Créer une offre d'emploi (gratuit)

Stress d'une famille de personne en difficultés

Partager : f
Stress d

Stress d'une famille de personne en difficultés

Enfin une étude sur la santé des parents d’enfants handicapés

Date de création : 31 août 2004

Si l’éducation d’un enfant en bonne santé peut être parfois stressante,

élever un enfant lourdement handicapé relève toujours du parcours du

combattant. Très peu de travaux sont pourtant consacrés à la santé

mentale et physique des parents de handicapés. Le plus souvent nos

connaissances dans ce domaine important, ne serait-ce que pour le

bien-être des enfants, se limitent à des impressions ou à des

observations anecdotiques.

Des épidémiologistes de l’Ontario (Canada) ont pris le problème à bras

le corps et ont entrepris une étude cas témoins de grande ampleur. 468

parents d’enfant souffrant d’une paralysie cérébrale recrutés à partir

des centres de rééducation de la province ont été comparés à un groupe

témoin constitué de près de 7000 parents d’enfants non handicapés

habitant l’Ontario.

Sur le plan démographique, malgré un niveau d’éducation identique, les

parents d’handicapés avaient des revenus significativement inférieurs,et

avaient moins souvent une activité rémunérée (66 % contre 81,2 %). Ceci

ne fait que confirmer la charge financière que peut constituer une telle

situation.

L’évaluation de la santé mentale des deux groupes à l’aide de diverses

échelles auto-administrées et d’entretiens en face à face a également

retrouvé des différences significatives prévisibles : plus de signes de

détresse psychologique et plus de problèmes émotionnels (25,3 % contre

13,7 %) chez les cas que chez les témoins.

L’élément relativement nouveau de cette étude est la confirmation «

scientifique » d’impressions souvent ressenties par les praticiens en

contact avec ces sujets. Les parents de ces grands handicapés ont en

effet plus souvent que dans la population générale des troubles

cognitifs (38,8 % contre 14,3 %) et semblent souffrir plus souvent de

problèmes de santé comme des migraines (24,2 % versus 11,2 %), des

ulcères gastro-duodénaux (8,4 % contre 1,7 %), un asthme (15,8 % contre

6,3 %), des pathologies articulaires (17,3 % versus 7,3 %) et plus

généralement ont une santé plus précaire (24,1 % des sujets ne

rapportent aucune pathologie chronique contre 55,2 % dans la population

générale).

L’ensemble de ces éléments font évoquer la survenue de diverses

pathologies dites de stress chez ces parents. On ne peut bien sûr

exclure l’existence d’un biais lié au fait que ces parents, confrontés

quotidiennement à la maladie et en contact constant avec des

professionnels de santé, peuvent être plus focalisés sur leurs propres

problèmes physiques ou psychiques et plus enclins à consulter.

Quoi qu’il en soit, ce travail a le mérite de pointer du doigt les

relations étroites qui se nouent entre l’état des enfants handicapés et

la santé de leurs parents. Une politique de prise en charge

psycho-sociale des familles d’handicapés pourrait à cet égard avoir des

retombées positives à la fois pour les parents et indirectement pour

l’handicapé lui-même.

Dr Nicolas Chabert

post? par : le :

Burnout Stress Epuisement professionnel site web :

Partager l'article : Stress d'une famille de personne en difficultés

Partager : f