formation psychomotricité

f
formation psychomotricité

formation psychomotricité

Filière en psychomotricité

La formation en psychomotricité est dispensée par l'Ecole romande de psychomotricité (erp), rattachée à l'Institut d'études sociales, en collaboration avec la Faculté de psychologie et des Sciences de l'éducation de l'Université de Genève.
 Cette formation prépare à une pratique professionnelle en psychomotricité qui s'exerce auprès d'enfants, d'adolescents et d'adultes, soit dans un but éducatif, soit dans un but thérapeutique.

La profession de thérapeute en psychomotricité
(psychomotriciens et psychomotriciennes)

La pratique psychomotrice s'intéresse à l'ensemble des relations entre vie mentale, affective et somatique ainsi qu'à leur expression sur le plan corporel.

Elle considère ces manifestations sous l'angle fonctionnel et expressif et dans leur interaction avec les facteurs historiques, culturels, sociaux et physiques qui fondent la personne humaine
 

 

 Elle ne s'adresse pas "(...) à la motricité en tant que telle mais à ce que la motricité représente, c'est à dire à la personnalité en action."

 
 
Champs d'application et domaines d'intervention:
 
La psychomotricité s'est tout d'abord développée pour les enfants qui suivent une scolarité normale ou spécialisée. Elle s'est ensuite étendue au domaine de la petite enfance ainsi qu'à celui des adultes et des personnes âgées.

Ces champs d'application, entre autres, devraient connaître une plus grande extension ces prochaines années, comme c'est déjà le cas en France, en Italie ou en Allemagne.

La pratique institutionnelle (équipe psycho-pédagogique, équipe de soins, etc.) ou libérale du thérapeute en psychomotricité (psychomotriciens et psychomotriciennes) se situe au niveau de la prévention, de la consultation, de l'éducation, de la thérapie, de la rééducation, de l'intervention par relais et du conseil.
 

 

 

 

 

 Dans le champ des mesures pédago-thérapeutiques et médicales, la psychomotricité s'adresse à des personnes dont l'histoire et les comportements psychomoteurs perturbés constituent un handicap personnel et social, une entrave à l'organisation de leur vie.

Ces perturbations peuvent être associées ou non à des atteintes génétiques, neurologiques, sensorielles, somatiques ou psychologiques.
Dans le cadre de la prévention médico-psycho-sociale, le thérapeute en psychomotricité (psychomotriciens et psychomotriciennes) peut notamment intervenir auprès de bébés ou d'enfants jeunes et de leur entourage (famille, crèche) pour soutenir le premier développement psychomoteur; il peut par ailleurs permettre le maintien en classe normale d'un enfant en difficulté scolaire. Chez la personne âgée, son intervention tend à favoriser l'autonomie et la mobilité psycho-corporelle.
 

La formation en psychomotricité prépare à une pratique professionnelle qui s'exerce auprès d'enfants dès le plus jeune âge, d'adolescents, d'adultes et de personnes âgées dans le cadre d'interventions à caractère tant préventif qu'éducatif et thérapeutique.
 


 Elle vise l'acquisition des compétences qui permettront aux futurs professionnels d'établir des diagnostics psychomoteurs, de poser des indications de prise en charge en psychomotricité et d'en définir les objectifs, de les mener à bien ainsi que d'avoir une activité de conseil dans leur domaine.
 
Plus précisément, il s'agit pour les étudiants :

de maîtriser et d'utiliser des connaissances et des concepts théoriques tant fondamentaux que spécifiques;
de connaître, différencier et utiliser les différents modes d'intervention de la psychomotricité et ses moyens spécifiques;
d'élaborer une réflexion riche et cohérente sur les articulations entre le corps, la motricité et le psychisme, ainsi que d'avoir une ouverture sur les questions liées à la recherche;
d'être capable d'observer et d'analyser des processus psychomoteurs sur soi et chez autrui;
d'avoir développé des capacités d'écoute et d'empathie tant corporelle que relationnelle et de savoir en faire usage de façon sensible et professionnelle;
de savoir utiliser la créativité développée dans le cadre de la formation pour construire de nouveaux outils d'intervention;
d'être capable de s'adapter à des contextes institutionnels et humains variés et de collaborer au sein d'une équipe multidisciplinaire.
 

Il s'agit d'une formation modulaire d'une durée de 4 ans basée sur l'alternance entre:

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

formation théorique;
connaissance de base en psychomotricité;
compétences relationnelles et créatrices;
travail technique et expressif;
outil d'analyse de la pratique professionnelle.
 LA FORMATION PRATIQUE

Pratique professionnelle sur le terrain (stages d'observation, stages en psychomotricité avec des groupes, stages en psychomotricité avec des individuels, travail en réseau);
Analyse de la pratique.  


  
 

 
La profession
La formation
Informations générales
Procédure d'admission
Evaluation des aptitudes personnelles
Validation des stages
Formulaire de candidature
Commission de l'erp

 

Procédure d'admission à la formation en psychomotricité

1. Généralités

La formation en psychomotricité est une filière de la HES-S2.
Sa durée est de quatre ans à plein temps.

Il s’agit d’une formation modulaire alternant formation professionnelle, théorique et pratique.

En fonction du nombre limité de places de formation, particulièrement concernant la formation sur le terrain, le nombre de candidats admissibles est soumis à une régulation.

2. Cadre général

Pour être admis-e à la formation en psychomotricité, il convient de répondre aux conditions suivantes :

  1. La langue d’enseignement étant le français, les candidats non francophones doivent justifier d’un niveau de maîtrise de cette langue correspondant au niveau B2 du Portfolio européen des langues en joignant une copie du diplôme ou de l’attestation de langue française correspondant. Les candidats dont le français figure comme langue à l’examen du diplôme de fin d’études secondaires supérieures en sont dispensés.
  2. Etre au bénéfice du titre d’études secondaires supérieures requis par les admissions HES-S2 ou, à défaut, avoir accompli les compléments de formation demandés. Les options paramédicales et socio-pédagogiques des diplômes EDD sont admises.
  3. Réaliser et valider l'expérience pratique préalable.
  4. Avoir démontré les aptitudes personnelles nécessaires.

3. Participation à une séance d’information

Organisées selon le calendrier joint, les séances d'information permettent aux candidats-tes d'obtenir des informations :

  • sur la profession,
  • sur la procédure et les conditions d’admission (titres, appréciation des aptitudes, expérience pratique préalable),
  • sur la formation choisie.

La participation à une séance d’information est en principe obligatoire.

4. Ouverture du dossier de candidature

L'ouverture du dossier doit satisfaire aux conditions formelles suivantes :

  1. être au bénéfice du titre d’études secondaires supérieures requis ou, à défaut, avoir accompli les compléments de formation requis 1 ;
  2. avoir réalisé, en principe, les semaines d'expérience pratique non spécifique et fournir l'attestation y relative ;
  3. avoir dûment rempli le formulaire de candidature et l’accompagner des annexes requises ;
  4. avoir réalisé l’autobiographie manuscrite attendue ;
  5. avoir participé à une séance d'information ;
  6. s’être acquitté de la finance d’inscription.

Les candidats répondant aux exigences formelles seront invités à démontrer les aptitudes personnelles nécessitées par l’exercice ultérieur de la profession à laquelle la formation prépare. Des informations complémentaires figurent dans la suite du présent document (Appréciation des aptitudes personnelles).

Si l'appréciation des aptitudes est positive, l'admissibilité est prononcée sous réserve, et ceci jusqu'à obtention du titre ou de l'attestation de la formation complémentaire exigée ainsi que de la réalisation complète du ou des stages et de leur validation.

La date de dépôt du dossier est fixée au 17 mars 2005.

5. Expérience pratique préalable

Principe:

La durée du stage préalable (fractionnable) est de 12 semaines dont 8 au moins dans le domaine santé-social au sens large (milieu social, socio-sanitaire, socio-éducatif, pédagogique).
Le stage doit être accompli avant l'entrée en formation.

Par santé-social au sens large, il faut entendre toute activité professionnelle des domaines social, socio-éducatif, socio-sanitaire, paramédical ou de la santé dans laquelle le candidat exerce une activité de responsabilité et d'accompagnement de personnes (usagers, clients, patients, …).

Les démarches nécessaires à l'accomplissement de l'expérience pratique préalable relèvent de la responsabilité des candidats.

Objectif: Le stage préalable dans le domaine santé-social au sens large doit permettre au candidat :
  • de découvrir et de se familiariser avec un terrain et une ou des populations dans le domaine des métiers de l'humain,
  • de se confronter à la vie et aux contraintes institutionnelles,
  • de tester ses aptitudes et sa motivation à exercer une activité professionnelle dans le domaine des métiers de l’humain,
  • d'affirmer sa motivation dans la poursuite d'études de haut niveau (agir expert) dans le domaine santé-social.
Validation:

La validation du ou des stages préalables est placée sous la responsabilité des organes du secondaire supérieur. Elle prend la forme d'une attestation de validation.

Aller à la liste des commissions cantonales de validation.

Toute question relative à la reconnaissance d’expériences particulières doit leur être adressée.

6. Appréciation des aptitudes personnelles

S’agissant d'une formation conduisant à des métiers de l’humain, les candidats doivent démontrer dès leur entrée en formation des prédispositions à la profession à laquelle la formation prépare.

L'appréciation des aptitudes personnelles a lieu une fois par année; elle porte sur l’autobiographie, un entretien avec un expert et une mise en situation dans les domaines du mouvement, de la musique et de la créativité (en principe les dates des sessions sont transmises lors des séances d'information).

Les éléments appréciés sont plus particulièrement les potentialités et les dispositions corporelles, musicales, relationnelles, psychologiques et psycho-corporelles du candidat ; celles-ci doivent être actualisables dès le début de la formation pour permettre au processus d’apprentissage de se dérouler.

Pour de plus amples détails, les candidats-tes se réfèreront à la suite du document «Appréciation des aptitudes personnelles».

7. Décision d'admission

La décision d'admission est prononcée par le site de formation, sous réserve des places disponibles, et transmise aux candidats.
Elle est prise lorsque les conditions concernant le titre requis sont remplies, l'appréciation des aptitudes personnelles positive et les stages validés.
Elle donne lieu à l'établissement d'un certificat d'admission. Ce dernier est valable une année et peut être prolongé, le cas échéant, une année supplémentaire. La date du certificat d'admission fait foi.

8. Conditions particulières à la filière

En raison du nombre limité de places de formation disponibles, particulièrement concernant la formation sur le terrain, le nombre de candidats admissibles est soumis à une régulation. Dans ce cadre, l'appréciation des aptitudes personnelles sert de paramètre de régulation.

9. Entrée en formation

Le début de la formation est fixé à la semaine 43 de chaque année.

10. Taxe d’inscription

La taxe d’inscription est de Frs 150.- et couvre une partie des frais liés à l’appréciation des aptitudes personnelles.

11. Ecolage

Un écolage de Frs 1000.- par année est demandé aux étudiants au début de chaque année de formation.

12. Certification

Deux démarches sont en cours en vue de la reconnaissance du diplôme de thérapeute en psychomotricité (psychomotriciens et psychomotriciennes):

  • l'une vise à obtenir la reconnaissance du diplôme de haute école de psychomotricité par la Conférence suisse des directrices et directeurs de l'instruction publique (CDIP);
  • l'autre est liée à l'accréditation de la filière de psychomotricité au sein de la Haute école spécialisée santé-social de Suisse romande (HES-S2) et vise par conséquent à la reconnaissance de diplôme HES.

[1] Pour plus de détails, se référer aux documents produits par la HES-S2


 
 

post? par : le :

Formation Sociale en France site web :

Partager l'article : formation psychomotricité

f