Créer une offre d'emploi (gratuit)

Je me soigne en m'amusant

Partager : f
Je me soigne en m

Je me soigne en m'amusant

ÉTABLIR LE CONTACT PAR LE JEU ET LE TRAVAIL

POUR LES PARENTS D’ENFANTS ATTEINTS D’AUTISME ET POUR TOUT AUTRE INTERVENANT.

Une approche humaine et prometteuse de l’enfant autiste

Comment établir le contact par le jeu et le travail ?
Le premier pas à faire est d'adopter, dans le jeu et le travail, une attitude d’amour et d’acceptation; c'est ainsi que nous invitons l'enfant à entrer en contact avec nous. L’acceptation représente, en quelque sorte, le "portail d'entrée" privilégié dans une véritable relation, gage de possibilités de croissance inattendues.

…Toujours, quand je me trouvais avec mon fils, je pensais: Regarde tout ce qu’il ne sait pas faire! Ou: Ça ne va pas assez vite! Ou bien: Qu’est-ce qu’il va devenir? Puis j’ai décidé d’accepter sa singularité. La première fois que j’ai adopté cette attitude dans le jeu, je lui courais joyeusement après, sans m’encombrer de toutes ces pensées négatives; après dix minutes, pour la première fois, il s’est retourné et m’a regardé pour m’encourager à recommencer.

L’attitude de base
Cette attitude de base représente avant tout votre manière de réagir par rapport à votre enfant, votre façon de le percevoir. En prenant conscience de vos présupposés, voire de vos préjugés à son égard, vous pourrez évoluer et ainsi réagir de façon plus détendue et plus aimante. Votre enfant vous en montrera le chemin.

…Au début je me sentais mal à l’aise devant les balancements de mon enfant. Aujourd’hui je peux le regarder sans gêne, et même me joindre à lui. Ainsi nous nous amusons ensemble et nous sommes en contact. Après cela, mon enfant est davantage en mesure de découvrir de nouvelles choses.

Points de départ dans votre attitude de base
Accepter signifie que l’on est ouvert et détendu. Vous suivez votre enfant dans ses centres d’intérêt et l’invitez à établir le contact avec vous et à se développer. Dans ce climat de confiance et d’amour, les enfants réagissent souvent très vite et de façon positive.
Accepter ne signifie pas s’accommoder de tout et ne plus rien entreprendre; cela signifie être en phase avec vous-même, même lorsque vous n’êtes pas en accord avec quelque chose. C'est de cette manière que vous pourrez vouer toute votre attention à l'essentiel: la meilleure étape à franchir pour vous et votre enfant.

Vous exercerez moins de pression sur votre enfant si vous avez confiance en lui et le laissez maître de son propre développement; lui-même décidera quand il sera prêt à faire le prochain pas. Si vous le mettez sous pression, votre enfant se repliera sur lui-même; si vous renoncez à exercer cette pression, il viendra à vous et se développera dans la mesure où il y est prêt. Une fois acquis, ce développement sera une base solide pour toute autre acquisition.
Les parents sont une source d’inspiration inépuisable pour leurs enfants. Travailler dans un climat d'espoir et d'optimisme (au lieu du désespoir…) vous donne, en tant que parents, force et conviction.

…Lorsque j’ai découvert l’efficacité de croire que ma fille pouvait apprendre à parler, j’ai commencé à lui parler davantage, et de façon plus enthousiaste. J’ai décidé que les sons émis par ma fille étaient des amorces de mots, des tentatives de dialogue, et je me suis comportée en conséquence. C'est ainsi qu'elle a appris plus vite et qu'aujourd’hui, ma fille prononce de petites phrases!

Jouer et travailler
En adoptant cette attitude basée sur le non-jugement, vous invitez votre enfant à établir un contact avec vous; une fois ce contact établi, il vous est possible de travailler sur des apprentissages.

Afin d’établir cette relation, il faut toutefois être "joueur" car c’est à vous de rejoindre votre enfant et de le suivre. Ainsi vous découvrez son monde à lui, un monde parfois bizarre à première vue. Tout en jouant, votre enfant apprend lui aussi à mieux vous connaître. Vous créez ainsi la base d’un contact intense et profond entre lui et vous.

Or, lorsque votre relation s'intensifie, votre enfant devient plus ouvert et plus flexible. Il partira donc, de lui-même, à la découverte…
Vous pourrez alors, avec succès, élargir son horizon. Partant d’une bonne connaissance du monde de votre enfant, vous pourrez travailler à partir d'objectifs clairs. Mais tout cela sans oublier d'être précis et persévérant dans vos demandes (tout en restant flexible), de réagir ensuite de manière adéquate et de prendre enfin la motivation de votre enfant comme base de votre travail car il apprendra davantage si c’est amusant pour lui.

Vous pouvez introduire des objectifs à tous les niveaux: au niveau du contact et de la communication, au niveau des facultés cognitive et motrice et au niveau des apprentissages liés au comportement social et émotionnel.

…Dans la pièce de jeu, mon enfant veut jouer au maître d’école. En compagnie de ses peluches, nous travaillons des mots ainsi que des proverbes difficiles ou abstraits. En même temps, il apprend à attendre son tour et nous jouons sur le concept de l’amitié… et nous nous amusons tous les deux.

Le développement de votre enfant sera déterminé par ses propres possibilités. Mais vous pouvez créer les meilleures conditions possibles afin d'en tirer le maximum: l’entourer de beaucoup d’amour, lui donner un cadre accueillant où il se sent en sécurité et où il se trouve encouragé à faire le prochain pas.

Un programme qui vise le contact
Si les résultats de cette méthode vous semblent convaincants, vous pouvez décider, en tant que parent, de l'élargir en stimulant davantage votre enfant. Vous pouvez l'appliquer dans un programme. Des centaines de parents vous ont précédés dans cette aventure. Il s'agit alors de jouer et de travailler individuellement avec votre enfant un certain nombre d’heures par semaine (établir le contact, chercher à atteindre vos buts). Une pièce dépourvue de stimulations sensorielles vous aide, vous et votre enfant, à rester concentrés l’un sur l’autre de manière à établir plus facilement le contact. En vous entourant d'une équipe d'intervenants, de "joueurs", votre programme s'étoffera et gagnera en efficacité.

Des thérapies complémentaires sont faciles à introduire et se montrent souvent plus efficaces lorsqu’il existe déjà une base de jeu et de travail ayant pour but le contact.

A qui s’adresse cette méthode ?
Comme le programme est adapté à votre enfant (et non le contraire), cette méthode convient à tous les enfants, de tous âges, mais se révèle surtout appropriée pour des enfants qui se situent dans le spectre de l’autisme ou qui ont des difficultés dans le domaine du contact et du développement.

La mise en œuvre d'un tel programme à domicile est source d'enrichissement, d'inspiration et vous promet une vie "à fond". Elle n’était certes pas de tout repos auparavant; elle devient aujourd'hui intense. Quant au rude travail exigé par la méthode, il se montre, à la longue, léger, amusant, passionnant, tel un défi à surmonter.
Pour des enfants plus âgés, des enfants scolarisés ou en institution, vous pouvez adapter un programme selon leurs possibilités.

post? par : le :

Thérapie Rire et Humour site web :

Partager l'article : Je me soigne en m'amusant

Partager : f