L'accueil dans la relation d'aide:

f
L

L'accueil dans la relation d'aide:

L'accueil dans la relation d'aide: circonstances, moyen, philosophie ou évidence ? pour tout renseignement, veuillez contacter le secrétariat à l'adresse: congresso2010@serviziosae.ch (tél. +41 79 241 54 54) Congrès AEMO et pratiques éducatives en milieu ouvert Le Groupement AEMO et pratiques éducatives en milieu ouvert de Suisse latine est né de l'intérêt et de la nécessité de ses membres de partager leurs expériences, d'affiner leurs connaissances, de promouvoir leurs activités, ainsi que communiquer une information pertinente inhérente au champ professionnel qu'ils occupent. Le présent congrès est le deuxième événement de ce type organisé depuis la naissance du mouvement en 2008. Tous les deux ans, une manifetsation semblable est réalisée dans l'un des cantons qui accueillent les diverses associations et fondations membres du Groupement. L’accueil idéal ? Un sourire » (Mère Teresa de Calcutta)... « Ich bin ein Berliner » raconta John F. Kennedy dans son discours historique du 26 Juin 1963 en s’adressant aux habitants de Berlin Ouest; discours reçu avec enthousiasme. Être accueilli fait partie de l’expérience fondamentale de chaque être humain : des représentations et des liens (qui prennent forme dans l’esprit et les émotions des parents, dans la succession des générations), du spermatozoïde accueilli par l’ovule, à la grossesse, jusqu’à la naissance. A partir de la mère et du père qui accueillent le bébé, aux contextes historiques, familiaux et sociaux qui accueillent les parents. L’accueil pourrait sembler quelque chose de primordial, d’inné, d’immédiat et de naturel. Quelque chose qui va de soi, qui existe automatiquement et avec spontanéité, presque instinctif, sans qu’on ait besoin de trop y penser. Mais on sait qu’il n’en va pas toujours ainsi: il y a ceux qui sont mieux équipés pour faire face à la vie et ceux qui le sont moins ; il y a ceux de qui on a bien pris soin et ceux qui ont subi des privations; ceux qui ont plus de facilité à accueillir et se faire accueillir et ceux qui se trouvent en difficulté. Le congrès a pour but de partager des expériences et des réflexions pour améliorer notre prise de conscience et nos compétences de travailleurs sociaux actifs dans la relation d’aide ; être accueillant et favoriser l’accueil chez l’autre, que ce soit par rapport à notre intervention ou dans le cadre des relations familiales; et enfin en lien avec les contextes sociaux de référence de la famille. Il s’agit donc d’approfondir les différents aspects qui composent et favorisent un accueil positif : le langage non-verbal; l’écoute; la restitution de mots-clés fortement significatifs pour le bénéficiaire (l’usager); l’empathie et l’affection; le partage de rituels et des temps; la connaissance et l’acceptation des différents contextes de vie et des valeurs respectifs de référence; l’utilisation du conflit comme instrument d’apprentissage et de changement; la valorisation des ressources individuelles et familiales; la construction des attentes et des différentes interventions éducatives, partagées entre tous les acteurs. Voici entre autres les aspects qui seront analysés pour comprendre comment créer et, si possible, maintenir dans le temps un climat accueillant, constructif, dans le respect d’une distance relationnelle adéquate entre le bénéficiaire (usager) et le travailleur social. On s’interrogera en particulier sur comment rendre possible le maintien d’un équilibre fragile et complexe entre, d’une part, les contraintes, les divergences et les besoins de protection et de l’autre la confiance, l’acceptation et l’accueil qui nous sont réservés (ou qui devraient nous être suffisamment accordés pour pouvoir instaurer une relation d’aide). Graziano MARTIGNONI Il est médecin, psychiatre et psychanalyste, Professeur au Département de Sciences économiques et sociales de l’Ecole Universitaire et Professionnelle de la Suisse italienne (SUPSI) ; il enseigne à l’Université de l’Insubria et à l’Université de Fribourg. Il a aussi enseigné dans plusieurs Universités d’Europe. Il est responsable de l’ «Osservatorio per le Medical Humanities » auprès de la SUPSI et est vice-directeur de la revue « Rivista per le Medical Humanities » de l’Organisation Hospitalière Cantonale du Tessin). Actuellement il étudie les enchevêtrements et les intrigues psycho-anthropologiques de notre société post-moderne (rapport entre la psyché et la société et ses nouvelles pathologies), les phénomènes de mutation de la subjectivité (à travers le filtre de l’acte d’éduquer et celui de soigner) et les questions épistémiologiques liées aux « Soins ». Guy HARDY Assistant social de formation, il a été, durant 20 ans, directeur d’un centre d’intervention en milieu ouvert auprès de familles en difficulté en Belgique. Il est actuellement formateur en Approche Systémique, en Thérapie Familiale et en Programmation Neuro-Linguistique. Il est administrateur de l’Association Européenne des Thérapeutes Familiaux. Il anime régulièrement des cycles de formation et des séances d'analyse des pratiques en France, en Suisse, au Luxembourg et au Québec. Il est membre de l’Association Européenne des thérapeutes familiaux. Il est l’auteur de nombreux articles et livres, parmi lesquels le plus représentatif de sa démarche est: «S'il te plaît, ne m’aide pas». Il est coauteur du « Petit Lexique pour l'usage du travailleur social ». Il a été co-directeur de la revue: «Traiter la maltraitance : une remise en question», Cahiers critiques de Thérapie Familiale. Daniele NOVARA Pédagogue, consultant et formateur, il est fondateur du « Centre Psychopédagogique pour la Paix et la gestion des conflits » (CPP) à Piacenza. Il en est actuellement le directeur. Il s’occupe au niveau professionnel de gestion éducative des conflits et de projets ayant trait aux droits des enfants. Il est responsable scientifique du « Centre Educatif pour enfants de 2 à 5 ans » au Kossovo. En 2001, il donne naissance à une nouvelle forme d’aide dans la gestion des conflits : l’approche maïeutique, inspirée des théories de son maître, Danilo Dolci. Il est directeur de la revue « Conflits. Revue Italienne de Recherche et Formation Psychopédagogique ». Il est l’auteur d’innombrables livres et publications. Professeur au Master de Formation Interculturelle à l’Université Catholique de Milan, il est aussi titulaire du Guichet de Conseils Pédagogiques pour Parents auprès de la Comune de Valenza (AL – Italie), de Piacenza et de Lecco. Karl Eia ASEN Psychiatre, thérapeute systémique et professeur à l’Université de Londres, il est directeur clinique du “Marlborough Family Service”, un centre national à l’avant-garde dans le secteur de la santé publique avec une orientation systémique. Dans ce centre, on travaille avec des familles en difficulté, qui présentent à la fois des comportements violents, des abus, des ruptures familiales, des maladies mentales graves, un abus de substances et d’alcool, des difficultés éducatives et une émargination sociale. Le travail se déroule dans des settings spécifiques, au niveau ambulatoire, dans les maisons des familles ou dans les établissements scolaires mais toujours dans un contexte multifamilial avec 6 à 10 familles qui ont une confrontation directe entre elles et qui apprennent l’une de l’autre. Il est co-auteur de divers livres et d’innombrables publications scientifiques. Le CAMELEON, compagnie de théâtre La compagnie Le Caméléon existe depuis 1994 et est spécialisée dans les animations interactives en matière de prévention. L’objectif de ses représentations est d’ouvrir le débat et de permettre aux spectateurs, enfants comme adultes, de devenir les acteurs de leur propre vie en utilisant une technique inspirée par le théâtre de l’opprimé d’Augusto Boal. Le théâtre forum est un moyen original pour aborder des thèmes difficiles avec sensibilité, doigté mais également avec humour et sans adopter un ton moralisateur. Avec plus de 2'000 représentations dans toute la Suisse Romande et en France, le Caméléon ne cesse de se diversifier et de développer de plus en plus des interventions lors de séminaires, de congrès, de journées pédagogiques et de formations pour diverses professions. Les comédiens sont issus, pour la plupart, de milieux socio-éducatifs ou scolaires. Certains y ont d’ailleurs encore une activité qu’ils exercent conjointement. Elle a à son actif de nombreux scénarios sur la toxicomanie, l'alcool, le sida, le racket, la violence verbale, le bouc émissaire, le mobbing, le chômage, les abus sexuels, etc.

Partager l'article : L'accueil dans la relation d'aide:

f