Créer une offre d'emploi (gratuit)

Allergie et stress

Partager : f
Allergie et stress

Allergie et stress

Le stress affecte le système immunitaire

[Date: 2006-08-21]

Le stress a généralement la fatigue pour conséquence. Chez les asthmatiques, il peut entraîner une augmentation des difficultés respiratoires, et chez les personnes souffrant d'allergies, des éternuements et des démangeaisons. Or des travaux de recherche réalisés en Suède suggèrent que ces effets ont une cause biologique et que le stress peut effectivement augmenter les réactions allergiques en paralysant le système immunitaire.

L'étude, réalisée par l'institut suédois Karolinska, démontre le lien entre le stress mental et les réactions inflammatoires, caractéristiques des allergies. Les chercheurs ont étudié les effets du stress sur les niveaux d'hormones du stress, le système immunitaire et la fonction respiratoire chez un groupe d'étudiants souffrant d'allergies diverses (eczéma, asthme et rhume des foins) et un groupe d'étudiants non allergiques.

Les résultats, publiés dans la revue «Clinical Experimental Allergy», montrent que le nombre de lymphocytes T, qui régulent les réponses immunitaires, augmente en réaction au stress mental. Cette augmentation a été observée chez les deux groupes d'étudiants. Chez les étudiants souffrant d'allergies, les concentrations sanguines de cytokines - qui provoquent l'inflammation - ont déclenché une série de réactions allergiques, qui ne se sont pas produites chez les étudiants en bonne santé.

«Il est très probable que les lymphocytes T régulateurs présentent un dysfonctionnement chez les personnes allergiques, a déclaré le chercheur Mats Lekander. Quand les gens sont stressés, le nombre de lymphocytes T augmente et ont normalement un effet anti-inflammatoire. Si ce système ne fonctionne pas chez les personnes allergiques, cela pourrait expliquer la modification de l'équilibre en cytokine que nous avons observée chez eux», a-t-il expliqué.

Cette nouvelle recherche ne propose pas de traitement efficace contre les allergies, mais elle pourrait indiquer la voie à suivre pour trouver de meilleurs médicaments, et même montrer que des méthodes actives de relaxation, telles que la méditation, pourraient favoriser la réduction des réactions allergiques.

Pour tout renseignement complémentaire, consulter:
http://www.blackwell-synergy.com/loi/CEA

Catégorie: Divers
Source des informations: Karolinska Institutet; Public Library of Science
Référence du Document: «Changes in immune regulation in response to examination stress in atopic and healthy individuals», Clinical & Experimental Allergy Volume 36, août 2006
Acronyme du Programme: MS-SE C
Codes de Classification de l'Index des Sujets: Medecine, sante; Recherche scientifique

Partager l'article : Allergie et stress

Partager : f