Ajouter un sujet

trichotillomanie

Partager : f

hiba

bonjour je suis une jeune femme atteinte de se qu'on appelle la trichotillomania depuis l'age de 17 ans j'ai 27 ans maintenant et chaque fois que j'essaie d'arreter je rechute je n'ai jamais ete voir un psy car je me disait que je pouvait resoudre le probleme toute seule j'ai peur des consequances et j'aimerais rentrer en contact avec des personnes atteintes de ce toc terrible merci a tous

Répondre

posté le 30.11.-0001
Oui j'ai beau chercher je ne trouve pas de contact utile dommage, il y a biensur les forums style graap.ch ou tu peux échanger avec des personnes qui connaissent la même problématique que toi c'est très douloureux. Mais pourquoi ne pas avoir contacter un psy ?
Répondre


souad

posté le 30.10.2008
je ne c pa koi vs dire car g le meme problem ke vs ...je sui ttm depui lage de 13an et je sui 26an maintenan...g rien pu fair pour guerir car je me disai la eme choz q vs: je vai arreter san l'aide 2 personne..mai maintenan j'avou ke la sollution et d'aller voir un psy mai le probleme c q chez ns il n'ya pa un spetialiste pr TTM...je soufre et g vraimen peure 2 me marrier...mai si vs voulez on éssaye enssemlbl des ojordui de combatre la maladie et d'areter tt tentative...par éxemple quan en veu arracher on change tou 2 suite ntr position..on se déplace...on met un foular..on respire profendémen..on boi un verre deau..mai on parallel on essaye 2 voi un spetialiste
Répondre

rosa

posté le 26.02.2009
je suis une maman très triste ma fille de 4 ans elle aussi se arrache les cheveux je suis desespere
Répondre

sara

posté le 29.09.2009
bonjour moi aussi ça fait presque 9 ans ke j'ai cette maladie et kom souad a dit il ya pa de pescialistes pour la TTM j'essaye tjr d'arreter mais je peux pa car c plus fort ke moi mais si on discute de cela peu etre ça nous fera du bien surtt à chaque fois k'on a enive d'arracher les cheuveux on se connecte pour en parler vraiment ça me gene bccp celaaa
Répondre

KATIA

posté le 30.10.2009
BJR JE SOIFFRE DES MEME TOC E+JE C KE LA SOLUTION ET LE SPY MZI JE C PA COMMEN DIRE A MES PAREN KE JAI BESOIN DALLER CHEZ LE SPY IL ME PRENDRAI POUR UNE FOLLE AVAN JAVAI LES CHEVEU A LA MIS DU DOS OJOURDUI IL SON AU MENTON ET JAI DES TROU AU DESSU C LA GALERE JE PAR DANS UNE DEPRESSION JE FAI PLUS RIEN DE MA VI JE VAI PLUS A LECOLE JAI DEMISSIONNER JE C PAS KOI FAIRE
Répondre


Educh.ch

posté le 01.11.2009
Comme tous ces comportements difficile à supporter ... au delà bien sur de la thérapie de la rencontre avec un thérapeute psychologue ou médecin on peut aussi aborder la question du stress et de l'anxiété qui est génératrice de ce type de difficulté.
Répondre

glad28

posté le 18.12.2009
Bonjour, Moi j'ai bientot 30 ans et ce mal me poursuit depuis l'age de 11 ans environ.J'ai essayé a plusieurs reprise de m'arréter mais je n'y arrive pas. Je pensé que j'étais folle!Mes proches croivent que je perd mes cheveux du au stresse. Depuis 5 ans, je porte une prothèse capillaire et on ne vois rien mais meme si le resultat et magnifique se ne sont pas mes cheveux. Je me suis décidé l'année passé a parler de cela a mon conjoint mais je lui est juste dit que j'arraché mes cheveux et non pas que je les mangés aussi. Il essaie de faire en sorte que j'arrete meme s'il ne me voit jamais faire car je me cache, je ne veux pas etre vue dans cette mutillation! Depuis tous se temps je ne sais plus quoi faire. Et sa me fais peur car j'ai regardé pas mal de site où l'on parle de cette maladie et on y parle de personne a tendance suicidaire. Il se trouve qu'à l'age de 18 ans j'ai fais une tentative de suicide et j'en regrette sincerement le geste. et puis maintenant j'ai un enfant et tous se passe pour le mieux dans ma vie mais sa... c'est toujours la et sa me ronge , sa me fatigue mais je ne sais pas m'arréter. Si quelqu'un peu m'aider a stoper cela dites le moi svp.Je veux m'en sortir....Mais je ne sais pas comment. merci
Répondre

emmanuelle

posté le 28.01.2010
je suis ateinte de trichotillomanie depuis 16 ans moi aussi j'aimerai en parler a qualqu'un qui soit dans mon cas
Répondre

melle

posté le 12.06.2010
bjr , je voudrai prendre contacte avec vous !
Répondre

Na

posté le 26.08.2010
Bonjour à toutes et à tous... Comme il est difficile de trouver un endroit rien que pour nous, les trichotillomanes, j'ai créé ce forum : ttm-entraide . forumactif. com Je vous y invite!! Nous vaincrons!!
Répondre


Popy

posté le 07.02.2011
Bonjour, Moi aussi je suis atteinte de trichotillomanie, j'ai 16 ans et cela fait depuis mes 13 ans je crois. Il me semble, après avoir pris du recul, que c'est apparu suite à la mort de ma grand-mère, suivie de celle de mon premier chien. Et en plus de tout ça, à l'école, côté résultat tout allait bien, mais ma classe m'en faisait baver.. Et étant une personne très sensible, mais qui garde souvent beaucoup pour elle, je pense que c'est tout ça le déclencheure. Au début, je ne savais pas que ce que je faisais était une maladie. Puis je me suis posée des questions et je me suis rendue compte que ce n'était pas vraiment anodin ce que je faisais. J'ai donc été sur le net pour me renseigner et c'est comme ça que j'ai découvert que j'étais atteinte de ce TOC. Tout ce que j'ai pu lire m'a vraiment fait peur et pourtant, je n'ai pas réussi à m'arrêter de si tôt. J'ai essayé plusieurs fois, je me disais que j'allais y arriver et je tenais au maximum 3 mois; je me retenais pendant ces temps, c'était un énorme effort, mais à un moment donné, dans un moment difficile, je me disais "bon, juste un", et je vous laisse imaginer qu'à chaque fois, je repartais sur mon petit nuage, impossible de m'arrêter.. Et voilà, trois mois qui n'avaient servis à rien. Je m'en voulais, c'est sûr, mais je recommençais en me disant, "de toute manère, il est trop tard, je dois recommencer à zéro, maintenant que j'ai gâcher ces trois mois." Et pourtant, c'était déjà trois mois ! Je n'en parlais jamais (c'est ce que la plupart des TTM font d'ailleurs), et pourtant, il y a quelques mois je l'ai dit à deux amies de confiance; je leurs ai expliqué et elles ont été très compréhensive de mon malaise. Elles n'ont pas fait grand chose d'autre pour m'aider, mais le fait de savoir que je n'étais plus seuls à affronter ça, ça aide, je vous le promets. Mais j'ai quand même fini par le dire à ma maman. (vraiment, parlez-en à quelqu'un de confiane, ça aide tellement !) Ca n'a pas été facile du tout pour moi, parce que je me sentais tellement honteuse, d'être "différente" à cause de cette maladie, mais pourtant, ça m'a fait tellement de bien; c'était comme une libération, car garder le secret toute seule durant 3 ans, c'est quelque chose de vraiment très lourd à porter. Et je dois dire que ma maman m'a fait comprendre une chose essentielle : une mère ne jugera jamais pas son enfant, car elle l'aime; elle peut le comprendre et l'aider de la bonne manière. Maintenant ça fait 4 mois que je n'ai plus touché à mes cheveux. J'en ai plusieurs fois l'envie, c'est certain, mais une autre envie la surpasse encore plus, celle de guérir. Je sais que c'est vraiment difficile, mais il le faut, parce que cette maladie m'a rendue malheureuse. Quand on fait des crises, on est comme sur un autre monde, on ne se rend compte de rien ou plutôt on ne veut pas s'en rendre compte; et pourtant on sait que ce qu'on fait est mal, on a envie d'arrêter, mais l'envie de continuer est plus forte, il y a toujours une motivation en plus qui fait qu'on décide de continuer. C'est étrange, mais c'est la dure réalité. C'est un cercle vicieux, plus on le fait, plus on se dit que c'est pas grave si on le fait à nouveau, car on a déjà commencé avant. C'est affreux, car la culpabilité nous ronge. Je sais que je ne vous connais pas, ni les raisons de cette maladie chez vous. Ce que je sais sur vous, c'est que vous en souffrez, beaucoup même, car moi aussi j'en souffre et même si j'essaie de m'en sortir, que je suis positive, j'en souffre toujours. Je sais aussi que vous voulez tous vous en sortir, que vous avez tous peur de ne jamais y arriver, que vous avez honte et que vous vous sentez seuls. Et bien je vais vous dire, on va s'en sortir, car on en a besoin, on ne va plus avoir peur, car on va arriver à nos fins, on ne dois pas avoir honte, car on a pas voulu de cet enfer et on est pas seuls. Donc prenez sur vous, faite de votre mieux, allez de pas à pas, chaque effort est un pas vers la victoire. Même si le fait d'arrêter est difficile et vous rend malheureux, dites-vous que vous serez malheureux peut-être plusieurs mois ou plus, mais pas toute votre vie, et sachez que c'est venu du jour au lendemain, et même si ça part pas tout de suite, l'habitude que vous avez prise va disparaître. C'est un combat de quelques mois, contre une défaite de toute une vie. Alors soyez motivés ! Vous êtes tous des battants, vous vous battez tous les jour pour survivre à cette maladie qui vous tue à petit feu, mais battez-vous une fois pour toute avec elle et achevez-la !! J'espère que mon histoire et tout mon texte vous motivera et vous aidera à surmonter votre malêtre. Je suis de tout coeur avec vous tous, car je sais ce que vous vivez et je vous comprends ! Merci de m'avoir "écoutée" ou plutôt lue !! :)
Répondre

Fanny

posté le 16.02.2011
Salut, je recherche également des personnes trichotillomane j'habite en suisse tu peux me contacter par e-mail chatou373@hotmail.com
Répondre

Estelle

posté le 19.02.2011
Bonjour à chacune et chacun, Je partage ce toc douloureux qui me poursuit et rattrape depuis mon adolescence, j'ai aujour'dhui 33 ans. J'arrive à trouver des moyens de m'ABSTENIR, mais je retouche souvent à mes cheveux et les manques sont parfois difficiles à cacher. Je ne baisserai jamais les bras, nous sommes différents, nous sommes malades, et il faut trouver le chemin du rétablissement. S'entraider et partager nos expériences. Je souhaiterai organiser des réunions de Tichotillonames Anonymes sur Paris, dans un bar ou bien ailleurs. N'hésitez pas à me contacter par email : Ne baissez jamais les bras, analysons, et gardons le courage!
Répondre

Fatiha

posté le 03.12.2011
Bonjour je souhaiterai participer à tes réunions je suis ttm depuis 28ans je me bat tous les jours pour ne pas les arracher et j y crois ça fait trois mois que je n y ai pas touche partageons nos astuces peux tu me dire à quand la prochaine réunion et ou ? Merci
Répondre

Twitti

posté le 20.12.2012
Bonjour, Merci pour ce message très encourageant et plein d'espoir. En ce qui me concerne, c'est au niveau des cils et des sourcils depuis l'âge de 12 et maintenant j'en ai bientôt 30. J'y ai longuement réfléchi et je pense que c'est la manifestation/pulsion physique d'un important mal-être que l'on n'arrive pas à partager. La première fois, c'était un soir dans ma chambre, après l'énième scène de ménage de mes parents faite de cris, d'insultes et d'humiliation. Ce traitement m'était très souvent également destiné. Même si mon père si mon père n'avait jamais levé la main sur nous, il avait "sa façon" bien à lui de nous exprimer son amour :-) Les mots ne laissent pas de traces visibles, mais qu'est-ce qu'ils peuvent eux aussi faire mal... Aujourd'hui, je ne suis plus une ado. Je travaille, j'ai un enfant, un mari et tout ce qui va avec comme sources de joies mais aussi d'angoisses et de stress. Mon cas s'empire de jour en jour, de ce fait, je ne peux plus me passer de maquillage. Donc la piscine, le sport où l'on transpire, les soirées où les gens se trouvent à peine à 20 cm de vous etc. ça m'angoisse et j'évite de peur que quelqu'un découvre "mon secret". C'est un vrai cercle vicieux comme tu dis. J'aimerais éviter la thérapie si possible. Je vais essayer de me "soigner" seule dans un premier temps. Ca va demander bcp de sacrifices et peut-être que je vais y perdre qqch mais je veux y croire car je suis tellement mal dans ma peau. Mon mari (à qui j'ai avoué la chose tout récemment mais en stoppant très vite la conversation prise d'un gros sentiment de honte) va devoir apprendre à me voir déambuler complètement démaquillée et à accepter l'idée que sa femme est "malade". Je vais coller sur les miroirs des photos en gros plan d'yeux aux cils arrachés en espérant que j'en serai tellement dégoûtée et que ça m'attristera tellement que ça m'enlèvera l'envie de continuer... Les résolutions stupides prises en début d'année par mon entourage m'ont toujours fait rire. Mais le moment est venu que j'en prenne aussi. A nous deux 2013!
Répondre

sissi

posté le 15.10.2013
Bonjour,


Y-a-t il encore quelqu'un par ici? Je souffre également de la même maladie depuis l'âge de 8 ans!J'ai 33 ans à présent et n'ai trouvé aucune solution pour venir à bout de cette maladie!Je n'ai plus jamais essayé car lorsque cela allait mieux durant quelques mois, gâcher tous ces efforts en une soirée,je ne pouvais plus le supporter!Je ne m'arrache pas les cheveux mais les cils et sourcils!Je n'ai vraiment pas de chance car on a diagnostiqué également de l'alopécie chez moi(je perds mes cheveux)Je m'habitue à l'image que me renvoie mon miroir!je me dis que ce n'est pas le grave!C'est qui est le plus dur c'est de n'avoir personne à qui parler de ce problème!Mon entourage est au courant mais vu que je relativise en général!
Répondre

Glad28

posté le 16.10.2013
Bonjour, j'avais déjà posté un message il y a quelques temps... Aujourd'hui j'ai bientôt 34 ans et ce mal me poursuit toujours!! J'essaie encore de trouver un moyen d'arrêter de désastre mais rien y fait!! Un moment de stress, ou un moment ou je me sens seul ou tout simplement quand je suis plongé dans mes pensées... Et me voilà plongé dans ce geste infernal de destruction!! Car pour moi c'est de la destruction! J'en ai tellement arraché que je porte une prothèse capillaire ...cela m'embelli c'est sur.. Mais va ne m'empêche pas de me sentir mal dans ma peau... Il devient de plus en plus difficile de gérer cette maladie ....et même si j'ai un homme formidable et des enfants que j'aime plus que tout... Ce qui pourrais laisser penser que ma vie est belle .. Et bien non!! Tant que je serais sous l'enprise de cette maladie je ne pourrais jamais être bien!!!
Répondre

Anam

posté le 19.10.2013
Bonjour.


Moi aussi, je suis aller voir un psy. Il est a Paris. Pour plus info. N'hésitez à me contacter.


À bientôt
Répondre

Lola24

posté le 11.06.2014
Hiba,

Je suis également atteinte par cette maladie et je cherche également quelqu'un pour parler. J'ai 19 ans et je le fait depuis que j'ai 11 ans. J'ai commencé après la mort de ma grand-mère maternelle et depuis je n'ai jamais arrêté.
Répondre

Eldange

posté le 12.06.2014
Salut idem trichotillomaniastop depuis mes 10 ans j'ai arrêté à 30 ans pendant 2 ans (donc c'est possible d'arrêter) et ensuite recommencer à 33 ans j'essaie de m'occuper le plus possible en faisant du sport (c'est ce qui m'avait permis d'arrêter) et d'essayer de m'occuper lors d'éventuels insomnie pour pas les arracher . Perso ce sont les cils et surcils.



Courage
Répondre

Titi

posté le 26.06.2014
Bonsoir tu as pu arreter?
Répondre

manue

posté le 04.07.2014
moi aussi je suis atteinte de trichotillomanie si tu veux onpeux en parler en privé j'aimerai bien avoir une copine qui partage ce probleme
Répondre

Mlle-tony

posté le 13.07.2014
Salut j'ai 16ans et je suis ossi atteinte de cette maladie et sa depuis que j'ai 1ans j'aimerais aussi en parler avec des personne atteinte de cette maladie . J'ai peur d'en parler avec des amie donc voilà j'aimerais en parler avec des personne comme moi par ce que je ces que je ne serais pa juger
Répondre

Messages similaires

Messages suivant de la categorie

Messages par odre chronologique

Derniers sujets

Dernières réponses

Forums