Education Formation Coaching






 

Ateliers Formation continue

Jung et les enfants thérapie approche éducative formation online

  formation professionnelle emploi

Fils de pasteur, il naquit le 26 juillet 1875 à Kesswil dans une petite commune de Suisse.

Après des études au collège de Bâle, il entreprit des études de médecine puis se spécialisa en psychiatrie.

Élève d'Eugen Bleuler, il soutint une thèse de doctorat concernant « La psychopathologie des phénomènes dits occultes ». C'est sous sa direction qu'il a travaillé au Bürgölzi ou il a entre autre rencontré Sabina Spielrein dont il fut le psychiatre, l'analyste et l'amant.

Il s'intéressait de près à l'œuvre de Sigmund Freud, qu'il rencontra en 1907 et dont il devint le dauphin. Cette rencontre avec Freud, de 19 ans son aîné, fut pour lui déterminante ; il écrit par exemple :

« Un coup d'œil superficiel sur mon travail suffit pour voir ce que je dois aux géniales conceptions de Freud. Je puis assurer qu'au départ, j'ai passé en revue toutes les objections qui ont été lancées par les spécialistes, contre Freud. Mais je me suis dit qu'on ne pouvait réfuter Freud qu'à condition d'avoir soi-même utilisé souvent la méthode psychanalytique et d'avoir vraiment fait des recherches de la même manière que Freud, c'est-à-dire en considérant la vie quotidienne, l'hystérie et le rêve de son point de vue à lui, sur une longue période et avec patience. Si on ne peut pas le faire, on n'a pas le droit de porter un jugement sur Freud à moins de vouloir agir comme ces fameux hommes de science qui refusaient de regarder à travers la lunette de Galilée. »

En 1912, il se fâche avec Freud et la psychanalyse freudienne. La raison scientifique de la rupture est l'approche que Jung fait de l'inceste, qu'il considère comme étant un désir de retour à la mère avant d'être un désir génital visant le parent de sexe opposé. Ceci remet en cause la primauté de la sexualité de la libido freudienne. Jung introduira plus tard le terme d'inconscient collectif que Freud a toujours considéré comme inutile.

Après une grande période de solitude et de doutes, Jung poursuit des recherches personnelles, fondant une approche de l'âme humaine qu'il dénomma psychologie analytique. Les relations entre les tenants de l'approche freudienne et ceux de l'approche jungienne ont été (et sont encore parfois) bien plus passionnelles que scientifiques.

Carl Jung meurt le 6 juin 1961 à Küsnacht en Suisse. Il est enterré au cimetière de l'église protestante à Küsnacht.

 

Le créateur de concepts [modifier]

Jung poursuit, tout au long de sa vie, une analyse de la psychologie humaine qui le fait s'intéresser à la psyché de la personne normale avant de s'intéresser à la psyché de la personne névrotique ou psychotique. Cette différence fondamentale dans l'approche lui permet de mettre en lumière des concepts psychologiques majeurs, parmi lesquels les archétypes psychologiques, l'inconscient collectif (à partir de ses études de la mythologie, de l'alchimie et à partir d'un rapprochement entre pensée orientale – Kundalinî Yoga – et théories psychanalytiques), la persona, l'animus et l'anima. Il contribue aussi à la psychologie par sa théorie des types psychologiques : c'est lui qui invente les notions d'introversion et d'extraversion. Il développe aussi les concepts de soi et d'individuation, stade final de la psychanalyse junguienne.

Pour ce qui est de l'introversion et de l'extraversion, Jung reprend les catégories platoniciennes d'extraversion et d'introversion pour décrire la "surdétermination" externe ou interne du comportement. Voici comment Jung décrit le type extraverti :

"Qui pense, sent, agit, bref, qui vit en accord immédiat avec les conditions objectives et leurs exigences, en bonne comme en mauvaise part, est un extraverti... sa conscience toute entière regarde vers l'extérieur parce que c'est toujours là que vient la détermination importante décisive. Non seulement les personnes, mais aussi les choses le captivent. Aussi agit-il sous l'influence des personnes et des choses...".

Voici maintenant le portrait de l'introverti :

"Chez lui, il se glisse entre la perception de l'objet et sa propre action une opinion personnelle qui empêche l'action de prendre un caractère correspondant à la donnée objective. La réaction habituelle de l'introverti est une réaction d'arrêt, de critique, de retour de soi-même. ".

Jung a laissé, dans la psychanalyse, une démarche originale et érudite de l'étude de la psyché. En particulier, il contribuera toute sa vie à une représentation de la psyché humaine dans sa complexité, à savoir ses rapports à la société, aux mythes, aux archétypes mais aussi à la spiritualité et au Transpersonnel.

 

Son apport [modifier]

  • Par rapport à Sigmund Freud (1856-1939), introducteur du concept moderne d'inconscient, Carl Gustav Jung apporte la notion d'inconscient collectif. Il déplace le fondement de la dualité pulsionnelle freudienne sur une double dualité, qu'il considère comme archétypique : la dualité créativité/destructivité et la dualité Instinctivité/spiritualité, ces deux dualités n'étant pas superposables (il y a, par exemple, des dynamiques spirituelles destructrices).
  • Par rapport au phénomène ovni, il est un des premiers auteurs, dans Un mythe moderne (1958), à suggérer l'importance d'étudier le témoin qui rapporte l'observation autant que l'observation per se ; et que l'explication du phénomène se situerait tout autant (voir plus) dans la psyché que dans le monde extérieur. De ce fait, il est un des précurseurs de ce que l'on nomme aujourd'hui le modèle sociopsychologique du phénomène ovni.

 

Jung, le nazisme et l'antisémitisme [modifier]

Bien que le champ de la psychanalyse fût à son époque dominé par des praticiens juifs et que Jung ait eu de nombreux amis et collègues juifs, une ombre pèse sur la carrière de Jung selon laquelle il aurait été un sympathisant nazi. En effet, en 1933, après la démisson de Ernst Kretschmer il accepta la présidence de la "Société médicale générale internationale pour la psychothérapie", dont il fit modifier immédiatement les statuts afin de permettre aux psychothérapeutes juifs allemands une affiliation individuelle : ils étaient interdits d'affiliation à une quelconque société savante en Allemagne. Mais il se retrouvait ainsi rédacteur en chef de la publication Zentralblatt fur Psychotherapie, dans laquelle fut inserré, à son insu, un éditorial recommandant aux psychothérapeutes de lire Mein Kampf. Jung affirma qu'il avait agi ainsi en accord et avec l'aide de ses collègues et amis juifs pour sauver la psychanalyse que les nazis considéraient comme une "science juive".[1]

Jung renonça au poste de président de la "Société médicale générale internationale pour la psychothérapie" en 1939 et rejoignit la cause alliée aux États-Unis. De plus en 1943 il aida l'"Office of Strategic Services".[2] Cette question reste toutefois l'objet d'une controverse.

L'expérience du nazisme a eu une grande influence sur le développement de l'archétype de l'ombre.

 

Notes [modifier]

  1. Mark Medweth, « Jung and the Nazis », dans Psybernetika, Winter 1996. [lire en ligne]
  2. Article « Jung, Carl Gustav » [lire en ligne] de la Columbia Encyclopedia, 6e ed.

 

Œuvres [modifier]

  • Aion, études sur la phénoménologie du soi, Albin Michel
  • Aspects du drame contemporain, Georg
  • CG Jung parle, Buchet-Chastel
  • Commentaire sur le mystère de la fleur d'or, Albin Michel
  • Correspondance, tome 1, 1906-1940, Albin Michel
  • Correspondance, tome 2, 1941-1949, Albin Michel
  • Correspondance, tome 3, 1950-1954, Albin Michel
  • Correspondance, tome 4, 1955-1957, Albin Michel
  • Correspondance, tome 5, 1958-1961, Albin Michel
  • Correspondance, W. Pauli / Jung 1932-1958, Albin Michel
  • Dialectique du moi et de l'inconscient, Gallimard
  • Essai d'exploration de l'inconscient, Gallimard
  • Essais sur la symbolique de l'esprit, Albin Michel
  • Introduction à l'essence de la mythologie, Payot
  • La Guérison psychologique, Georg
  • L'Âme et la vie,
    • Buchet Chastel (grand format)
    • Le livre de poche (format poche)
  • L'Âme et le soi, renaissance et individuation, Albin Michel
  • L'Énergétique psychique,
    • Georg (grand format)
    • Le livre de poche (format poche)
  • L'Homme à la découverte de son âme, Albin Michel
  • L'Homme et ses symboles, Robert Laffont
  • La Vie symbolique : psychologie et vie religieuse, Albin Michel
  • Le Fripon divin (Radin / Kerényi / Jung), Georg
  • Les Énergies de l'âme, Albin Michel (ISBN 2-226-10492-5),
  • Les Métamorphoses de l'âme et ses symboles
    • Georg (rand format)
    • Le livre de poche (format poche)
  • Les racines de la conscience
    • Buchet Chastel (grand format)
    • Le livre de poche (format poche)
  • Les Rêves d'enfants, tome 1, Albin Michel
  • Les Rêves d'enfants, tome 2, Albin Michel
  • Lettres sur la religion, Albin Michel
  • Ma vie : souvenirs, rêves et pensées
    • Gallimard (grand format)
    • Gallimard folio (format poche)
  • Mysterium conjunctionis, tome 1, Albin Michel
  • Mysterium conjunctionis, tome 2, Albin Michel
  • Présent et avenir, Buchet Chastel, Denoël, Le livre de poche
  • Problèmes de l'âme moderne, Buchet Chastel
  • Psychogénèse des maladies mentales, Albin Michel
  • Psychologie de l'inconscient
    • Georg (grand format)
    • Le livre de poche (format poche)
  • Psychologie du transfert, Albin Michel
  • Psychologie et alchimie, Buchet Chastel
  • Psychologie et éducation, Buchet Chastel
  • Psychologie et orientalisme, Albin Michel
  • Psychologie et religion, Buchet Chastel
  • Réponse à Job, Buchel Chastel
  • Sur l'interprétation des rêves, Albin Michel ou Livre de Poche
  • Synchronicité et paracelsica, Albin Michel
  • Types psychologiques, Georg
  • Un mythe moderne, Gallimard
  • Wolfgang Ernst Pauli & Carl Gustav Jung ; Correspondance 1932-1958, Paris, Albin Michel, 2000. (collection : bibliothèque Albin Michel Sciences) (ISBN 2-226-10785-1). Pauli, physicien, a suivi dans les années 1930 une cure analytique avec l'un des élèves de Jung, cure dont la série de rêves a été étudiée par Jung lui-même dans Psychologie et alchimie.

 

Voir aussi [modifier]

 

Articles connexes [modifier]

 

Liens externes [modifier]

Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur Carl Gustav Jung.

 

À lire (biographies) [modifier]

  • C.G. Jung : Ma vie, souvenirs, rêves et pensées, Gallimard, PARIS 1991
  • C.G.Jung :Le Livre des symbolesŒuvre richement illustrée.
  • Barbara Hannah : Jung, sa vie et son œuvre : une biographie d'après les souvenirs, Dervy, PARIS 2002
  • Christian Gaillard : Le Musée Imaginaire de Carl Gustav Jung, Stock, PARIS 1998
  • Linda Donn, Freud et Jung : De l'amitié à la rupture, PUF, PARIS 1995
  • Colin Wilson : Jung, le seigneur de l'inconscient, Editions du Rocher, 1985
  • Michel Cazenave : Jung, l'expérience intérieure, Editions du Rocher, 1997
  • Charles Baudouin : L'œuvre de Carl Jung, Petite bibliothèque Payot
  • Georges Bertin et Véronique Liard : Les Grands Images, lecture de CG Jung, Presses universitaires de Laval, Québec, 2005, 180p.
  • Carole Sédillot : ABC de la psychologie jungienne, Grancher, 2005, 372 p.
Vous voici sur l'espace jung du site Educh.ch le site vous permet surtout de découvrir et de parvenir a trouver sur le net de nouvelles infos sur les sujets qui vous intéressent. Cette approche est certainement un des fils rouges des présentations du site educh.ch.

L'apport de jung à l'éducation est peu connu ou peu usité, pour tant cet homme a par son originalité ouvert des portes nouvelles et intéressante dans le domaine de la compréhension du développement de la personne.

Toute la question est de la foi en un développement individualisé et dans cette époque ou les grands mouvements sociaux ont tendances à reprendre le dessus. Il est important d'avoir une bonne compréhension de la croissance individuelle, à mon avis bien sur.

Voici un formulaire pour vous faciliter la vie, vous pouvez en effet posez vos questions en ligne et si vous laissez votre adresse email je vous répondrais directement.

Service Online-Internet-Formation - Developpé par Johann Lüthi

 

L'APPROCHE JUNGIENNE AU CENTRE DE L'INTERVENTION EDUCATIVE.

VOUS TROUVEREZ SUR CETTE PAGE QUELQUES REFERENCES SUR CE TYPE D'INTERVENTION ET CE QU'EST L'APPROCHE JUNGIENNE.

Carl Gustav Jung

Historique de l'approche Jungienne

Jung et l'enfant

Sites Jungien 

Le site de référence en français 

http://www.cgjung.net/index.htm

Historique de l'approche jungienne

Carl Gustav Jung est né en 1875 près du lac de Constance puis va passer son enfance dans un presbytère près des chutes du Rhin. Son père et sa mère furent divisés. Sa mère était extravertie et instinctive; son père, introverti, pasteur pieux, luttait pour vivre selon la foi chrétienne mais était constamment torturé par le doute. Les usages exigeaient alors de préserver les formes extérieures du mariage, mais Jung, enfant sensible et intelligent, était conscient de leur échec. Ces influences s’intériorisèrent, alimentèrent ses conflits intimes et se manifestèrent dans ce qu’il appelle sa " personnalité no 1 " (la conscience) et sa " personnalité no 2 " (l’inconscient).

Dès sa plus tendre enfance, Jung eut des rêves et des fantasmes peu communs qu’il ne put comprendre que par la suite et dont il se demanda comment un petit garçon pouvait avoir des intuitions semblables à celles des peuples antiques. Il trouva la réponse à cette question dans le concept d’ " archétype " et dans celui d’ " inconscient collectif "; deux notions-clés de la psychologie jungienne.

 

Coaching Formation Emploi

Découvrez l'atelier formation coaching
"A la découverte de son projet de vie" en cliquant ici.
 

Si vous désirez un coaching en ligne n'hésitez pas à me contacter par email


Découvrir l'impact de ses émotions sur son rythme interne

Apprendre à développer des techniques simples et individuelles pour gérer ses émotions.

Retour à la page d'entrée du site Educh.ch

FORMATION EDUCATION
FORUM EMPLOI
DOSSIERS FORMATION
OFFRES D'EMPLOI
ACTUALITES EDUCATION
CONSULTANT SOCIO-EDUCATIF
SELECTION SITES EDUCATION
ADRESSES INSTITUTIONS
INFOS FORMATIONS
LISTE EDUC
LISTE EDUCH


FORMATION
FORMATION PROFESSIONNELLE
FORMATIONS SOCIALES
PREPARATION CONCOURS
CONCOURS SOCIAL
FORMATION EDUCATEUR
CFC-SOCIAL-SANTE
FORMATION PSYCHOLOGUE
FORMATION ASSISTANT SOCIAL
FORMATION ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION A DISTANCE
EDUCATRICE PETITE ENFANCE
MONITEUR SOCIO-PROFESSIONNEL
FORMATION SOCIALE SUISSE
FORMATION EDUCATEUR SPECIALISE
FORMATION EDUCATRICE
FORMATION EDUCATION SPECIALISEE
FORMATION EDUCATEUR SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ADRESSES IRTS
ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION CESF
FORMATION MSP
FORMATION TRAVAIL SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ANIMATEUR SOCIAL
CONSEILLER CONJUGAL
CONSEILLER EN PLANNING FAMILIAL
FORMATION ERGOTHERAPEUTE
FORMATION ENSEIGNANT SPECIALISE
STAGE ET STAGIAIRE
FORMATION CONCOURS AMP
BACHELOR MASTER EDUCATIF
FORMATION OSTEOPATHE
FORMATION LOGOPEDISTE
FORMATION SOINS INFIRMIER
FORMATION KINESITHERAPIE
VALIDATION D'ACQUIS
FORMATION SUPERVISION
UNIVERSITE ONLINE
FORMATION THERAPIE BREVE
FORMATION-EMPLOI-QUESTIONS
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION SYSTEMIQUE
MEDIATION FAMILIALE
ESPACE ERIC STERN
SHIATSU EDUCATION
ESPACE GROUPE
ANCIEN SITE
SITES INTERNET EDUCATION
ESPACE EDUCATION
ESPACE DEONTOLOGIE
UNIVERSITE SUISSE
BACHELOR-MASTER-EDUCATION
FORMATION GUIDE PATRIMOINE


OUTILS EDUCATIFS
FORUM PRATIQUES EDUCATIVES
APPROCHES THERAPEUTIQUES
FORMATION CONTINUE
APPROCHES EDUCATIVES
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION PNL
FORMATION MASSAGE
FORMATION JUNG
DESSIN ET ENFANCE
ATELIER INFORMATIQUE
FORMATION HYPNOSE CLINIQUE
GALERIE DE PHOTOS
FORMATION PETANQUE
FORMATION JARDIN
EDUCATION DELAFONTAINE
ASTRONOMIE ONLINE
FORMATION ECHEC
EDUCATION DAUPHINS
ENFANCE EN MARCHE
ETHIQUE DEONTOLOGIE VALEURS
FORMATION METHODOLOGIE
MOTS D'ENFANTS
PREVENTION ADOS
COURS ET ECOLE
FAMILLE D'ACCUEIL
BIBLIOGRAPHIE EDUCATION
ADRESSES INSTITUTION
FORMATION MUSICOTHERAPIE
METHODE TOMATIS
LOGOTHERAPIE FRANKL FORMATION
FORMATION PARENT
RAPPORT STAGE
FORMATION PARENT


COACHING SUPERVISION
FORUM COACHING
INFOS COACHING
COACHING HYPNOSE
FORMATION COACHING
COACHING ET CNV
FORMATION COACHING PNL
COACHING ET HYPNOSE
COACH ANALYSE TRANSACTIONNELLE
COACHING BENEVOLAT
FORMATION LIFE COACHING
COACHING MOBBING
COACHING CONTES
COACHING BURNOUT
SUPER NANNY COACHING
COACHING HYPNOSE
COACHING EDUCATIF
COACHING BURNOUT
COACHING SOCIO-EDUCATIF
COACHING ONLINE EDUCATION
COACHING-PREVENTION-ADOS
CONSEIL EDUCATIF


ENFANCE ET ANOREXIE
ENFANCE ET AUTISME
ENFANCE ET HYPERACTIVITE
ENFANCE ET DYSLEXIE
ENFANCE ET BOULIMIE
ADOLESCENCE ET SUICIDE
ENFANCE ET SURDOUANCE
ENFANCE ET TROUBLES SOMATIQUES


ANPE FORMATION
EMPLOI FORMATION
ANPE EMPLOI
ANPE-FORMATION
CV ANPE
ANNONCES INTERIM

GUIDE INTERNET FORMATION
FORMATION BOURSE TRADING
FORMATION DAY-TRADING
BROKER TRADING ONLINE
FORMATION INTERNET
FORMATION-SWISS
FORMATION E-LEARNING
ANALYSE TECHNIQUE
INFORMATIQUE EDUCATION

EDUCATION FORMATION ENG
HYPNOSIS ENGLISH
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
EDUCATION FORMATION
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
TOURISME SUISSE BALLENBERG
EXPOSITION NATIONALE 02
FORMATIONS PROFESSIONNELLE
EDUCATION SPECIALISEE HTM
COACHING EMPLOI HTML
COACHING INFORMATIONS

 


Formations sociales adresses
cours formations éducation


Sujets et corrigés : Concours d'entrée  

Guide de préparation au DEES (éducation éducation spécialisée


 

 

 

Carl Gustav Jung a soutenu que la psyché de l’homme a une partie consciente et une partie inconsciente. Dans l’inconscient de l’homme il y a l’inconscient personnel qui contient toutes les expériences vécues, tout ce qui est en train de se formuler avant de venir à la conscience; il y a aussi une couche plus profonde où la psyché produit des images ou des rêves correspondant aux thèmes que nous trouvons dans la mythologie ou dans les contes de fées, c’est l’inconscient collectif. L’inconscient collectif produit des images et des thèmes qui sont communs à toute l’humanité; que l’homme soit pygmée, inuit, aborigène ou occidental, moderne ou préhistorique, il possède cela en commun, que l’on retrouve dans les rêves, les mythes, les légendes et les contes de tous les peuples. Les thèmes fondamentaux, universels, Jung les a appelés les archétypes. Dans la psyché de l’homme, les déclencheurs de ces schémas archétypiques sont les instincts. L’intemporalité des archétypes relie l’homme à son essence propre, immuable depuis la fin des temps. Tous les enfants du monde connaissent ces archétypes; par exemple, une de ces images, qui a sa correspondance chez tous les peuples et toutes les civilisations est la sorcière.

En 1895, Jung commença ses études de médecine à l’Université de Bâle. Il écrivit sa thèse de doctorat sur le spiritisme et resta toute sa vie intéressé par les choses occultes. Il choisit ensuite la psychiatrie, parent pauvre de la médecine à l’époque, convaincu que la psyché était négligée et que c’était son destin que de tenter d’y remédier. Jung développa alors les tests d’associations et s’intéressa aux fantasmes bizarres de ses patients.

A cette époque, un vent nouveau venu de Vienne soufflait sur la psychiatrie. Freud avait publié ses études sur l’hystérie et sur les rêves et Jung estima qu’elles éclairaient aussi les " formes d’expression schizophréniques ". En 1907, il publia " La psychologie de la démence précoce ", Freud fut intéressé et l’invita. Pendant sept ans, Jung eut des rapports très étroits avec le mouvement psychanalytique et fut pendant quatre ans Président de l’Association Internationale de Psychanalyse.

Freud le vit comme un fils et successeur; cependant, dès le début, Jung eut des réserves sur les conceptions de Freud et fit cavalier seul pour porter son intérêt aux psychoses, à la religion, à l’étude de l’histoire sans laquelle il ne peut y avoir de psychologie de l’inconscient. Il rechercha des parallèles à ses rêves et à ses expériences fantasmatiques et il les retrouva à l’étude des vieux textes alchimiques. Puis il étudia le mythe de l’inceste et avança l’idée que les désirs incestueux sont plus spirituels que biologiques; ils ne se réfèrent pas à un comportement littéral mais inaugurent un développement spirituel. Cette vue allait tellement à contre-courant de tout ce que Freud avait enseigné que Jung se retira du mouvement psychanalytique.

Auparavant considéré avec froideur par le monde académique, comme adepte de la psychanalyse, - - - fortement critiquée en Suisse pour ses théories sexuelles - , il se retrouvait à présent abandonné par ses collègues et amis, traité de mystique. A la fin des années 1913, il eut plusieurs visions accablantes qu’il ne comprit qu’un an après, lorsque la guerre mondiale éclata...

Durant cette période sur fond de guerre, il décida d’accepter ses pulsions irrationnelles et franchit un pas en travaillant sur le contenu de ses émotions jusqu’à pouvoir les cristalliser sous forme d’images. Il se mit à jouer comme les enfants, construisant des maisons et villes de pierres, puis sculptant. A cette époque aussi, ses rêves furent emplis de détails historiques et d’une forte symbolique. Une femme dans ses rêves essaya de le persuader qu’il créait de l’art; une part de sa psyché inconsciente se présentait sous les traits d’une personnalité féminine, qu’il nomma par la suite " anima ".

Après 1917, le flot des rêves et des visions se calma et il passa son temps à en organiser le chaos, à étudier ses propres matériaux inconscients et ceux de ses patients et à élaborer sa théorie. Dès 1916, les fruits de ce travail devinrent livres et articles : " Dialectique du moi et de l’inconscient ", " Types psychologiques ", " L’Energétique psychique . Dans " Le Secret de la Fleur d’or " (1929), Jung expose ses tentatives pour produire des mandalas et les met en relation avec un système chinois de développement spirituel.

Emma Jung, sa femme, fut remarquable et parvint à s’adapter à la personnalité de son mari sans perdre la sienne propre. Outre qu’elle éduqua cinq enfants, elle prit des patients, donna des cours et séminaires à l’Institut Jung de Zurich; eut des entretiens avec des visiteurs du monde entier. Et à cette époque, il n’était pas encore courant qu’une femme mène ce mode de vie. Elle fit aussi un travail de recherche sur la légende du Graal, laissé inachevé à sa mort en 1955.

Pendant sa vie, Jung voyagea beaucoup, tout d’abord aux Etats-Unis avec son ami Freud, puis il y fit plusieurs séjours seul. Il visita le Nouveau Mexique et étudia les indiens Pueblos. Il vit l’Afrique du Nord, le Kenya et l’Ouganda. Il voyagea également à travers l’Inde et sembla plus impressionné par le bouddhisme que par la religion hindoue. Il visita également les pays voisins et finit par bien connaître l’Angleterre, à force d’y donner des conférences et séminaires.

Jung était un homme grand et large, élégant sans excès; en vieillissant, il prenait une allure frappante et donnait vraiment l’impression aux visiteurs d’être un grand homme. Il a dit de lui-même qu’il avait plus et moins besoin des autres que la plupart; il était parfois inquiet de sentir un démon le pousser à la poursuite de la connaissance sans considération pour les sentiments d’autrui et blessait parfois sans le vouloir. Sa vieillesse fut satisfaisante, malgré qu’il fut parfois convaincu que personne n’avait compris ce qu’il avait tenté de dire toute sa vie. Bien qu’admiré par de nombreux amis, il lui arriva de ne supporter ni la critique ni autrui. Il décèda à Küssnacht, près de Zürich, en 1961 à l’âge de 84 ans.

 

JUNG ET L’ENFANT

Carl Gustav Jung parle intensément de sa propre enfance et de ses impressions enfantines. Il raconte combien les concepts contradictoires de l’adulte ont été incohérents pour l’enfant qu’il était. A travers sa propre expérience, il nous donne un aperçu exceptionnel de comment un enfant pense et à quoi il pense. Les adultes ont souvent la fausse conception que les enfants ne pensent qu’à des choses infantiles, souvent considérées comme sottes, limitées . Cependant, l’adulte attentif peut reconnaître des capacités étonnantes chez l’enfant.

Jung propose que la psyché de l’enfant contient déjà toutes les structures nécessaires au développement progressif de la personne; la psyché de l’enfant n’est pas une " tabula rasa ", un espace vide, libre, en attente d’être rempli; mais, comme un bourgeon de fleurs, elle abrite déjà en puissance les informations de son épanouissement futur.

Jung a apporté une contribution importante à la compréhension du développement de l’enfant en démontrant, grâce aux tests d’associations, combien sa psychologie est intimement liée à celle de ses parents. Une famille entière peut même montrer, d’une façon frappante, des réactions similaires. Les enfants peuvent avoir des rêves qui reflètent les problèmes des adultes autour d’eux, et l’on peut souvent rapporter aux difficultés de ceux-ci, soigneusement cachées, les perturbations nerveuses ou les problèmes de comportement de ceux-là. Il suffirait parfois de mettre en lumière les difficultés et de les partager franchement avec l’enfant (à un niveau compréhensible) pour que sa nervosité ou son aspect réfractaire disparaissent. Jung décrit des situations de ce genre où un jeune a pu être guéri. Il a été jusqu’à dire qu’il est peu utile de traiter un problème d’enfant si les parents ne tentent pas simultanément d’éclaircir leurs propres difficultés; mais ses successeurs ont quelque peu modifié ce point de vue, estimant qu’il est possible de développer et de renforcer la conscience d’un jeune pour qu’il puisse, dans une certaine mesure, devenir un individu capable de résister aux influences nuisibles.

L’influence inconsciente des parents sur leurs fils et filles a beaucoup plus d’effets que n’importe quel précepte; ce qu’ils disent est moins important que ce qu’ils sont; l’influence de l’inconnu est beaucoup plus dangereuse que celle du connu. Les enfants réalisent souvent un aspect de la personnalité des parents qui a été refoulé ou que les circonstances les ont empêché de développer.

Il importe, pour que les enfants se développent de façon satisfaisante, que les parents, mais aussi les éducateurs, acceptent la vie, la vivent aussi pleinement que possible et qu’ils approfondissent leur connaissance d’eux-mêmes. Quand il y a frustration, et cela est souvent le cas, il faut qu’ils soient honnêtes avec eux-mêmes et le reconnaissent. Ce sont les secrets, les cachotteries, les cadavres dans les placards qui sont néfastes. Jung propose l’éducation non seulement des enfants, mais aussi celle des adultes à mieux se connaître, à cheminer sur la voie de l’individuation.

Les adresses essentielles pour Jung en France.

 

Sites Jung, l'approche Jungienne   

Site Jung en France: Site d'information complet sur l'approche Jungienne

http://www.jung.asso.fr/index.html Association Jung en France magnifique site très complet

http://users.skynet.be/reves/   Bienvenue sur le premier site d'analyse de rêves sur Internet.
Voir le site de Mme Chies-Elwood le site d'une trhérapeute Jungienne qui collabore à la Bérallaz
le rapport de Françoise qui nous présente la prise en charge Jungienne à la Bérallaz: super travail de stage.
outils en intervention éducative: l' approche Jungienne dans mes outils

Quelques sites sur les fonctions pensées intuition selon jung:

http://www.cgjung.net/oeuvre/types_psychologiques.htm

http://merelle.net/cas1/index.php

http://psychofac.free.fr/html/jung2.htm

Adresse que j'ai trouvé sur ce site excellent  Site Jung en France:

Vous pouvez enrichir cette rubrique en proposant de nouveaux sites.

Liste (non exhaustive) des annuaires, moteurs de recherche, sites où nous sommes référencés.


Les principaux serveurs en langue française


Les principaux serveurs en langue étrangère


Photos


Articles


Forum d'échanges


Editeurs