Le Fil rouge l'expérience optimale en psychologie positive

Partager : facebook
Le Fil rouge l

Le Fil rouge l'expérience optimale en psychologie positive

L'expérience optimale ou expérience de flux...

Le concept de Mihaly Csiksezentmihalyi sur l'expérience optimale permet d'évaluer de manière nouvelle l'intervention éducative.

Mihaly met en évidence l'importance pour le développement de la personne de vivre un maximum d'expérience de flux durant la journée.

Celle-ci semble à mon avis être le fil rouge du dépassement de beaucoup de difficulté rencontrée par les ados et jeunes dont nous sommes responsable.

Csiksentmhalyi décrit l'expérience optimale comme un état de conscience rare débutant par la concentration de l'attention, on retrouve dans son concept des éléments de l'hypnose Ericksonnienne et de la Pnl.

En effet la focalisation entraîne progressivement l'action de l'imagination si le stimulus est ennuyeux.

Dans le cas de l'expérience optimale c'est l'observation d'une concentration sur un sujet complexe, qui oblige la conscience à évoluer et à s'approprier de nouveaux apprentissages qui est intéressante.

On a tendance à avoir une expérience optimale quand on a un défi à relever et qu'on utilise ses habiletés personnelles au plus haut degré.

Il est clair au vu des expérience menée par Mihaly Csikezentmihalyi que les gens sont le plus heureux quand ils accomplissent des tâches actives et de manière concentrée.

Comment vivre une expérience optimale voir ce document

http://www.cflri.ca/pdf/f/dr9607.pdf

ou lire

L'intérêt de l'expérience de flux est qu'elle représente pour moi le fil rouge qui permet de démarrer le projet éducatif.

En effet nous avons trop tendance à donner à la problématique et à la compréhension de celle-ci l'essentiel de notre temps. Alors que l'important est de comprendre comment agir et d'agir. L'action est de manière le meilleur moyen de sortir quelqu'un d'une ornière. La rumination ne sert de rien.

 

"Les caractéristiques de l'expérience optimale

La première surprise révélée par les études fut la similitude existant entre des activités très différentes lorsque que tout se déroule particulièrement bien. Selon toute apparence, ce qu'éprouve un nageur qui traverse la Manche est à peu près identique à l'expérience intérieure d'un joueur d'échecs en plein tournoi ou d'un alpiniste qui gravit la montagne. Ces mêmes sentiments sont également partagés, dans une large part, par des musiciens qui composent une pièce et des adolescents qui participent au championnat de basket de leur ligue.

La seconde surprise fut de découvrir que les gens décrivent leur enchantement à peu près de la même façon sans égard à la culture, à la classe sociale, à l'âge et au sexe. Ce qu'ils font lorsqu'ils éprouvent l'expérience intense varie considérablement — le vieux Coréen médite, le jeune Japonais fait de la moto avec sa bande, etc. —, mais, lorsqu'ils décrivent comment ils se sentent, c'est à peu près dans les mêmes termes. Les raisons pour lesquelles ils éprouvent de l'enchantement se ressemblent également. Bref, l'expérience optimale semble être la même partout dans le monde et pour un grand nombre d'activités.

La phénoménologie de l'expérience optimale élaborée à partir des études mentionnées comporte huit caractéristiques majeures :

 

  1. la tâche entreprise est réalisable mais constitue un défi et exige une aptitude particulière ;
  2. l'individu se concentre sur ce qu'il fait ;
  3. la cible visée est claire ;
  4. l'activité en cours fournit une rétroaction immédiate ;
  5. l'engagement de l'individu est profond et fait disparaître toute distraction ;
  6. la personne exerce le contrôle sur ses actions ;
  7. la préoccupation de soi disparaît, mais, paradoxalement, le sens du soi est renforcé à la suite de l'expérience optimale ;
  8. la perception de la durée est altérée.

La combinaison de ces éléments produit un sentiment d'enchantement profond qui est si intense que les gens sont prêts à investir beaucoup d'énergie afin de le ressentir à nouveau. Nous allons considérer chacun de ces éléments afin de mieux comprendre ce qui rend cette expérience si gratifiante. Cette connaissance devrait nous aider à mieux contrôler notre conscience et à convertir la monotonie de la vie quotidienne en expériences contribuant à l'accroissement du soi."

Mihaly Csikszentmihalyi,   Vivre. La psychologie du bonheur, pp 58-59 Editions Robert Lafont, Paris, 2004
Titre original : Flow:the psychology of optimal experience, New York, 1990

Bonne journée Pierre-Alain Luthi

post? par : le :

Adolescence Ados coaching site web : www.educh.ch

Partager l'article : Le Fil rouge l'expérience optimale en psychologie positive

Partager : facebook