Ajouter un sujet

La violence institutionalisée

Bonjour, Je suis déjà passé plus d'une fois afin de vous soumettre quelques informations pour avis... Voilà ou j'en suis rendu, en tant que parent, alors que l'une de mes deux filles a été "donnée" à des tiers. L'autre, la plus petite, est à la maison. Le sujet semble assez sensible, très peu de monde me répond en d'autres espaces du net... Le voilà à la suite, comme je l'ai déjà exposé dans un autre forum français de travailleurs sociaux et psys avec, à la fin, la référence d'un article que le journal Libération vient de publier. Cordialement P.S.: je recherche Déviance&Société, volume XXIX, n°4, décembre 2005. J'aimerai avoir quelques avis à ces sujets là: http://justice.cloppy.net/blog/?postid=734 http://justice.cloppy.net/pignoufferies.pdf On met de côté ce qui concerne ma fille aînée, ça c'est mon problème. C'est au sujet du reste que j'essaye de développer que j'aimerai avoir quelques opinions, plus particulièrement pour cet aspect là: "L'arme du soupçon d'inceste est un outil qui a pu être employé pour écarter un père de ses enfants. Mais, plus généralement, l'arme du soupçon (inceste ou drogue, violence, alcool, troubles dits psychologiques, ...) permet d'évincer des parents, père ou mère, de la vie de leurs enfants. Certaines groupes du dispositif de la protection de l'enfance ou même du domaine de l'arbitrage pour ce qui est des séparations, des divorces, semblent être des spécialistes dans l'emploi de tels outils." J'ai déjà rassemblé pas mal de données, de références, de points de vues et à ce stade, le votre, celui de pros, pourrait m'être utile. Ou ne pourrez vous pas vous exprimer car vous etes liés à vos directions par vos contrats et à l'administration par le CFAS? Vous pourriez être tenté de porter un jugement à la fois sur les travailleurs sociaux eux même mais également sur la nature de certaines accusations, le bienfondé des investigations lorsqu'il y a des suspicions telles que de maltraitance ou même d'agressions sexuelles. Mais le sujet est bien la violence institutionnalisée: - accusations, enquêtes foireuses, prison - accusations, pas d'enquête du tout, placement - divorce, allégations, pignoufs sur le coup, un parent au point rencontre, 3 fois l'an Donc, voilà. Qu'est ce que vous en pensez? en tant qu'éducateurs et psys, cet article devrait vous scandaliser: Quand la prison usurpe la plume des psys De faux avis psychiatriques auraient été établis pour justifier des sanctions contre des détenus. Par Dominique SIMONNOT Libération, Samedi 26 août 2006 - 06:00 http://www.liberation.fr/actualite/societe/200606.FR.php

Répondre

posté le 30.11.-0001
votre situation a t'elle avancé
Répondre

Messages similaires

Messages suivant de la categorie

Derniers sujets

Dernières réponses

Forums