Créer une offre d'emploi (gratuit)

Les éducateurs concerné par la grippe aviaire

Partager : f
Les éducateurs concerné par la grippe aviaire

Les éducateurs concerné par la grippe aviaire

A PARIS en cas d'épidémie les éducateurs resteront sur le pont !!!
Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a présenté lundi 30 janvier les mesures prévues en cas de pandémie humaine de grippe aviaire. Le dispositif parisien s'inscrit dans le cadre du plan gouvernemental, préconisé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui prévoit deux phases (Le Monde du 26 janvier).
 

Pendant la première semaine de l'épidémie, la population parisienne serait priée de rester chez elle. Les écoles, crèches, PMI et tous lieux de rassemblement seraient fermés sur décision de la préfecture. Les transports en commun seraient limités aux seuls déplacements indispensables. Les services de la Ville assureraient uniquement "des missions essentielles" : la distribution de l'eau, le chauffage urbain, l'aide à domicile, le fonctionnement des maisons de personnes âgées ou l'aide sociale à l'enfance.

 

Environ 15 000 agents sont affectés à ces tâches sur quelque 46 000 au total. Les 3,4 millions de masques de protection dont la Ville dispose leur seraient distribués en priorité. La durée d'efficacité de ces masques étant de quatre à six heures, "nous avons de quoi tenir plus d'une semaine", explique Pierre Guinot-Deléry, secrétaire général de la Mairie. "Nous allons en acheter d'autres, précise-t-il, mais les entreprises ont du mal à fournir. De toute façon, le choix d'attribuer des masques se fera en fonction de l'utilité de l'agent pour la collectivité." Le personnel chargé de la propreté disposera d'une tenue de protection spéciale avec masque et lunettes, dont la compatibilité avec leur tâche fera bientôt l'objet d'une simulation dans un quartier de Paris.

Au-delà des huit premiers jours, la Mairie compte reprendre progressivement ses missions techniques et administratives. Mais seraient appelés à venir travailler en priorité les agents dont les enfants ont plus de 12 ans ou qui habitent à Paris. Il serait fait appel aussi à des retraités de la Mairie. Le télétravail serait développé pour éviter au maximum les contacts. "Ce qu'il faut, c'est tenir pendant le temps de latence entre le début de l'épidémie et la fabrication d'un vaccin", résume M. Guinot-Deléry.

Pour l'aide aux Parisiens en situation d'exclusion, âgés ou handicapés, une coordination devrait être faite avec la préfecture. Le fichier créé après la canicule de 2003 permettra de cibler un premier millier de personnes. Un dispositif de livraison de repas chauds est à l'étude pour les personnes isolées. La Mairie prévoit aussi de mettre sa flotte automobile à la disposition de ses assistantes sociales.

 

LE MARCHÉ AUX OISEAUX FERMÉ

 

La Mairie a aussi décidé d'organiser des stages de formation à la gestion de crise pour les cadres et les élus. Pour l'instant, seule une trentaine d'élus se sont inscrits.

Par ailleurs, des actions sont en cours pour prévenir une épidémie animale. Outre la fermeture du marché aux oiseaux de l'île de la Cité et l'interdiction de vendre des animaux vivants sur les marchés, les gardiens des espaces verts sont chargés de surveiller la mortalité des corneilles, mouettes, canards et pigeons, "surtout ceux qui pourraient côtoyer les oiseaux migrateurs à proximité des grands plans d'eau parisiens et dans les bois". En cas de découverte au même endroit de cinq oiseaux morts de manière inexpliquée, la Ville alerterait aussitôt la direction départementale des services vétérinaires. Mais toutes les études ont montré que "les pigeons ont de très faibles chances d'être contaminés", se rassure M. Guinot-Deléry.

post? par : le :

Information Site Educh.ch site web : www.lemonde.fr

Partager l'article : Les éducateurs concerné par la grippe aviaire

Partager : f