Ajouter un sujet

Répercution de l'autisme sur la famille

Invité

Bonjour, je suis étudiante dans le but de devenir Conseillère Sociale et familale. Je rédige mon mémoire sur les répercutions concernant la fratrie et le couple parental du diagnostic d'autisme chez un enfant de la fratrie. Est ce que vous auriez une bibliographie précise à me conseiller. Des témoignage à me communiquer... toute information sera précieuse. Je vous en remercie d'avance. Stéphanie

Répondre

Pierre-Alain

posté le 28.03.2008
Bonjour oui je pense que le plus simple est de contacter les associations de parents qui pourront vous indiquer des ressources dans ce sens. coaching-formation-emploi.php?Reponse=51'>Répercution de l'autisme sur la famille
Répondre


élisabeth

posté le 04.04.2008
bonjour, je suis éducatrice spécialisée et j'exerce actuellement au domicile d'une personne adulte atteinte d'autisme.Elle vit chez ses parents qui sont aujourd'hui agés. Les répercussions sur la famille, de ce que je peux observer, c'est beaucoup de culpabilité et d'impuissance face à la maladie. D'autant plus que toute prise en charge s'est arrêtée pour cette personne alors que ce n'était encore qu'un enfant. Aussi, la famille doit s'organiser et s'adapter à l'autisme de la personne car la personne autiste, elle, ne s'adapte pas. Il faut donc leur apprendre au jour le jour comment vivre au quotidien en gérant les crises. La fratrie, quant à elle, souffre d'avoir vu leur mère passer sa vie à se sacrifier pour le frère. Aujourd'hui, ils prennent le relais, en mettant en place des actions pour leur frère et viennnet en aide aux parents dans les moments de crise, lorsqu'ils sont seuls. quand à la bibliographie, je n'en ai que concernant l'autisme, notamment "la théorie de l'esprit" de Frida. Je ne sais pas si je t'ai aidée plus que ça, bon courage
Répondre

pascale

posté le 29.11.2009
Bonjour, je suis la maman d'un enfant autiste de 9 ans bientot. Mon fils fait de grosses crises de colères qui sont devenues ingérables pour nous. Toutes les portes se ferment et nous nous sentons très seul face à la pathologie de notre fils. J'ai un ainé de 17 ans et je culpabilise de ne pas m'etre assez occupé de lui. Notre fils autiste est violent,il nous fait minimum 5 crises de nerfs par jour. Il ne supporte pas du tout les klaxons des voitures, et nous casse meubles,voitures vitres, nous tape, griffe mord. Voilà ce que je peux vous dire, nous ne sortons plus car il ne supporte rien, contrarié, apeuré.
Répondre

Réponse de Virginie

posté le 28.07.2017
Bonjour,je viens juste de lire votre mail qui me parle énormément..il date de 2010,votre fils à dû bien changer.. Mon fils TED est un ange et un démon lorsqu à cause de frustrations devient très violent contre lui et surtout contre nous..mord,pince,frappe de toutes ses forces et cassé tout dans la maison.ses crises sont un peu moins fréquentes à la maison bien que...il est ds un internat depuis 7 ans,ils ont tout essayé et ne savent plus quoi faire pour atténuer sa violence.ils utilisent un bouclier..dans un an,il va faire 1m80,j ai très peur car il a une force inouïe et pourrait me tuer...avez vous trouver depuis une solution?je l espère pour vous et votre enfant.virginie

Réponse de Virginie

posté le 28.07.2017
Bonjour,je viens juste de lire votre mail qui me parle énormément..il date de 2010,votre fils à dû bien changer.. Mon fils TED est un ange et un démon lorsqu à cause de frustrations devient très violent contre lui et surtout contre nous..mord,pince,frappe de toutes ses forces et cassé tout dans la maison.ses crises sont un peu moins fréquentes à la maison bien que...il est ds un internat depuis 7 ans,ils ont tout essayé et ne savent plus quoi faire pour atténuer sa violence.ils utilisent un bouclier..dans un an,il va faire 1m80,j ai très peur car il a une force inouïe et pourrait me tuer...avez vous trouver depuis une solution?je l espère pour vous et votre enfant.virginie


Marie

posté le 05.05.2010
Bonjour, Je suis maman d'un adolescent de 17 ans autiste. Nous aussi subissons beaucoup de violence de la part de notre fils de plus en plus difficilement gérable. Nous sommes fatigués et avons peur pour l'avenir. IL est parfois adorable et gentil et parfois, surtout quand nous nous opposons à lui, ou que nous ne le comprenons pas, il devient violent. Son frère jumeau nous aide beaucoup mais nous culpabilisons car l'atmosphère à la maison est souvent très lourde pour lui. Mon mari travaille beaucoup et quand il rentre,il est fatigué et a tendance à déverser sa colère sur mon fils normal ou sur moi, ce qui est à la limite du soutenable. Je suis très isolée ai perdu des amis et mon travail. Ma mère vient de mourir d'un cancer ainsi que ma belle-mère ce qui a aggravé le comportement de notre fils autiste. Nous sommes loin géographiquement de notre famille mais de toutes façons peu de gens viennent nous voir. Seuls quelques voisins nous parlent et nous soutiennent moralement au quotidien. Notre famille proche est gentille avec nous mais ne peut nous apporter d'aide, trop loin, trop difficile trop âgés et pas compétents en la matière. C'est difficile aussi pour eux. Enfin voilà pas très brillant tout ça...
Répondre

Réponse de Virginie

posté le 28.07.2017
Bonjour,cela fait très longtemps que vous avez écrit votre mail,mais on ne sait jamais si vous pouviez me répondre,que nous puissions échanger sur la violence de nos enfants TED.le mien à 14 ans,un ange et un démon.il peut être extrêmement violent.l an prochain il mesurera 1m80!avez vous trouvé des solutions?merci pour votre réponse.Virginie

Réponse de PIOU

posté le 02.04.2019
bonjour, votre message me touche, vous en êtes ou maintenant? mon fils à 4 ans et je me pose des milliards de questions...

Ali

posté le 25.06.2010
Bonjour, Depuis un an j'accompagne un jeune autiste de 21 ans avec la méthode ABA à laquelle j'ai été sensibilisé. Durant les années précédentes j'ai été durant trois années consécutives directeur de séjours adaptés pour adultes autistes et poly-handicapés. Je vous propose d'accompagner votre enfant sur Paris ou sa proche banlieue pendant l'été, jusqu'à début aout. Je suis disponible de suite en semaine jusqu'à 15heures ainsi que les week end si nécessaire. Si vous êtes intéressé vous pouvez me contacter: boyishbubble@gmail.com ou au 0613137460. A très bientôt, Ali.
Répondre

francoise

posté le 11.10.2010
bonjour a toutes et tous première fois que je viens sur forum mon fild agé de 20 ans a été diagnostiqué autiste sévère il y a 2 ans il est suivi en accueil de jour et le vit très mal pathologie qui nous a exclus isolé de la socièté désemp&réé merci
Répondre


Maude

posté le 12.05.2011
Bonjour, je suis étudiante en Master 1 de Psychologie clinique, je réalise une étude sur ce que le fait de vivre avec un enfant présentant un trouble envahissant du développement entraine chez les proches de ces enfants et les stratégies que les proches mettent en place pour faire face aux difficultés rencontrées au quotidien dues à la pathologie de l'enfant. Pour réaliser cette étude, je recherche des parents et frères et soeurs d'enfants présentant un trouble envahissant du développement pris en charge par la méthode ABA. Si vous souhaitez participer à mon étude, il s'agit de remplir 7 petits questionnaires. La passation dure environ 20 minutes. Si cela vous intéresse, vous pouvez m'envoyer un mail à cette adresse: dolly88@hotmail.fr afin que je vous envoie les questionnaires par mail. Merci beaucoup d'avance de l'aide que vous m'apporterez!
Répondre

terminale st2s

posté le 15.11.2011
nous sommes actuelement en terminale (santé et sociale ) nous devons realiser un proget d'étude sur les enfants autiste cette note sera une réference pour le bac . nous ne savons pas vers qui nous tourner pour repondre a nos questions afind'enrichir notre dossier dans l'attente d'une reponse favorable assiya et samantha
Répondre

Med Ali

posté le 20.02.2012
Je pense que ce mot "répercution" n'existe pas et le mot idoine c'est répercussion
Répondre

Nicole

posté le 26.07.2012
Bonjour, j'accompagne des jeunes autistes avec troubles du comportments. je vois très bien la violence que vous parler. vous vous levez et vous vous dite comment va être la journée? la question est ce que vous avez un centre de jours près de chez vous? avez vous autres enfants ormis le jumeau? bien que le papa travaille beaucoup il serai bien qu'il travaille moins et viennnent vous aider si il a une autorité sur le jeune autiste. Demander à votre medecin des établissements pour le jeune, il serai bien pris en charge et vous et l'autre fils vous pourriez souffler. le prendre le week-end pour voir que vous être present. coordialement et bon courage
Répondre

Malaika13

posté le 13.06.2014
bonjour,

Moi je suis la belle mère d'un garçon autiste de 10 ans. La vie à la maison lorsqu'il est présent est de plus en plus difficile. Il faut gérer les crises de violence, les pleurs incessants, les stéréotypies, c'est très dur pour notre couple et pour la famille que nous avons reconstruit. Nous sommes impuissants face à ce handicap, mon mari culpabilise de ne pouvoir prendre plus souvent son fils à la maison; mais il est conscient que c'est impossible si on veut que notre couple et notre famille y survive.
Répondre

France B

posté le 05.11.2014
Bonjour j'ai été confrontée depuis trois ans à une tentative de recomposition familiale avec une adolescente autiste qui n'avait pas accepté la séparation de ses parents. Elle présente en outre des troubles psychiques avec des comportements manipulateurs et d'autres comportements ayant fait l'objet d'un diagnostic provisoire de schizophrénie d'un centre de recherche interdisciplinaire sur l'autisme. Depuis la formation du couple elle n'a eu de cesse de nous séparer et j'ai été l'objet de violences morales répétées (insultes, menaces de mort répétées) alors qu'elle se livrait par ailleurs à des violences physiques vis-à-vis de l'entourage et du corps enseignant et social. L'institution psychiatrique dans laquelle elle a été "stabilisée" a cessé toute prise en charge et elle est revenue à la maison une semaine sur deux, redoublant de violences. Afin de protéger sa fille, qui a décidé que ma présence est insupportable , le papa a mis pour l'instant un terme à la relation et m'a demandé de quitter le domicile où il m'avait demandé de concevoir la vie commune, dans l'intérêt de sa fille. Je me suis souvent documentée sur l'autisme mais entre ceci et l'expérience effective de vie avec un autiste violent et une violence dirigée sur le beau-parent (ou à défaut l'un des deux autres enfants, une petite fille de 9 ans), je suis en finale aussi choquée de la prépondérance de l'enfant autiste sur toute autre vie dans la famille. N'existe-t-il pas aussi d'autres enfants, conjoints, amis, éducateurs, dont l'intérêt et tout simplement l'équilibre moral doit être protégé par rapport à la violence de l'autiste. Ne faut-il pas protéger le parent d'enfant autiste de toute forme d'extrémisme en la matière dans sa volonté d'aider son enfant. Le papa me dit non suffisamment adaptée. Effectivement, après trois ans d'investissement total par amour pour mon compagnon, ma vie à moi est détruite.
Répondre

Réponse de Kika

posté le 07.05.2017
Mon conjoint des 5 dernières années à un fils tsa. Il est très manipulateur comme par exemple: il s'urinait dessus après que papa l'ait chicané, lorsque j'ai fait remarquer à cet enfant ce que j'avais remarqué, ce dernier a souri. Il nous a expliqué avoir décidé, depuis 9 mois de niaiser à la table car nous lui avons donné une conséquence cet été. Jai finalement décidé de quitter mon conjoint pour plusieurs aitres raisons, mais soudainement, jour au lendemain, après plusieurs tentatives d'interventions, il recommence à bien manger. Ouf papa croit encore fiston. Malgré le fait que cet enfant triche, cherche à changer les règlements de jeu pour l'avantager, n'écoute pas les consignes car "ça ne me tente pas" et ce, malgré sa compréhension de la conséquence à venir, il volé au magasin....bref l'inaction et laveuglement de papa auront eu raison de notre couple. Je suis curieuse de savoir si vous vous êtes sentie libérée après votre départ...Je compte les dodos, 54.

fleurdepat

posté le 22.12.2015
Les enfants autistes ne sont pas des sujets de thèse ou des cobaye qu'on étudie à travers une vitre ou sur un simple formulaire. ces manières de faire sont une insulte aux parents de ces enfants qui vivent pour la plupart un enfer dont tout le monde se fout. Au lieu de discuter aidez ces parents concrètement pas avec des promesses de traitement illusoires.
Répondre

Réponse de Désespérée

posté le 27.11.2017
Tellement ... Merci

Kerene

posté le 21.11.2016
Tous les parents se sacrifient pour leurs enfants. Vous vouliez quoi ? que le papa abandonne son enfant. S'il y a quelqu'un à plaindre c'est le papa et l'enfant qui ne petit rien changer à son autisme. Vous pouvez chercher quelqu'un d'autre, eux ne peuvent que vivre avec ce problème que je vis moi même au quotidien. Il est évident que je choisirai mon enfant avant toute autre personne. Ce que tout pargent aimant ferais même si'l'enfant n'est pas handicapé.
Répondre

Zinie

posté le 12.12.2016
Bonjour, je serais volontaire pour participer à cette étude. Bien à vous
Répondre

Carole

posté le 29.01.2017
Bonjour,

Je comprends votre détresse. Cela doit être difficile de vivre ce genre de situation... Avez-vous pensé à consulter pour déterminer si votre enfant est allergique au gluten? Je vous pose cette question, car on a déterminé que chez la plupart des enfants autistes (presque chez tous), il y avait une allergie au gluten. Il est de plus en plus avéré qu'une intolérance au gluten a des répercussions sévères sur le cerveau de l'enfant. En effet, une paroi intestinale poreuse laisse passer des substances qui parviennent au cerveau, en fait il est prouvé qu'il y a une corrélation étroite entre ce que nous mangeons et l'état de notre cerveau. Une mère, neurologue et nutritionniste, mère d'un enfant autiste a compris cette corrélation. Elle a mis son enfant au régime (cétogène) et après 3-4 mois, son fils n'avait plus aucun symptôme d'autisme. Je me dis que ça vaut la peine d'essayer...
Répondre

Flora

posté le 04.04.2017
Bonjour Madame,



Mon frere de 14 ans est aussi très violent en cce moment. Avez vous pu traverser cette période? Auriez-vous des conseils? Cordialement
Répondre

Konate

posté le 23.03.2018
J ai un enfant de 13 ans qui autiste,il à deux grands c'est un dure pour tout monde car ils ne peuvent pas faire leur devoirs tranquillement car il déchire ou chifffone leurs Car il bouge beaucoup et casse pratiquement tout, où il hurle beaucoup c'est ça façon de communiqué
Répondre

Messages similaires

Derniers sujets

Dernières réponses

Forums