? 17 – Avez-vous vu au fil du temps une nouvelle manière de travailler ? Si oui avez-vous eu à faire à de nouvelles tâches et à de nouvelles exigences ? 18 – Avez-vous l’impression de dépenser une énergie physique, intellectuelle dans votre position de cadre ou d’encadrant ? 19 – Comme tout être humain : le cadre ou encadrant possède une force de travail (« ensemble de capacités physiques et intellectuelles mises en œuvre pour produire des choses socialement utiles. K. Marx). Cette force de travail selon vous est faite de la propre histoire sociale de l’encadrant, de sa formation, de son expérience, de sa position institutionnelle ?.... 20 – Les encadrants ou cadres sont des négociateurs de compromis sociaux au quotidien. Que pensez vous de cette phrase ? J'aimerai faire parâitre sur votre site une enquête. je suis en DEA et je fais une recherche autour des notions d'identité et de légitimité chez les cadres du social. Gyslaine Jouvet

suisse

Oui merci je le transfert en ligne

Questions similaires

Questions suivantes

Questions populaires