Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ?

Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ?

Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ?

Numéro 684, 30 octobre 2003

« Ces adolescents sont dans le déni du danger »

Si la prise de risque est inhérente à l’adolescence, elle peut cacher une détresse, un moyen d’échapper à l’angoisse par la recherche de sensations fortes. Cette recherche comporte des risques d’escalade et d’addiction qui peuvent mener à l’accident. C’est ce que nous explique Grégory Michel, docteur en psychopathologie dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Robert Debré (Paris) et auteur de « La prise de risque à l’adolescence ».


Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ?

L’enfant prend déjà des risques en explorant son environnement mais cette recherche s’amplifie à l’adolescence, période de défis et d’expérimentation d’un grand nombre de comportements, dont certains considérés comme dangereux pour la santé et le bien-être. Avec son corps en mutation, l’adolescent voit sa force physique augmenter, ses pulsions s’intensifier. Il expérimente alors des conduites d’essai qui contiennent un danger potentiel. Il va ainsi tester ses capacités physiques, affronter un danger, calmer ses angoisses. Dans la prise de risque – le saut dans le vide par exemple –, l’angoisse est rattachée à quelque chose de précis, devient identifiable alors que l’angoisse ressentie par la plupart des adolescents est diffuse et donc non identifiée. La prise de risque permet de tester son autonomie en dépassant son angoisse, de s’extirper de la passivité de l’enfance, de gagner en indépendance vis-à-vis du contrôle parental. Elle a une fonction individualisante dans cette période de doutes : « J’existe, je suis capable de vaincre ma peur de mourir. Si j’échappe à cette situation, recherchée délibérément, c’est que ma vie a un sens. J’ai une légitimité à exister ». Enfin, elle a une fonction de rite de passage, l’adolescent rejoint son groupe de pairs dans des activités à risque pratiquées ensemble.

Comment évaluez-vous le danger des conduites à risque ?

Lorsque l’adolescent cumule plusieurs comportements à risque (consommation d’alcool, vitesse excessive, sports dangereux…) on peut supposer que sa conduite est pathologique. Nous cherchons alors les bénéfices secondaires de ce comportement : passer de l’enfance à l’âge adulte ? Éprouver des sensations intenses par la proximité de la mort ? Pour certains, la prise de risque est une forme d’automédication, comme la prise de toxiques, qui leur permet d’occulter momentanément une angoisse. Mais la recherche de sensations fortes peut pousser le jeune à une surenchère, il va alors entrer dans une logique de dépendance vis-à-vis de la sensation forte et prendre de plus en plus de risques, repousser toujours plus loin les seuils de sécurité. Nous repérons aussi un comportement d’addiction comportementale par le fait que le jeune ne se préoccupe plus que du danger, qu’il recherche par tous les moyens au détriment de sa vie scolaire, familiale et sociale. Il va alors augmenter la fréquence de ses activités. Les jeunes qui sautent à l’élastique par exemple, n’éprouvent plus de sensations satisfaisantes au bout d’un certain nombre de sauts. Ils vont alors sauter de plus en plus haut. J’ai rencontré un adolescent qui jouait au « jeu du foulard » - qui se pratique dans la cour de récréation avec ses pairs – seul, plusieurs fois par jour. Il serrait son cou avec un foulard pour se sentir proche de l’évanouissement et mettre à distance sa tristesse. Malgré les mises en garde des adultes, ces adolescents sont souvent dans le déni du danger, dans l’illusion de la toute-puissance.

Les activités à haut risque se développent. Quelles sont leurs particularités ?

Les activités comme le benji (saut à l’élastique d’un pont), le kite-jumbing (cerf-volant surdimensionné qui permet d’effectuer des sauts de plus de 30 m de longueur)… se développent en dehors des associations et des fédérations sportives. Elles ne s’appuient pas sur un entraînement cadré et régulier. Elles véhiculent des valeurs contestataires, proposent une recherche esthétique, un plaisir clanique… Leur particularité réside dans la recherche du plaisir, du fun. La pratique peut découler vers une dépendance, le jeune doit multiplier les sauts dans la semaine sinon il devient irritable, agressif. « J’avais peur, mais il fallait que je le fasse », nous dit-il. La sensation forte n’est pas forcément agréable mais elle symbolise un moment de vie intense : « J’existe pour moi, je me délimite corporellement ». Pratiquer des activités dangereuses donne à l’adolescent l’impression que son corps en pleine mutation ne lui échappe plus, il provoque lui-même les sensations qu’il désire. Ces conduites sont dangereuses, car lorsque l’exaltation tombe, l’adolescent se retrouve confronté à sa détresse quotidienne, à son statut d’adolescent lambda. Il faudra qu’il aille toujours plus loin pour ressentir de nouveau une sensation forte, au risque de mettre sa vie en danger.

Comment prenez-vous en charge l’adolescent qui présente une addiction au risque ?

Nous travaillons en équipe de façon plurifocale. Généralement, dans le cadre d’une psychothérapie individuelle, j’aide le jeune à élaborer psychiquement sur ses propres conduites, à comprendre le sens que prend pour lui la prise de risque, une psychologue familiale peut, lorsque cela est nécessaire, prendre en charge l’ensemble de la famille pour faciliter la verbalisation des conflits intrafamiliaux et enfin, un médecin explique objectivement au jeune ce que représente sa prise de risque pour l’ancrer dans la réalité. Il s’agit de ne pas dépathologiser les conduites à risque en les amalgamant avec le processus de l’adolescence, au contraire tout flirt avec le danger doit être analysé et traité avant que l’accident ou la mort ne soient rencontrés. Mais, considérer la prise de risque comme pathologique demande de la part du clinicien, mais aussi et surtout de la part de tout professionnel travaillant auprès d’adolescents, un examen très minutieux. Et si le jeune présente un comportement à risque répété ou d’addiction il faut le traiter en mettant en place les moyens thérapeutiques adaptés.

Quelles mesures de prévention préconisez-vous ?

La prévention des conduites à risque nécessite une approche globale. Elles ont un caractère multicomposite : les jeunes qui présentent un risque d’addiction associent plusieurs comportements à risque : pratiques sexuelles non protégées, usage de substances psycho actives (alcool, tabac, drogues…), violence… Ils sont attirés par le danger. Une approche basée sur la seule information ne sera pas efficace. Elle peut même chez certains jeunes produire un effet paradoxal : plus l’activité sera perçue comme dangereuse, plus elle sera attirante. L’organisation de forums, de discussions autour des différentes prises de risque avec des adultes est nécessaire, tout comme le témoignage de jeunes qui ont souffert d’addiction. Les jeunes doivent être impliqués dans ces actions de prévention. Il ne faut surtout pas leur délivrer des informations sans interaction, ceci pouvant les renvoyer à la passivité liée à l’enfance.

Propos recueillis par Katia Rouff

La prise de risque à l’adolescence, Grégory Michel, éditions Masson, 2001


Partager l'article : Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ?

Poster un commentaire

berg.renee@wanadoo.fr

votre approche est très pertinente et reflète très bien notre département (guadeloupe), car nous avons ici un nombre élévé de jeunes décédés suite à des accidents de la route en scooter. deplus en plus l'acool prend une part importante dans leur nie, nous avons un taux de chômage important. en qualité d'éducatrice et travaillant en prévention je confirme que plus l'activité est dangeureuse plusnous avons l'adhésion des jeunes.

0
Répondre

Réponses types:
Liens
Anorexie, Boulimie, Thérapie
Anorexie la douleur des parents aussi Anorexie Définition Auto traitement par Internet de l’hyperphagie boulimique Boulimie définition Wikipedia Troubles du comportement alimentaire : un programme de thérapie cognitivo-comportementale en ligne Anorexie Boulimie Automutilation et adolescence Maigrir par la cohérence cardiaque ABA – l’Association Boulimie Anorexie fête ses 15 ans ! TCA Informations OA réunions Genève ABA Association Boulimie Anorexie en Suisse romande L'obésité ne doit pas être traitée à la légère Anorexie Boulimie Aneb association
Burnout Stress Epuisement professionnel
Médecine, émotion et gestion du stress et du burnout Se faire engager après un Burnout ? Médication pour le stress post-traumatique Gestion du stress Ados et enfants Suicide et stress post-traumatique une incidence importante Stress,Burnout et gestion émotionnelle Coaching Prévenir diagnostiquer et traiter le burnout Dépendant à l'adrénaline Stress et burnout Burnout syndrome Echelle MBI Test Découvrir la cohérence cardiaque Heartmath France Trop de stress tue le sexe Burnout gestion du stress et Emdr Burnout, dépression, déprime ... de quoi parle t'on ? Outils et test sur le stress Gestion du stress et burnout Burnout, plus jamais ça... LeTemps.ch | Vous êtes stressés? Apprenez à respirer! Formation Emdr en Algérie Lorsqu'un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse une vie ! Candidats de choix au burnout
Formation Art Thérapie
Thérapie par les sables..... Formation à l'analyse de dessin d'enfant Atelier Art cru STAGE D'ART THERAPIE : Le rythme des saisons Formation d'art thérapeute en ligne Formation musicothérapeute L'art-thérapie est une forme de psychothérapie Analyse de dessin d'enfants 1 l'art-thérapie, l'art de souffrir et l'art de vivre ! Manuel d'art-thérapie (Broché) Art thérapeute et Art thérapie en France EXPRESSION CRÉATRICE ANALYTIQUE Infos sur l'art thérapie Analyser les dessins avec Patricia Elwood Heureux comme une enfant qui peint dessin et art-thérapie Manuel d'art-thérapie Un ouvrage complet Formation à l'analyse de dessin d'enfants janvier - mars 2009 Stage de découverte de la musicothérapie Présentation de la Gestalt Dessiner vos dragons Art thérapie
Formation hypnose et auto-hypnose
Psychothérapie de la pleine conscience Mindfulness Une définition de la nouvelle hypnose Irhys Institut Romand d'Hypnose Suisse Outils dessins et autres suite Hypnose - Cannabis et gestion de la douleur « Cours d’initiation à l’usage de l’auto-hypnose au quotidien » Cours: Usage de l'auto-hypnose au quotidien - 27 et 28 janvier 07, Musée Olympique de Lausanne Métaphores thérapeutiques pour les enfants. Aux frontières de la conscience: Hypnose,coma et faux souvenirs Ou portez son regard ? Hypnose Transe et pnl Semaine du cerveau sur la perception Attention à l'attention Un piste, une solution ....? Hypnose: 100% Imagination Impact de l'hypnose sur le cerveau Unige Introduction a la transe Hypnose et gestion du stress Le monde imaginaire Les surdoués de la transe Chez les enfants et outils Outils suite et fin des outils
Massage Osthéopathie Kinésiologie
Massage Assis Formation en Suisse Romande Centre de formation Ecovie partenaire Educh.ch FORMATION EN MASSAGE TRADITIONNEL THAÏLANDAIS Cours e-learning sur le massage et la prise de sang Annales et concours Masseurs-kinésithérapeutes
Mobbing Coaching Médiation
Mobbing que faire? Mobbing et le manque de communication à l'origine des conflits au travail Prévention du Harcélement sur le lieu de travail MSST Gestion des conflits un ouvrage de Bono Médiation et pratique de la médiation de Jean-Louis Lascoux Prévention du harcélement sexuel au travail Mobbing Coaching Médiation
Obésité Régime Diététique
Obésité Thérapie soutien Santé - Social Oméga 3 et Oméga 6 diététique et obésité Enfance Obésité Prévention Obésité Régime Diététique Manger et bouger infos parents Cohérence cardiaque Ressources
Organisations Non Gouvernementales
Ong Bénévoles Bénévolat international Université en ligne et formation à distance pour nos amis africains Aide, bénévolat et soutien en Haiti Education Enfants des rues un site à découvrir Finance Ethique et micro-crédit pourquoi pas participer? De l'eau potable en 6 heures Sodis Ong OmS Croix rouge
Prévention Dépendance, toxicomanie, alcoolisme
Réunion Dépendants Affectifs CoDA Genève Toxicomanie, femmes enceintes et maternité Pourquoi les conduites à risque s’installent-elles à l’adolescence ? Les enfants de parents toxicomanes Téléphone gratuit Aide Suisse, France,Québec Dépendances Toxicomanies, Drogues, Dépendances parution et nouveauté: étude témoignage recherche sur l'alcoolisme Education à la santé Rseau Suisse Alcool, joints, fumée: les ados consomment moins Infoset direct le site suisse des dépendances - thérapies - drogues - soutien Les hommes sont forts ? Jeux Compulsif Infoset Mai 06 Prévention tabac toxicomanie alcoolisme www.infoset.ch Prévention Infoset a dix ans Comportement à riques syndrome d'alcoolisme foetal Lettre d'infos Sida Office fédérale de la santé publique et Aide suis contre le sida F«Le syndrome d'alcoolisation fœtale reste mal connu syndrome d'alcoolisation foetale syndrome d'alcoolisation foetale
Prévention risque suicide
Hotline Sos Suicide Aide Suisse, France,Québec Christiane Singer 1 année déjà... Suicide raconter l'incompréhensible c'est grandir Prévention du suicide ouvrages de références
Psychiatrie Schizophrénie dépression
Pistes d'aide pour patients psychiques Genève Hotline de soutien psychologique gratuite Suisse, France,Québec Lien en santé mentale La Schyzophrénie c'est quoi....? Accueillir les personnes avec troubles psychiques Les nouvelles clés de l'autisme Schizophrénie ou altération de la réalité Nicola Franck Schizophrénie, un diagnostic précoce peut limiter les dégats Téléphone gratuit Aide Suisse, France,Québec Anticiper les risques de Burnout DSM IV TR Psychopathologie et psychiatrie version révisée tsr.ch - 36.9 - - Troubles bipolaires: entre euphorie et dépression Police et intervention en situation de stress psychiatrique D'une jungle à l'autre, au coeur du stress physiologique et social Suicide et prévention en suisse Ces jeunes qui veulent échapper à la maladie mentale - tsr.ch L'accueil d'urgence psychologique Infos animation Site du GRAAP.ch Mini DSM-IV Quelle orientation choisira la psychiatrie
Psychothérapie Thérapie comportementale
Charly Cungi spécialiste des thérapies cognitives découvrir son site la Bibliothérapie ou la thérapie par la lecture Diplome de psychothérapeute spécialisé en Thérapie comportementale Thérapie et Economie Gestion du stress et méditation Je n'ai pas le temps d'avoir un cancer La mémoire et les traumatismes une question sensible Nos choix peuvent susciter nos préférences Neurosciences Cohérence cardiaque Coach - Auto-hypnose Formation Coaching Educh.ch
Sexualité Sida Prevention
Conseil en périnatalité Grossesse Maternité Paternité
Stress Mindfulness et Cohérence cardiaque
Découvrir la cohérence cardiaque avec David Servan-Schreiber Historique de la cohérence cardiaque et méthode Heartmath Ressources Mindfulness et pleine conscience Alliance thérapeutique Charly Cungi Surcharge cognitive et pleine conscience Cohérence cardiaque Thérapie cognitive les infos du Dr Cungi Pilotes de l'armée française et cohérence cardiaque Cohérence Cardiaque et gestion émotionnelle avec Claude Deglon Heartmath et la cohérence cardiaque c'est ... Cohérence cardiaque Heartmath™ Infos du mois de Mars Formation Heartmath Cohérence cardiaque à Genève Cohérence cardiaque la Méthode "Heartmath" Formation Heartmath France Cohérence cardiaque Thérapie comportementale et insomnie YouTube - Projet de découverte musicale Combattre l'anxiété et le stress par la cohérence cardiaque Educh.ch L'amygdale au centre du débat thérapeutique Senior Cohérence cardiaque Heartmath Formation Clinique au méthode Heartmath Sollicitude valeur fondamentale de l'éducation
Thérapie Dyslexie Dysorthographie
correction Davis de la dyslexie nouvelles perspectives pour les dyslexiques disorthographie, dyscalculie dyslexie en France Formations Davis La dyslexie serait t'elle un don La dyslexie difficile d'en définir les frontières Mon cerveau a besoin de lunettes!
Thérapie Rire et Humour
Humour et travail social Votre cerveau vous trompe ! Une maîtresse qui crois en la réincarnation ;-) star academy tf1 humour, bricolage, ou n'importe quoi Quelques perles récoltées par ci par là Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ? Un peu d'humour ;-) Une maîtresse qui crois en la réincarnation ;-) Je me soigne en m'amusant On apprend tous les jours Caroline et les épinards
Thérapie, Thérapeute, Psychothérapie
EMDR Médecine des émotions stress post traumatique Site d'infos Self-help Le triangle dramatique L'écurie au Gré du vent hippothérapie La logothérapie, de Viktor E. Frankl Le jardin d’enfants thérapeutique Formations Hypnose clinique La profession de thérapeute en psychomotricité (psychomotriciens et psychomotriciennes Cnv en Suisse romande communication non violente Thérapie EMDR Questions les plus fréquentes Formation psychopathologie Psychothérapies : Efficacité des différents traitements psychologiques Thérapie brève Dictionnaire des symboles Formation approche systémique Imagination, art thérapie en éducation spécialisée Manuel d'Analyse transactionnelle Traitement de la boulimie par internet Qu'est-ce que la Gestalt? FORMATION MUSICOTHERAPIE ET GESTALT
Troubles du sommeil insomnie
Sommeil de l'enfant, comment favoriser l'endormissement! Hygiène de vie et sommeil Les émotion et troubles du sommeil Sommeil de l'enfant et Insomnie de l'adolescent Enseigner les rudiments du sommeil
Voyages Israel kibbutz
"RENCONTRES ET DÉBATS AU-TOUR DU MONDE"
Zoothérapie Formation et Thérapie
Formation officielle en équithérapie EESP Zoothérapie et hippothérapie en belgique Les chevaux du bonheur Centre thérapeutique la licorne bleue LA ZOOTHÉRAPIE POUR UN JEUNE DE 56 ANS DANS UN CHSLD