Infos sur les chartes de stages voir le site www.letudiant.fr

Partager : facebook
Infos sur les chartes de stages voir le site www.letudiant.fr

Infos sur les chartes de stages voir le site www.letudiant.fr

Une charte des stages qui ne fait pas l’unanimité

De plus en plus longs et nombreux, souvent non rémunérés, les stages concernent aujourd’hui aussi bien étudiants que jeunes diplômés. Face à cette situation, la charte de bonne conduite élaborée par le gouvernement ne semble pas être suffisante pour calmer la révolte de ces « nouveaux précaires ».

La galère des stages, Julien, 25 ans, connaît. Au cours de ses études d’économie, il en a effectué sept, tous facultatifs. Assistant marketing ou encore chargé de mission, il n’a jamais été renuméré plus de 300 euros par mois. « Le comble , c’est qu’on doit parfois payer soi-même pour faire un stage explique t-il. Pendant l’une de mes missions je devais partir au Sénégal et régler personnellement le billet d’avion et les frais de logement ». En septembre dernier, sur un forum de Solidarité Internationale, il trouve un mail d’une certaine Cathy appelant à la grève générale des stagiaires.

Mobilisation des stagiaires

Avec quelques autres compagnons d’infortune, ils fondent le mouvement « Génération précaire », contribuant à médiatiser une réalité longtemps restée méconnue auprès du grand public. A côté des chômeurs, rmistes, intermittents, et autres intérimaires, on découvrait de nouveaux précaires : les stagiaires… On estime leur nombre à 800 000 en France. Ils sont jeunes (entre 18 et 30 ans, mais quelquefois plus), globalement d’un niveau d’études et d’un milieu social élevé, mais parfois en galère. Parfois, ils naviguent de stage en stage -parfois sans aucune contrepartie financière- dans l’espoir que cela débouche un jour sur un « vrai travail ».
Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que ces expériences sont nécessaires, et peuvent constituer un véritable passeport vers l’emploi. Les questions soulevées ne reposent donc pas sur le stage en lui-même, mais bien sur l’abus peu scrupuleux qu’en font certaines entreprises, en l’utilisant pour remplacer de véritables CDD et CDI.

Charte de bonne conduite

Face à la médiatisation croissante de cette situation, le gouvernement a présenté la semaine dernière, une charte de bonne conduite -inscrite dans la loi sur l’égalité des chances- censée, selon lui, encadrer le secteur des stages. Signée par quatre organisations patronales (le MEDEF, la CGPME, l’UPA et l’UNAPL) et trois syndicats étudiants (l’UNI, la FAGE, et le PDE), elle a pour vocation selon le ministre délégué à l’Emploi Gérard Larcher. « de renforcer l’équilibre entre la nécessité de développer les stages, meilleure passerelle vers l’emploi et le besoin de les sécuriser ». Trois dispositions figurent principalement dans cette charte : une convention de stage unique et obligatoire, une limitation de la durée des stages hors parcours pédagogiques à six mois, et une gratification obligatoire pour les stages de plus de trois mois.
Presque autant que la charte elle-même, c’est la manière dont elle a été élaborée qui fait polémique. « Le gouvernement a lancé les négociations de façon purement opportuniste pour tenter de démobiliser les étudiants manifestants, nous avons donc refusé d’y participer » déclare Benjamin Vetelé, vice-président de l’UNEF (Union Nationale des Etudiants de France).

Sans valeur contraignante

Quant aux propositions que présente la charte, elles sont loin de satisfaire les membres de Génération Précaire. « Le document est inefficace car il n’a aucune valeur juridique explique Julien. Tant que des dispositions véritablement contraignantes ne seront pas prises, les entreprises pourront continuer à exploiter en toute impunité. Prendre un stagiaire pour six mois leur revient à environ 2 000 euros, alors que le coût est de 10 000 euros pour un véritable salarié. Pour les entreprises, le choix est vite fait. »
Parmi les revendications du collectif figurent une inscription du statut de stagiaire dans le code du travail de la même manière que pour l’apprentissage. Le mouvement propose également une rémunération progressive en fonction du nombre de mois de stages effectué dans l’entreprise.
Des idées que ne partage pas Olivier Vial, délégué général de l’UNI (Union Nationale Interuniversitaire) « Il est impératif de rappeler que le stage à une fonction pédagogique et ne peut être assimilé à un emploi. » déclare t-il. « Tout ce qui consiste en du travail déguisé sous forme de stages doit relever de la direction du travail. ». Le syndicat étudiant de droite défend par ailleurs l’aspect volontariste mais non prohibitif de la charte. « Une loi aurait crée une rigidité trop importante et les entreprises auraient proposé moins de stages » souligne Olivier Vial. Même son de cloche au Medef « Nous sommes conscients que certains employeurs abusent du système des stages et nous condamnons fermement ces pratiques, mais le Medef n’est pas là pour donner des coups de bâton aux entreprises. Si un jeune a accepté un stage qui se révèle ensuite un emploi déguisé, c’est du ressort de la loi et cela concerne les prud’hommes » déclarait Laurence Danon, présidente de la commission Nouvelles générations en février dernier.

Génération précaire maintient la pression

Toutes ces déclarations ne désarment pas Génération précaire. Julien, lui, bénéficie désormais d’un CDD, mais n’a pas lâché le mouvement pour autant. Lui et ses camarades comptent reprendre leurs actions de dénonciation, et sont également présents du 4 au 7 mai au Forum social européen à Athènes. Ils projettent également de soutenir par l’intermédiaire de leurs députés respectifs, une proposition de loi UMP qui vise à pénaliser les entreprises recrutant des stagiaires sans avoir vérifié la réalité de leurs formations. « Il nous importe peu que les réformes viennent de droite ou de gauche, rappelle Julien. Notre mouvement n’est pas partisan, nous visons un objectif simple : la réforme des stages. »

Basil BURLUMI

 

Premier emploi
 
La convention-type de stage étudiant en entreprise
La convention est signée par les trois parties (stagiaire, établissement, entreprise) et fait référence à la charte des stages étudiants en entreprise.
Les items obligatoires de la convention-type de stage étudiant en entreprise qui seront repris par décret sont les suivants :
Le stagiaire est sous statut étudiant.
I - Les parties
1 - Nom et adresse de l’établissement d’enseignement supérieur, et son représentant
2 - Nom et adresse de l’entreprise, son représentant, et adresse et désignation du service de déroulement du stage
3 – Nom et adresse de l’étudiant(e), et intitulé de son cursus

II - le projet pédagogique et le contenu du stage
1 – Le projet pédagogique, les objectifs et finalités attendus du stage
2 - Contenu du stage, activités confiées au stagiaire

III - Modalités du stage
1 - Déroulement (dont l’organisation du temps)
2 - Cas particuliers (travail de nuit, lors des dimanches ou des jours fériés)
3 - Durée et dates de stage (en fonction des dispositions législatives et des dispositions réglementaires
applicables au cursus suivi, des objectifs du stage, et de la logique des enseignements)
4 - Accueil et encadrement, noms et fonctions des responsables du stage :
- au sein de l’établissement d’enseignement supérieur ;
- au sein de l’entreprise.
5 – Gratification et avantages (en fonction des dispositions législatives et règlementaires en vigueur, des
conventions de branches ou des accords professionnels étendus)
6 – Protection sociale, responsabilité civile
7 - Discipline, confidentialité (règlement intérieur de l’entreprise et ses règles de confidentialité)
8 – Absence
9 - Interruption, rupture

IV – Evaluation du stage

 

A lire sur letudiant.fr :
Les jeunes et l’emploi : où en sont-ils vraiment ?
Stages : mode d’emploi

Quand les stagiaires notent les entreprises

Quelles sont les entreprises les plus intéressantes en matière de stage ? Pour le savoir, rien ne vaut l'avis des anciens stagiaires sur l'intérêt des missions effectuées, l'ambiance, la rémunération etc. Dans cette optique, Stagescritics diffuse un classement des entreprises à partir de notes attribuées par d'anciens stagiaires.

post? par : le :

Stages Stagiaire Emploi site web : www.letudiant.fr

Partager l'article : Infos sur les chartes de stages voir le site www.letudiant.fr

Partager : facebook

Poster un commentaire

Commentaires

samsonjr@hotmail.com dit cherche stageres pour l'animation dans les hotels a melte paradise bay hotel MALTE

0
Répondre