Formations formateur d'adultes infos France

f
Formations formateur d

Formations formateur d'adultes infos France

formateur(trice) d'adultes

Modifier votre recherche
Nature du travail | Condition de travail | Vie professionnelle | Compétences | Accès au métier | Synonymes |

En résumé : Retour en haut de la page

Tous les métiers évoluent et chacun peut avoir un jour à changer d'activité. Le formateur d'adultes s'adresse à des publics très variés, pour une mise à jour des connaissances ou un apprentissage. C'est ce qui fait toute la richesse de ce métier d'enseignant.

Nature du travail : Retour en haut de la page

Transmettre des savoirs

Le formateur d’adultes transmet des savoirs à un public varié : salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants, jeunes diplômés soucieux d’acquérir une compétence supplémentaire… Il intervient dans le cadre de stages de plusieurs jours consécutifs, de cours particuliers ou de cours collectifs. Ses enseignements peuvent porter sur des savoir-faire précis comme la comptabilité, la maîtrise d’un logiciel, d’une nouvelle installation technique ou encore d’une langue étrangère. Ils peuvent également concerner des savoir-être, c’est-à-dire des compétences liées au comportement des membres d’une entreprise : gérer des conflits, apprendre à gérer son stress… La transmission des savoirs est effectuée en fonction d’objectifs précis et définis à l’avance. Le responsable de la formation de l’entreprise transmet à l’organisme de formation la description des besoins, qu’il s’agisse de former un seul salarié ou un groupe. Si ces besoins ne correspondent pas à un programme déjà au catalogue de l’organisme, le formateur fait une proposition dont le contenu, le niveau et la durée correspondent à ce qui lui a été demandé. Objectif : permettre aux salariés d’acquérir des compétences directement utilisables en entreprise.

Au quotidien, le formateur d’adultes prépare les sessions et les stages de formation et les anime. Ces sessions peuvent avoir lieu dans les locaux de l’organisme de formation ou au sein même de l’entreprise . Puis il évalue les résultats et réajuste au besoin le contenu de ses interventions. Il assure enfin le suivi des stagiaires, qui peuvent le contacter pour des précisions liées à leur formation. Enfin, il se tient informé des évolutions de la spécialité qu’il enseigne et réactualise ses cours.

Suivant son niveau de responsabilité, il peut animer une équipe, participer au recrutement de nouveaux collaborateurs, mettre sur pied des programmes de formation et choisir les intervenants pour les différentes sessions.

Conditions de travail : Retour en haut de la page

Des situations variées

La plupart des formateurs sont employés par de grands organismes comme l’AFPA , le CESI ou encore la CEGOS . À côté de ces mastodontes de la formation, il existe une multitude de petits organismes et de formateurs en entreprise. Ces derniers sont rattachés au responsable de formation ou à la direction des ressources humaines et assurent la formation continue des salariés.

Dans ce secteur, l’emploi peut être précaire. La formation continue est un métier qui connaît une forte mobilité intérieure : les emplois sont temporaires, et les formateurs travaillent parfois simultanément pour plusieurs organismes. Les prestations ponctuelles (ou vacations) et les temps partiels sont monnaie courante pour tester les candidats avant de les embaucher.

Cependant, la profession de formateur est présente à la fois dans les secteurs privé et public, ce qui ouvre le champ des possibilités. Et commencer par des missions courtes donne la possibilité de connaître le marché et le mode de fonctionnement des différents organismes. Un préalable obligatoire avant d’accéder à un poste à responsabilité dans ce secteur.

Vie professionnelle : Retour en haut de la page

De bonnes opportunités

Le marché est porteur, mais encore largement méconnu. Un poste ou une mission se trouvent plus souvent par le bouche-à-oreille que par annonce : les offres d’emploi publiées ne représentent qu’un tiers à peine du marché global. D’où l’importance de multiplier les stages pendant les études puis les vacations en début de carrière afin de se constituer un réseau. Ce métier est ouvert aux jeunes diplômés, notamment lorsque des connaissances très récentes sont nécessaires, dans des domaines comme les nouvelles technologies par exemple. Un formateur peut devenir responsable d’un programme ou évoluer vers un poste dans les ressources humaines.

Rémunération

Le salaire d’un débutant est compris entre 1 290 et 2 300 euros brut par mois. Il dépend pour une bonne partie de la notoriété et de l’expérience du formateur : un professionnel confirmé peut gagner plus de 3 500 euros par mois.

Compétences : Retour en haut de la page

Un travail de terrain

Difficile d’être un bon formateur ou une bonne formatrice si l’on ne possède pas les talents de communication et d’adaptation indispensables pour faire face à des interlocuteurs aux profils très différents. Et pas question de se laisser déstabiliser par des stagiaires peu motivés ou par des questions inattendues. Il faut pouvoir aussi se remettre en question et apprendre rapidement : les cas ne sont pas rares où le formateur doit parfaire sa propre formation avant de prendre en charge un groupe de stagiaires.

Accès au métier : Retour en haut de la page

Bac + 3 au minimum

Le niveau bac + 3 est un minimum, même s’il existe une poignée de diplômes très ciblés au niveau bac + 2.

  • À bac + 3, on recense plusieurs licences pros : master pro Sc. humaines et sociales mention education formation spécialité consultant, conseiller, responsable de la formation (Dijon).

Retour en haut de la pageLes types de formations qui mènent à ce métier :

Synonyme(s) : Retour en haut de la page

animateur(trice) de formation

Partager l'article : Formations formateur d'adultes infos France

f