Créer une offre d'emploi (gratuit)

St-martin foyer pour ados

Partager : f
St-martin foyer pour ados

St-martin foyer pour ados

http://www.foyerstmartin.ch/index.html découvir l'infos sur leur site.

Qui sommes-nous?
Fondée il y a plus de vingt ans la Coopérative Saint-Martin a tout d'abord accueilli des jeunes gens en grande difficulté. Un couple soutenu par des thérapeutes et un médecin apportaient des soins chaleureux au sein de leur famille en complément de la pédagogie curative d'inspiration anthroposophe.

Aujourd'hui, le foyer Saint-Martin accueille des jeunes gens entre 14 et 18 ans en vue de les orienter sur leur chemin de formation. L'accompagnement qui leur est proposé vise à la réalisation de leur projet de vie.

La structure mise en place offre au jeune, à la recherche de son identité un champ varié de moyens et d'expériences capables de l'amener à se situer au travers de sa propre histoire et ainsi renouveler son engagement au sein des interactions sociales, scolaires et/ou professionnelles.

Elle s'adresse à des jeunes en panne de projet qui manifestent le besoin d'être accompagnés pour fonder leurs motivations et développer leurs compétences.

La maison d'habitation
La maison d’habitation située dans les alpes vaudoises sur la commune de Blonay peut accueillir six à sept jeunes gens internes entre 14 et 18 ans originaires des différents cantons romands ainsi qu’un certain nombre de jeunes externes ne logeant pas sur place et pouvant accéder au foyer par le train. Elle est dotée de quatre chambres sur deux étages : deux à un lit et deux à deux lits et une chambre située à l’extérieur de l’institution. Elle possède des espaces de vie communautaires – salle à manger, salon, cuisine - une salle de bain et des sanitaires à chaque étage ainsi que différents locaux et lieux nécessaires aux besoins des jeunes. Filles et garçons cohabitent dans des chambres séparées.
Un service de permanence est assuré durant les week-ends et les vacances au cas où surviendrait un problème de garde au sein des familles.

L'espace éducatif
Nous ne nous définissons pas comme un « lieu de vie » mais plutôt comme un lieu communautaire d'accompagnement alliant le vécu de l'expérience vivante aux processus de socialisation et de partage des savoirs.
L’équipe éducative s’efforce de développer l’autonomie et la responsabilité des jeunes dans les domaines de la participation aux tâches ménagères, l’entretien de leurs effets personnels, le maintien de l’ordre dans leur chambre, leur toilette et de toutes les activités relatives à l’apprentissage de la vie sociale et de l’indépendance. Retour

La conception anthroposophique
L’impulsion visant à accompagner les adolescents en quête de sens est issue de la démarche personnelle d’individus souhaitant contribuer activement à la construction sociale et à l’intégration des jeunes qui éprouvent des difficultés à se mettre en projet. Pour parvenir à ses fins, cette impulsion s’est liée à la démarche anthroposophique concernant notamment la connaissance de la nature humaine et son approche globale.
Cette démarche vise à soutenir la construction intégrale de la personne à travers un développement harmonieux de ses facultés cognitives, émotionnelles et motrices. Elle souhaite de plus contribuer à sa valorisation sociale. L’orientation anthroposophique fondée par Rudolf Steiner a pour objectif de permettre la juste relation entre l’homme et le monde dans une réciprocité libre et évolutive. Elle ne participe pas d’une confession religieuse et ne cherche pas à établir de dépendance entre les individus ou envers une instance extérieure. En outre elle favorise l’ouverture à toute démarche jugée susceptible de faire progresser la connaissance de la nature humaine et de l’action éducative. Retour

Le foyer Saint-Martin se donne pour objectifs auprès de jeunes de :

faire croître leur désir de vivre,
les amener à poser des choix de formation en recherchant tout moyen adapté à leur situation personnelle,
les accompagner dans leur mise en projet et l’évaluer avec eux,
les conduire à l’acquisition de leur autonomie.
« Le temps de l’adolescence est d’abord un temps donné pour renaître, c'est-à-dire se dégager de cette seconde matrice que représente l’enfance, prendre conscience de soi et explorer le monde, faire les choix fondamentaux, professionnels et humains, avant de s’engager dans les activités de la maturité. Recevoir le temps de l’adolescence donne la possibilité de ne pas commencer tout de suite et trop vite la  vie adulte. » Retour

Les étapes du placement
Le séjour chez nous devant être un temps relativement court (entre 1 année et 2 ans) , nous jugeons nécessaire d'investir la relation dès les premières semaines et pour cela, il nous semble important de pouvoir accéder à un maximum d'informations et d'avoir à cette fin le soutien des instances responsables du placement.

L’admission

Le processus d’admission s’effectue en deux étapes :

a) un entretien d’information
b) un entretien d’admission

Au cours de l’entretien d’information entre les éducateurs, le jeune accompagné des responsables du placement et des parents, nous explorons la nature de la demande. Il s’agit de percevoir les attentes.
Il est important d’évaluer la capacité du jeune à se mettre en projet. Lors de cet entretien, il est essentiel d'apprécier aussi la capacité du jeune à entrer en relation. Il nous faut autant que faire se peut appréhender la situation de la personne dans son environnement global. Il nous faut enfin aux vues de ces différents critères d’appréciation, estimer si nous sommes pertinents par rapport à la demande.

A l’issue de ce premier entretien, un temps de réflexion réciproque est proposé. Si le souhait du placement est confirmé, il doit être formulé par écrit par le jeune et appuyé par le responsable du placement (SPJ) après une semaine ou au plus tard deux semaines. Si le collège des éducateurs responsables est favorable à l’entrée du jeune au sein du foyer, il est convenu d’un entretien d’admission avec le jeune, la famille et le représentant du service placeur.

Cette admission du jeune dans le foyer est accordée dans la mesure où :

la nature des difficultés du jeune correspond à la palette adéquate de nos moyens pédagogiques et éducatifs,
la cohérence existe avec la vie du groupe déjà en lieu et place,
la capacité du jeune est jugée suffisante à entrer en projet.
L’entrée au foyer

Le contact avec le travailleur social ou la famille responsable du placement sera aussi important que les réponses aux questions qui précéderont l'entretien avec le jeune. Cette information sera pour nous une façon de préjuger des caractéristiques du jeune; toutefois, nous estimons que son séjour chez nous doit lui offrir de nouvelles possibilités afin justement d'essayer de lui permettre de se retrouver en dehors des conditions de son passé.

Il est à noter qu’il nous paraît nécessaire de collaborer en réseau avec tous les partenaires sociaux (professionnels et non professionnels). Dans ce but nous rechercherons des complémentarités, des synergies pour rendre le processus d’accompagnement plus efficace. Les attentes réciproques des différents partenaires du réseau sont alors clairement définies et identifiées et les rôles de chacun clarifiés.
Il est en effet important de pouvoir mobiliser, organiser, coordonner les différents intervenants du réseau autour de la position et du projet du jeune. Dans ce but chacun doit veiller à bien faire circuler l’information.
A ce titre, la collaboration avec l’assistant social garant du placement est de première importance. Interface entre le service placeur, les parents et le foyer, celui-ci entretient des relations étroites avec chacune des parties. Invité à chaque bilan, il participe de l’orientation de l’accompagnement du jeune qu’il suit et est consulté à chaque décision importante concernant la vie du jeune au sein du foyer (modalités générales de l’accompagnement, choix d’orientation, moment et suivi du départ…). Retour

Le travail avec les parents

Est réitéré le principe selon lequel les parents restent les premiers éducateurs de leurs enfants. Dans le ressenti des jeunes gens et leurs renvois faits à l’équipe le modèle parental reste de prime importance. Le travail avec la famille est défini comme une priorité dès la visite de pré-accueil. II se traduit dans la constance d’une sollicitation et d’une incitation à la participation active (rencontres avec les enseignants et éducateurs, accompagnement lors de recherches d’emploi, de démarches administratives, etc.) par des échanges permanents d’informations, des rencontres ponctuelles pour des bilans d’évolution de la situation du jeune, des visites à domicile si nécessaire, la possibilité d’entretien avec la psychologue avec l’accord de l’adolescent. En outre selon la nature de difficultés intra familiales rencontrées, nous pouvons suggérer un travail de thérapie familiale extra-muros.

Plusieurs fois dans l’année, il est proposé aux parents de venir assister à des fêtes durant lesquelles les jeunes ont l’occasion de montrer le fruit de leur travail artistique ou de leur voyage : pièces de théâtre, diaporama, projection de films vidéo… En outre nous sommes ouverts à ce que les parents participent à certains grands moments comme la fabrication de jus de pommes, l’extraction du miel, la fête de Noël... Occasions proposées à chacun de se percevoir dans une autre dynamique sociale à travers des activités volontaires.

à visiter absolument un très chouette site

post? par : le :

Informations Institutions Sociales site web :

Partager l'article : St-martin foyer pour ados

Partager : f

Poster un commentaire

Commentaires

Un ancien dit Voilà 10 ans que j'ai quitté ce foyer, et j'en garde des souvenirs magnifiques. Des échanges riches, un cadre strict, du respect mutuel et des responsabilités justement dosées, voila le cocktail qui m'a permis de corriger le tir après un début d'adolescence houleux. Un grand merci au travail des éducateurs et des divers intervenants que j'ai pu rencontrer. Je vous conseille fortement ce foyer si vous êtes prêts à jouer le jeu et que vous avez l'envie de vous en sortir.

4
Répondre

huon_jf@yahoo.fr dit Bonjour, educateur specialise en formation superieur de travail social à l'université de bretagne occidentale de brest 29 France. Je souhaite visiter votre institution et partager nos points de vue sur la prise en charge des ados. cordialement dans l'espoir de vous lire.Jean françois Huon

1
Répondre

touchelou@yahoo.fr dit je suis actuellement salariée a mi-temps a EDF dans le secteur relation à la clientèle depuis 25 ans et je désire suivre une formation par correspondance de déléguée a la tutelle des majeurs protégés afin de créer un cabinet indépendant de gérant de tutelle des majeurs protégés. est ce possible de poursuivre la formation par correspondance ? je vous remercie

1
Répondre

lucas.rac@voila.fr dit bonjour, Je suis étudiante à la HETS de genève. j'effectue un mémoire avec 4 autres étudiants sur les jeunes ados appelés incasable. Je désirerais pouvoir recevoir votre documentation dans l'objectif de savoir si votre travail est en parrallèle avec notre sujet. puis-je vous joindre par tel? Contacter moi sur le forum

0
Répondre