Créer une offre d'emploi (gratuit)

Test Tsedek

Partager : f
Test Tsedek

Test Tsedek

La conscience morale telle que la définit Baruch est un concept tout a fait intéressant.

Au lieu de reléguer celle-ci a une vieillerie perdue dans notre inconscient collectif, Henri Baruch en fait la poutre maîtresse du développement de la personnalité.

Pour Baruch en effet c’est la notion de justice qui permet à l’être humain de se développer correctement. Il lui paraît que l’insatisfaction morale a des conséquences bien plus graves que la frustration des instincts.

En cela Henri Baruch s’est déclaré en faux par rapport a l’approche psychanalytique à l’époque ou elle envahissait et dominait l’espace psychothérapeutique français. Considérant que l’assouvissement des pulsions conduisaient irrémédiablement à la violence et là la détérioration des rapports sociaux.

Sans pour autant rester enliser dans un moralisme d'arrière garde, dans une application légaliste des enseignement du judaïsme, il tentait par ses recherches dans le domaine de la psychiatrie sociale de mettre en évidence l’essence de la morale, et en quoi l’éthique était en fait au centre de tous les enjeux d’un monde moderne.

Aujourd’hui ou l’on commence a considéré comme un moindre mal l’islamisme, car il permet de calmer les banlieue ou d’offrir un cadre moral aux jeunes en perte d’identité. La lecture des ouvrages de Baruch me semble prendre tout son sens.

 

Son approche de la morale comme ciment de la société, et non pas comme un carcan, mais comme une ossature qui permet aux individus de s’épanouir dans le respect de leur prochain est très intéressante.

Sa définition aussi d’une justice empreinte d’humanité et de pragmatisme est vraiment fort intéressante.

 

Quelques définitions selon Henri Baruch 

 

La conscience morale : C’est la force principale qui fait agir la personnalité, qui lui donne non seulement une part importante de son dynamisme, mais le sens même de son orientation, réside dans le jugement et le sentiment du bien et du mal, du juste et de l’injuste. C’est la conscience morale qui confère à la personnalité humaine son caractère essentiel, tout au moins l’état de santé, caractère qui consiste dans son unité. Le dynamisme et l’orientation de la personnalité se nourrissent d’une part des pulsions instinctives, d’autres part du jugement de valeur moral.

 

Le tsedek : Terme hébreu désignant la justice et l’amour intimement lié. Non pas simplement cette justice aveugle qui fait peur, s’impose par l’autoritarisme et un mise en place d’un cadre éducatif inflexible et souvent inhumain. Pour mettre évidence la notion de tsedek, qui dans la racine hébraique met en évidence une justice faite et nourrie de bon sens. La capacité à intégrer celle-ci dans un contexte particulier, dans un parcours tant individuel que social.

 

Le test tsedek : Test psychologique mis en place par l’équipe de Baruch ayant pour but de définir le type de justice qui anime un individu. Les questions du test sont les suivantes.

 

1 dans une caserne, un vol a été commis. On a pas pu trouver le coupable. Le chef décide de punir un soldat sur dix. Que pensez vous de cette décision ?

 

2 Une faute grave a été commise dans une administration. On soupçonne vaguement quelqu’un sans preuve suffisantes. Néanmoins, on prend contre lui une grave sanction sous prétexte qu’il faut donner un exemple. Que pensez vous de cette décision ?

 

3 Un jeune homme désire vivement une place qui est occupée par un autre. Il fait du tort par ses réflexions malveillantes au titulaire de la place qui est renvoyé. Que pensez vous de cette conduite.

 

4 Deux candidats sont en lutte pour les élections et font valoir leurs mérites. L’un d’entre eux invente des calomnies sur la vie personnelle de son concurrent, pensant qu’il faut abattre son adversaire par tous les moyens. Que pensez vous de cette attitude ?

 

5 Un capitaine s’aperçoit que son commandant sous les ordres duquel il est fait des fautes dans son service. Sans lui en parler, il va le dénoncer au colonel. Que pensez vous de cette attitude ?

 

6 Une jeune femme souffrante et frileuse se sert sans restrictions, d’un appareil électrique pour se chauffer, alors que c’est défendu. Elle est accusée de vol d’électricité et conduite immédiatement en prison. Trouvez vous cette sanction justifiée ?

 

7  Un homme apprend qu’un de ses ennemis vient d’avoir un accident et est sans soins. Il refuse de lui porter secours, alléguant qu’il veut se venger. Que pensez vous de cette attitude ?

 

8 Dans un hôpital, on installe deux parties différentes, une partie pour les malades curables, guérissables, une autre partie pour les malades incurables. On fait tous les frais pour la première partie et on néglige la seconde. Que pensez vous de cette conception ?

 

9 Un jeune homme ayant une belle situation a sa mère qui restée seule, se laisse aller à une défaillance morale et est incultpée et condamnée. Le jeune homme refuse d’aller voir sa mère et de s’en occuper sous prétexte qu’elle est coupable. Que pensez vous de cette attitude ?

 

10 Dans une école un enfant est peu développé et ne sait pas se défendre vis-à-vis des autres enfants qui se moquent de lui et lui font des brimades. Ceux qui voudraient l’aider n’osent pas le faire de peur qu’on se moque d’eux à leur tour. Que pensez vous de ceux-ci ?

 

11 Une assistante sociale extrêmement dévouée consacre sans compter son temps à une entreprise. Le règlement de cette entreprise prévoit que tous les employés doivent signer un registre à leur arrivée et à leur sortie. L’assistante sociale qui reste souvent beaucoup plus longtemps que l’heure de sortie réglementaire oublie trop souvent de signer le registre. Le directeur la renvoie parce qu’elle n’a pas rempli les obligations du règlement. Que pensez vous de ce directeur ?

 

12 Un professeur présente tous les ans un certain nombre d’élèves qu’il prépare à un examen. Il doit donner des notes sur leur travail. Il recommande de la même façon les bons et les mauvais élèves, et leur donne à tous des notes élogieuses, afin qu’il ait le plus grand nombre d’élèves reçus et que son école soit réputée. Que pensez vous de cette façon de faire ?

 

13 L’alimentation se trouvant réduite par suite de circonstances on procède à un rationnement de la façons suivante : une très forte portion est donnée aux personnes valides qui produisent et qui travaillent, mais une ration de famine est laissée aux vieillards qui ne peuvent plus travailler. Que pensez vous de cette conception du rationnement ?

 

14 Un commercant a un nombre limité de marchandises. Il les réserve aux clients les plus riches et les plus puissants qui peuvent lui rendre en échange d’autres marchandises et les refuse impitoyablement aux autres. Que pensez vous de cela ?

 

15 Dans une période de rationnement on décide de réserver une meilleures ration pour les nationaux du pays (par exemple pour la France au Français) et défavoriser les étrangers. Que pensez vous de cette décision ?

 

Les réponses reçues sur une grande échelle à ce test, ont donné lieu à de multiples travaux et publications en France et dans d’autres pays dans les années 60.

 

Le test tsedek permet de mettre en évidence divers types de jugement.

 

Le premier type de jugement est le jugement du cœur dit jugement affectif : Un jugement qui n’admet pas que l’on condamne un innocent, qu’on piètine le plus faible, qu’on dépouille les étrangers, etc… ou qu’on viole les lois de l’humanité en faveur d’intérêt individuel.

 

A l’opposé vient le jugement de ceux qui sont indifférents au sort de leur prochain, piétinent allégrement le plus faible et qui ne sont sensible qu’à leur intérêt personnel. Jugement injuste

 

D’autres enfin, se conduisent selon ce qui se fait et admettent la coutume comme règle, même si elle est injuste c’est la constatation de fait.

 

D’autres, enfin expriment leur opinion en deux plans : le premier qu’ils relèguent dans le ciel ou la religion, le second plan ce qui se fait dans la pratique de tous les jours sur terre. Celui-ci est nommé le double jugement.

 

D’autres ne retiennent que l’utilité pratique apparente sans se soucier du juste ou de l’injuste, du bien et du mal. Ceci est le jugement utilitaire…

 

D’autres enfin, associent le jugement du cœur avec certaines nécessités pratiques individuelles ou sociales en vue de faire descendre l’idéal du ciel et de le réaliser pour le bien de tous sur terre. C’est là le véritable jugement tsedek dit jugement moral…..

 

Le but du test a été de déterminé si il y avait un lien entre le type de jugement et la gravité des diagnostique psychiatrique.

La conclusion a été que la disparition du cœur et des sentiments d’humanité, et le développement chez l’individu de l’indifférence affective, le cynisme et l’intérêt exclusif était souvent accompagné d’une plus grande gravité du diagnostique. Malheureusement pour Baruch se phénomène de perte du sens humain peut aussi apparaître dans une société, ce qui l’inquiète plus dans ses ouvrages.

Il est bien sur difficile de résumé ici la pensée de Baruch sur ce sujet, mais j’espère avoir éveillé votre curiosité à lire ses ouvrages et ses travaux de recherche.

 

Tiré de son ouvrage La psychiatrie sociale Henri Baruk Puf Que sais je 1955

Pierre-Alain

post? par : le :

Ethique Valeurs et Déontologie site web :

Partager l'article : Test Tsedek

Partager : f

Poster un commentaire

Commentaires

FARHI Daniel dit J'ai beaucoup de mal à lire un article, certes intéressant, mais truffé de fautes d'orthographe. Par ailleurs comment affirmer que l'islamisme apparaît aujourd'hui comme un moindre mal en ce qu'il fournirait aux jeunes des banlieues un cadre???

0
Répondre