Présentation de la Bérallaz

M'écrire  le 15.05.05 Bérallaz News

Présentation de La Bérallaz
par Céline Terraz sommaire

1. Organisation et fonctionnement de l'institution p. 1

1.1 Historique p. 1

1.2 Les buts de l'institution p. 1

1.3 Type et financement p. 1

1.4 Approches particulières p. 2

2. Fonctionnement de l'équipe éducative p. 4

2.1 Les responsabilités et la répartition des tâches p. 4

2.2 Les colloques p. 5

2.3 Les prises de décision p. 6

2.4 La collaboration interprofessionnelle p. 6

 

3. Objectifs éducatifs p. 7

3.1 Objectifs éducatifs de groupe p. 7

3.2 Objectifs éducatifs individuels p. 8

4. Procédure d'admission p. 9

5. Les différentes collaborations p.10

5.1 Avec les parents p.10

5.2 Avec les services sociaux p.10

5.3 Avec l'extérieur p.10

6 Les enfants acceuillis à la Bérallaz

 

Analyse et compréhension de l'institution sommaire

 

1. Organisation et fonctionnement de l'institution

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

1.1 Historique

Le home d'enfants de la Bérallaz se situe près des bois du Jorat, entre les communes de Cugy, le hameau de Montheron. La Bérallaz tient son nom du lieu dit.

Cette maison fait office de home d'enfants depuis plus de 70 ans. En 1925, la Ligue Vaudoise contre la Tuberculose, propriétaire de cette maison, l'ouvre afin d'accueillir des enfants dont les parents souffrent de tuberculose.

En 1964, la Bérallaz change de population et devient un home accueillant des enfants ayant des difficultés familiales. Le 1er janvier 1981, M. et Mme Viguet reprennent la direction de cette maison.

 

1.2 Les buts de l'institution

Tenter d'aider les jeunes, qui leur sont confiés, à dépasser leurs problèmes dans une vie normalisée, rythmée ; afin de leur assurer, dans la mesure du possible, une évolution harmonieuse.

Selon les statuts, l'Association a pour but:

- l'exploitation de la maison de la Bérallaz destinée à accueillir des enfants des deux sexes, en âge de scolarité, qui doivent être placés en raison de circonstances familiales difficiles.

- l'éducation de ces enfants dans une atmosphère sécurisante et leur préparation à une vie sociale et professionnelle normale.

Selon le concept éducatif de la Bérallaz: " Notre but est de reconnaître la réalité que l'enfant vit. Notre point de départ est le constat de cette même réalité. Nous acceptons et nous assumons cette réalité avec toute la souffrance qu'elle contient".

 

1.3 Type et financement

Le home d'enfants de la Bérallaz est une association privée. Elle est gérée par un comité, lui-même s'appuyant aussi sur des statuts.

L'institution est totalement subventionnée par le Canton de Vaud et la Confédération.

 

1.4 Approches particulières

L'institution n'impose pas une approche particulière. Cependant, depuis quelques années une psychologue jungienne participe aux colloques et offre des pistes de compréhension et de réflexion à l'équipe éducative. En outre, les compétences et connaissances de chaque collègue sont sollicitées. L'équipe fait, tout de même, référence à divers modèles tels que l’approche jungienne, la systémique, le comportementalisme.

Je tiens à préciser l’approche jungienne, même si celle-ci est difficile à déterminer avec des mots en observant les éducateurs. C’est une ambiance dans la maison, un savoir-être des éducateurs. La Bérallaz a ce mode de prise en charge suite à la collaboration entre la maison et la psychologue jungienne. Afin de comprendre ce mode de travail, j’ai cherché des informations auprès de mes collègues, de la psychologue et d’ouvrages de Jung.

Jung et ses disciples prennent en considération l’âme de la personne qui tend à s’épanouir et se développer par le processus de l’individuation, c’est-à-dire devenir ce que l’on est, être au plus proche de ses compétences et de les faire valoir ; trouver sa place. Ils désignent le processus par lequel un être devient un individu psychologique, c’est-à-dire une unité autonome et indivisible, autrement dit une totalité. C’est un processus inconscient ; l’individu est poussé à se construire. En tant qu’éducateur, il est important de connaître ce processus car il nous permet d’aider les enfants à vivre les différentes étapes construisant leur vie.

Cette vision de l’être humain influence fortement l’intervention éducative, qui est empreinte du respect de l’individu, de son projet et du sens qu’il donne à sa vie. " Un être humain n’est encore qu’à moitié compris, quand on sait d’où proviennent tous les éléments qui le composent. S’il ne s’agissait que de cela il pourrait tout aussi bien être mort depuis longtemps. Mais en tant qu’être vivant, même sachant tout cela, on ne l’a pas encore compris, car la vie n’a pas seulement un passé, et ce n’est pas l’expliquer que de ramener aujourd’hui à hier, que de réduire le présent à ce qui fut. La vie a aussi un lendemain ; aujourd’hui n’est compris que si nous pouvons adjoindre aux notions que nous livre le passé les ébauches de ce que pourra être demain ".

Jung croit à la symbolique de la psyché qui par de grands archétypes ou de grands symboles parlent au conscient de l’individu au travers des rêves et des dessins. Les archétypes sont des images ou des thèmes qui émanent des couches les plus profondes de l’inconscient, couches où sommeillent les images originelles de l’humain en toute généralité. Ces images archétypiques permettent de distinguer deux couches dans l’inconscient. Premièrement, l’inconscient personnel contenant les souvenirs oubliés, les souvenirs refoulés ; et deuxièmement, l’inconscient collectif possédant un caractère général dont les contenus peuvent se rencontrer chez tous les êtres humains.

La réalité de l’enfant est le point de départ pour la psychologue. Elle tente de comprendre la structure et la dynamique de l’enfant. Ceci lui permet de découvrir à quel niveau sont les blocages empêchant le développement. Le processus de guérison peut donc se mettre en route. Pour Jung, les éléments dans la psyché de l’enfant sont présents à la base. Il faut donc trouver les rails pour diriger la psyché vers l’épanouissement.

Les éducateurs de la Bérallaz font de l’éducation, ils ne sont pas thérapeutes, cependant, la prise en charge éducative se fait en parallèle avec le suivi thérapeutique. La psychologue donne des conseils et des moyens de prise en charge suite au bilan psychologique de l’enfant.

Pour conclure cette petite présentation, voici un exemple concret du type de collaboration entre la psychologue et l’équipe éducative. La psychologue nous rend le bilan psychologique d’une fille et nous signale que cette dernière n’a jamais pu être un enfant vu le poids des responsabilités dans son jeune âge. Afin de compléter le travail fait en thérapie, la psychologue demande à l’équipe sa collaboration, en disant des phrases à l’enfant sans discuter du sens des phrases avec ce dernier. Le but de cette technique est de toucher l’inconscient de l’enfant. Les trois premiers jours, l’équipe devait lui dire : " T’as jamais été un enfant, tu sais pas ce que c’est que d’être un enfant. ", les deux jours suivant, nous lui disions : "  T’es quand même une petite vieille ". Pour finir, nous devions lui faire des gags afin qu’elle puisse rire d’elle-même comme un enfant, et lui rendre cette dernière phrase : " Il faut que tu apprennes à rire de toi même ".

 

 


2. Fonctionnement de l'équipe éducative

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

2.1 Les responsabilités et la répartition des tâches

Un des buts de l'équipe éducative est d'aider les jeunes qui leur sont confiés à dépasser dans la vie courante, leurs problèmes afin de leur assurer, dans la mesure du possible, une évolution harmonieuse. Voici en plus détaillé les responsabilités et la répartition des tâches des éducateurs à la Bérallaz.

Cahier des charges de l'éducateur de la Bérallaz

1. Les éducateurs et la direction assurent à tour de rôle, l'animation des colloques et la

    • prise de P.V. Les éducateurs sont chargés de transcrire les informations nécessaires dans le livre de bord et/ou le fichier personnel des enfants. Les éducateurs gèrent l'argent de poche personnel des enfants ainsi que le compte loisir. Les éducateurs gardent en mémoire les avis exprimés lors des colloques et préparent un papier pour la réunion de synthèse.

2. L'éducateur est chargé de transmettre les informations d'ordre général dans le livre de

bord. Il doit également remplir les fiches d'observation (ODC ou autres) qui seraient

mises en place.

3. L'éducateur veille à transmettre les informations nécessaires aux personnes concernées,

pour le bon déroulement de la vie communautaire. Il donne un compte rendu régulier

des événements de la vie quotidienne à la direction pour décharge des responsabilités.

4. L'éducateur est responsable de l'accompagnement éducatif des actes de la vie

quotidienne: (le réveil des enfants, l'habillement, la santé, les repas, l'accompagnement

aux leçons, les temps de loisirs, l'ordre de la maison, le suivi des divers traitements

comme le dentiste, médecin, thérapie, les couchers et la nuit).

5. L'éducateur accompagne les enfants sur le plan scolaire, dans la mesure de ses

connaissances et de ses compétences, il assure le suivi avec les enseignants et en rend

compte à l’équipe et la direction. Il participe aux réunions de parents.

6. Les éducateurs assument à tour de rôle et individuellement les week-ends.

7. L'éducateur veille plus particulièrement à l'évolution des enfants dont il est référent,

tant à la Bérallaz qu'à l'extérieur. Il informe l'ensemble de l'équipe et la direction

des entretiens effectués, des changements et de la progression des objectifs fixés lors de

l'admission ou lors des synthèses, jusqu'au départ de l'enfant.

8. Les éducateurs, délégués par la direction, sont en relation, suivant les situations, avec

les enseignants, les thérapeutes, les familles, les communautés religieuses, les médecins,

les dentistes, les assistants sociaux, l'orientation professionnelle, et les institutions

prenant en charge les enfants durant ou après leur placement à la Bérallaz.

 

9. Le praticien formateur, délégué par la direction, suit le ou la stagiaire. Le chef de stage

est la référence face aux autres membres du personnel et de l'école qui l'envoie. Il s'en

réfère à la direction qui participe aux entretiens avec le formateur de l'école.

10. Les éducateurs, après approbation de la direction, ont la responsabilité complète de l'organisation et la réalisation des camps : lieu, transports, loisirs, budget, activités et

repas. Une restitution orale est faite à la direction le premier colloque qui suit le retour

du camp ou avant en cas de problème, pour la décharge des responsabilités.

11. Les éducateurs doivent être particulièrement attentifs au développement physique et psychique des enfants. Ils s'en réfèrent à la direction chaque fois que c’est nécessaire.

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

2.2 Les colloques

Deux colloques ont lieu chaque semaine.

  •  
  • Le premier se déroule le mercredi matin où sont présents l'équipe éducative, le couple directeur ainsi qu'une psychologue ; cette dernière prend part au colloque selon la demande.
  •  
  • Ce moment est centré principalement sur les enfants de l'institution. Au cours de l’année, ce colloque permet d'évaluer les différents objectifs fixés. Chaque collègue peut apporter une situation ou partager ses préoccupations par rapport à un enfant. L'équipe peut aussi demander, comme cité ci-dessus, la présence de la psychologue, afin de les conseiller et leur donner des pistes de travail.
  •  
  • C'est également pendant cette période que chacun effectue les retours d'entretiens (parents, psychologues, professeurs, assistants sociaux, etc.) auxquels il a participé. De même, il informe le reste de l'équipe des décisions personnelles prises pour un enfant dans le cadre du quotidien en les expliquant.
  •  
  • Ce colloque offre la possibilité aux collaborateurs de débattre sur le fonctionnement de l'équipe et de la ligne pédagogique, ou de faire des synthèses en présence des Assistants sociaux ou encore d’inviter un intervenant extérieur pour parler d’un sujet précis. En outre, le ou la stagiaire a une place prévue à l'ordre du jour pour un bilan intermédiaire ou final ainsi que pour partager une difficulté ou un souhait.
  •  
  • En ce qui concerne le fonctionnement du colloque. A tour de rôle, les éducateurs/trices deviennent secrétaire puis animateur du colloque. Le rôle de secrétaire consiste à dresser un PV. La seule exception est lors d'un point particulier ou d'une synthèse. Dans ce cas-là, c'est le référent qui a la charge de recueillir les informations et de les transcrire dans le dossier de l'enfant. La semaine suivante, le secrétaire devient animateur du colloque. Son travail est d'organiser et de planifier, le matin, en reprenant les sujets inscrits dans l'agenda et au tableau durant la semaine par les membres de l'équipe. Il anime les débats en veillant à ce que tous les points prévus puissent être traités. Il est également responsable de remettre la discussion sur les rails lorsqu’une ou plusieurs personnes sortent du sujet ainsi que de permettre à tout le monde de s'exprimer, d'éviter les coupures de parole, etc. Il débute le colloque en relisant le PV effectué par ses soins afin d'avoir la confirmation du reste de l’équipe des informations écrites. Tout le monde participe à ce tournus y compris le couple directeur.
  •  
  • Le deuxième colloque a lieu le vendredi après-midi. Ce temps mis à part, permet de parler de l'organisation de la maison. Les personnes présentes sont le couple directeur et l'équipe éducative. C'est à ce moment-là que nous discutons des horaires, des rendez-vous divers, des départs en week-end, des non-départs.
  •  
  • Nous planifions aussi les activités pour le mercredi après-midi de la semaine suivante, ainsi que les camps ou activités spéciales. Normalement nous ne parlons pas des enfants, mise à part les situations d'urgence.

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

2.3 Les prises de décision

A la Bérallaz, les décisions concernant les enfants se prennent généralement en colloque. Parfois, l'urgence des situations demande à l'éducateur ou éducatrice de se positionner sur le champ.

2.4 La collaboration interprofessionnelle

Avec le directeur

Le couple directeur a la même formation de base que l'équipe éducative. Cet élément facilite la communication entre professionnels. Le couple directeur est très disponible et ouvert au dialogue. Il existe une réelle collaboration entre l'équipe et la direction.

Entre éducateurs spécialisés et de la petite enfance

Depuis la création du groupe pour les petits de 4 à 6 ans, la Bérallaz a engagé une éducatrice de la petite enfance. La présence de cette éducatrice sensibilise le reste de l'équipe aux besoins des petits enfants.

Avec le personnel de maison

La collaboration avec le personnel de maison est d'ordre pratique. Il n'y a pas de projet pédagogique prévu à l'heure actuelle.

Avec la psychologue

Actuellement, la Bérallaz collabore avec une psychologue qui aide l'équipe à prendre en charge l'enfant dans sa globalité. Une grande partie des enfants de la Bérallaz suivent en général une psychothérapie. C'est une demande de la Direction et de l'équipe éducative. Cependant, tous ne vont pas chez la même psychologue ou psychiatre.

 

 

 

 

La collaboration avec la psychologue, s'effectue toujours à la demande de l'équipe. Il s'agit, généralement, de faire un bilan d'un enfant afin d'aider l'équipe à trouver des pistes d'action dans la pratique. Elle rencontre l'enfant dans son cabinet puis par un bilan fait un retour à l'équipe lors d'un colloque. C'est ensemble que nous cherchons des solutions. Grâce à son écoute et à ses connaissances, elle a su donner à l'équipe les outils et la confiance nécessaire afin de la faire réfléchir aux pistes d’action. En outre, la psychologue participe à certains entretiens de famille.

Autres professionnels

Etant donné la prise en charge globale des enfants, la Bérallaz travaille aussi avec les médecins, spécialement une femme médecin connaissant bien la Bérallaz et offrant une collaboration et flexibilité par rapport aux enfants. En outre, il existe aussi des relations avec d'autres professionnels de la santé, tels qu’ostéopathes, physiothérapeutes, etc.

 

3. Objectifs éducatifs

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

En ce qui concerne les objectifs, il existe deux niveaux. Le premier englobe les objectifs de groupe et le deuxième, les objectifs individuels.

 

3.1 Objectifs éducatifs de groupe

Une des conditions d'entrée à la Bérallaz, est d'avoir l'âge scolaire. C'est pourquoi, les 16 enfants de la Bérallaz actuellement sont âgés de 5 à 15 ans. De ce fait, les 16 enfants sont répartis dans trois sous-groupes, avec des objectifs spécifiques. Le premier groupe s'appelle le groupe des petits, le second, le groupe des moyens et le troisième s'appelle le groupe des grands.

Nous pouvons constater que les objectifs des petits ne correspondent pas forcément aux objectifs des grands. Je vais donc les expliquer par catégorie d'âge.

Le groupe des petits

Il est constitué de 4 enfants de 5 à 7 ans. Ce groupe dispose d'un espace spécifique dans la même maison. Un lieu quelque peu protégé contenant deux chambres, un salon, une salle de bain, un WC séparé et une cuisine. Ce groupe n'est pas du tout fermé aux autres enfants de la Bérallaz, ni emprisonnant pour les petits enfants. Il offre un lieu plus tranquille et adapté à leur âge.

Un des objectifs est de leur offrir un cadre de vie, un rythme de vie adapté à leur âge, c'est-à-dire; veiller à leur sommeil, leur alimentation et leur hygiène. En outre, une éducation plus adaptée aux petits peut être donnée, telle que certaines limites à respecter, la confiance envers l'adulte, garder un contact avec l'extérieur en invitant des copains et en étant invité, offrir une disponibilité leur laissant prendre ce dont ils ont besoin sans remplacer les parents et les aider à acquérir un peu d’autonomie.

Le groupe des moyens

Ce groupe est composé de 7 enfants de 8 à 12 ans. C'est un groupe d'enfants qui actuellement est très dynamique. Un des objectifs est de leur permettre d'apprendre à vivre ensemble et à travers des activités dont une fois par quinzaine pour peindre et décorer les portes du vestiaire.

Mise à part cet objectif., il n'existe pas d'autre projet spécifique pour ce groupe à ce jour.

Le groupe des grands

Ce groupe est composé de 6 enfants de 13 à 15 ans.

Une fois par quinzaine, le groupe se réunit pour vivre un moment privilégié. Les adolescents de ce groupe sont obligés de participer à cette soirée. C’est un espace d'écoute et de discussion où chacun est participant. Des activités sont proposées telles que regarder un film, faire un jeu, un billard, une sortie, un débat, etc. Ceci leur permet aussi d'apprendre à accepter le regard de l'autre. Ils apprennent à devenir actifs ou moteurs d'une activité.

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

3.2 Objectifs éducatifs individuels

L'enfant placé à La Bérallaz vit des difficultés dans sa famille. Chaque enfant exprime sa souffrance par divers symptômes plus ou moins différents, tels que violence, troubles de l'alimentation, difficultés à communiquer, difficultés à s'intégrer dans un groupe, divers maux physiques, etc.

Un des buts est de reconnaître la réalité que l'enfant vit. L'équipe a crée un schéma pour identifier les différentes étapes pour amener l'enfant à dépasser la crise et vivre. Il faut être, dès le début de son placement, le plus clair possible dans les objectifs pour permettre à l'enfant de ne pas patauger.

Schéma des étapes :

  Objectifs Moyens
1. Réparation Offrir à l'enfant de la sécurité, de la compréhension, une structure et surtout un aperçu de sens. De l'attention, de la présence, un miroir, un environnement apaisant.
2. Développement Redonner à l'enfant sa place dans son âge en fonction de ses moyens et de son rythme. Notre authenticité, utiliser les ressources de l'enfant.
3. Consolidation Evaluer et réadapter les projets de l'enfant. Des synthèses, constat des progrès, miroir.
4. Epanouissement Intégration du miroir, développer la place de l'enfant dans le groupe, la famille, la société. Accompagner, lâcher prise, faire confiance.
5. Créativité Permettre l'émergence de la personnalité consolidée et que l'enfant puisse continuer à se construire même après le départ de la Bérallaz. Préparation et passage.

Les objectifs spécifiques pour l'enfant sont discutés en colloque, avec les parents, avec l'enfant pour qu'il sache où il en est. Le référent doit être garant et suivre l'enfant, ainsi que faire des bilans. Les évaluations doivent devancer la crise et non la crise le moteur des évaluations.

 

4. Procédure d'admission

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

Les demandes émanent en général des assistants sociaux mandatés par le SPJ après une intervention juridique ou un constat de mauvais traitement physique ou psychologique. Quelques fois les demandes proviennent des parents directement.

Les critères d'admission pour la Bérallaz sont les suivants: ne pas présenter de handicap physique, pouvoir suivre une scolarité normale car La Bérallaz ne dispose pas de classes internes, avoir un âge entre 4 et 12 ans, être placé pour au moins 2 ans (durée considérée comme le minimum pour une prise en charge éducative).

Voici en quelques points le déroulement d'une procédure d'admission.

1. Demande de placement du SPJ par l'intermédiaire d’un A.S.

2. La direction entre en matière en fonction des places disponibles et des enfants se trouvant

déjà à La Bérallaz, ceci afin de respecter un équilibre entre les garçons et les filles et entre les âges.

3. Première rencontre avec l'A.S. pour une présentation de l'enfant, son génogramme, une anamnèse.

4. La situation est présentée au colloque par la direction, ensuite un référent est nommé afin de

pouvoir accueillir l'enfant lors de ces visites.

5. 2ème rencontre avec l'A.S. et les parents. Au cours de cet entretien, la direction tente de

connaître un peu l'histoire des parents, fait un génogramme avec eux et demande les raisons du placement ainsi que ce qu'ils en attendent. Ensuite la direction explique le fonctionnement de la Bérallaz.

6. L'enfant vient passer plusieurs après-midi à la Bérallaz afin de partager un moment avec les autres enfants.

7. Le colloque décide de façon définitive les références (un homme et une femme).

8. Arrivée de l'enfant accompagné soit par ses parents, soit par l'A.S. ou un éducateur suivant les situations.

 

5. Les différentes collaborations

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

 

5.1 Avec les parents

Un des éléments très important pour tendre vers un retour de l'enfant dans son milieu familial est une collaboration entre la Bérallaz et la famille de l'enfant. Chaque enfant a une histoire différente et c'est pourquoi chaque cas est traité différemment. En général, La Bérallaz essaye toujours de rencontrer de façon régulière les parents, car sans eux nous ne pouvons rien faire. C'est un travail qui doit se faire ensemble et comme but le bien de l'enfant. Ces réunions se passent généralement sous la forme d'entretien à la Bérallaz. Elles sont régulièrement agendées entre les parents ou les représentants légaux, le couple directeur, le premier référent de l'enfant et si besoin avec l'enfant et/ou son assistant social. D'une manière générale, ces moments servent à:

- s’informer mutuellement de l'évolution de l'enfant;

- amener les parents à se remettre en question, les responsabiliser face à leurs problèmes

et leur donner des pistes pour les amener à les régler;

- permettre à chacun de s'exprimer sur comment il voit la situation;

- suivre l'évolution familiale, créer et/ou maintenir une relation entre famille, enfants, assistants

sociaux et institution pour construire ensemble un projet;

- mettre sur pieds des objectifs communs concernant l'enfant, la famille et la Bérallaz.

5.2 Avec les services sociaux

En ce qui concerne les services sociaux, les personnes avec qui nous avons le plus de contact sont les assistants sociaux s'occupant du placement des enfants. En outre, la Bérallaz a des contacts, et cela dépend de chaque enfant, avec les infirmières scolaires, le SUPEA, etc.

 

5.3 Avec l'extérieur

Les loisirs tels que gym, football, musique, basket, etc, produisent pour la Bérallaz des contacts avec l'extérieur et les différentes sociétés environnantes.

 

6. Les enfants acceuillis à la Bérallaz

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

Les enfants accueillis à la Bérallaz proviennent d'horizon bien différents, mais un élément les lie, c'est le fait d'avoir dû être retirés de leur environnement familial.

Pour certains, il est important qu'ils soient séparés de leur famille, laquelle est perturbée soit par des problèmes de dépendance à l'alcool, à la toxicomanie ; soit vivant des situations de violence physique ou psychique, des situations de crise du couple ou des problèmes psychiatriques.

Certains enfants sont placés aussi pour des troubles du comportement ayant besoin d'un encadrement éducatif. Il existe souvent une souffrance d'ordre affective chez la plupart des enfants.

Retour au sommaire de la présentation de la Bérallaz

 

Dossiers