Education Formation Coaching






 

Ateliers Formation continue

Thérapie et dyslexie dyslexie dysorthographie ados enfant infantile suisse association information formation

  formation professionnelle emploi
  Bienvenue sur le site Educh.ch, je me réjouis d'ouvrir cet espace sur la dyslexie, en espérant que cela vous permette de découvrir des nouvelles approches, des nouvelles pratiques, des réponses à vos questions dans le domaine de la dyslexie.

http://www.dda.ch/index.html un excellent site suisse sur le don de la dyslexie qui met en évidence les grandes qualités qui sont celles des personnes souffrant de dyslexie.


  
Le don de dyslexie pour le commander cliquez ici

Chroniques et points de vue

Quatrième de couverture
La dyslexie serait-elle un don ? Ronald D. Davis a découvert que ceux et celles qui manifestent ce handicap possèdent pour la plupart des dons singuliers, une intuition très développée, une pensée plus vive que celle de la moyenne des gens. Les frustrés de la parole aisée, les handicapés de l'écriture facile, ceux qui mélangent les lettres et les mots depuis l'enfance, ceux qui s'empêtrent dans l'expression de leurs sentiments et de leur pensée vont se découvrir ici des atouts insoupçonnés. Les parents qui s'affligent parce que leurs enfants ne parviennent ni à lire et à écrire, ni à calculer, vont découvrir des modes d'apprentissage qui permettent à l'enfant de sortir de la confusion et d'accomplir normalement ses études. L'auteur, dyslexique à l'origine et souffrant de l'être, a découvert que l'on pouvait inverser le processus, prendre le contre-pied de cette espèce d'infirmité, et l'utiliser pour la transformer en moteur de réussite.
SDM
Une nouvelle théorie pour mieux comprendre ce qu'est la dyslexie. Cette approche s'accompagne de moyens pour aider à corriger la dyslexie. -- Services Documentaires Multimédia

Un ouvrage de référence dans ce domaine que je vous conseille

comme sur l'ensemble du site nous défendons la personne en difficulté, mettant en évidence ses ressources, ses possibilités, pour éviter l'exclusion ou le jugement qui enferme la personne en difficulté dans sa problématique.

Vous trouverez aussi sur la nouvelle version du site Educh.ch à l'adresse http://www.educh.ch sur son forum une discussion au sujet de la dyslexie.

Voilà je me réjouis de vous croiser en ligne et de découvrir avec vous les richesses de nos professions sociales.

Pierre-Alain

aDsr: UNE ASSOCIATION SUISSE ROMANDE

A L’ECOUTE DE L’ENFANT DYSLEXIQUE, DE SES PARENTS, DE SON ECOLE

L’Association Dyslexie Suisse Romande est une association sans but lucratif, créée par des

parents en 1966, qui oeuvre pour :

- faire connaître les problèmes des dyslexiques en diffusant l’information dont elle dispose sur

le handicap et sur les thérapies proposées, par le biais de son bulletin l’ABCDaire, d’articles

dans la presse, l’organisation de conférences, d’émissions de radio et de télévision, etc…

- venir en aide aux personnes qui sont directement ou indirectement affectées ou intéressées

par les troubles d’apprentissage du langage oral et écrit et du calcul.

- organiser des rencontres pour répondre aux demandes des parents et partager des

expériences concernant le vécu des dyslexiques,

- encourager un dépistage et une prise en charge précoces au sein des établissements

scolaires,

- améliorer la relation et le dialogue entre les parents d’enfants dyslexiques et le corps

enseignant.

- Collaborer avec les Départements de l’Instruction Publique pour une meilleure reconnaissance

de la dyslexie, et pour l’obtention d’un statut particulier.

Si vous voulez soutenir l’Association, rencontrer des parents, participer concrètement à nos

activités, vous pouvez contacter directement l’Association Dyslexie Suisse Romande par

téléphone ou par e-mail

PERMANENCES

Vaud (siège) Tél: 079 / 504 53 84 e-mail :dyslexie_adsr@hotmail.com

Lundi :10H00 – 12H30

Jeudi : 9H00 – 11H00

Genève Mercredi matin Tél. : 022 / 733 95 63 Fax : 022 / 733 95 57

Lundi à vendredi (18.30 – 20.30) Tél. : 022 / 789 33 17 Fax : 022 / 789 33 08

Lundi : 9H00 – 11H00 Tél. : 022 / 755 37 00

Neuchâtel vendredi : 9H00 – 11H00 Tél.: 032 / 725 38 92

Fribourg jeudi après-midi / vendredi matin Tél. : 026 / 402 15 34 ou 026 / 401 01 56

Notre site est en construction nous vous

informerons dès qu’il sera en ligne.

Nous remercions chaleureusement Hypsos.ch de nous héberger dans l’entre-temps.

aDsr : Antenne Romande de Verband Dyslexie Schweiz (VDS) - Zurich

 

http://www.hypsos.ch/  Site consacré à l'hyperactivité

Dyslexie développpementale



[ Next page ]
[ Up ]
[ Previous page ]

Dépistage auditif
Hörscreenings bei Neugeborenen
Langue des signes/langue parlée
Langage après implant cochléaire
Gebärden-/gesprochene Sprache
Dyslexie développpementale
Guthrie-Test
Guthrie 2000 F
Guthrie 2000 D
Guthrie 2000 I
Guthrie
hépatite C
Hepatitis C
Pédiculose
Kopfläuse
SPSU - 2000
Ergothérapie
Ergotherapie
Praxisforschung
Recherche ambulatoire
Réhabilitation Pédiatrique
Pädiatrische Rehabilitation
Sonographische Ausbildung
Formation en échographie
Datenerhebung in Pädiatriepraxen
Lucerne 2001 : évaluation
Luzern 2001: Rückblick
Nouveaux prix


Dyslexie développementale
Une nouvelle reconnaissance en Suisse francophone et quelques données récentes

Introduction
La Société Française de Pédiatrie ambulatoire a organisé le 31.1.2001 à Clermont -Ferrand une journée sur la dyslexie chez l’enfant, témoignant de l’intérêt grandissant et de l’implication des pédiatres dans le domaine des troubles des apprentissages. A cette occasion , il m’a été demandé un exposé sur la prise en charge de ces enfants en Suisse Romande. J’ai eu ainsi l’occasion d’interroger de nombreux professionnels dans les cantons francophones,(et aussi germanophones), j’ai appris beaucoup de choses, vu se confirmer aussi l’ignorance réciproque des activités des uns et des autres, typique de notre cantonalisme.

Un colloque a ensuite été organisé au CHUV où se sont exprimées toutes les personnes concernées à un titre ou un autre par ce problème (neuropsychologues, orthophonistes, neuropédiatres, pédopsychiatres, psychologues, éducateurs, associations de parents, responsables d’institutions spécialisées), qui, fait encourageant, commencent à travailler ensemble dans différents contextes.

Le texte ci-dessous constitue une réflexion personnelle basée sur cette récente expérience et sur mon activité de neuropédiatre intéressé à ces problèmes depuis de nombreuses années.

L’apprentissage de la lecture, porte d’entrée privilégiée dans la culture, est toujours l’enjeu de débats passionnels. Le langage écrit est le résultat d’un apprentissage délibéré et non pas une acquisition « naturelle » comme le langage oral (on devrait plutôt parler d’acquisition que d’apprentissage pour le langage oral). L’apprentissage du langage écrit et ses troubles intéresse de nombreuses catégories de personnes dont la formation, les modèles explicatifs et l’expérience est très différente entraînant certaines difficultés de communication interprofessionnelles.


La dyslexie, diversité culturelle et uniformité biologique
Les langues naturelles diffèrent les unes des autres de nombreuses façons, en particulier dans le degré de correspondance entre graphème-phonème (lettre-son) c’est-à-dire, dans le jargon de spécialistes, dans leur transparence (Harris, 2000). L’italien, par exemple, est totalement transparent alors que le français et l’anglais ne le sont pas du tout, comme chacun sait. La structure de la langue va donc bien entendu influencer les difficultés que manifestera un enfant prédisposé à ce handicap. C’est la raison de son importance dans certaines langues et ses moindres conséquences dans d’autres. Paulescu et coll. ont étudié en imagerie fonctionnelle (PET-scan) des adultes dyslexiques francophones, italophones et anglophones et les ont comparés à des sujets normaux lors des tâches de lecture appropriées. Une fois surmontée la difficulté à recruter des italiens dyslexiques( !) , les auteurs ont trouvé, quelle que soit la langue, que les zones activées différaient significativement entre les normaux et les sujets dyslexiques.

Cette étude semble confirmer qu’il y a une différence neurobiologique fondamentale dans la façon dont les dyslexiques traitent l’information écrite par rapport aux non-dyslexiques, sans qu’on puisse, à ce stade, et surtout dans un cas individuel, utiliser cette information dans un but diagnostic ou pronostic.


Dyslexie développementale et illettrisme
Dans le grand débat concernant l’illettrisme, on envisage rarement la possibilité que les mauvaises compétences en lecture puissent être la conséquence de difficultés spécifiques d’apprentissage dans ce domaine, non reconnues comme telles dans l’enfance ou survenant en plus dans des circonstance telles (milieu défavorisé, rejet scolaire, expérience insuffisante, etc.) qu’elles n’ont pu être surmontées. Une remarquable recherche a été menée à Tours à ce sujet. Delahaie et coll. ont examiné les capacités de lecture et les habiletés phonologiques de 124 jeunes (âge moyen 21 ans) en difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Leurs difficultés de lecture s’accompagnaient d’une altération significative du traitement phonologique affectant la mémoire à court terme, la discrimination auditive, et les habiletés métaphonologiques à développement précoce (il s’agit de manipulation mentale de syllabes ou de phonèmes (soustraction, inversion, etc.). On sait que de bonnes habiletés métaphonologiques sont un bon prédicteur d’une acquisition sans problème de la lecture.

Pour 49% des sujets, les résultats ont montré que le retard d’acquisition de la lecture pouvait être attribué à une dyslexie développementale. Ces résultats suggèrent selon les auteurs « un lien fonctionnel entre dyslexie et illetrisme ». Ils devraient encourager encore davantage les efforts de reconnaissance précoce de ce trouble et sa prise en charge, et non pas créer un nouveau faux débat idéologique qui mettrait l’accent trop exclusivement sur le trouble physiologique et dédouaneraient ainsi le système éducatif de ses insuffisances.


La parole aux intéressés :
Ecouter la souffrance des enfants dyslexiques, surtout de ceux tardivement reconnus, entendre raconter le parcours du combattant de parents d’enfants dyslexiques pour trouver le soutien et un curriculum scolaire adéquat ont été rendus possibles, autrement que de façon confidentielle, par les Associations de familles d’enfants dyslexiques. Egalement, comme l’a suggéré de façon très convaincante Madame Gola-Malaterre, présidente de l’APEDYS-FRANCE (Fédération d’association de parents d’enfants dyslexiques), les professionnels devraient écouter et étudier beaucoup plus sérieusement les témoignages des dyslexiques adultes parlant des caractéristiques de leur propre dyslexie, de certaines difficultés insoupçonnées ou de stratégies efficaces pour dominer le problème (pouvant avoir des avantages dans d’autre domaines) et aussi pour connaître l’évolution à long terme de la dyslexie. Il y a très peu d’études à ce sujet. On ignore dans quelle mesure certains dyslexiques, n’ayant pas pu recevoir de soutien ou n’ayant pas été reconnus comme tels dans l’enfance, peuvent à l’âge adulte progresser ou rattraper avec une aide et une motivation adéquate, mais il y a des témoignages individuels très bouleversants dans ce sens. Certains dyslexiques ont si bien compensé ou « récupéré » en lecture, souvent grâce au sens correct qu’ils donnent à des mots non-parfaitement connus ou décodés (by-pass sémantique ) qu’on tendrait à nier ou ignorer que leurs difficultés résiduelles en orthographe font partie du même problème de base.


Evolution des idées et situation en Suisse Romande
Les structures médicopédagogiques et de psychologie scolaire ont été à des degrés divers en Suisse Romande dominées par des pédopsychiatres d’inspiration psychanalytique qui voyaient d’un œil méfiant sinon condescendant le développement des connaissances dans le domaine des troubles spécifiques d’apprentissage de l’enfant, connaissances qui ont influencé la vision de ces troubles et l’organisation scolaire de la plupart des pays d’Europe. Cette situation est particulièrement paradoxale à Genève, ville où ont travaillé des pionniers dans le domaine de la psychologie cognitive (Piaget, Rey, Ajuriaguerra) . Des travaux de base sur les troubles d’apprentissage du langage écrit (Kocher 1970) y ont été faits, mais ceux-ci n’ ont apparemment eu que peu d’impact sur la vision dominante psychanalytique qui leur a succédé.

L’idée que le développement du langage verbal (oral et écrit) pouvait être spécifiquement retardé ou anormal en l’absence de troubles affectifs ou cognitifs ou de troubles primaires de la communication paraissait presque impensable sinon insupportable aux tenants de la pensée psychanalytique. Elle est aussi parfois contre-intuitive pour certains parents qui allèguent spontanément un blocage d’ordre affectif ou « préfèrent » cette explication qui leur paraît moins grave qu’un trouble physiologique d’origine génétique.

Il est intéressant d’observer à ce sujet que les débats « idéologiques » qui ont eu lieu en France concernant l’existence de la dysphasie se retrouvent maintenant avec la dyslexie : importance du milieu et du développement psychologique de l’enfant, rôle déterminant des motivations propres de l’enfant pour l’apprentissage, crainte d’étiquetage trop précoce du trouble, flous des définitions, éléments qui sont tous évidemment importants, mais qui sont parfois avancés pour nier ou du moins relativiser le concept de dyslexie et sa réalité.

A ce propos, il est très intéressant de lire le rapport demandé par le Ministère de l ‘Education à l’inspecteur d’Académie J.C. Ringard (juillet 2000: http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/36_dyslexie.htm) qui sur 50 pages admet sur la pointe des pieds et à reculons le fait que des difficultés d’apprentissage du langage écrit peuvent résulter d’un trouble spécifique du développement, être la cause d’une grande souffrance et que cette reconnaissance a des implications importantes sur l’organisation scolaire encore très déficiente en France à ce niveau. La violence des débats, ces 20 dernière années en France, est illustrée par le livre de Debray-Ritzen (1978) sur ce sujet, qui dénonçait de façon polémique la non-reconnaissance en France des troubles spécifiques d’apprentissage par les instances psychopédagogiques responsables.

Comme souvent, ce sont les associations de parents qui ont fait bouger les choses en forçant les autorités gouvernementales à se pencher sur ce problème et reconnaître ce qui était déjà une évidence, depuis des années dans la plupart des pays d’Europe.

En Suisse Romande, prisonnière idéologique, à des degrés divers , de son grand voisin linguistique, des débats et discussions plus feutrées, mais de même type, ont aussi eu lieu à cette même période, mais la situation a été malgré tout beaucoup plus diverse. parce que nos structures cantonales permettent des initiatives originales en matière de politique et philosophie éducative expliquant de grandes différences entre les cantons romands quand aux structures existantes : par exemple existence d’écoles spécialisées pour enfants dysphasiques et dyslexiques, lien entre les structures psychopédagogiques et le système scolaire, souplesse du système scolaire ordinaire. etc.

La situation en Suisse alémanique est différente à plusieurs titres, sur les plans culturels et éducationels et dépasse le cadre de cette discussion sur la Suisse Romande. Dans l’ensemble, ce sont principalement des rééducateurs de la dyslexie (« legasthenie ») venant de l’enseignement qui prennent en charge les élèves dyslexiques, alors qu’en Suisse Romande ce sont les logopédistes(orthophonistes).


Quelques problèmes importants concernant la dyslexie développementale
Voici, résumé de façon schématique, quelques point importants et difficiles concernant les difficultés d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe et plus spécifiquement la dyslexie. Connaître leur existence et les avoir en mémoire devraient faciliter la prise en compte de la « croyance » de l’autre dans des situations pratiques et permettre de savoir quels sont les points difficiles à trancher.


1) Problèmes de diagnostic:
Il n’y a pas de frontière claire et simple permettant précocement en cours d’apprentissage de la lecture d’identifier les futurs dyslexiques de ceux dont le démarrage est lent ou des « mauvais lecteurs » qui pour diverses raisons progressent mal dans cet apprentissage sans qu’ils aient de difficultés spécifiques.

Le diagnostic de dyslexie a été jusqu’à maintenant un diagnostic d’exclusion (enfant d’intelligence normale, exposition adéquate au langage écrit, discrépance entre les capacités de lecture-écriture et les autres domaines, âge de lecture très en dessous de l’âge chronologique ), qui ne peut se poser qu’après un certain temps d’apprentissage. On reconnaît maintenant que la majorité des dyslexiques (dyslexies dites phonologiques), ont des difficultés assez spécifiques dans les tâches métaphonologiques: (rimes, découpage des mots en syllabe, en phonèmes, soustractions syllabiques, etc) permettant ainsi un diagnostic « positif » (Snowling,2000). A l’inverse de bonnes compétences dans ce domaine sont de bons prédicteurs d’un apprentissage plutôt aisé de la lecture.

Selon la sévérité du trouble, le degré d’amélioration et de compensation est extrêmement variable d’un enfant à l’autre, et il existe des formes particulières de dyslexie. Enfin, la lecture peut devenir bien maîtrisée, alors que seule l’orthographe est ou reste déficiente (dysorthographie), mais il s’agit pourtant bien à la base du même problème.


2) Troubles associés à la dyslexie( « co-morbidité »)
Comme dans tous les troubles spécifiques du développement , il y a souvent une association de difficultés spécifiques : troubles du langage oral, troubles visuospatiaux, troubles de l’attention, maladresse motrice globale, troubles de la graphomotricité, ou d’ordre psychologique souvent réactionnels . Ces problèmes tendent à s’amplifier mutuellement. L’évaluation de difficultés spécifiques dans le domaine lecture-orthographe peut être difficile dans un tel contexte et en pratique, il peut être difficile de faire la part des choses, la dyslexie étant noyée parmi d’autres difficultés et non reconnue comme telle.

Par ailleurs, les conséquences psychologiques d’un échec précoce dès les premiers apprentissages scolaires (alphabet puis lecture) sont souvent telles qu’elles influencent toute l’attitude par rapport à l’image de soi et la motivation pour l’école. Une psychopathologie complexe est alors présente.


3) Identification précoce.
Pour éviter l’engrenage des difficultés en cas de non-reconnaissance ou de reconnaissance tardive de la dyslexie et donner un soutien spécial à ces enfants, on s’efforce maintenant de mettre au point des tests relativement simples permettant un repérage et une identification précoce de difficultés dans le domaine du langage écrit, déjà à l’école enfantine, ou au début du degré primaire. Plusieurs tests sont en voie d’étude et de validation dans différents contextes et dans différentes langues. Une étude est en cours dans la partie germanophone du Canton de Fribourg (M. Sassenroth, communication personnelle) avec le BISC(Jansen H. et coll).

On peut espérer qu’ils permettront un diagnostic plus précoce, mais on doit s’attendre, dans un domaine aussi complexe que l’apprentissage du langage écrit que des critères de bonne sensibilité et de spécificité qui sont à la base des tests de dépistage(screening) seront difficiles à établir. Ceci n’est cependant pas une raison pour renoncer aux efforts dans ce sens avec la prudence nécessaire. Par ailleurs, la sensibilisation et l’information des enseignants concernant l’existence de la dyslexie est une autre facette importante d’une reconnaissance plus précoce. Les associations de parents ont joué et jouent encore un rôle important à ce sujet (voir Association Dyslexie Suisse Romande, Coppet, VD, 022 776 51. 34).


4) Relation langage oral-langage écrit et facteurs génétiques
Si la majorité des enfants reconnus par la suite comme dyslexiques ont eu une histoire de retard de développement du langage oral, un certain nombre n’ont pas eu de problème, ou en tout cas pas suffisamment pour attirer l’attention dans ce domaine. La survenue de difficultés spécifiques dans l’apprentissage de la lecture est alors complètement inattendue et se trouve encore plus tardivement prise en compte au cours de la troisième ou quatrième primaire, ou même plus tard avec tous les dégâts psychologiques faits en chemin.

On découvre souvent une histoire de dysphasie-dyslexie-dysorthographie (soit l’un ou l’autre isolé de ces troubles) chez l’un ou l’autre des parents ou frères et sœurs. Cette donnée fondamentale n’est souvent pas prise en compte comme étant le facteur étiologique déterminant, surtout quand le problème est un peu différent dans sa sévérité ou son impact prédominant (langage oral, langage écrit, troubles du comportement associés, etc.)ou perçu comme de cause toute différente par les parents.

Th. Deonna, Lausanne

Adresse de l'auteur :

Prof. ass Th Deonna
Unité de neuropédiatrie
Département médicochirurgical de pédiatrie

CHUV, 1011 Lausanne


Reférences :
Paulescu E. et al: Dyslexia: Cultural diversity and biological unity, Science, 291,2165-2167, 2001
Snowling M. J. : Dyslexia, 2d Edition, 2000
Delahaie M., Billard C., Calvet C., Tichet J., Gillet P., Vol S. : Dyslexie développementale et illetrisme. Quels marqueurs ?. Revue A.N.A.E (Approche Neuropsychologique des Apprentissages).,57;43-49, 2000
Debray-Ritzen P. : Lettre ouverte aux parents des petits écoliers. Editions Albin Michel, 1978
Jansen H. Mannhaupt G. Marx H. Skowronek H. Bielefelder : Screening zur Früherkennung von Lese-Rechtschreibe-schwierigkeiten (BISC). Hogrefe.Verlag für Psychologie.
Ringard J.C. (2000) : Plan d’action pour les enfants atteints d’un trouble spécifique du langage Site de l’association APEDYS-France (Fédération d’associations de parents d’enfants dyslexiques : www.apedys.com )
Kocher Francis : La rééducation des dyslexiques. Presses Universitaires de France, 4ème édition, 1970
Harris M.: Learning to read and write : A cross-linguistic perspective. Margaret Harris Editor,Cambridge Univ.Press, 1999
 

Voir aussi http://www.dyslexie-suisse.com/FR/ Excellent site

Le Don de Dyslexie, de Ron Davis, éd. La Méridienne, raconte le parcours de Ron Davis, profondément dyslexique lui-même. Cette lecture permettra à beaucoup de parents de reconnaître les symptômes de dyslexie chez leur enfant. Ron Davis y explique sa méthode en détail et comment il y est arrivé, servant de cobaye à chaque étape du développement du programme.

En quoi consiste un programme Davis® ?

Il y a d’abord un entretien initial qui permet au facilitateur de découvrir les aspects particuliers de la dyslexie du client, et au client d’expliquer comment il vit sa dyslexie, d’expliquer ce qu’il aimerait changer, et de poser des questions sur la dyslexie en général, sur la méthode Davis et même sur le facilitateur. La partie principale d’un programme se fait sur quatre jours entiers consécutifs, et la suite se fait sur un ou deux jours, selon les besoins du client, un mois plus tard. (voir mon FAQ personnel : En quoi la méthode Davis se distingue-t-elle…)

Comment fonctionne la méthode Davis®?

D’après Ron Davis, le dyslexique pense surtout en images. C’est pour cela qu’il a du mal à gérer les objets non-réels et symboliques tels que les lettres et les chiffres. Face à des mots qui ne représentent, en tant que tels, rien de réel, le dyslexique va se désorienter ce qui provoquera les symptômes qu’on connaît : substitutions, omissions, inversions, transpositions, à la lecture comme à l’écrit. La méthode Davis propose une technique pour contrôler la désorientation (le Conseil d’Orientation Davis®), puis reprend depuis le début et en pâte à modeler, les symboles de base de la langue écrite, c'est-à-dire l’alphabet. Elle passe ensuite par la Maîtrise des Symboles Davis® qui permet au dyslexique de se faire une image précise du sens de chaque mot « déclencheur » (mot qui provoque la désorientation). Finalement, des exercices de lecture permettent une lecture plus fluide et plus évocatrice du sens du texte.
 

 

Coaching Formation Emploi

Découvrez l'atelier formation coaching
"A la découverte de son projet de vie" en cliquant ici.
 

Si vous désirez un coaching en ligne n'hésitez pas à me contacter par email


Découvrir l'impact de ses émotions sur son rythme interne

Apprendre à développer des techniques simples et individuelles pour gérer ses émotions.

Retour à la page d'entrée du site Educh.ch

FORMATION EDUCATION
FORUM EMPLOI
DOSSIERS FORMATION
OFFRES D'EMPLOI
ACTUALITES EDUCATION
CONSULTANT SOCIO-EDUCATIF
SELECTION SITES EDUCATION
ADRESSES INSTITUTIONS
INFOS FORMATIONS
LISTE EDUC
LISTE EDUCH
FORMATION PROFESSIONNELLE
FORMATIONS SOCIALES
PREPARATION CONCOURS
CONCOURS SOCIAL
CFC-SOCIAL-SANTE
FORMATION PSYCHOLOGUE
FORMATION EDUCATEUR
FORMATION ASSISTANT SOCIAL
FORMATION A DISTANCE
EDUCATRICE PETITE ENFANCE
MONITEUR SOCIO-PROFESSIONNEL
FORMATION SOCIALE SUISSE
FORMATION EDUCATEUR SPECIALISE
FORMATION PROFESSIONNELLE
FORMATION CFC SOCIAL
ADRESSES IRTS
ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF
FORMATION CESF
FORMATION MSP
FORMATION TRAVAIL SOCIAL
FORMATION CFC SOCIAL
ANIMATEUR SOCIAL
CONSEILLER CONJUGAL
CONSEILLER EN PLANNING FAMILIAL
FORMATION ERGOTHERAPEUTE
FORMATION ENSEIGNANT SPECIALISE
STAGE ET STAGIAIRE
FORMATION AMP
BACHELOR MASTER EDUCATIF
FORMATION OSTHEOPATHE
FORMATION LOGOPEDISTE
FORMATION SOINS INFIRMIER
FORMATION KINESITHERAPIE
VALIDATION D'ACQUIS
FORMATION SUPERVISION
UNIVERSITE ONLINE
FORMATION THERAPIE BREVE
FORMATION-EMPLOI-QUESTIONS
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION SYSTEMIQUE
MEDIATION FAMILIALE
ESPACE ERIC STERN
ESPACE GROUPE
ANCIEN SITE
SITES INTERNET EDUCATION
ESPACE EDUCATION
ESPACE DEONTOLOGIE
UNIVERSITE SUISSE
BACHELOR-MASTER-EDUCATION
FORMATION GUIDE PATRIMOINE


OUTILS EDUCATIFS
FORUM PRATIQUES EDUCATIVES
APPROCHES THERAPEUTIQUES
FORMATION CONTINUE
APPROCHES EDUCATIVES
FORMATION ART-THERAPIE
FORMATION PNL
FORMATION MASSAGE
FORMATION JUNG
DESSIN ET ENFANCE
ATELIER INFORMATIQUE
FORMATION HYPNOSE CLINIQUE
GALERIE DE PHOTOS
FORMATION PETANQUE
FORMATION JARDIN
EDUCATION DELAFONTAINE
ASTRONOMIE ONLINE
FORMATION ECHEC
EDUCATION DAUPHINS
ENFANCE EN MARCHE
ETHIQUE DEONTOLOGIE VALEURS
FORMATION METHODOLOGIE
MOTS D'ENFANTS
PREVENTION ADOS
COURS ET ECOLE
FAMILLE D'ACCUEIL
BIBLIOGRAPHIE EDUCATION
ADRESSES INSTITUTION
FORMATION MUSICOTHERAPIE
METHODE TOMATIS
LOGOTHERAPIE FRANKL FORMATION
FORMATION PARENT
RAPPORT STAGE
FORMATION PARENT


COACHING SUPERVISION
FORUM COACHING
INFOS COACHING
COACHING HYPNOSE
FORMATION COACHING
COACHING ET CNV
FORMATION COACHING PNL
COACHING ET HYPNOSE
COACH ANALYSE TRANSACTIONNELLE
COACHING BENEVOLAT
FORMATION LIFE COACHING
COACHING MOBBING
COACHING CONTES
COACHING BURNOUT
SUPER NANNY COACHING
COACHING HYPNOSE
COACHING EDUCATIF
COACHING BURNOUT
COACHING SOCIO-EDUCATIF
COACHING ONLINE EDUCATION
COACHING-PREVENTION-ADOS
CONSEIL EDUCATIF


ENFANCE ET ANOREXIE
ENFANCE ET AUTISME
ENFANCE ET HYPERACTIVITE
ENFANCE ET DYSLEXIE
ENFANCE ET BOULIMIE


ANPE FORMATION
EMPLOI FORMATION
ANPE EMPLOI
ANPE-FORMATION
CV ANPE
ANNONCES INTERIM

GUIDE INTERNET FORMATION
FORMATION BOURSE
FORMATION DAY-TRADING
BROKER TRADING ONLINE
FORMATION INTERNET
FORMATION-SWISS
FORMATION E-LEARNING
ANALYSE TECHNIQUE

EDUCATION FORMATION ENG
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
EDUCATION FORMATION
ERZIEHUNG AUSBILDUNG
TOURISME SUISSE BALLENBERG

 

 
Adolescence Ados coaching
Anorexie, Boulimie, Thérapie
Autisme Parents Enfants
Bibliographie Education et Formation
Bourse Aide financière
Budget Familial Economie
Burnout Stress et dépression
CFC et CAP Santé
Cfc et Cap Social
Coaching famille et violence
Coaching Soutien Scolaire
Cohérence cardiaque stress
Concours Social Prépa Formation
Contes, Conteurs et Conteuses
Débats sociologie social
Devenir Coach Formation en ligne
Echec, Jeux éducatif
Education Christianisme Islam et laicité
Education Enfant et le Jardin
Educatrice petite enfance
Emploi Travail social
Entreprise-indépendant-social
Ethique Charte et Déontologie
Formation à distance en ligne
Formation aide vétérinaire
Formation animateur social
Formation Anthroposophe Steiner
Formation Art Thérapie
Formation assistant social
Formation Bachelor Santé
Formation Coaching Atelier
Formation Coaching Education
Formation Continue Adulte
Formation Education Spécialisée
Formation Formateur Adulte
Formation Maître socio-professionnel
Formation Master Social
Formation Médiation Communication
Formation professionnelle Enseignant
Formation psychologue psychologie
 
Formation Sociale au Québec
Formation Sociale en Belgique
Formation Sociale en France
Formation Sociale en Suisse
Formation Supervision Superviseur
Handicap éducation spécialisée
Handicap Enfants handicapés
Hyperactivité Hyperactif Ritaline
Information Site Educh.ch
Information Travail social
Informations Educh.ch
Informations Institutions Sociales
Internet, Informatique et Education
Massage Osthéopathie Kinésiologie
Méthodes Educatives Pédagogie
Mobbing Coaching Médiation
Obésité Régime Diététique
Offres d'emploi CV Coaching
Organisations Non Gouvernementales
Orientation professionnelle et professionnel
Physiothérapie, Ergothérapie, Psychomotricité
Prévention Dépendance, toxicomanie, alcoolisme
Prévention risque suicide
Protection de l'enfance
Psychiatrie Schizophrénie dépression
Psychothérapie Thérapie comportementale
Ressources parents enfants
Sexualité Sida Prevention
Stages Stagiaire Emploi
Techniques Formation Education
Thérapie Dyslexie Dysorthographie
Thérapie Hypnose et Transe
Thérapie Rire et Humour
Thérapie, Thérapeute, Psychothérapie
Troubles du sommeil insomnie
Université Masters Bachelor
Validation d'acquis professionnel
Violence et famille
Voyages Israel kibbutz
Zoothérapie Formation et Thérapie
 

Coaching formation éducation éducateur spécialisé, éducatrice, formation professionnelle, annonces emploi

Dyslexie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 
Dyslexie
CIM-10 : F81.0, R48.0

La dyslexie est un trouble spécifique et durable affectant l'identification des mots écrits. Il existe des dyslexies acquises, appelées aussi alexies (elles font suite à des lésions connues du système nerveux), et des dyslexies développementales observées chez l'enfant. La dyslexie entraîne des troubles de l'écriture : on parle d'agraphie dans les dyslexies acquises, ou de dysgraphie et de dysorthographie dans la dyslexie développementale.

La notion de dyslexie de l'enfant est toujours en débat. D'après certains spécialistes, elle constitue toujours une médicalisation excessive de questions pédagogiques et psycho-sociales. Il existe néanmoins un consensus pour affirmer qu'elle ne doit pas englober tous les troubles de lecture. Au total, on estime qu'un adulte sur dix est ou a été dyslexique.

Sommaire

[masquer]

Dyslexie développementale [modifier]

 

Diagnostic différentiel [modifier]

L'identification des enfants dyslexiques repose depuis les années 1970 sur une définition négative. On estime que relève de la dyslexie ce qui ne peut pas être expliqué par les causes suivantes :

Dans ces derniers cas, on emploiera préférentiellement le terme de retard d'acquisition du langage écrit.

Il faut bien distinguer la dyslexie de problèmes proches pouvant gêner l'enfant scolarisé :

 

Diagnostic positif [modifier]

Des difficultés sont observées lors de l'identification des mots (à ne pas confondre systématiquement avec l'oralisation, ou lecture à voix haute, qui est une activité de l'oral plus que de l'écrit), notamment :

Deux types d'atteinte sont distingués :

Les chercheurs en sciences cognitives tentent souvent d'identifier la perturbation d'« habilités » sous-jacentes :

 

Étiologie [modifier]

Il existe plusieurs points de vue pour tenter d'expliquer l'apparition des troubles, où différentes causes sont identifiées en fonction des domaines de recherches :

1. Causes pédagogiques Certaines méthodes pédagogiques pourraient amplifier le trouble. C'est semble-t-il le cas, selon certains, de la Méthode globale et semi-globale de l'apprentissage de la lecture (aujourd'hui discutée et de moins en moins pratiquée), mais cela n'est pas prouvé.

2. Causes linguistiques Le signe linguistique unit le signifié (ce que l'on veut dire) et le signifiant (comment on le dit). Ce dernier peut avoir une forme écrite, le graphème et une forme sonore, le phonème.


3. Causes génétiques Les dyslexiques ont souvent des antécédents familiaux, ce qui n'est pas suffisant pour affirmer qu'il s'agit d'un caractère inné lié à la génétique.

Si quatre équipes différentes on affirmé avoir découvert le gêne de la dyslexie, il est à noter qu'il s'agit de quatre gênes différents.

4. Causes neurologiques Il existe aussi des dyslexies acquises (suite à un accident cérébral par exemple), appelées aussi alexies, qui ont été utilisées dans les travaux de Wernicke et de Broca au début du XXe siècle dans l'étude du rôle de chaque hémisphère cérébral.

Plus tard, à l'éléctroencéphalogramme, on découvrit que les dyslexiques ont de façon quasi systématique une activité réduite du lobe pariétal gauche.

Mais c'est surtout Sperry, prix Nobel pour ces travaux sur l'asymétrie cérébrale, qui affine le principe et oppose :

Voir l’article asymétrie cérébrale.

Ces différentes études ont permis d'affiner le rapport à la neurologie, sans pour autant mettre en évidence une origine neurologique du trouble.

5. Causes psychologiques La psychanalyse (et certaines psychologies cliniques qui s'en inspirent) proposent d'autres voies de compréhension qui se situent du côté d'une difficulté dans la structuration psychique et en particulier dans les images d'identification parentales. Elle exprime un dysfonctionnement entre identité sexuelle, organisation de la personnalité et signifiants symboliques. (G. Rosolato : Éléments de l'interprétation ou G. Haddad : Manger le livre, entre autres peuvent aider à saisir ce lien).

Le symbole demande, pour être facilement assimilé, d'avoir une construction psychologique proche de celle qui l'a engendré. Il est lié à une représentation subjective du monde en général, et donc du schéma familial constitutif en particulier.

Par exemple, le dyslexique souffre souvent d'une mère sur-représentée et d'un père absent... Dès lors, comment mettre une valence sur les assemblages voyelles/consonnes ? La lecture et l'écriture, ce n'est que du maniement de symboles et il faut pouvoir y trouver de quoi s'identifier. Or, dans un couple parental, quand le père est à la place de la mère et inversement, il y a décalage majeur avec la symbolique culturelle qui gère le système des signifiants de notre civilisation et notre système de signes. Le signifiant et le signifié peuvent donc glisser l'un sur l'autre et se déconnecter... D'où des confusions, des erreurs qui persistent et parfois résistent aux remédiations instrumentales mises en place. Parce que l'étiologie n'est pas simplement symptomatique.

La désorientation C'est une expression subjective de Ronald Dell Davis, auteur d'une méthode d'apprentissage de la lecture. Il explique la dyslexie par la désorientation que créent les symboles dépourvus de représentation mentale (voir pensée visuelle). Il donne pour cause le développement excessif d'un monde imaginaire intérieur qui altère les repères du rapport à soi, à l'autre, au temps et à l'espace. La dyslexie en serait un effet, au même tire que l'hyperactivité et les autre « dys- » (dysgraphie, dyscalulie, etc.). (source : Le don d'apprendre)

 

Pronostic [modifier]

L'évolution des troubles du langage écrit va dépendre de plusieurs facteurs qui varient en fonction des enfants concernés et selon le type de dyslexie/dysorthographie, l'intensité des troubles, la précocité du dépistage, la régularité et l'intensité de la rééducation qui peut durer plusieurs années, les soutiens visant la motivation et la réparation des vécus d'échec. Dans de bonnes conditions de traitement, d'environnement et de soutien, les troubles dyslexiques et dysorthographiques s'atténuent et peuvent pratiquement disparaître s'ils sont d'intensité légère. Dans les cas sévères, il restera toujours une faiblesse à l'écrit, mais le rendement sera considérablement amélioré et moins handicapant, permettant même l'accès à des études et à des informations intéressantes.

 

Divers [modifier]

En opposition avec la définition par le handicap, on voit l'émergence d'approches flatteuses et fondées sur la séduction, qui peuvent être mises en œuvre par des mouvements sectaires.

De même que l'on peut définir un non-voyant comme une personne hyper-sensible (sur le plan auditif par exemple), ces mouvements définissent les dyslexiques comme ayant certaines facultés supérieures. Il convient donc d'aborder ces approches de la dyslexie avec circonspection.

C'est le cas notamment de la secte des enfants indigo.

 

Solutions ? [modifier]

Peut-être qu'une des solutions à ce problème des enfants dyslexiques qui sont en fait les symptômes d'un malaise plus général qui concerne le langage mais dont la plupart des gens arrivent à s'adapter, la solution donc, commencée à être envisagée par les avants-gardes poétiques comme Lautréamont et Mallarmé (voir Révolution du langage poétique par Julia Kristeva), serait de dessiner un autre langage, nouveau dans sa graphie des syllabes. Ces symboles graphiques de sons seraient plus cohérents entre l'empreinte, l'impression mentale laissée par le son et un équivalent de forme pris dans le monde, donc création d'une nouvelle graphie de phonèmes en correspondance son-forme du monde.

 

Voir aussi [modifier]

 

Articles connexes [modifier]

 

Liens externes [modifier]

 

Identifier [modifier]

 

Explications [modifier]

 

Médias [modifier]

 

Associations [modifier]

 



EDUCATION.

FORMATION   EMPLOI  

LISTE INSTITUTIONS   FORUM

Formation d'éducateur spécialisé

Formation d'éducatrice de la petite enfance

Formation de moniteur socio professionnel

Formation à distance

formation-coaching.html

formation-online.html

formation-professionnelle.html

formation-travail-social.html

éducation spécialisée formation

Formation Cfc Social

Concours d'entrée formation sociale adresses

éducation spécialisée éducateur spécialisé, éducatrice, formation professionnelle, annonces emploi, ecole

Erziehung

Special Education

Pour les thérapies

anorexie ados enfant infantile suisse association information formation

autisme enfant infantile suisse association information formation

hyperactivité enfant famille ritaline formation traitement infantile

dyslexie dysorthographie ados enfant infantile suisse association information formation

boulimie ados enfant infantile suisse association information formation

Proposez une journée enrichissante aux enfants avec un professionnel passionné de nature et d’histoires envoûtantes !
 
Naturaliste amateur et conteur aux larges intérêts, Pierre-Alain Luthi est un éducateur spécialisé qui a une grande expérience des groupes d’enfants ou de jeunes adultes. Il sait leur transmettre sa curiosité et sa passion pour les histoires de la nature ou pour les contes.
Pierre-Alain Luthi met à votre service ses qualités humaines et professionnelles et vous propose des animations ludiques et pédagogiques, des sorties-découverte ou des conférences notamment sur les thèmes suivants :

- Histoires à dormir debout (contes et métaphores)
- Nuit des étoiles (astronomie)
- Quelle espèce de vieux fossile ! (géologie)
- Tout plumé ! (ornithologie)
- A chacun son poisson (pêche)
- Tisse ta toile ! (initiation Internet)

Chacun de ces thèmes peut se décliner à volonté ou faire l’objet d’une conférence pour adultes (dès 8 pers.) Pour tous renseignements :
0900 000 143 (2.50Sfr./min.)
Avant de composer le numéro, préparez votre demande pour vous assurer une réponse claire et rapide. Soignez les détails tels que thème souhaité, âge des participants, nombre, contexte, etc.
Pierre-Alain Luthi – éducateur spécialisé au mandat sur appel. (voir CV).
 

Questions, informations, emplois au  0900 000 143  (2,50 sfr/min. - Suisse uniquement) par ce numéro vous pouvez me contacter directement pour toutes infos sur la profession d'éducateur, les filières de formations, les institutions, dont vous pouvez trouver les adresses en ligne.

Educh.ch a maintenant passé sur une nouvelle version asp n'hésitez donc pas à la découvrir, Educh.ch est depuis 1997 un site consacré à l'éducation spécialisée, avec des services et des infos pour les professionnels et les amateurs de l'éducation :- Trouvez des articles et échangez des conseils et des renseignements sur les filières de formations sociales et professionnelles, l'éducation spécialisée, le travail d'éducateur spécialisé, le coaching, les écoles et l'emploi dans le dans le domaine social, les méthodes d'interventions éducatives dans les institutions et les familles, les soins des enfants et des personnes handicapées. Les formations, écoles, université dans le domaine éducatif etc. Ce site est consacré à l'intervention éducative, aux formations sociales, à la recherche d'emploi dans le domaine social en suisse romande. Vous pouvez vous inscrire pour obtenir des informations régulières, connaître les membres présents en ligne actuellement en cliquant ici.

Mode d'emploi du site
Pour poser une question sur le forum cliquez ici
Pour un conseil sur une situation particulière en matière d'éducation visitez Consulteduc.ch
Une liste d'adresses de plus de 650 institutions en Suisse romande
http://www.educh.ch/ac.asp
Découvrir les articles par thèmes http://www.educh.ch/articles.asp?cat=0
et les news par thèmes http://www.educh.ch/news.asp  voilà bonne visite

 

Découvrez Consulteduc en cliquant ici

Ce site aborde l'éducation spécialisée ses outils, les formations, les sites, les associations d'éducateurs spécialisés et les écoles traitant de l'éducation spécialisée. Le plus important pour moi est de favoriser la communication entre les différents intervenants de l'éducation spécialisée, les éducateurs, éducatrices, consultants circulant sur le site. Dans ce but vous pouvez échanger sur le chat, le forum, la liste educ. Elargir la communauté des éducateurs et éducatrices travaillant auprès des enfants.

Vous recherchez un guide du patrimoine ou un guide nature pour des sorties découvez  le très joli site de Chouks vadrouilles.ch

Rechercher par une ville au choix, inscrivez la ville
et cliquez .

Ville :

Rechercher par Canton......
 



 

Choisissez un genre d'Institution dans toute la Suisse

Choisissez le genre d'institution et le canton dans la liste déroulante ci-dessous.

Rechercher un terme, un nom d'institution
Web
educh.ch

la base de données complète cliquez ici

Pour tous renseignements appeller  le 0900 000 143   2.50 Chf/min.   depuis la Suisse

 

Envoyez moi directement un commentaire en écrivant ici, précisez votre adresse mail pour que je puisse vous répondre.



 
     

La Transe en éducation spécialisée cliquez ici pour découvrir mon travail de fin de formation en hypnose clinique

Pour des questions socio-éducative inscrivez vous a notre liste de discussion envoyez simplement un email à  educ-subscribe@yahoogroupes.frplus de 600 éducateurs spécialisés en ligne .Vous pourrez alors dès votre inscription validée envoyez votre question à la liste.
Pour recevoir les infos du site Educh envoyez simplement un email à
educh-subscribe@yahoogroupes.fr

Vous voulez mettre une petite annonces sur Educh cliquez ici
Vous voulez échanger sur notre forum cliquez ici

pour découvrir toutes les adresses en ligne

http://www.educh.ch/type.asp par type d'institution

http://www.educh.ch/a3.asp

Par canton Vaud , Genève, Jura, Valais, Berne, Fribourg, Neuchatel,

par type de clientèle et Canton

   http://www.educh.ch/a4.asp


 

Ou sur le site consulteduc consacré aux problématiques familiales

http://www.consulteduc.ch/type.asp par type d'institution

http://www.consulteduc.ch/a3.asp

Par canton Vaud , Genève, Jura, Valais, Berne, Fribourg, Neuchatel,

par type de clientèle et Canton

   http://www.consulteduc.ch/a4.asp

 

 

Pour vos questions sur un emploi d'éducateur spécialisé veuillez cliquer sur ce lien qui vous renseignera Emploi en suisse d'éducateur spécialisé autrement pour papoter venez discuter sur le forum en collaboration avec oasis  Forum éducation spécialisée. Je reçois beaucoup de demande au sujet des formations cliquez sur ce lien Educateur spécialisé et éducatrice spécialisée formations  http://www.perfectionnement.info/hi/index.htm un excellent site sur les cours et formation aux québec.

Cours améthyste LA LISTE DES COURS 2003 - 2004 CLIQUEZ ICI 
 

La Transe en éducation spécialisée cliquez ici pour découvrir mon travail de fin de formation en hypnose clinique

 éducation spécialisée, enfants, éducateur spécialisé, école, bébé, star academy, humour, bricolage, conseiller éducatif

 

éducateur social éducateur spécialisé, éducatrice, formation professionnelle, annonces emploi, ecole

 coach, bénévole, bénévolat, coaching de personne bénévole, conseiller,

Formation d'éducateur spécialisé

Formation Informatique Education éducateur spécialisé, éducatrice, formation professionnelle online ecole

Guide Internet Education formation en ligne formation professionnelle online ecole

Coaching Online Education formation en ligne formation professionnelle online ecole