armel mt a écrit : Bonjour, De grâce, j’implore votre attention aff



armel mt a écrit : Bonjour, De grâce, j’implore votre attention affective d’être humain à la lecture de se pseudo testament. J’aimerais tout d’abord vous félicite pour votre tache que vous accomplissez avec amour et excellences… Je suis un jeune africain du Congo Brazza, partisan de la non violence et passionné d’automobile et son sport en générale, formule 1 en particulier. J’ai passé l’adolescence et presque toute la majorité dans la recherche, afin de structurer mon avenir socio-profesio-humanitaire. Je vivais dans des bibliothèques, dans les étalage de fortunes à journaux (revues occidentales) où j’acheter à des très bas prix… et depuis l’année 2000, avec l’arriver d’Internet au pays, je suis devenue un véritable citoyen virtuelle. Je connais le web comme mon corps pour y avoir consacrer une bonne parties de mon temps, et donc de ma vie ! Grâce à l’argent que m’apporter mon petit commerce je vivais dans les cyber café. Mes amis dise que je vie sur Internet… Le résultat de toutes ses années c’est ma grande connaissance générale d’aujourd’hui est la réalisation de deux business plan et surtout le statut d’une fondation humanitaire. Cette dernière aura pour un des buts lutter contre la dersetification, source de grande pauvreté, par un procéder révolutionnaire…cela permettras de redonner vie à la végétation sur tous les désert du tiers-monde. Pour l’Afrique ma vision est que le nord élève parce la sécheresse les a rendu spécialiste de cette pratique, et que le sud cultive car la richesse du sol a fait autant. Dieu merci que très jeune j’avais compris que pour en arrivé là il me fallait un financement , c’est pourquoi j’ai pour ultime ambition professionnelle de créer deux entreprise, l’un dans le monde de l’automobile virtuelle et l’autre dans l’industrie automobile et son sport. Le sage a dit que l’avenir appartient à celui qui croit en son rêve. Ses deux entreprises serviront de source financière à la fondation humanitaire. N’ayant pu réunir les moyen aérien afin de me rendre en Asie du sud-est où le secteur automobile démarre, pour y élargir mes connaissance, car inexistant en Afrique, et où l’humanitaire à besoin de plus de bénévole…j’ai décider de faire la route pour y arriver. Ceux qui étais largement réalisable lors de mon départ de madingou-kayes (Congo) est devenue un drame en arrivant à Bangui, capital de la Centrafrique, car j’ai étais victime d’extorsion de fond et de bien à la frontière par les…… Au moment où je vous écris j’ai très faim, soif d’eau et des douleurs sur tous le corps. Ne pouvons faire recours à ma famille rester au pays car elle-même très pauvres, je ne peux les contrarier surtout ma mère analphabète et souffrant de tension. En tant qu’homme j’ai décider de me battre dans se beaux pays, mais où trouver du travail est presque impossible. Malgré des efforts physico intellectuelle déployer. Malade de paludisme et de fièvre typhoïde, je crois, et je tousse beaucoup car je vie avec un tuberculeux d’apparence. Accueillis dans une famille démunie et vivant dans une précarité inhumaines, pour la première fois de ma vie j’ai décider de faire recours à l’aide humanitaire, car individuel n’existe presque pas ici, c’est pas de leur faute, trop de nécessiteux dans se pays. J’ai commencer dans les église catholique pour la plupart, mais la froideur de la réception de ses prêtres, surtout à la cathédrale, vous emmènent à vous poser la question de savoir pour qui il travail ? Alors il me rester les Nations Unies à travers leurs agences, mais la taille des mures et des portails en disent long sur la froideur d’accueil de la part des gardiens. Je vous rappelle qu’ici une personne de couleur noire ayant une belle expression française est mal vue… Dans la difficulté de rencontrer les fonctionnaires des nations unies qui vous laisse à la merci de leurs gardiens, j’ai crue vivre en enfer. Apparemment les personnels venus d’occidents peuvent vous aider mais les autres…servent de muraille infranchissable de la richesse. Si j’ai décider de vous écrire à vous, oui à vous c’est parce que je suis au delà de la limite. Oui malgré tous les efforts effectuer pour survivre, j’ai atteint le fond. De toute ma vie je ne pouvais imaginez faire recours à une aide de se genre à l’ONU et l’église qui m’en fermer leurs portent et à vous qui lisez cette triste correspondance. Jusque là je parvenais toujours d’assurer mon indépendance financière. Seulement la maladie me consume et je me nourrie par des effort surhumain. Chaque soir je souffre d’atroces douleurs lier à la faim, la maladie et les moustiques qui envahissent la petite chambre en terre battue. Dans la difficulté de trouver du travail, souvent je m’allonge sur les bancs des airs de repos de Bangui au centre-ville ou je vois toujours passez les fonctionnaires des Nations Unies à bord de leurs véhicules climatiser et impossible de les approcher ! Voila deux jours que je n’arrive pas à me nourrir, ni à aider ma famille d’accueille, faute d’argent. Ce matin j’ai put vendre tous mes habits et pu réussir une aide de 1000frs CFA de la part du Père Gautier de l’église catholique Saint Paul de Bangui, car je lui est dit que je devais demander de l’aide à l’étranger sur le web, je me suis retrouver avec une fortune de 3000frs (5 euro ou 6 dollar) nécessaire pour payer quelque comprimés sur la rue, un peu de nourritures et surtout, mais surtout les 4 heures de navigation pour vous brosser ma détresse dans les détailles. Se ticket de navigation, mon dernier espoir ! Tous ceux qui mon fermer les portes ne se sont pas rendues comptes que je suis est citoyen virtuelle et que j’appartient à la grande famille d’Internet ! Aujourd’hui que je reprends le surf, et grâce à Internet j’ai pu escalader les murs et portails des nations unis et autres organismes humanitaires inaccessible comme MSF, CICIR, sœur de la charité et autres… Internet quel force, quel puissance !quel révolution ! Avec l’équivalent de 4 euro ou dollar, j’ai pu prendre un vol d’air web, arriver dans votre pays et être conduit jusqu'à votre bureau ! Inimaginable ! Me voici devant vous, malade et fatiguer ! Oui devant vous qui êtes en Europe en Asie, en Océanie, ou en Amérique. vous qui êtes assis devant votre ordinateur, vous qui n’avez pas faim, vous qui ne connaîtrais peut-être jamais la misère , vous qui avez une bonne situation, vous fonctionnaire Ong humanitaire Action social et travail social dans les Ong , vous mon seul et dernier espoir ? DIEU seul le sait ! Alors vous je vous pose la question de savoir : pourquoi je n’est pas le droit de recevoir une aide ? Quel sort pour nous autres issu des milieu défavorisé ? Non je ne demande pas de l’aide facile ou gratuit, car nombreux on en besoin, ma famille du Darfour par exemple, je veux juste un petit job ou un de moyen qui puisse me permet d’accéder à traitement normale et avoir une ration alimentaire, pour trouver les forces de me battre à trouver les moyen de quitter se pays et de continuer ma route vers mon avenir… car je veux vraiment survivre pour porter ma pierre à l’édification d’un monde meilleur, par l’élargissement de mes connaissance, la création d’entreprise et le bénévolat humanitaire. Fervent partisan de la non-violence, mes compétence me permette d’élaborer des plan de création d’entreprise, de travail, d’utiliser un ordinateur, de conduire et autres taches. Merci de votre attention. Quel miracle je dois faire pour q’une personne du monde développer m’aide avoir acer à un peu de quoi survivre ? Oui vous recevez souvent des cris du cœur, seulement vous avez le pouvoir de transformer le mien en cris de joies, oui tirez ma modeste personne au sort de grâce ! Oui je suis pauvre issu d’un milieu défavorisé, la mort est mon seul partage ? Je veux bien mourir car c’est le sort du pauvre, mais quitte à mourir autant l’être pour une bonne cause ? Donnez moi la possibilité de le faire en servent une bonne cause ! Je suis en train de mourir à Bangui pour une maladie dont le prix du traitement n’est même pas l’équivalent d’un repas complet dans un grand hôtel de cette ville ! Alors une fois de plus j’attire cette partie affective de votre cœur… Si vous ne pouvais rien faire de grâce, je vous comprend et respecte votre choix, car il n’ pas d’amour sans le respect des choix des autres, mais transmettez quand même se message à une des vos connaissances dont le superflues de la générosité de son cœur pourras soulager ma souffrance et par moi celle de quelques miséreux vivants ici ! Ou si vous connaissez quelqu’un ici à Bangui capable de me venir en aide pourquoi ne pas me mettre en contacte avec elle ? Apres cette longue écritoire je me sens vraiment épuisez et je vous rappelle que j’ai écrit à quelque personne dans l’espoir qu’un seul, mais vraiment qu’un seul, se souvienne avec son cœur de mon cas dans l’urgence du besoin… Ne vous tourmentez surtout pas de mon cas si vous ne pouvais rien car le simple fais de prendre la peine de lire cette longue lettre me réconforte beaucoup et je compte sur vous...

afrique centrale, centrafrique

-

Répondre

AAAinformation Ateliers Educh.ch

Les dossiers répondant à la question sont accessible en cliquant sur les liens ci-dessous.

AAAinformation Ateliers Educh.ch

Archives et Informations Educh.ch

Questions similaires

Discussions

Questions lié à la réponse

Questions suivantes

Questions populaires