Créer une offre d'emploi (gratuit)

Usure du compassion ou burnout pour les infirmiers-ères

Partager : f
Usure du compassion ou burnout pour les infirmiers-ères

Usure du compassion ou burnout pour les infirmiers-ères

Les infirmières peuvent souffrir d'usure de compassion, selon un chercheur
 

Presse Canadienne
Le fait de travailler avec des patients malades et mourants impose un stress émotionnel qui affecte la santé mentale des infirmières, affirme un chercheur qui étude ce phénomène connu sous l'appellation d'"usure de compassion".

Habituellement associée aux psychologues, travailleurs sociaux et ambulanciers, l'usure de compassion englobe les émotions, les comportements et les autres répercussions psychologiques d'une exposition fréquente à des patients souffrants.

Cela peut aussi avoir un impact significatif sur les infirmières, constate Brenda Sabo, de l'université Dalhousie, dans un texte paru dans l'édition de juin de l'International Journal of Nursing Practice.

"Nous entendons leurs expériences, leurs récits, et ceux-ci peuvent avoir un impact sur nous", affirme Mme Sabo, qui a travaillé comme infirmière depuis les années 1970.

La cause de l'usure de compassion n'est pas claire. Ce phénomène peut conduire à des problèmes émotionnels et de santé, tout en affectant les relations professionnelles et personnelles des infirmières. On ne sait pas non plus pourquoi certaines infirmières sont touchées et d'autres pas.

Mme Sabo, qui entreprendra cet automne une étude plus vaste sur l'usure de compassion chez les infirmières et ce qu'il est possible de faire pour aider celles-ci, croit qu'il faudra pousser davantage la recherche pour savoir comment on peut prévenir le phénomène et comment soutenir les infirmières.

Selon Mme Sabo, plusieurs des tests devant permettre d'identifier ce qui est aussi connu comme le stress secondaire ne sont pas conçus pour refléter l'expérience des infirmières, ni même les termes qu'elles emploient pour exprimer ce qu'elles ressentent.

Par ailleurs, l'Institut canadien d'information sur la santé travaille actuellement sur une étude majeure de la santé des infirmières canadiennes. Les résultats de la recherche sont attendus en décembre. Des entrevues téléphoniques ont été menées avec 24 000 infirmières à travers le pays.

Partager l'article : Usure du compassion ou burnout pour les infirmiers-ères

Partager : f