<% Dim actDate ActDate=DATE %>
Education Formation Coaching






 

Ateliers Formation continue

hyperactivité éducation spécialisée, hyperactif enfant formation travail social ritaline,

Pierre-Alain Luthi
Consultant socio-éducatif

Découvrir son projet de vie Atelier formation coaching à découvrir en cliquant Ici

Retour à la page d'entrée du site

Apprendre à développer des techniques simples et individuelles pour gérer ses émotions."
 

"Découvrir l'impact de ses émotions sur son rythme interne"

FORMATION EDUCATION
FORUM EMPLOI
DOSSIERS FORMATION
OFFRES D'EMPLOI
ACTUALITES EDUCATION
CONSULTANT SOCIO-EDUCATIF
SELECTION SITES EDUCATION
ADRESSES INSTITUTIONS
INFOS FORMATIONS
LISTE EDUC
LISTE EDUCH


FORMATION PROFESSIONNELLE
FORMATIONS SOCIALES
PREPARATION CONCOURS
CONCOURS SOCIAL
CFC-SOCIAL-SANTE
FORMATION PSYCHOLOGUE
FORMATION EDUCATEUR
FORMATION ASSISTANT SOCIAL
FORMATION A DISTANCE
EDUCATRICE PETITE ENFANCE
MONITEUR SOCIO-PROFESSIONNEL
FORMATION SOCIALE SUISSE
FORMATION EDUCATEUR SPECIALISE
FORMATION PROFESSIONNELLE
FORMATION CFC SOCIAL
ADRESSES IRTS
ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION CESF
FORMATION MSP
FORMATION TRAVAIL SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ANIMATEUR SOCIAL
CONSEILLER CONJUGAL
CONSEILLER EN PLANNING FAMILIAL
FORMATION ERGOTHERAPEUTE
FORMATION ENSEIGNANT SPECIALISE
STAGE ET STAGIAIRE
FORMATION AMP
BACHELOR MASTER EDUCATIF
FORMATION OSTHEOPATHE
FORMATION LOGOPEDISTE
FORMATION SOINS INFIRMIER
FORMATION KINESITHERAPIE
VALIDATION D'ACQUIS
FORMATION SUPERVISION
UNIVERSITE ONLINE
FORMATION THERAPIE BREVE
FORMATION-EMPLOI-QUESTIONS
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION SYSTEMIQUE
MEDIATION FAMILIALE
ESPACE ERIC STERN
ESPACE GROUPE
ANCIEN SITE
SITES INTERNET EDUCATION
ESPACE EDUCATION
ESPACE DEONTOLOGIE
UNIVERSITE SUISSE
BACHELOR-MASTER-EDUCATION
FORMATION GUIDE PATRIMOINE


OUTILS EDUCATIFS
FORUM PRATIQUES EDUCATIVES
APPROCHES THERAPEUTIQUES
APPROCHES EDUCATIVES
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION PNL
FORMATION MASSAGE
FORMATION JUNG
DESSIN ET ENFANCE
ATELIER INFORMATIQUE
FORMATION HYPNOSE CLINIQUE
GALERIE DE PHOTOS
FORMATION PETANQUE
FORMATION JARDIN
EDUCATION DELAFONTAINE
ASTRONOMIE ONLINE
FORMATION ECHEC
EDUCATION DAUPHINS
ENFANCE EN MARCHE
ETHIQUE DEONTOLOGIE VALEURS
FORMATION METHODOLOGIE
MOTS D'ENFANTS
PREVENTION ADOS
COURS ET ECOLE
FAMILLE D'ACCUEIL
BIBLIOGRAPHIE EDUCATION
ADRESSES INSTITUTION
FORMATION MUSICOTHERAPIE
METHODE TOMATIS
LOGOTHERAPIE FRANKL FORMATION
FORMATION PARENT
RAPPORT STAGE
FORMATION PARENT


COACHING SUPERVISION
FORUM COACHING
INFOS COACHING
COACHING HYPNOSE
FORMATION COACHING
COACHING ET CNV
FORMATION COACHING PNL
COACHING ET HYPNOSE
COACH ANALYSE TRANSACTIONNELLE
COACHING BENEVOLAT
FORMATION LIFE COACHING
COACHING MOBBING
COACHING CONTES
COACHING BURNOUT
SUPER NANNY COACHING
COACHING HYPNOSE
COACHING EDUCATIF
COACHING BURNOUT
COACHING SOCIO-EDUCATIF
COACHING ONLINE EDUCATION
COACHING-PREVENTION-ADOS


ENFANCE ET ANOREXIE
ENFANCE ET AUTISME
ENFANCE ET HYPERACTIVITE
ENFANCE ET DYSLEXIE
ENFANCE ET BOULIMIE


ANPE FORMATION
EMPLOI FORMATION
ANPE EMPLOI
ANPE-FORMATION
CV ANPE
ANNONCES INTERIM

GUIDE INTERNET FORMATION
FORMATION BOURSE
FORMATION DAY-TRADING
BROKER TRADING ONLINE
FORMATION INTERNET
FORMATION-SWISS
FORMATION E-LEARNING
ANALYSE TECHNIQUE

EDUCATION FORMATION ENG
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
EDUCATION FORMATION
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
TOURISME SUISSE BALLENBERG

 

Hyperactivité Education Parents- Enfants

  1. Le plus important dans le suivi d'un enfant hyperactif est la gestion émotionnelle de l'enfant et du parent.

    En effet seul une certaine sérénité peut permettre à l'enfant de retrouver un lien avec la réalité par la sécurité qu'il ressent dans la présence d'un adulte.

    Un suivi individuel en gestion émotionnelle .
    Prévenir ou dépasser un burnout
    , gérer son stress, ses émotions avec les outils de la cohérence cardiaque Heartmath. Apprendre à retrouver rapidement et à maintenir son équilibre émotionnel.

  2. Un suivi individuel découverte de son projet de vie .
    Un programme d'accompagnement sur la mise en place d'un projet de vie

  3. Un Atelier formation coaching en groupe,  "découverte de son projet de vie" Les infos sur l'atelier cliquez-ici

Demande d'information pour un suivi utilisez le formulaire ci dessous


Inscrivez la région concernée =>

 

Pierre-Alain Luthi est consultant socio-éducatif

Praticien Formateur HES-EESP
10 ans collaborateur du service psycho-pédagogique de l'armée, il est expert des bilans de situations, de la gestion du stress, de la médiation institutionnelle
Il est formé et supervisé
en cohérence cardiaque par l'institut Heartmath.
Animateur du site Educh.ch depuis 1997.
Expert en analyse sensorielle formé par le centre de recherche de Nestlé.
Breveté en hypnose clinique et en coaching.
Il pratique avec aisance les techniques de la programmation linguistique, de l'analyse transactionnelle, des outils de communication, Communication non violente, Analyse de valeurs et Histoire de vie.

Pierre-Alain Luthi est une personne ouverte et dynamique, qui ne craint pas de reconnaître ses limites.

Comment se déroule un coaching.

 

 

Le coaching tel que je le pratique avec la supervision du groupe de travail de l'académie romande coaching est un processus qui permet au coaché de faire le bilan de sa situation actuelle, de faire émerger de nouvelles ressources et de prendre des décisions. L'objectif étant des actions ciblées et précises dans le but de développer son activité professionnelle, de mettre en route un processus de formation ou de dynamiser celui-ci, d'évoluer sur le plan de ses relations.

Le processus coaching tel que proposé par le site Educh.ch n'est pas une thérapie, un mentoring ou une supervision. C'est un outil distinct et à utiliser dans des circonstances précises. Il faut donc déterminer clairement au début du processus si celui-ci est adapté à la demande du futur coaché.

Le coaching sur Educh.ch est intégré dans le cadre des multiples services du site sur internet et vous pouvez donc découvrir ce coaching en ligne.

Un coach Formation

 

Le site Educh.ch et ses différents services vous permettent d'obtenir un coaching en ligne de qualité, rapide, simple et à la carte.
Pierre-Alain Luthi Coach et consultant socio-éducatif est a votre disposition pour un coaching personnalisé à votre convenance et selon votre budget.
Par consultation, par email, par téléphone ou chat ce processus de coaching vous permet de faire le point, poser de nouveaux objectifs, dépasser des difficultés, trouver un emploi.
Je rencontre souvent des personnes qui se trouvent à un tournant de leur vie, désireuse de changement, d'évolution.

Je suis convaincu que le coaching en ligne par sa flexibilité, son adaptation permet au mieux d'accompagner et de soutenir réellement la mise en place de nouveaux projets de formation

- Fixer et mieux gérer ses objectifs de formations
- Bilan de compétences
- Travail sur les ressources
- Exercice et batterie de test si vous le désirez
- Travailler sur la confiance, l'estime, l'affirmation de soi.
- Augmenter l'attention, la concentration, la motivation.
- Apprendre à mieux gérer ou contrôler le stress, anxiété, trac.
- Clarifier une situation ou un problème.
- Préparer un entretien
- Mettre en place une stratégie de formation claire
- Définir un projet professionnel ou de formation.
- Éviter ou résorber un burnout ou épuisement professionnel
- Décoder un Mobbing, une situation relationnelle conflictuelle.
 

En effet, le coaching en ligne qui vous est proposé sur Educh.ch est constitué de plusieurs moyens.
 

- Consultation et rencontre individuelle.
- Contact rapide par le 0900 000 143 ligne directe.
- Echange par Email et le Forum du site.
 

Chacun de ses moyens est modulable à votre convenance, l'objectif étant votre satisfaction, un coaching de qualité.

Parcours

Je vous présente ici brièvement mon parcours et mon expérience professionnelle dans le domaine du Coaching :

Coaching et suivi de formation professionnelle, décision de réinsertion, projet professionnel depuis 1992.

Depuis 1995 je suis intervenant en tant que coach et soutien socio-éducatif dans le cadre de l’armée. J’interviens au début des cours d’école de recrue auprès des jeunes en difficultés d’adaptation ainsi qu’auprès de leurs cadres pour assurer un coaching de manager.

Dés 1998, j’ai développé un site sur internet sur l’éducation, au travers de ce site que j’anime, j’ai pu démarrer une activité de coaching en ligne plus ciblé.

Formation :

Après avoir suivi des études en théologie en France, je me suis dirigé en 1989 vers l’éducation spécialisée et l’intervention sociale. Dés 1992, j’ai suivi mes premières formations dans le domaine de la pnl, analyse transactionnelle et relation d’aide (coaching).

En 1994, j’ai obtenu le diplôme d’éducateur spécialisé, puis celui de praticien formateur (coaching de personne en formation).
 
En 1995 j’ai obtenu le grade d’officier spécialiste au sein du service psychopédagogique de l’armée, ce qui m’a permis d’exercer en tant que coach de recrue et de cadres.

En 2002 j’ai obtenu le certificat de maîtrise en hypnose clinique. (formation reconnue pour les médecins en Suisse)

C’est un parcours de vie enrichissant qui m’a amené à vivre en Israël, à Berlin, en Bretagne, ce parcours tant sur le plan humain, social et spirituel me donne toujours plus l’envie de faire partager les richesses que la vie m’a permis de découvrir. Le site Educh.ch est un lieu premièrement d’échange et de partage, même si aujourd’hui il me permet pour une part de gagner ma vie, cela me permettant aussi de dégager du temps pour le développer.

Outils

L’analyse transactionnelle
La Programmation neurolinguistique
L’hypnose
La méthodologie d’intervention ou Mie
Technique de résolution de problème et de prise de décision
Jeux de rôle
Métaphore et contes
Autohypnose

Voilà donc si vous avez une question n’hésitez pas à me contacter par email  luthip@bluewin.ch
 

Sujets et corrigés :
Concours d'entrée
 

Guide de préparation

au DEES (éducation

éducation spécialisée



 


 

N'hésitez pas a m'envoyer vos commentaires sur ce sujet et je développerais cet espace en suivant la situation.

Envoyez moi directement un commentaire en écrivant ici, précisez votre adresse mail pour que je puisse vous répondre.

 
     

 


DOCUMENTATION

anibou

Les 50 Trucs pour la gestion académique du déficit d'attention

anibou

Gestion du déficit d'attention de l'enfance

Les 50 Trucs pour la gestion académique du déficit d'attention
Edward M. Hallowell, M.D. et John J. Ratey, M.D. © 1992

 

Dr Edward M. Hallowell, coauteur du livre sur le TDA: " Driven to Distraction " offre généreusement le texte suivant en disponibilité, sur Internet. Comme vous le verrez, dès le début, Dr Hallowell met l'accent sur le travail du professeur avec les étudiants qui souffrent d'un déficit d'attention. (N.B: En français, l'abréviation TDA = Trouble du déficit d'attention alors qu'en anglais, on utilise ADD pour Attention Deficit Disorder).

 

Les professeurs savent ce que beaucoup de professionnels ignorent : il n'y a pas qu'un seul mais plusieurs syndromes du déficit d'attention. Le TDA, dans sa forme la plus pure, n'apparaît pas souvent ; d'ordinaire il se mélange avec plusieurs autres problèmes tels que les difficultés d'apprentissage ou les troubles de l'humeur (dysthymie, maladie bipolaire). Le visage du TDA, comme la météo, change, tantôt inconstant tantôt imprévisible. Le traitement du TDA, malgré tout le sérieux de diverses études, demeure le fait de labeur acharné et de dévouement.

 

Il n'y a pas de solution facile permettant de gérer le déficit d'attention, que ce soit en classe ou à la maison. Malgré tout ce qu'on a dit et accompli, l'efficacité de tout traitement du TDA, à l'école, dépend des connaissances et de la persévérance de l'école et du professeur titulaire.

 

Voici quelques trucs de gestion scolaire, concernant l'enfant qui souffre d'un déficit d'attention (TDA). Les suggestions qui suivent concernent le professeur au niveau de sa classe, et les professeurs d'enfants de tous les âges. Quelques suggestions seront manifestement plus indiquées pour des enfants plus jeunes ; d'autres, pour des enfants plus âgés ; mais les sujets de structure, d'éducation et d'encouragement concernent tous les âges.

 

 

1. D'abord, assurez-vous que vous êtes bien en face d'un déficit d'attention. Il n'appartient sûrement pas au professeur de diagnostiquer le TDA, mais vous pouvez et devez soulever des questions. Assurez-vous qu'un(e) professionnel(le) a récemment fait l'examen de la vue et de l'ouïe de l'enfant ou exclu tout autre problème médical. Assurez-vous qu'on a fait une évaluation adéquate. Questionnez-vous jusqu'à ce que vous soyez convaincu d'avoir tout fait. Mais la responsabilité de tous ces examens revient aux parents, non pas au professeur qui en supporte le processus.

2. Deuxièmement, demandez du support. Il devient très exténuant, pour un professeur, d'avoir deux ou trois enfants en TDA, dans sa classe. Assurez-vous d'avoir le support de l'école et des parents. Assurez-vous d'avoir accès à une personne-ressource (orthopédagogue, pédopsychiatre, travailleur social, psychologue scolaire, pédiatre) que vous pourrez consulter, quand vous avez un problème Ce n'est pas le diplôme qui compte. Ce qui compte vraiment, c'est le savoir de cette personne sur le déficit d'attention, l'expérience d'avoir vu plusieurs enfants souffrant du TDA. Soyez certain que les parents travaillent avec vous. Assurez-vous que les collègues peuvent vous aider.

3. Troisièmement, connaissez vos limites. N'ayez pas peur de demander conseil. En tant que professeur, vous ne pouvez pas vous croire un expert sur un tel sujet. Sentez-vous à l'aise de faire une demande d'aide quand le besoin se fait sentir.

4. Demandez à l'enfant ce qui peut l'aider. Ces enfants sont souvent très intuitifs. Ils peuvent vous dire, si vous leur demandez, comment ils peuvent apprendre le mieux. Ils sont souvent trop gênés pour donner de l'information sans qu'on leur demande, par peur de paraître trop excentrique.

Mais essayez de vous asseoir avec l'enfant seul à seul, et demandez-lui de quelle façon il apprend le mieux. Souvent, l'enfant lui-même se révèle de loin le meilleur expert de son apprentissage. Il est surprenant de constater que l'on ignore ou néglige ses opinions la plupart du temps.

De plus, et surtout avec les enfants plus âgés, assurez-vous qu'ils comprennent bien ce qu'est le déficit d'attention. Cela vous aidera l'un et l'autre.

5. Rappelez-vous que les enfants en TDA ont besoin de structure. Ils ont besoin que leur entourage construise au-dehors ce qu'ils ne peuvent construire en dedans par eux-mêmes. Fabriquez des listes. Ces enfants profitent largement d'une table ou d'une liste, afin de s'y référer quand ils se perdent dans ce qu'ils font. Ils ont besoin de rappels. Ils ont besoin d'avertissements. Ils ont besoin de répétitions. Ils ont besoin de lignes de conduite. Ils ont besoin de limites. Ils ont besoin de structures.

6. Souvenez-vous de la partie émotionnelle de l'apprentissage. Ces enfants ont besoin d'aide pour trouver du plaisir dans la classe, de la maîtrise au lieu de l'échec et de la frustration, de la stimulation à la place de l'ennui ou de la peur. Il faut bien se soucier des émotions qui accompagnent le processus d'apprentissage.

7. Affichez les règlements. Écrivez-les nettement et mettez-les en évidence. Les enfants seront rassurés, sachant ce que l'on attend d'eux.

8. Répétez les directives. Écrivez les directives. Discutez des directives. Répétez les directives. Ces enfants ont besoin d'entendre les mêmes conseils plus d'une fois.

9. Établissez souvent le contact visuel "les yeux dans les yeux ". On peut " ramener " un enfant en TDA par le contact visuel. Faites-le souvent. Un coup d’œil peut sortir l'enfant de sa rêverie ou lui donner la permission de poser une question ou encore lui donner une approbation silencieuse.

10. Assoyez l'enfant en TDA près de votre bureau ou encore là où vous êtes la plupart du temps. Cela pourra éviter la "dérive mentale" qui affecte tant ces enfants.

11. Posez des limites, des frontières. Ceci les contient et les calme, sans être répressif. Faites-le avec consistance, prévoyance, promptitude et fermeté. N'entrez pas dans des discussions complexes et pseudo-légalistes de justice. Ces longues discussions n'amènent que diversion. Prenez vos responsabilités.

12. Élaborez un plan de travail aussi prévisible que possible. Affichez-le au tableau ou sur le pupitre de l'enfant. Faites-y souvent référence. Si vous devez le modifier, comme tout bon professeur le fait souvent, avertissez bien à l'avance et donnez tout le temps de préparation nécessaire.

Ces enfants tolèrent mal les transitions et les changements imprévus. Ils deviennent vite déboussolés. Prenez un soin particulier à préparer les transitions bien à l'avance. Annoncez ce qui va arriver, et donnez alors des avertissements répétés à mesure que le temps de l'activité approche.

13. Aidez les enfants à créer un horaire personnel qui suivra les heures d'école ; vous préviendrez ainsi la "remise à demain" qui caractérise bien le déficit d'attention.

14. Éliminez sinon réduisez la fréquence des évaluations minutées. Ces tests minutés sont sans grande valeur pédagogique et ne permettent pas vraiment aux enfants en TDA de montrer leur savoir.

15. Offrez-leur quelques soupapes de sécurité comme, par exemple, de quitter la classe pour un moment. Si cette idée peut s'inscrire dans le cadre des règlements de la classe, l'enfant pourra quitter la salle plutôt que de s'y faire chasser ; il aura plus de moyens pour réaliser l’autocritique et l'auto-adaptation.

16. Soyez pour la qualité plutôt que la quantité des devoirs. Les enfants en TDA ont souvent besoin d'une charge réduite de travaux ; on devrait leur donner cette prérogative surtout s'ils ont compris les objectifs. Ainsi, ils auront le même temps d'étude, sans s'enliser dans ce qu'ils ne peuvent faire.

17. Faites souvent le suivi des progrès. Ces enfants profitent beaucoup de fréquentes observations critiques. On les aide à demeurer sur la bonne voie en leur laissant savoir ce qu'on attend d'eux. Ceci peut devenir très encourageant.

18. Réduisez les gros travaux en petits travaux : c'est la plus importante de toutes les techniques d'enseignement auprès des enfants en TDA.

Les gros travaux ont vite fait d'écraser l'enfant qui se révolte par une réponse émotive telle que : " je-ne-serai-jamais-capable-de-faire-ça ". En réduisant la tâche en parcelles plus faciles à faire, l'enfant se sentira moins écrasé. En général, ces enfants peuvent faire beaucoup plus que ce qu'ils se pensent capables ; et le professeur, en décomposant la tâche, peut faire que l'enfant le prouve à lui-même.

Avec les jeunes enfants, cette tactique devient très utile pour éviter les crises de colère, qui succèdent à une sorte de frustration prémonitoire.

Avec les enfants plus âgés, cette tactique leur permet de se débarrasser d'une attitude de défaitisme qui paraît trop souvent leur lot. Cette technique aide de plusieurs manières. Vous devriez l'utiliser tout le temps.

19. Permettez-vous d'être décontracté(e), enjoué(e), original(e), flamboyant(e) ; ayez du plaisir avec les enfants. Créez de la nouveauté pendant la journée. Les enfants en TDA aiment le renouveau et y répondent avec enthousiasme ; de plus, leur attention aussi bien que la vôtre se conserveront bien mieux.

Ces enfants sont pleins de vie, ils aiment jouer et surtout détestent s'ennuyer. Leur "traitement" implique tellement d'aspects ennuyeux tels les structures, les horaires, les répertoires, les règlements; alors montrez-leur à votre tour que ces affaires ennuyeuses ne vont pas de pair avec une personne et une classe ennuyeuse. Que le professeur se permette parfois un peu de bouffonnerie, il ne peut que provoquer une certaine détente.

20. Encore une fois, évitez de tomber dans l'excès de stimulation ; car comme une marmite sur le feu, tout peut sauter ; soyez toujours prêt à réduire la chaleur. La prévention demeure la meilleure façon de gérer le désordre en classe.

21. Autant que possible, ne manquez pas de mettre en relief toute forme de réussite. Ces enfants vivent tant d'insuccès qu'ils ont besoin qu'on les considère d'une façon positive. On ne peut trop souligner ce point ; ces enfants ont besoin et profitent des éloges qu'on fait d'eux. Ils aiment les encouragements. Ils s'en abreuvent et en sortent grandis. Sans cela, ils retournent dans leur coquille et perdent de leur vitalité. Très souvent, le côté dévastateur du TDA ne vient pas du TDA lui-même, mais du dommage qu'il crée à l'estime de soi. Aussi, faut-il prodiguer plein d'encouragements et de félicitations à ces enfants.

22. Pour eux aussi la mémoire fait souvent défaut. Enseignez-leur quelques trucs comme les procédés mnémoniques, les fiche-cartons, etc. Selon Mel Levine, ils ont souvent des problèmes au niveau de la " mémoire active " (espace disponible de notre esprit, peut-on dire) : ce qui explique leurs difficultés d'expression. Tous les petits trucs que vous pouvez imaginer (tels indices, rythmes, codages, etc.) sont d'un grand secours pour améliorer la mémoire.

23. Mettez en relief chaque idée. Faites ressortir et souligner les idées principales d'un texte. Ces techniques ne s'implantent pas facilement pour ces enfants ; mais dès qu'on leur enseigne, ces moyens aident beaucoup. Car pendant qu'ils apprennent, ils structurent et façonnent ce qu'ils apprennent. Cela donne aux enfants le sens de la maîtrise durant le processus d'apprentissage ; là où ils en ont le plus besoin. Autrement, ils vivront surtout l'ennui et la futilité.

24. Annoncez ce que vous allez dire avant de le dire. Puis dites-le. Et redites ce que vous avez dit. Comme beaucoup d'enfants en TDA sont plus visuels qu'auditifs, écrivez ce que vous allez dire : cette stratégie ancre les idées à la bonne place.

25. Simplifiez les instructions, simplifiez les choix, simplifiez les explications. Moins il y aura de verbiage, meilleure sera la compréhension. Utilisez un langage imagé. Comme le codage coloré, le langage en images retient l'attention

26. Le reflet sur soi aide l'enfant à devenir autocritique. Ces enfants peuvent être de mauvais observateurs d'eux-mêmes. Souvent, ils n'ont pas idée de la façon qu'ils se comportent. Donnez-leur cette information de façon constructive, comme : " Sais-tu ce que tu viens de faire ? " Ou " Penses-tu que tu aurais pu dire ça différemment ? " ou " Pourquoi penses-tu que cette fille est devenue si triste, après tes paroles? ". Posez des questions qui favorisent l'autocritique.

27. Précisez ouvertement vos attentes.

28. Pour les enfants plus jeunes, un système de pointage ou de récompense peut modifier le comportement. Les jeunes enfants en TDA demeurent sensibles aux récompenses et aux incitatifs. Plusieurs agissent en petits entrepreneurs.

29. Si l'enfant semble avoir de la difficulté à "comprendre" les habitudes sociales (comme le langage du corps, le ton de la voix, les moments opportuns, etc.) essayez de lui offrir discrètement des conseils spécifiques et explicites ; essayez de faire de l'entraînement social. Exemple: " Avant de conter ton histoire, écoute d'abord l'autre personne ou regarde l'autre personne quand elle parle ". L'on peut croire que plusieurs de ces enfants sont indifférents ou suffisants, voire égoïstes ; quand de fait ils ne connaissent pas l'interaction. Cette habileté ne vient pas naturellement à tous les enfants, on peut l'enseigner ou s'y entraîner.

30. Enseignez des stratégies pour faire des tests.

31. Montrez bien l'aspect ludique(jeu) des situations. La motivation améliore l'enfant en TDA.

32. Séparez les pair(e)s ou les trios, voire les groupuscules, qui ne fonctionnent pas bien ensemble. Il faudra tenter plusieurs arrangements.

33. Tenez compte du potentiel d'implication. Ces enfants ont besoin de se sentir engagés, branchés. Dès qu'ils s'impliquent, ils se sentent motivés et moins enclins au décrochage

34. Donner, quand c'est possible, des responsabilités à l'enfant.

35. Faites l'essai du calepin qui suivra l'enfant de la maison à l'école et de l'école à la maison. Ceci peut vraiment aider à la communication " parent-enseignant " dans le suivi quotidien de l'enfant, et éviter les interventions de crise. Comme de faire de fréquents reflets sur soi dont ces enfants ont besoin.

36. Utilisez, chaque jour, le compte-rendu des progrès de l'enfant.

37. Encouragez une stratégie qui favorise l'autocritique, par auto-évaluation. A ce sujet, de brefs échanges à la fin d'une classe peuvent aider.

38. Préparez le temps libre. Ces enfants ont besoin de prévoir et préparer leurs activités, sinon ils se surexcitent.

39. Félicitez, soulignez, approuvez, encouragez et rendez-vous disponibles.

40. Demandez, aux enfants plus âgés, de prendre note de leurs questions. Non seulement de ce qu'on leur dit mais de ce qu'ils pensent. Ils pourront ainsi mieux écouter.

41. L'écriture reste une difficulté pour beaucoup de ces enfants ; il faut développer des alternatives comme le clavier, le dictaphone. Utilisez les tests oraux.

42. Soyez comme le chef d'orchestre : il lui faut attirer l'attention des musiciens avant de commencer. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le silence, la gesticulation, etc. Gardez la classe "à l'attention" et pointez au besoin les différentes parties de la classe.

43. Dans chaque matière, offrez pour chaque étudiant, si c'est possible, le système de compagnonnage, avec numéro de téléphone. (Adaptation de Gary Smith)

44. Pour prévenir la gêne, expliquez bien le traitement que l'enfant reçoit en lui donnant des allures de normalité.

45. Contactez souvent les parents : ceci vous évitera de les rencontrer seulement en temps de crises ou de problèmes.

46. A la maison, encouragez la lecture à haute voix. En classe, lisez à haute voix autant que possible. Utilisez les histoires. Encouragez l'enfant à demeurer sur le même sujet.

47. Répétez, répétez, répétez.

48. Pour les enfants comme pour les adultes, un des meilleurs traitements du TDA c'est l'exercice, l'exercice rigoureux de préférence. L'exercice aide à libérer l'excès d'énergie, à concentrer l'attention, à stimuler certaines hormones et de plus peut devenir plaisant. Assurez-vous que l'exercice est plaisant et l'enfant continuera à le faire plus longtemps.

49. Avec les enfants plus âgés, insistez sur la préparation avant l'entrée en classe. Plus l'enfant aura une bonne idée de ce qui se discutera en classe un jour donné, meilleures seront ses chances de maîtriser le sujet.

50. Soyez toujours à la recherche des moments "lumineux". Ces enfants sont de loin plus talentueux et doués que ce qu'ils laissent paraître. Ils sont pleins de créativité, de spontanéité et d'enthousiasme. Ils ont du ressort. Ils reviennent toujours à la charge. Ils sont enclins à la générosité d'esprit, ils sont heureux d'aider. Ils ont habituellement un petit quelque chose qui les met en valeur peu importe ce qui va se présenter. Il faut se rappeler qu'il y a une mélodie écrite dans cette cacophonie, une symphonie à écrire.
 

 

 

Extraits du livre "Driven to Distraction", 1994.

(Traduction libre et non-autorisée de ces textes, selon l'esprit et le style des auteurs.)

 

Texte original disponible sur les sites Internet de l'hyperactivité, à l'adresse :
http ://services.bunyip.com2331/school/staffroom/50clas.html

 

 

Des mêmes auteurs, veuillez aussi lire :

 

· Vivre Soi-même le Déficit de l'Attention

(What is like to have ADD)

 

· Suggestions sur les Critères Diagnostic du Déficit de l'Attention chez les Adultes

(Suggested Diagnostic Criteria For Attention Deficit Disorder In Adults)

 

Les 50 Trucs de Gestion du Déficit de l'Attention chez l'Adulte
(50 Tips On The Management of Adult Attention Deficit Disorder)

 

Également disponible Answers to Distraction, 1994.

 

Dr Claude Jolicoeur, pédopsychiatre, Montréal, juin 96.

 

Source : http://www.aei.ca/~claudej/GestionduDA-enfance.html