Créer une offre d'emploi (gratuit)

Bilan général

Partager : f
Bilan général

Bilan général

Le bilan général est une sorte d'inventaire qui énumère les acquis et les manques de la personne en difficulté. Il sert aussi à énoncer ce qu'elle a ou n'a pas intégré et à porter un regard sur son mode de fonctionnement à un moment précis de son existence.

Il est normal que nous ne pourrons pas établir un inventaire complet de la personne observée: certains acquis ou manques peuvent nous échapper. Mais en observant systématiquement et rigoureusement la personne avec des moyens adaptés, nous pourrons obtenir nombre de renseignements et d'informations précises, utilisables et adéquates sur celle-ci et sur sa façon de fonctionner.

 

Un bilan général doit impérativement respecter, pour devenir opérationnel, trois principes:

 

1)                 Il doit viser un but précis et déterminé, à savoir l'état actuel d'une personne dans un moment donné de son développement;

 

2)                 Il doit faire la synthèse d'une variété d'informations d'origine multiple;

 

3)                 Il doit se réaliser, pour autant que se soit possible, dans le milieu de vie de la personne en contact avec celle-ci.

 

1.1            Composition du bilan général
 

Les différents aspects qui composent une personne, c'est-à-dire les aspects physique, émotionnel, affectif, psychologique, intellectuel, spirituel, culturel, social et relationnel doivent être représentés dans le bilan.

 

Un canevas précis et détaillé aide beaucoup ce travail et permet de donner des informations précises et observables de la situation de la personne sur différents niveaux:

 

-                Personnel: aspect physique, intérêts, hobbies, niveau intellectuel, sens moral, valeurs, acceptation de la réalité, traits de personnalité, troubles particuliers, comportements envers les autres, style de communication, identité personnelle, etc.

 

-                familial: type de relations entre les membres de la famille, organisation de la famille, etc.

 

-                institutionnel: acceptation et attitude face au placement, relation entre la personne en difficulté, l'institution et la famille, etc.

 

-                social: comportement, adaptation, autonomie, intégration, etc.

 

Tous les moyens et les outils que nous jugeons adéquats, pertinents et utiles par rapport à la situation générale et particulière à la personne observée peuvent être utilisés. Des ODC, des enregistrements vidéo ou audio, des entretiens, des tests de développements ou d'autres méthodes standardisées peuvent donc enrichir, compléter et faire partie du bilan général.

 

 

1.2            Utilisation des données du bilan général
 

Les informations recueillies grâce au bilan serviront à profiler une image précise de la personne à un moment donné, à mettre en forme les éléments de départ d'une action éducative individualisée (en prenant en compte les possibilités et les ressources de la personne) et à déterminer des critères d'évaluation capables de diminuer l'influence des impressions subjectives.

           


→ d'où partons nous?

→ pour qui agissons-nous?

→ où sommes-nous parvenus?

 

 

1.3            L'anamnèse
 

L'anamnèse permet de connaître le passé et l'histoire de la personne prise en charge. Elle peut mettre en évidence des faits particuliers, le genre de relations que cette personne entretien avec sa famille, etc.

 

Une anamnèse doit contenir:

 

-                les données permettant de la situer (prénom fictif, âge, sexe, etc.);

 

-                son histoire de la naissance à l'âge actuel;

 

-                les événements particuliers survenus dans son développement physique, psychologique, affectif et social;

 

-                les éléments retraçant son parcours scolaire, professionnel et éventuellement institutionnel;

 

-                les maladies, handicaps, accidents auxquels elle a eu au cours de sa vie;

 

-                les éléments particuliers liés au comportement en général, à son caractère, à sa personnalité, à ses intérêts, etc;

 

-                la situation familiale en tenant compte des aspects matériels, professionnels et socio-économiques;

 

-                les aspects relationnels familiaux et sociaux;

 

-                l'histoire de sa vie familiale, les règles de comportements, les habitudes, les coutumes, le style d'éducation, etc.

 

Nous pouvons interroger ou questionner (par oral ou par écrit) différentes personnes, par exemple  les parents, les membres de la famille, les enseignants ou d'autres intervenants, afin de trouver les renseignements que nous aurons besoin pour faire l'anamnèse. Des recherches dans des rapports, synthèses, dossiers institutionnel, etc. sont aussi possibles et utiles.

 

1.4            Utilisation des données de l'anamnèse
 

Les renseignements récoltés serviront à connaître l'histoire de la personne et ce qui l'a particulièrement marqué, à mettre un sens à sa vie tout en prenant en compte son évolution, à poser des hypothèses de compréhension du problème désigné et, enfin, à choisir et à cibler des orientations d'interventions éducatives.

 

L'anamnèse n'est pas une fin en soi, mais nous permet de comprendre comment la personnalité de la personne s'est construite et de la regarder dans son développement et son évolution tout en prenant en compte son histoire.

 

2.                 Construction d'une problématique
 

Afin de construire une problématique, nous exploitons les données recueillies dans le bilan général et dans l'anamnèse.

Nous en tirons des aspects prédominants sur lesquels l'action éducative pourrait porter et nous identifions une priorité sur laquelle nous déciderons ensuite d'intervenir. Celle-ci constituera le fil rouge de toute l'action éducative à venir.

 

2.1            Composition d'une problématique
 

Une problématique devrait contenir des informations sur:

 

1)      les aspects prédominants qui se dégagent de l'exploitation des données du bilan général et de l'anamnèse;

 

2)      l'importance et la pertinence de ces aspects;

 

3)      les moyens qu'on s'est donné pour s'assurer de la pertinence de ces aspects (analyse des données du bilan et celles de l'anamnèse) et en évaluer l'importance (observations effectuées, etc.).

 

2.2      Enoncé d'une problématique
 

Après avoir dégagé puis confirmé des pistes de travail, nous essayons ensuite de donner une formulation explicite et cohérente de la problématique sur laquelle l'action éducative envisagée s'y centrera. Plus la problématique sera claire et précise, plus les bases de l'action éducative entreprise dans le futur seront solides.

 

L'énoncé consiste à définir et à délimiter la problématique, à exposer les raisons du choix de celle-ci, ainsi que de soulever les questions qu'elle pourrait susciter.

post? par : le :

Méthodes Educatives Pédagogie site web :

Partager l'article : Bilan général

Partager : f