Cohérence cardiaque Heartmath™ Infos du mois de Mars

Partager : facebook
Cohérence cardiaque Heartmath™ Infos du mois de Mars

Cohérence cardiaque Heartmath™ Infos du mois de Mars

Aujourd'hui le modèle de travail de la cohérence cardiaque et des outils heartmath nous permet de découvrir des aspects de l'humain jusqu'ici inconnu.

Cette ignorance a conforté la négligence des travailleurs sociaux et des psychologues pour l'aspect concordant de l'être humaine. Certaine approche humaniste ou basée sur les médecines traditionnelles chinoises ont depuis plusieurs années remis au gout du jour, l'importance de l'équilibre corps-esprit.

En fait la variabilité de la fréquence cardiaque permet en temps réel de connaître la réponse inconsciente de la personne à un item, un choix, une intuition.

Permettant de manière significative de diminuer le stress, celà permet à chacun de découvrir au fond de lui un puit de sagesse et de bon sens souvent négligé. c'est comme oté les mauvaises herbes dans un jardin et découvrir un petit très cacher sous une pierre. Un plante aromatique oubliée qui malgré l'étouffement a survécu.

Chacune des personnes que je suit en gestion émotionnelle et cohérence cardiaque est toujours fort surprise du résultat rapide et instantané des outils heartmath™.

Les recherches en cours aux états-unis organisé par Heartmath ....

Toujours basée sur la mesure de la variabilité de la fréquence cardiaque.

Des recherches sont menées aux états.-unis dans plusieur milliers de classe découvrir ces programmes de recherche spécifique www.heartmath.org/classroom

Changement de cette variabilité lors des visites des personnes aimées auprès de patients comateux. Les patients réagissent à la présence des personnes aimée, les gardes malades ne déclenchent pas chez les malades cette variation et cette mise en cohérence. Par contre la présence de personne aimée déclenche un baisse net du stress lisible par la fréquence cardiaque voir l'article  http://www.heartmath.org/research/research-dissertations/states-of-compassionate-presence.html Les résultats de cette étude fournissent l'évidence que quand l'échange verbal n'est plus possible une communication énergique se produit entre les patients et leurs proches et celà même aux étapes finales de la vie.

 
 

 

Je vous invite donc à découvrir cette approche en visitant les sites de heartmath en anglais www.heartmath.org en français www.heartmath.fr et le champs du Dr Cungi  spécialiste du stress et des outils heartmathwww.champsy.org

 


 

Mieux comprendre le modèle HeartMath : gérer l'intensité émotionnelle pour optimiser son adaptabilité

Le cerveau émotionnel de l'homme travaille comme le cerveau émotionnel des mammifères. C'est une formidable machine qui permet de s'adapter de manière continuelle à son environnement tout au long de la vie. Pour les animaux c'est une question de survie. Le processus d’assimilation utilisé par les mammifères est l'apprentissage par essai-erreur. Ceci a été mis en évidence en laboratoire sur des souris. Un distributeur de nourriture est mis en place par l'expérimentateur : les souris appuient sur une manette pour obtenir de la nourriture. Au bout d’un certain temps, l'expérimentateur désactive la manette. La souris va appuyer une fois, puis plusieurs fois de suite, puis n'appuiera plus du tout et deviendra indifférente à la manette. C'est ce que les scientifiques appellent l'extinction du comportement.

Les scientifiques ont pu mettre en évidence que nous construisons nos réactions à partir de modèles de notre propre expérience. Le cerveau émotionnel essaye toujours de rapprocher ce que nous vivons des modèles de nos expériences acquises  afin d’avoir la réaction la plus adaptée et aussi la moins fatiguante.  

Chez les reptiles, le processus est encore plus exacerbé, à tel point que les comportements deviennent automatiques (ils vont toujours prendre le même chemin par exemple).

Pour les humains, le cerveau émotionnel va  nous inciter à rester dans des schémas de comportements qui nous ont apporté satisfaction – et plus l’implication et le contentement émotionnel a été fort dans les situations passées – plus la frustration, la déception sera puissante si la réaction n'est pas adaptée dans la situation présente et si le résultat obtenu n’est pas conforme au comportement « automatique » lié à la situation d'avant. Cette qualité d’opiniâtreté à atteindre l’objectif est aussi un défaut : le manque de flexibilité. 

Quand une situation se présente et que nous avons un comportement inadapté, l'émotion ressentie est négative, le cerveau émotionnel lance un comportement "de survie" - fuite - combat ou inhibition - Notre cortex (centre de réflexion) est alors inhibé et ne parvient pas à mettre en œuvre un nouveau modèle. 

Aujourd'hui le monde dans lequel nous vivons est complexe – et demande souvent des efforts de réflexion et de perception pour avoir une réponse la plus adaptée à chaque instant. Il faut donc agir sur l'intensité des émotions pour améliorer l'adaptabilité.

Le modèle HeartMath est extrêmement puissant pour permettre au cerveau émotionnel humain de diminuer l’intensité émotionnelle liée à l’attitude inadaptée. Plus l’intensité émotionnelle est faible, plus il est aisé alors de modifier l’attitude inadaptée par une attitude plus cohérente.

Claude Deglon  site www.pi-conseil.fr

Un extrait du site http://www.fr.withyourvoice.com/

C'est un fait bien établi que les battements du cœur et la fréquence cardiaque sont intimement liés aux émotions : mauvaises et bonnes nouvelles se traduisent toutes par des variations du pouls. La Médecine Chinoise Traditionnelle a toujours considéré que l'étude du pouls était de la plus haute importance pour l'élaboration du diagnostic.

Les progrès récents dans le domaine de la neuro-anatomie ont établi l'existence de voies de communication cerveau-cœur et cœur-cerveau fonctionnant en permanence sous la forme d'une boucle en feed-back. Le ur reçoit son information des parties émotionnelles et viscérales du cerveau représentées par le système limbique composé de zones qui sont des centres de traitement de l'information tels que l'hippocampe et l'amygdale. En retour il renvoie des informations concernant son propre état de fonctionnement.

Il y a à peine vingt ans on considérait encore qu'un rythme cardiaque était parfaitement régulier quand le temps écoulé entre deux battements cardiaques restait toujours identique et invariable sur une longue durée, ce qui était un gage de bonne santé. On sait aujourd'hui que c'est exactement le contraire!

Des découvertes majeures dans la recherche et l'utilisation d'une technologie de pointe ont permis le développement de la mesure de la variabilité sinusale (en anglais HRV). Il est désormais démontré que plus un cœur est chaotique (à l'intérieur de certaines limites) plus le niveau d'informations transmises aux centres nerveux du cœur est élevé.

Un cœur invariable dont les battements sont parfaitement réguliers est un cœur qui ne transmet pas les informations essentielles liées aux changements environnementaux, et c'est un cœur qui court un danger mortel. Imaginez un instant, que pendant un laps de temps suffisamment prolongé, toutes les lignes de communication entre le siège social de votre entreprise et les lignes de fabrication soient interrompues avec des ouvriers assurant la production de façon totalement mécanique sans aucune information en retour provenant des marchés !

De même que la transmission de la communication est essentielle à la survie de toute entreprise, de même le cœur a besoin de parfaitement communiquer avec le cerveau.

Lorsque l'état de stress est installé de façon durable -- état de stress chronique -- la libération de cortisol en grandes quantités finit par exercer des ravages en causant des altérations au niveau des centres de traitement de l'information que sont l'hippocampe et l'amygdale structures anatomiques impliquées dans le traitement des souvenirs récents donc de la mémorisation des derniers évènements, qui seront dans l'incapacité de transmettre au ur des données essentielles. Les mêmes altérations rendront difficile la réception de l'information en retour  venant du cœur (feed-back) et un cercle vicieux sera ainsi constitué.

Soulignons que ces altérations sont réversibles au début si des mesures efficaces sont prises en vue d'éliminer le stress.

De nombreuses communications concernant un large éventail de pathologies mentales allant du stress à l'anxiété et à la dépression ont démontré que ces états sont caractérisés par des chiffres très abaissés de la variabilité sinusale.

Techniquement la mesure de la variabilité sinusale est fondée sur des algorithmes mathématiques concernant les domaines temporels (mesure en millisecondes) et fréquentiels (mesures en ms2/Hz).

La variabilité sinusale est influencée par :

  • le système nerveux autonome (le nerf sympathique sert d'accélérateur et le parasympathique de frein)

  • des neurotransmetteurs, des endorphines (opioïdes : ce sont les molécules des émotions, les molécules du plaisir naturel et de la récompense), les exorphines (opioïdes d'origine alimentaire)

  • l'arythmie sinusale respiratoire (ASR) qui est l'entraînement du rythme cardiaque par la respiration à travers l'activation du nerf parasympathique.

La cohérence cardiaque est le couplage et la synchronisation du rythme respiratoire au rythme cardiaque.

Une respiration profonde et régulière accroît les fluctuations du rythme cardiaque et l'arythmie sinusale respiratoire par le biais d'un meilleur équilibre entre le système sympathique et le système parasympathique.

C'est ce qui est démontré par l'effet Vashillo* : "après un entraînement à l'ASR une résonance harmonique apparaît sous la forme d'un pic à 0.1 Hz dans la partie correspondant aux basses fréquences (BF) sur l'affichage spectral. Ce point est le point de résonance entre le rythme respiratoire et l'onde de Traub-Hering-Meyer correspondant à la régulation de la pression artérielle. Quand les deux sont en harmonie les oscillations du rythme cardiaque entre expiration et inspiration sont alors maximum. Chez la plupart des gens un rythme respiratoire aux alentours de six respirations par minute établit la résonance" (C. Gilbert, Ramapo College, NJ, USA).

*(Le Dr Vashillo, de Saint Petersburg en Russie, obtient des guérisons spectaculaires dans l'asthme en apprenant à ses patients  à coupler leur respiration à l'harmonie sinusale respiratoire (ARS) du rythme cardiaque.)

La Cohérence Cardiaque est le reflet de chiffres élevés de la variabilité sinusale, mais il y a plus !

Lorsque la cohérence cardiaque est établie à l'intérieur du corps il y a synchronisation entre les systèmes internes et externes à celui-ci. Les personnes qui ont des chiffres de variabilité sinusale élevés sont en état de bonne santé parce que leur système nerveux autonome est en équilibre.

Cet état d'équilibre reflète la condition des autres systèmes sous contrôle du SNA : respiratoire, cardiaque, digestif, immunitaire.

Cet état d'équilibre est accompagné par une sensation diffuse de bien-être et un changement au niveau du champ magnétique cardiaque, lequel peut être perçu jusqu'à 1,50 mètres de l'intéressé ce qui peut expliquer que les personnes en état de résonance cardiaque aient un pouvoir de guérison sur les autres, ce que la sagesse populaire appelle "un pouvoir magnétique".

L'atelier de Cohérence Cardiaque vise à enseigner aux participants comment faire monter les chiffres de la variabilité sinusale en synchronisant les rythmes respiratoire et cardiaque.

L'atelier comporte :

  • enseignement de la respiration avec biofeedback par ordinateur

  • effacement des émotions négatives encombrant les voies nerveuses allant du coeur au système limbique (amygdale, hippocampe) au moyen des CT-TFT

  • contrôle de ses propres émotions ainsi que celles des autres

  • maîtrise des cognitions positives et renforcement du concept de soi

  • ancrage de souvenirs positifs

  • maîtrise des règles essentielles du langage d'influence

0utils utilisés :

  • coaching individuel ou de groupe

  • utilisation d'un logiciel de bio feed-back basé sur la mesure de la variabilité sinusale en continu

  • algorithmes CT-TFT du Dr Callahan

  • outils essentiels de la PNL

  • fondamentaux du langage d'influence, du langage hypnotique du Dr Milton Erickson

  • "Efficacité du langage" du Dr Thomas Gordon

  • assistance personnelle pour surmonter les blocages rencontrés

  • savoir parler à son corps viscéral, à son coeur

Les résultats attendus sont : élimination du stress, meilleure communication et meilleure productivité.

 

Partager l'article : Cohérence cardiaque Heartmath™ Infos du mois de Mars

Partager : facebook