Créer une offre d'emploi (gratuit)

Coaching pour apprentis

Partager : f
Coaching pour apprentis

Coaching pour apprentis

Les cantons face au chômage des jeunes
 
swissinfo   25 mars 2005 14:22 
    
 
 
 
Pour entrer dans le monde du travail, la jeunesse a besoin d'aide. (Keystone Archive)
  En Suisse, les jeunes sont nettement plus touchés par le chômage que la moyenne de la population. Situation inquiétante, qui contraint les cantons à réagir.
 
En Romandie d'abord, mais aussi au Tessin ou en Suisse alémanique, des programmes spécifiques ont été développés. Avec un certain succès.
 
 
 
SUR LE MÊME SUJET
 
 
 Front uni contre le chômage des jeunes
 Les jeunes demandent des jobs à Joseph Deiss
 
 
 
 
En 2004, le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) annonce un taux de chômage de 5,1% chez les 15-24 ans. Il dépasse désormais largement la moyenne suisse (3,9%). Et le plus inquiétant est sa forte progression: en 2001, le taux de jeunes sans emploi atteignait tout juste 1,8%.

Les différences entre régions linguistiques sont importantes. En Suisse romande, 6,2% des 15-24 ans se trouvent au chômage, contre 4,7% en Suisse alémanique et 6,6% au Tessin. Les apprentis arrivés au terme de leur formation sont particulièrement touchés.

En février, le ministre de l’économie Joseph Deiss a présenté un plan d'action pour combattre le chômage des jeunes. Dans ce domaine, la Confédération et les cantons tirent à la même corde, même si les concepts mis en place diffèrent d'une région à l'autre.
 
Le Valais pionnier
 
Les cantons romands ont été les premiers alarmés par la situation des jeunes sans travail. Aujourd'hui, ils ont tous repris à leur compte l'exemple du Valais, qui a fait oeuvre de pionnier en 1994, en organisant un premier «Semestre de motivation», en collaboration avec le seco.

Ces SEMO, comme les appellent les spécialistes, combinent travaux pratiques et formations théoriques (langues, mathématiques, etc.). Ils s'adressent aux jeunes en rupture d'apprentissage ou qui sortent de la scolarité obligatoire sans projet professionnel. Ils servent de tremplin et doivent faciliter l'accès à la formation professionnelle.
 
Le plan en sept points des Tessinois
 
Au Tessin, ce sont surtout les jeunes de 20 à 24 ans qui peinent à trouver un job: 9,8% d'entre eux sont au chômage. La faute en incombe à la faible conjoncture et à la libre circulation des personnes, estime le député démocrate-chrétien Meinrado Robbiani.

Début mars, son parti a déposé une motion devant le parlement cantonal pour un plan d'action en sept points. Celui-ci prévoit notamment la conclusion de contrats pour l'emploi entre le canton et les grandes entreprises et des stages professionnels en Suisse alémanique ou à l'étranger.

Le Département tessinois des finances et de l'économie se montre cependant serein. Les jeunes ont toujours été fortement touchés en période de chômage élevé, note Sergio Montorfani, chef de la section du travail. Avec son expérience des travailleurs pendulaires, le canton du Tessin est mieux armé que d'autres pour faire face à la libre circulation des personnes, ajoute-t-il.
 
Alémaniques entre coach et mentor
 
Dix cantons alémaniques collaborent en outre dans le cadre de l'initiative AMOSA (Arbeitsmarktbeobachtung Ostschweiz, Aargau und Zug). Une conférence organisée en août 2004 a réuni 130 participants des milieux concernés. Ensemble, ils ont défini des mesures pour faciliter l'entrée des jeunes dans la vie professionnelle. Un premier bilan sera tiré en avril prochain.

swissinfo et les agences
 

post? par : le :

Formation Coaching Atelier site web :

Partager l'article : Coaching pour apprentis

Partager : f