Créer une offre d'emploi (gratuit)

Construction du travail

Partager : f
Construction du travail

Construction du travail

1. Buts de la recherche

La tentative de suicide d’un adolescent démontre un refus de vivre dans les conditions actuelles de sa vie. Sa souffrance est aux limites de l’insupportable. La mort est pour lui plus intéressante que la vie. Qu’est-ce que le canton de Vaud met en place comme infrastructure pour le suivi de ces jeunes ? Comment en est-il arrivé là ? Quel est le rôle de l’éducateur dans l’accompagnement ? Voilà trois questions qui m’interpellent et guident cette recherche.

J’ai désiré choisir un sujet de mémoire utile pour la suite de mon parcours professionnel en tant qu’éducatrice travaillant avec des adolescents. Utile, dans le sens que l’élaboration de ce travail de diplôme permette d’approfondir mes connaissances : des services disponibles dans le canton de Vaud, des adolescents , de moi-même et m’offre des pistes de travail. Concrètement, que puis-je faire pour éviter des conduites suicidaires ?

Cette recherche a aussi pour but de sensibiliser les familles et les professionnels sur la problématique des tentatives de suicide. Chacun d’entre nous peut être confronté à des adolescents à conduites suicidaires.

J’ai intitulé ce travail de recherche : Prises en charge des adolescents suicidants dans le canton de Vaud : descriptifs des centres et unités d’accompagnement psychiatriques et réflexions sur l’approche éducative. Je tiens à préciser que ce mémoire traite seulement les tentatives de suicide visibles, c’est-à-dire non déguisées au contraire de la prise de drogues, du manque de soin de sa personne ou encore de la prise de hauts risques mettant en danger la vie de l’adolescent.


2.  Méthode de travail

Ce travail comporte trois parties. La première est descriptive, elle présente tout d’abord les services psychiatriques du canton de Vaud, puis l’étude comparative de ces derniers. Une deuxième partie, dite théorique, offre des informations sur le suicide, les tentatives de suicide, l’adolescence et les conduites suicidaires chez l’adolescent. Pour finir, je développe dans la partie pratique des pistes de travail concrètes pour l’éducateur.

Voici encore quelques données sur la présentation de ce travail. Premièrement, j’ai décidé d’utiliser le masculin pour parler des adolescent(e)s à conduites suicidaires, même si ce comportement concerne davantage de filles. Deuxièmement, plusieurs tableaux sont présentés dans cette recherche ; si leur provenance n’est pas citée, ils sont de ma création. Et troisièmement, je tiens à préciser qu’à des fins pratiques, j’utilise des abréviations à la place de dénominations complètes. Pour plus de clarté, Voici une liste des abréviations avec leur signification :

AEMO :  Action Educative en Milieu Ouvert
AI :  Assurance Invalidité
ATEMA : Accueil et Traitement de l’Enfant Maltraité et Abusé
CHUV :  Centre Hospitalier Universitaire Vaudois
CPDJ :  Centre Psychothérapeutique de Jour pour Enfants
CTJA :  Centre Thérapeutique de Jour pour Adolescents
DAMPS :  Division Autonome de Médecine Psychosociale
DPP :  Division de Pédopsychiatrie
DSAS :  Département de la Santé et de l’Action Sociale
DUPA :  Département Universitaire de Psychiatrie Adulte
GHRV :  Groupement des Hôpitaux Régionaux Vaudois
HEL :  Hôpital de l’Enfance de Lausanne
PPP :  Policlinique de Pédopsychiatrie
SEI :  Service Educatif Itinérant
SES :  Service d’Enseignement Spécialisé
SMP :  Service Médico-Pédagogique
SPC :  Service Psychiatrique Centre
SPEA :  Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
SPJ :  Service de Protection de la Jeunesse
SUPEA :  Service Universitaire de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
SUPG :  Service Universitaire de Psychogériatrie
UHPA :  Unité d’Hospitalisation Psychiatrique pour Adolescents
UMSA :  Unité Multidisciplinaire de Santé des Adolescents


Partie descriptive

Elle comprend la présentation des centres et unités d’accompagnement psychiatrique du canton de Vaud et leur étude comparative. J’ai choisi ce canton car c’est mon lieu de vie et de formation. En outre, il me semble important, en tant que future professionnelle, de connaître les services avec lesquels je serai amenée à collaborer. Ils offrent tous une prise en charge psychiatrique. Il en existe sûrement d’autres, mais je me suis basée uniquement sur les services qui organisent la psychiatrie vaudoise et dépendent du Département de la Santé et de l’Action Sociale (DSAS).

Pour permettre ces descriptifs, j’ai constitué un questionnaire (cf. annexe 1) interrogeant les services sur le cadre institutionnel, les patients et les prises en charge. J’ai chois ces trois points afin de découvrir au mieux les structures et leurs prestations.

Le canton de Vaud est divisé en quatre secteurs psychiatriques, j’ai donc envoyé un questionnaire aux responsables de chaque secteur. Après une analyse des réponses obtenues, j’ai organisé un entretien avec ces différentes personnes pour compléter les informations. Une copie du descriptif leur a été envoyée par la suite, pour leur permettre d’apporter leurs corrections.

A la suite des descriptifs, j’ai élaboré une étude comparative en reprenant chaque élément décrit. Elle permet d’une part, une analyse des services afin de mettre en évidence les différences et les similitudes, et d’autre part de réfléchir sur les prises en charge médicales.
 

Partie théorique

La partie descriptive a entraîné quelques interrogations. Pour comprendre au mieux les conduites suicidaires et le travail effectué par les services présentés, j’ai décidé de m’appuyer sur une littérature spécifique à ces comportements. Cette partie théorique comporte le suicide, l’adolescence et les conduites suicidaires chez l’adolescent.

Tout d’abord je présente quelques référentiels théoriques sur le suicide. Il me semble important de rappeler divers points de vue ayant traversé notre siècle. Ensuite, je m’attache à développer l’adolescence et toutes les modifications que cette période implique chez l’individu. Nous ne pouvons pas appréhender les tentatives de suicide sans prendre en compte le processus développemental de cette période de la vie. Pour finir, j’aborde les conduites suicidaires chez les adolescents.


La partie pratique

Cette dernière partie a pour but d’offrir des pistes de travail aux éducateurs. A la suite de l’apport théorique, je me suis demandée quel était le rôle des éducateurs ? J’ai don cherché une littérature spécifique à l’approche éducative. Comme je n’ai pas trouvé d’ouvrage écrit par des éducateurs sur l’accompagnement d’adolescents suicidaires, j’ai décidé de présenter le modèle d’intervention psychodynamique de J. Mercier. Les propos sont adressés à tous ceux qui se préoccupent des personnes présentant des comportements violents et suicidaires. En plus, l’élaboration de cette recherche, a affiné mes positions sur l’accompagnement d’adolescents suicidaires ; c’est pourquoi je termine ce travail en développant quelques réflexions personnelles sur l’approche éducative.

post? par : le :

Adolescence Ados coaching site web :

Partager l'article : Construction du travail

Partager : f