La mémoire et les traumatismes une question sensible

La mémoire et les traumatismes une question sensible

La mémoire et les traumatismes une question sensible

découvrir les vidéos en liens avec ce sujet sur le site de l'unige le lien est au dessus de l'article Connue du grand public américain pour avoir cerné puis conceptualisé le phénomène des «faux souvenirs», la psychologue Elizabeth Loftus travaille sur la nature de la mémoire individuelle et sur la manière dont nous archivons les faits vécus. Son approche contribue ainsi à démystifier tout un courant thérapeutique, dont les tenants prétendent qu’un traumatisme peut être refoulé jusqu’à l’oubli et qu’il s’agit, pour guérir, de le faire remonter à la surface de la mémoire. Montrant, expériences à l’appui, comment de faux souvenirs peuvent être implantés dans l’esprit des gens, Elizabeth Loftus mène des expertises, au niveau scientifique, dans le domaine juridique et intervient fréquemment, aussi sous l’angle éthique, dans le débat public aux Etats-Unis. Remarque concernant la version française: l'interprétation simultanée a pour objet de faciliter la communication et ne constitue pas un compte rendu officiel. Seule la version originale fait foi. L’interprétation simultanée peut comporter des omissions ou des imprécisions imputables aux conditions dans lesquelles l’enregistrement a été effectué; en aucun cas la responsabilité des interprètes ne peut être engagée.

Psychologue et professeure à l'Université de Californie (Irvine), Elizabeth Loftus est considérée comme l’une des meilleures expertes américaines de la mémoire. Les recherches qu’elle a menées au cours de ces trente dernières années ont eu une influence notable non seulement dans les milieux académiques, mais aussi dans les tribunaux et auprès du grand public. Impliquant plus de 20 000 participants, les travaux d’Elizabeth Loftus ont permis de révéler la malléabilité de la mémoire humaine. Elle a ainsi démontré que le témoignage oculaire est souvent peu fiable et que de faux souvenirs très durables peuvent être provoqués chez près d’un quart des individus, par de simples suggestions. Docteure en psychologie, Elizabeth Loftus est intervenue en tant qu’experte dans plus de 200 procès. Elle a publié une vingtaine d’ouvrages dans le domaine de la psychologie et du droit. 

Partager l'article : La mémoire et les traumatismes une question sensible

facebook