Créer une offre d'emploi (gratuit)

"Regard d'une frontalière,

Partager : f
"Regard d

"Regard d'une frontalière,

"Regard d'une frontalière,

Vu toutes les questions qui se posent sur ce forum, c'est un regard qui peut peut-etre en intéresser quelques uns... Cela fait maintenant 3 ans que je travaille en Suisse, un an avec un permis de résidente et une adresse en suisse et 2 ans comme travailleuse frontalière. Il est clair que c'est la deuxième solution qui est la plus avantageuse! Un temps complet compte 45 heures par semaine et donne droit à 7 semaines de vacances. Les dimanches et jours fériés ne sont pas majorés et ne donnent droit à aucune compensation. Tout employé a normalement droit à 10 jours de formation continue par an mais il faut savoir que le cout de la formation est partagé entre l'employeur et l'employé. Il faut aussi déduire du salaire la cotisation à une caisse sécu privée. Finalement, on est plus si loin de notre salaire sauf qu'en France, on est payés en vacances. Alors c'est un calcul à bien faire, surtout si les kilomètres sont nombreux. Et ensuite c'est un choix, du temps ou de l'argent... J'ai croisé d'autres frontaliers qui faisaient à peu près le meme constat. Au début on a l'impression de gagner plein d'argent et puis au bout de quelques mois on se rend compte qu'en fait on vit au dessus de ses moyens. Alors attention quand meme! Par contre, ce que je trouve très intéressant c'est de découvrir une approche du travail d'accompagnement différente et donc très intéressante. Rien que pour ça, ça vaut le coup! Mais il faut s'armer de patience et de persévérence... J'ai eu le malheur de démissionner il y a un peu plus d'un an, en pensant qu'avec tous les papiers, mes expériences et déjà un pied en Suisse ce serait fastoche. Que nenni!!! Le secteur est de plus en plus bouché et il y a souvent plus de 60 réponses aux annonces qui paraissent dans le 24 Heures. Meme pour les résidents suisse cela devient difficile... Il y a aussi des institutions qui refusent d'embaucher des travailleurs étrangers, sans s'en vanter bien sur car la discrimination à l'embauche est interdite. Mais ca existe, si si!!! Et d'après Pierre Alain, notre webmaster bien aimé, il semblerait que les demandes des travailleurs frontaliers sont en pleine expansion. Alors bon courage à vous et bonne chance dans votre quete! c'est souvent par le piston ou par le bouche à oreille que ca marche."

post? par : le :

Concours Social Prépa Formation site web :

Partager l'article : "Regard d'une frontalière,

Partager : f