Ecole sociale romande à Yverdon Arpih

f
Ecole sociale romande à Yverdon Arpih

Ecole sociale romande à Yverdon Arpih

Une école sociale romande s’installe au Centre Saint-Roch d’Yverdon » ÉTUDES Le Centre romand de formation sociale, destiné au personnel des institutions sociales, emménage dans la Cité thermale. La science et l’économie n’auront pas l’exclusivité sur le nouveau campus yverdonnois du Centre Saint- Roch. Dès le mois d’août, le dernier étage de l’aile destinée aux étudiants de la Haute école d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud sera consacré à la formation dans le domaine social. Futurs éducateurs et maîtres socioprofessionnels tenteront d’y décrocher un diplôme d’Ecole supérieure. Actuellement basé au Montsur- Lausanne et doté de plusieurs salles de classe dans les cantons de Vaud, Fribourg et Neuchâtel, le Centre romand de formation sociale et de perfectionnement a décidé de concentrer son activité à Yverdon. L’un des motifs de ce déménagement est lié au changement de statut de cette école. Alors qu’elle décernait des certificats privés depuis 1984, elle est désormais chargée de former des maîtres socioprofessionnels et des éducateurs sociaux qui obtiendront un diplôme officiel d’Ecole supérieure. Ce nouveau rôle lui a été confié par l’Etat de Vaud suite à l’évolution de l’Ecole d’études sociales et pédagogiques, qui n’offre plus ce type de filière depuis qu’elle a accédé au rang de HES (Haute école spécialisée). Dans ce contexte, le Canton a souhaité que la formation soit dispensée exclusivement sur le territoire vaudois. Comme le bail de son bâtiment du Montsur- Lausanne arrivait à son terme, l’institution s’est cherché un toit unique. «Cela donnera une visibilité à l’école et permettra aux étudiants de s’identifier à un lieu», commente son directeur, Gilbert Bertschi. Pourquoi Yverdon? La Cité thermale est sortie du lot après des recherches menées entre Vevey, Morges et Yverdon, afin d’avoir une position centrée en Suisse romande. «Les locaux ont une taille adaptée pour un prix correct et les transformations ne sont pas à notre charge. De plus, la ville est accessible en transports publics comme en voiture et offre de quoi se restaurer, voire se loger», explique le responsable. C’est donc une centaine de personnes de toute la Suisse romande — étudiants, enseignants et personnel administratif — qui investiront l’école quotidiennement. Mais ils sont en réalité plus nombreux à être concernés par ce changement, puisque les étudiants ne passent qu’un tiers de leur temps à l’école et travaillent pour le reste en institution. Cette année, le Centre romand de formation sociale accueille ainsi quelque 150 futurs maîtres socioprofessionnels et éducateurs, une septantaine de personnes suivant un cours d’introduction au travail en institution, ainsi qu’une vingtaine de futurs formateurs, sans compter les cours de perfectionnement. L A U R E P I N G O U D Des éducateurs et des maîtres socioprofessionnels suivront leurs cours dans la Cité thermale NOUVEAUX LOCAUX􀀀Gilbert Bertschi, le directeur de l’école sociale, accueillera tous ses étudiants au Centre Saint-Roch dès le mois d’août. SITE ACTUELLe siège du Centre romand de formation sociale de l’ARPIH (Association romande pour le perfectionnement du personnel d’institutions pour handicapés) est installé au Mont-sur-Lausanne. PHOTOS ODILE MEYLAN/OLIVIER ALLENSPACH Cinqmille étudiants dans la Cité thermale Le syndic d’Yverdon, Rémy Jaquier, ne manque pas une occasion de rappeler que la Cité thermale se profile comme une ville de formation. L’arrivée d’une nouvelle école sociale conforte cette position. Récemment, l’association pour le développement du Nord vaudois, l’Office du tourisme d’Yverdon et la Société industrielle et commerciale ont d’ailleurs fondé une association destinée à favoriser l’accueil des quelque 5000 étudiants qui suivent des cours dans la ville. La majorité est issue du gymnase, du Centre professionnel du Nord vaudois et de la Haute école d’ingénierie et de gestion.Mais à cela s’ajoutent des centres de formation de plus petite taille à à vocation romande. L’Union vaudoise des garagistes, l’Union romande des professionnels deux-roues et la Fondation du Repuis accueillent déjà des apprenants, alors que la communauté de formation des sociétés de transports publics ouvrira des classes en 2007. L . P I .

post? par : le :

Formation Sociale en Suisse site web : www.24heures.ch

Partager l'article : Ecole sociale romande à Yverdon Arpih

f