Messieurs, Par le biais de votre site internet, jai reu quelques renseignements dordre gnra



Messieurs, Par le biais de votre site internet, jai reu quelques renseignements dordre gnral en rapport avec vos oeuvres de soutien laction pastorale. En effet, nous sommes cur de la Paroisse Sainte Marie, Mre et Reine de Kavimvira. Cette Paroisse est lune des 18 paroisses du diocse dUvira. Celui-ci se trouve lEst de la Rpublique Dmocratique du Congo/Afrique. Les vnements atroces dus aux guerres de 1996 et de 1998 ont paralys les activits pastorales et promotionnelles sur toute ltendue du Diocse. Il a, en effet, t le thtre des affrontements sanglants entre les milices et les diffrentes bandes armes. Les pasteurs, prtres, religieux et religieuses ainsi que toute la population en gnral ont t torturs, maltraits voire assassins et plusieurs dentre eux ont d prendre le chemin de lexil. Cette situation a occasionn entre autres : -Le dplacement massif des populations vers les pays voisins surtout la Tanzanie et dautres internes dans la grande fort quatoriale ne sachant que faire et o aller ; -La destruction mchante et le pillage systmatique des infrastructures (btiments scolaires, centres de sant, paroisses, presbytres, couvents des surs,), la profanation des glises et dautres lieux de culte et objets sacrs ; -Dperdition scolaire fort accentue, chmage trs lev suivi de la dlinquance juvnile ; -Viols et violences sexuelles des femmes, filles et mme des hommes ; -Lassassinat de cinq prtres diocsains, de trois religieuses des Filles de la Rsurrection, dun grand sminariste diocsain et de beaucoup de collaborateurs lacs, -La fermeture de plusieurs paroisses et couvents de religieuses et religieux, obligs de prendre le chemin de lexil jusqu ce jour la suite du traumatisme, - La non scolarisation des enfants Pendant la priode des guerres, les militaires occuprent la colline paroissiale pendant plusieurs mois. Plusieurs choses ont t dtruites et saccages. Une priode triste et obscure que lon peut appeler lheure des tnbres tait certaine. La statue de la vierge Marie fut mme maltraite et les deux bras de lenfant Jsus furent coups. Tous les biens de la population ont t pills. Par consquent, la majorit de la population vit dans la pauprisation. Cest dans ce souci de rentabiliser les efforts de nos chrtiens pour proteger les enfants, que nous recourrons votre gnrosit, sollicitant un partenariat avec vous. In fide, Pere Andr BASHIGE, Cur de la Paroisse

RDCongo/Diocese d'Uvira/paroisse de Kavimvira

Rpondre

Ong infos suisse et l'tranger

Les dossiers rpondant la question sont accessible en cliquant sur les liens ci-dessous.

Ong infos suisse et l'tranger

Organisations Non Gouvernementales

Questions similaires

Questions li la rponse

Questions suivantes

Questions populaires